Un container anonyme, comme des dizaines de milliers d’autres qui passent chaque année entre les mains des dockers du port du Havre. Pourtant, vendredi dernier, des policiers l’observent comme lait sur le feu. La Brigade des « Stups » de Paris a fait le trajet pour ne pas perdre de vue l’immense caisson métallique.

Lire

0000

Le jugement n’est pas une surprise. Le parrain de la drogue Joaquin Guzman – connu sous le nom d’ « El Chapo », a été condamné à la réclusion à perpétuité par le parquet de New York ce mercredi 17 juillet, rapporte Le Parisien. Ses avocats ont déjà prévu de faire appel de la décision. Après un procès de trois mois, « El Chapo » avait été reconnu coupable, en février, de dix chefs d’accusation, dont le principal est d’avoir codirigé le cartel de Sinaloa, qui a exporté des centaines de tonnes de cocaïne aux Etats-Unis entre 1989 et 2014. Le juge fédéral a décidé d’assortir la perpétuité à 30 ans de prison supplémentaires pour l’utilisation, par « El Chapo », d’armes automatiques.

LIRE

0000

Les douaniers malgaches ont mis la main sur un trafiquant de drogue d’origine tanzanienne, dimanche 14 juillet, rapporte Midi-madagasikara.mg.

Le scan de la valise du suspect a éveillé le soupçon des employés du service de la douane. Ils ont ensuite procédé à une fouille corporelle, mais aucun produit suspect n’a été découvert….Et, finalement ils ont trouvé
6,4 kg d’héroïne dans le double fond de la valise.

Lire

0000

Un carico di cocaina purissima, 270 kg, è stato sequestrato al porto di Gioia Tauro, dalla Guardia di finanza del Comando provinciale Reggio Calabria in sinergia con l’Agenzia delle Dogane e dei Monopoli di Gioia Tauro, sotto coordinamento della procura della Repubblica – Direzione distrettuale antimafia di Reggio Calabria, diretta dal procuratore Giovanni Bombardieri.In un container trasportante cotone in transito nello scalo calabrese, proveniente dal Guatemala e avente come destinazione finale Valencia, sono stati individuati e sequestrati 270 chilogrammi di cocaina suddivisi in diversi cartoni di ananas i quali avrebbero fruttato, una volta tagliati fino a 4 volte ed immessi sulle piazze di spaccio italiane ed europee per la vendita al dettaglio, circa 55 milioni di euro.Piu

Piu

0000

Si on en juge par la quantité inhabituelle saisie (plus de 73 kilos) par les gendarmes, c’est un trafic de résine de cannabis florissant que viennent de démanteler les gendarmes de la brigade de recherches d’Auch.

Lire

0000

Nous avons débuté il y a déjà quatre épisodes une recherche à propos du trafic historique de drogue arrivant en Europe. Un trafic qui continue aujourd’hui comme on peut le constater.

En réalité, tout a commencé dans les années 70 avec des transferts de plus en plus importants de cocaïne partie le plus souvent de l’île Margarita à destination de l’Europe, à savoir en premier lieu de l’Espagne. Toute une noria de skippers de voiliers ont été ainsi enrôlés par des trafiquants colombiens pour acheminer la coke vers l’Europe, via l’archipel des Açores notamment comme relais quand ce n’était pas le Cap-Vert.

Aujourd’hui encore, cette route « historique » demeure très fréquentée…

Le point de départ de tout le trafic: un bateau nommé « Liberté » !

Revenons à Marbella dans les années 70. Il faut bien nourrir désormais toute la côte en cocaïne. La jet-set qui déboule à faim de plaisirs. Et comme les jets ne sont pas encore très répandus (1), c’est à la voile que l’on traverse l’Atlantique avec une cargaison de coke pour les approvisionner, en passant d’abord par l’Italie (car le maître-d’œuvre est la mafia, et son représentant de Marbella est romain d’origine !). En 2001, les douaniers et la brigade financière de Goa interceptent en mer un voilier appelé le « Libera » (la Liberté !) à destination d’Anzio et le remorquent au port de Cala Galera, à Argentario. Là, il l’inspectent et trouvent, après quelques difficultés, une cargaison cachée. A bord, il y a 244 kilos de cocaïne pure, un record toutes catégories pour l’époque. Un passionnant document retrouvé 18 ans plus tard dans les archives du journal Repubblica nous en détaille l’arrivée (on notera bien son point de départ au passage) : « le voilier, appelé « Libera », avait un double fond dans un espace creux, mais le repaire n’avait pas trompé les enquêteurs qui surveillaient le bateau dès le 9 juin, alors qu’il avait largué ses amarres dans le port de Ile de Marfgarita (et oui, déjà, l’endroit est à l’origine du trafic !!!). « Le « Liberté » a été perquisitionné le 5 août et la nouvelle a été gardée cachée jusqu’à hier par la Guardia di Finanza, qui a travaillé de concert avec la police espagnole (à l’époque les vedettes de la brigade sont des Meattini de 20 m, ici à droite). Au cours des derniers jours, le juge Laviola a émis sept ordonnances de détention provisoire en prison. Quatre personnes se sont retrouvées en prison, trois ont réussi à échapper aux menottes. Parmi les fugitifs, l’acheteur du gros lot de cocaïne (1520 milliard de lires la valeur en gros, au moins le quadruple au détail).(…). Parmi les personnes arrêtées se trouve le nom de Luigi Protani, âgé de 47 ans, d’origine romaine mais résidant à Marbella depuis des années, entrepreneur en bâtiment et éditeur du célèbre magazine glamour (« Absolute », qui a donné son nom à l’enquête des finances). Personnage célèbre dans le magnifique monde de la Costa del Sol, Protani a été arrêté à la sortie de sa villa à Benalmadena, un véritable château avec piscine et terrains de football. L’homme était au volant d’une Ferrari avec à ses côtés sa magnifique et jeune compagne, une beauté de couverture de magazine qui s’est révélée être totalement étrangère à l’histoire. En prison ont été envoyés le frère de Protani, Giacinto, 53 ans, de Velletri, le cousin Fabio Lommi, 35 ans, de Genzano et Luigi De Angelis, 48 ans de Zagarolo. Outre les Catalans, on trouve aussi le bras droit de Protani, Sasha Babic, un slave cosmopolite (ah tiens la filière « balkanique » existait déjà !) et le skipper du « Libera », Loris De Dominicis. Le playboy entrepreneur – et éditeur – était déjà depuis quelques années, dans le collimateur d’une vaste enquête antidrogue, mais les enquêteurs n’avaient pas réussi à l’arrêter. Luigi Protani a parcouru le monde de manière continue et a su éviter les interceptions et les traques. Ses contacts avec les Catalans se limitent à quelques conversations téléphoniques laconiques et il a fallu tous les efforts conjugués des policiers pour identifier le trafic de cocaïne qui s’est déplacé de l’Amérique du Sud vers la capitale. Selon les enquêteurs, Protani avait organisé au plus deux expéditions par an, selon les enregistrements. Sous la direction des services centraux de lutte contre la drogue, les enquêteurs ont également enregistré les dernières innovations internationales dans le domaine du trafic de drogue. L’héroïne « tient » et, après la chute des talibans, les gangs tentent de planter de nouvelles cultures en Amérique du Sud. Les gangs kosovars, qui gèrent maintenant presque tout, ont également essayé de cultiver la coca sur leur territoire, mais sans succès. Et c’est aussi une bonne nouvelle, du moins pour le moment ».

LIRE

0000

Credit Suisse est visé par une enquête pénale du Ministère public de la Confédération (MPC) depuis 2013 dans une affaire de blanchiment liée à l’ancien «roi de la coke» bulgare Evelin Banev.

C’est ce que montrent les recherches de Gotham City dans des documents judiciaires suisses et italiens. L’implication de la deuxième banque du pays n’avait jamais été révélée jusqu’ici.

Ouverte le 1er février 2008, l’enquête fédérale SV.08.007 a longtemps échappé aux radars médiatiques.

En 2014, un article du Courrier avait mentionné l’existence du réseau suisse d’Evelin Banev, alias «Brendo», soupçonné dans plusieurs pays européens d’être à la tête d’une vaste organisation criminelle active dans le trafic de cocaïne.

Toujours en 2014, le journaliste et écrivain Roberto Saviano avait décrit Evelin Banev comme «une figure très importante» des réseaux mafieux italiens, «une figure qui tenait le destin de l’État bulgare entre ses mains».

Blanchiment aggravé

Malgré l’importance majeure de cette affaire de narcotrafic, le rôle de Credit Suisse n’était jamais apparu publiquement.

LIRE

0000

Passager d’un vol en provenance de Bogota particulièrement surveillé par les forces de l’ordre, il a attiré l’attention des agents «par son état notable de stress et par la taille disproportionnée de la perruque qu’il portait», selon un communiqué de la police.

Il portait sous son chapeau une perruque qui dissimulait un sachet contenant 503 grammes de cocaïne pouvant valoir plus de 30.000 euros. Arrêté fin juin lors de cette «Opération Perruque», il a été remis à la justice.

Lire

0000

Héroïne, morphine, méthadone, codéine: la consommation d’un ou plusieurs opioïdes est impliquée dans 1021 décès (86%). Si l’Écosse était considérée comme un pays indépendant, le nombre de morts liées à la drogue, rapporté à la population, serait plus élevé que dans n’importe quel pays de l’UE. Ce taux est d’ailleurs trois fois plus important que pour l’ensemble du Royaume-Uni.

Lire

0000

Colombo (AFP)

International drug syndicates orchestrated Sri Lanka’s deadly Easter Sunday bombings, the country’s leader claimed Monday, despite earlier blaming the attacks on Islamists.

The statement comes amid a nationwide narcotics crackdown, with President Maithripala Sirisena aiming to reintroduce capital punishment for drug offences.

Authorities have said local jihadist group National Thowheeth Jama’ath (NTJ) were responsible for the suicide bombings in churches and hotels that killed at least 258 people in April. The attacks were later claimed by the Islamic State group.

Sirisena’s office said the day after the bombings that local terrorists and international terror groups were responsible for the attacks.

Read more

0000

Au Burkina Faso, onze personnes ont été retrouvées mortes, ce lundi 15 juillet, à l’unité anti-drogue de la police, à Ouagadougou.

Ces personnes avaient été placées en garde à vue, dans le cadre d’une enquête de la police nationale. Le procureur a annoncé qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ces morts.

LIRE

0000

TEHRAN, Jul. 15 (MNA) – Head of Iranian Anti-Narcotics Police said Sunday that Iran is responsible for over 70 percent of illicit drug busts in the world.

Speaking at a regional working group meeting on prevention of industrial drug precursors, Head of Iranian Anti-Narcotics Police, Brigadier General Masoud Zahedian said that “despite unjust sanctions, the Islamic Republic of Iran has managed to take remarkable measures in countering drug trafficking, the results of which are enjoyed by all countries in the world.”

He went on to add that “Iran is responsible for over 70 percent of illicit drug busts in the world. In the past seven months, the Iranian police has busted 364 tons of various types of narcotics during operations that left 3,814 of its forces martyred and 12,000 wounded.”

“Production of crystal in Afghanistan is a serious threat,” said Zahedian, adding “since its revenues are in the hands of smuggling networks which then inject a part of these revenues into the countries’ economies.”

He further maintained that the discovery of tens of tons of drug precursors by Iran’s counter-drug units reveal the extensive scope of the product’s trafficking.

Source

0000

Plus de 495 kilos de résine de cannabis et près de 33 kilos d’herbe de cannabis ont été saisis par les agents des douanes de la Brigade de surveillance de Thionville (Moselle) vendredi 12 juillet lors du contrôle d’un camion immatriculé en Lituanie.

Un camion lituanien tractant une remorque estonienne sur l’A31. L’attelage a attiré l’attention des douaniers en mission de ciblage, vendredi dernier. Formés aux contrôles des poids lourds, les unités de la brigade de Thionville n’ont pas trouvé toutes les réponses attendues dans les documents produits par le chauffeur. L’excitation du chien spécialisé, les réticences du conducteur à ouvrir et a débâché l’avant de sa remorque ont fini de les convaincre qu’il y avait quelque chose à creuser. Bingo !

Lire

0000

Cada día pasan miles de contenedores por los puertos de todo el mundo en los que se puede encontrar de todo: alimentos, ropa, productos tecnológicos… Pero cuando esos contenedores llegan a una frontera, igual que sucede con cualquier tipo de maquinaria que se intente introducir en otro país, la policía de la aduana hace su trabajo: que lo que se declara sea lo que hay en el contenedor, que la documentación esté correcta… y que, por supuesto, no se introduzcan sustancias, objetos, comida o animales prohibidos.

Leer

0000

La complainte de François

Ô rage ! Ô désespoir ! Ô DOD ennemie !
N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Et ne me suis-je perdu dans les travaux guerriers que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?
Mon bras, qu’avec respect toute la France admirait, est aujourdhui inerte et complètement paralysé.
Ô cruel souvenir de ma gloire passée !
Œuvre de tant de jours en un jour effacée !
Nouvelle dignité, fatale à mon bonheur !
Précipice élevé d’où tombe mon honneur !
Ô Fast te voila, ta venue, tu ne la dois qu’à moi.

0000

Durante el operativo denominado “Alto impacto”, la Fuerza Especial de Lucha Contra el Narcotráfico (Felcn) desbarató in fraganti en la ciudad de El Alto a una banda de narcotraficantes que camuflaban droga en bolsas de cemento. Se aprehendió a seis personas e incautó 308 kilos de cocaína, vehículos y un inmueble.

Leer

0000

Elementos de la Secretaría de Marina (Semar) decomisaron casi dos toneladas de drogas que se encontraban en una embarcación aparentemente abandonada en las inmediaciones del Puerto Libertad, en Sonora.

De acuerdo con la Semar, elementos adscritos a la Cuarta Región Naval y del Sector Naval decomisaron 151 paquetes con hierba verde con características similares a la mariguana y un peso aproximado de 1,490 kilogramos, así como 19 paquetes con droga con características similares a las metanfetaminas, con un peso aproximado de 450 kilos.

Leer

0000

Adieu l’OCRTIS, on t’aimait bien, adieu l’OCRTIS on t’aimait bien, tu sais.

Tu nous manqueras, toi qui savais si bien monter des coups tordus, tellement tordus qu’à la fin, on ne t’aimait plus, tu sais.

○○○○

Christophe Castaner et Laurent Nuñez s’apprêtent à acter la mort par KO de l’un des fleurons de la police judiciaire : l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis). Rayé d’un trait de plume, il doit être prochainement remplacé par l’Office anti stupéfiants, avec l’apparition dans le paysage d’un acronyme qui fera sourire: l’Ofast.

Comme « go fast », du nom de ce mode d’acheminement rapide de drogue par la route. Au-delà du nom, une page se tourne dans la douleur. Cette transformation est la conséquence directe de l’affaire qui pollue depuis plusieurs années la vie de l’Ocrtis, avec la mise en examen de l’ancien patron du service, François Thierry, accusé d’avoir mis ses résultats entre les mains d’un indicateur de haute volée devenu l’un des principaux logisticiens du trafic.…

Sauf revirement tardif, l’Élysée a validé la nomination à la tête de l’Ofast d’une femme de 43 ans, Stéphanie Charbonnier, actuelle conseillère au sein de la Direction générale de la Police nationale.

Petite révolution qui ne plaira pas à tout le monde au sein de la PJ, elle sera flanquée d’un magistrat et d’un gendarme en guise de numéros deux et trois.

LIRE

Et la DNRED ? La Douane ne serait-elle pas concernée par les stups?

0000

Agentes de la DNCD interceptaron un hombre a bordo de un vehículo en la carretera Arenoso-Villa Riva y tras una revisión se hallaron encaletados (escondidos)debajo de los asientos traseros, 88 paquetes, con un peso de 91.43 kilogramos de cocaína, según determinó en su análisis el Instituto Nacional de Ciencias Forenses (INACIF).

En el interior del vehículo tipo van, marca Hyundai de color gris, también se ocupó un celular, dinero en efectivo, documentos personales y otras evidencias.

Leer mas

0000

À l’été 2017, Gioacchino Alba, un Liégeois de 52 ans originaire de Favara, en Sicile, était arrêté à Liège. L’homme participait à un trafic international de cocaïne et de haschich, entre Liège et la province d’Agrigento. Le procès de la bande est en cours en Italie.

Lire

0000

C’était une décision prévisible tant politiciens de gauche et médias en faisaient la promotion : le cannabis est en voie de démocratisation et sera essayé à usage thérapeutique dès le début de l’année 2020.

L’annonce a été faite jeudi par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, un établissement public qui évalue les risques sanitaires.

A petite dose et sur prescription, cette drogue peut soulager les malades en chimiothérapie ou souffrant de vives douleurs n’étant pas diminuées par les traitements habituels. Le cannabis thérapeutique ne sera pas à fumer mais livré sous d’autres formes, notamment en gouttes ou en huile.

Lire

0000

Los dos sospechosos fueron arrestados en el puerto de Tánger tras comprobar que estaban directamente involucrados

Leer

0000

Où vont les négociations entre Talibans et Américains ?

Vers une « capitulation négociée » ? Un vrai processus de paix est-il possible en Afghanistan ? Encore faut-il que la rébellion souhaite faire des compromis et mette au second plan les intérêts particuliers qui la traversent, notamment le trafic de drogue.

C’est l’une des clés pour sortir de quarante années de guerre civile, régionale et internationale.

Un plus grand emploi de la force en Afghanistan.

C’est ainsi que l’administration Trump, comme l’administration Obama avant elle, a d’abord pensé changer la donne dans le pays. Si des représentants du Pentagone ont systématiquement utilisé des éléments de langage pour faire croire qu’une telle approche aller fonctionner à terme. Mais les services de renseignement n’ont pas caché pas leur pessimisme depuis plusieurs mois, et avec eux, nombre d’analystes réalistes qui ont suivi les 17 ans de guerre afghane. Le dialogue actuel entre Américains et Talibans visant à lancer un véritable processus de paix inter-afghan, ne pouvait être que la conséquence logique d’une telle situation.

https://asialyst.com/fr/2019/06/07/afghanistan-processus-paix-risque-echec-1-responsabiilite-talibans/