Archives de 13 novembre 2014

That’s not snow… that’s cocaine on the ground

Publié: 13 novembre 2014 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Simpson College The Acorn

2015-04-18_09-29-48A cargo plane smuggling cocaine from Miami, Florida, exploded in the skies over Indianola late last night. The plane’s cargo of 100 tons of cocaine was released into the airspace above Indianola where it soon settled as a fine layer of white powder, almost snow-like in appearance, over the city. The highest concentrations of cocaine dust-fall could be found on the Simpson College campus early Tuesday morning.

The cargo plane, a retired Airbus A300 capable of carrying 120 tons of cargo, was on the final stretch of its five and half hour flight into Des Moines when Air Force officials based at the Des Moines International Airport caught wind of the plane’s cargo. Two jet fighters were immediately scrambled and sent to intercept the cargo plane.

“Would it have been simpler to arrest the crew and seize the cocaine once it landed? It might have been,” said Major General Ferdinand…

Voir l’article original 306 mots de plus

FOX6Now.com

[ooyala code= »5uOWRvcTpzi4vtD_4uMam6KPMe7XAl9O » player_id= »f7575286f810429a979346d9a69caaef »]

MILWAUKEE (WITI) — Dozens of people are now in custody including the suspected leader of a gang that was moving drugs around the state.

Milwaukee County District Attorney John Chisholm says a joint operation targeted 53 people — both drug dealers and users. Officials say they’ve arrested 48 of those suspects.

Officials say the drug operation was based on Milwaukee’s East Side. After a year-long investigation that involved wire taps, Chisholm says authorities discovered a drug ring that had buyers from all over southeast Wisconsin and beyond.

The investigation focused on the East Side Mafiosa. Officials say the leader is 48-year-old Charles Ortiz. They believe Ortiz oversaw an organization that had been selling $4,000 worth of heroin a day.

« Just the scale of work they were doing on a daily basis, I think it surprised the investigators, » said Chisholm.

Officials say they tied the gang to nearly a dozen suspected…

Voir l’article original 161 mots de plus

 

Créé le 13.11.2014

Ils transportaient 30 kg de cocaïne dans leurs valises. Vendredi 7 novembre, les policiers ont interpellé treize personnes soupçonnées de faire partie d’un réseau de trafic de drogue, révèle Le Parisien ce jeudi matin. Une réussite pour les agents du 2e district de la police judiciaire, aidés par l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS).

Ce réseau de trafiquants de drogue opérait dans la zone de sécurité prioritaire (ZSP) Saint-Blaise dans le 20e arrondissement à Paris.

Un million d’euros en cocaïne

Certains suspects ont notamment été arrêtés à leur descente d’avion à l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne), alors qu’ils revenaient de Fort-de-France (Martinique) et transportaient près de 30 kilos de cocaïne dans leurs bagages. Le butin d’une telle quantité de coke est estimé à plus d’1 million d’euros.

Par ailleurs, des perquisitions ont été menées aux domiciles des membres présumés de ce réseau. Les policiers y ont découvert des petites quantités de cocaïne, résine et herbe de cannabis. «C’est un réseau très bien structuré et multicarte qui vient d’être démantelé dans un secteur qui fait l’objet d’une attention toute particulière, se félicite un haut fonctionnaire auprès du quotidien. Selon cette source, le réseau vendait la drogue dans la cité Saint-Blaise mais aussi dans toute l’Ile-de-France. Huit des treize personnes interpellées ont finalement été placées en détention provisoire.

SOURCE: http://www.20minutes.fr/paris/1479859-20141113-paris-policiers-saisissent-30-kg-cocaine-treize-suspects-interpelles

00000000000000000000000000

 

BLANCHISSEURS et Paradis fiscaux!

Publié: 13 novembre 2014 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

The international informant

Le Luxembourg est le paradis fiscal le plus prisé par les banques françaises.

Les banques françaises massivement présentes dans les paradis fiscaux

Le Monde.fr | 13.11.2014 à 08h03 • Mis à jour le 13.11.2014 à 10h57

Les grandes banques françaises sont massivement présentes dans les paradis fiscaux, selon une étude relayée par France Info. Diligentée par la plateforme « Paradis fiscaux et judiciaires », qui réunit plusieurs associations de lutte contre l’évasion fiscale, cette enquête révèle notamment qu’un tiers des filiales à l’étranger des cinq plus grands établissements français sont installées dans les paradis fiscaux.

D’après France Info, « BNP-Paribas détient 31 % de ses filiales étrangères dans des paradis fiscaux, et le Crédit mutuel 54 % ». 26 % du chiffre d’affaires international des grandes banques françaises serait ainsi réalisé dans les paradis fiscaux. Le Luxembourg est le pays le plus prisé avant la Belgique, les Pays-Bas, l’Irlande et la Suisse. Les établissements enregistrent dans ce pays près d’un quart du chiffre…

Voir l’article original 202 mots de plus

cape-maria-port-de-lorient-01Quatre Néerlandais ont comparu devant un tribunal britannique mercredi accusés d’avoir voulu introduire au Royaume-Uni 108 kilos de cocaïne à l’aide d’un mini-submersible digne de James Bond, selon le procureur.

Les quatre hommes, âgés de 22 à 68 ans, ont été arrêtés en mai après la découverte de 50 paquets de cocaïne dans le gouvernail d’un navire, le Cape Maria, ancré au large de l’Ecosse en provenance de Colombie.

La police les soupçonne d’avoir voulu récupérer la drogue, dont la valeur est estimée à plus de 20 millions d’euros, et de l’acheminer sur le continent à l’aide d’un « Seabob », un engin submersible à la forme d’une torpille.

« Vous avez dû les voir dans les films de James Bond. C’est le genre d’engin qui permet d’avancer sous l’eau à grande vitesse », a expliqué le procureur Paul Mitchell au jury du tribunal de Leeds (nord).

Le submersible aurait permis aux accusés, chez qui a également été découvert du matériel de plongée et un semi-rigide gonflable, d’accéder à la drogue sans même avoir à sortir la tête de l’eau.

« Différents éléments lient très clairement le Cape Maria aux accusés », a souligné le procureur, alors que les quatre Néerlandais nient les faits.

http://www.sudouest.fr/2014/11/12/grande-bretagne-soupconnes-de-vouloir-introduire-de-la-cocaine-a-la-james-bond-1734137-4803.php

0000000000000000000000000000000