Archives de 14 novembre 2014

More Than 3 Dozen Charged In North Texas Drug Ring

Publié: 14 novembre 2014 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Global News

RCMP seized about $100,000 worth of drugs after searching a home in Nanaimo on Nov. 12.

While searching the home, which was located in the 1400-block of Jingle Pot Road, police found heroin, crystal methamphetamine, crack cocaine, powdered cocaine along with $14,125 in Canadian currency.

No one was in the home when the police executed the search warrant. The resident, three men and one woman, were already in custody due to an attempted abduction the previous day.

A 25-year-old female and 31-year-old male were arrested in connection with the attempted abduction and are facing charges for possession and trafficking of drugs. Both of them will be making their first court appearance in Nanaimo in January.

Police said more drug charges could be laid as the investigation continues.

One of the two suspect vehicles was located near Ladysmith and the other, a 2014 frey Toyota Sienna with BC plate 649MPN has…

Voir l’article original 3 mots de plus

Extradition d’un commissaire de Police vers les Etats- Unis

Le commissaire de police Télémaque Claude qui était responsable du commissariat de Léogane a été arrêté pour son implication présumée, dans le trafic illicite de la drogue.

Il a été appréhendé par des agents de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), a appris Radio Métropole de source policière.

Après son arrestation le haut gradé de la Police Nationale a été Conduit à la DCPJ , où il a été interrogé.

Il a été ensuite extradé vers les États-Unis, par le service de police fédéral américain Drug Enforcement Administration (DEA).

Les représentants des gouvernements américain et haïtien ont signé, le mercredi 15 mai 2002 , un protocole d’accord dans le cadre de la lutte contre le trafic de la drogue. L’administration des Etats-Unis va financer des projets dans les domaines techniques et éducatifs.

Les autorités de Port-au-Prince se sont entendues avec les Etats-Unis pour augmenter l’effectif des garde-côtes haïtiens, de la Brigade de Lutte contre le Trafic des Stupéfiants (BLTS) et fournir les ressources adéquates à la Police et à la justice.

Ce protocole d’accord de coopération entre Haïti et les Etats-Unis sur la lutte contre la drogue n’était pas le premier du genre.

EJ/Radio Métropole Haïti

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=25325

0000000000000000000000

Le cannabis modifie la structure du cerveau

Publié: 14 novembre 2014 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

C.N.P.E.R.T.

Fumer régulièrement du cannabis a un impact sur le volume de la matière grise du cerveau et sur la connectivité entre les neurones, selon une nouvelle étude scientifique américaine.

Le cannabis modifie la structure du cerveau

Consommer régulièrement du cannabis modifie la structure du cerveau, selon une nouvelle étude scientifique présentée dans les Actes de l’Académie des Sciences Américaine (PNAS). En effet, la substance psychotrope du cannabis, le THC réduirait le volume de matière grise du cerveau, mais augmenterait la connexion entre les neurones.

Les chercheurs des universités du Texas et du Nouveau-Mexique ont comparé par IRM (imagerie par résonance magnétique), la structure du cerveau et les connexions neurologiques de 48 participants consommateurs de cannabis et de 62 non-fumeurs. Les scientifiques ont aussi évalué le type de consommation, le QI et les troubles socio-psychologiques des participants grâce à des questionnaires.

La consommation chronique de cannabis diminue le volume de matière grise du cerveau

Les résultats de…

Voir l’article original 205 mots de plus

Aulnaycap !

CannabisC’est une petite ferme de cannabis que la police a découvert samedi soir à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis). Dans un quartier pavillonnaire de la ville, la police a été intriguée d’apercevoir de la lumière dans un pavillon a priori désaffecté.

Source et article complet : Le Parisien

Voir l’article original

Ferme de cannabis dans le 93 deux hommes mis en examen

Publié: 14 novembre 2014 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Kana Cleaner

Ferme de cannabis découverte dans le 93: deux hommes mis en examen

Ferme de cannabis découverte dans le 93: deux hommes mis en examen

Deux hommes âgés de 27 ans ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants après la découverte samedi de près d?un millier de plants de cannabis dans un pavillon de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Déféré mercredi l?homme interpellé sur place a été placé en détention provisoire. Le propriétaire du bail de cette petite maison située près du canal de l?Ourcq a lui été placé sous contrôle judiciaire a indiqué à l?AFP le parquet de Bobigny.

La plantation avait été découverte samedi vers 20H00 par des policiers alertés par un voisin. Surpris de voir de la lumière dans ce bâtiment qu?il pensait inhabité il avait suspecté un cambriolage.

En arrivant sur les lieux les policiers avaient aperçu un homme sur le toit du pavillon. Ce dernier avait réussi à s?enfuir avant d?être rattrapé par…

Voir l’article original 255 mots de plus

LU dans http://www.elwatan.com/international/les-afghans-terrasses-par-l-opium-13-11-2014-277545_112.php

Les Afghans terrassés par l’opium

le 13.11.14 | 10h00

  	L’Afghanistan est le premier fournisseur mondial d’opium et compte plus d’un million de consommateurs  L’Afghanistan est le premier fournisseur mondial d’opium et…

Selon l’ONU, la dépendance à l’héroïne est passée en Afghanistan d’un niveau inexistant sous le régime taliban (1996-2001) à plus d’un million de personnes concernées aujourd’hui.

La culture du pavot à opium en Afghanistan a atteint un record en 2014 en termes de surface. Le pays reste ainsi de loin le premier fournisseur mondial (80% de la production) de cette plante qui fournit la matière première de l’héroïne et alimente un très juteux trafic qui a tissé une toile dense à travers toute l’Asie.

224 000 hectares de pavot à opium y sont cultivés, soit une augmentation de 7% par rapport à 2013, indique à ce propos le rapport annuel du bureau des Nations unies chargé de la drogue et de la criminalité (Unodc) publié hier.
Cela représente plus de trois fois la surface dévolue à cette culture en 2002 (74 000 hectares), un an après l’intervention militaire occidentale menée par les Etats-Unis qui a fait tomber le régime taliban.

Malgré les programmes d’éradication menés à coup de milliards de dollars par les Etats-Unis, la culture du pavot a explosé, notamment dans le Sud en partie contrôlé par les rebelles talibans. Les provinces de Helmand, Farah, Nimroz, Kandahar sont les principaux foyers de production. Au total, 19 provinces sur les 34 que compte le pays, produisent le pavot, soit le même nombre que l’année passée, selon l’ONU. En 2014, la production est donc restée localisée dans les mêmes zones géographiques.

Laboratoires clandestins

La production, généralement transformée dans des laboratoires clandestins aux frontières, suit des routes qui passent par les pays limitrophes : au nord par les anciennes Républiques soviétiques, au sud par le Baloutchistan au Pakistan, à l’ouest par l’Iran. Selon l’ONU, la production potentielle d’opium est estimée à 6400 tonnes en 2014, en hausse de 17% par rapport à 2013, mais qui n’égale par le record de 7400 tonnes produites en 2007.

«En 2014, les prix de l’opium ont baissé dans toutes les régions d’Afghanistan. Une possible raison pour cette décrue est une augmentation de l’offre due à la hausse de la production», note le texte. Cette hausse de la production potentielle va de pair avec la chute des opérations d’éradication de champs de pavot à opium (-63% en 2014, 2692 hectares concernés), en ligne avec la moindre présence occidentale sur le terrain.

Les talibans sont les premiers à bénéficier de ce trafic immense. Comment ? Ils prélèvent — par la force bien sûr — un impôt sur les cultivateurs de pavot à opium afin de financer leur insurrection contre le gouvernement afghan et les troupes de l’OTAN. Comme on peut s’en douter, ils ne sont pas les seuls impliqués dans ce juteux trafic. Celui-ci enrichit également autorités et chefs de guerre locaux.

Revers de la médaille

Les revenus générés par la culture de l’opium avant transformation en Afghanistan sont estimés à 0,85 milliard de dollars, soit 4% PIB du pays. Il y a néanmoins un revers de la médaille. L’Afghanistan est aussi l’un des premiers pays touchés par le fléau de la drogue. La dépendance à l’héroïne y est passée d’un niveau inexistant sous le régime taliban (1996-2001) à plus d’un million de personnes concernées aujourd’hui selon l’ONU. Un véritable drame.

Toutes ces statistiques impressionnantes montrent donc l’échec patent de la politique antidrogue de Washington en Afghanistan. La lutte contre la drogue est d’ailleurs le deuxième grand échec des Occidentaux en Afghanistan, après l’impossibilité de ramener la paix et la sécurité dans le pays. L’Afghanistan est aussi et surtout la deuxième plus grande défaite stratégique des Etats-Unis après l’Irak. Mais le pire risque d’être à venir.

Le retrait des troupes de combat de l’OTAN de ce pays en décembre prochain fait craindre une instabilité propice à un développement encore plus important de la culture du pavot. En 2015, seuls 12 500 soldats étrangers seront en effet présents sur le sol afghan dans le cadre de la mission Soutien résolu pour la formation et l’assistance aux forces afghanes, contre plus de 150 000 il y a quelques années. Bref, comme en Irak, les Occidentaux sont probablement bien partis pour revenir.

Dix policiers tués à Kaboul

Deux attentats à la bombe, revendiqués par les talibans, ont fait au moins 10 morts parmi les policiers lundi en Afghanistan, ont indiqué des responsables.

Lors du premier attentat, sept policiers ont péri parmi lesquels un commandant, lorsque qu’un individu a actionné sa charge explosive dans la province de Logar, au sud de Kaboul.

Par ailleurs, une bombe actionnée à distance a détruit une voiture de police à Jalalabad (est), tuant trois policiers, a déclaré le porte-parole du gouverneur de la province, Ahmad Zia Abdulzai.

Les talibans, qui ont revendiqué les attentats de Logar et Jalalabad, ont multiplié les attaques visant des symboles de l’Etat et les forces de sécurité  afghanes.

Depuis le début de l’année, 4634 soldats et policiers afghans sont  morts au combat, contre 4350 sur l’ensemble de l’année dernière, selon des  chiffres donnés cette semaine par le général Joseph Anderson, n°2 des troupes américaines en Afghanistan. A. Z.

°°°°°°°°°°°°°°

Un champ de pavot à opium en Afghanistan en avril 2014.

En Afghanistan, nouveau record de la culture de pavot à opium

Le Monde.fr avec AFP | 12.11.2014 à 08h16 • Mis à jour le 12.11.2014 à 08h32

L’étendue de la culture du pavot à opium en Afghanistan a atteint un nouveau record en 2014, selon l’Organisation des nations unies. Signe de l’échec de la politique antidrogue de Washington, le pays reste de loin le premier pourvoyeur mondial (80 % de la production) de cette plante qui fournit la matière première de l’héroïne et alimente un juteux trafic.

Cette année, 224 000 hectares de pavot à opium ont été cultivés en Afghanistan, soit une augmentation de 7 % par rapport à 2013, indique le rapport annuel du Bureau des Nations unies chargé de la drogue et de la criminalité (Unodc) publié mercredi 12 novembre. Cela représente plus de trois fois la surface dévolue à cette culture en 2002 (74 000 hectares), un an après l’intervention militaire occidentale menée par les Etats-Unis qui a fait tomber le régime des talibans.

Depuis, et malgré des programmes d’éradication menés à coup de milliards de dollars par les Etats-Unis, la culture du pavot a explosé, notamment dans le Sud, en partie contrôlé par les rebelles talibans. La lutte contre la drogue apparaît donc comme le deuxième grand échec de la communauté internationale en Afghanistan, après l’impossibilité de ramener la paix et la sécurité dans le pays.

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/11/12/en-afghanistan-nouveau-record-de-la-culture-de-pavot-a-opium_4522119_3216.html

0000000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :