Archives de 16 décembre 2014

Le Courrier des Balkans
De nos correspondants à Belgrade
Mise en ligne : lundi 15 décembre 2014
Darko Šarić n’est que la figure la plus connue d’un puissant cartel qui a réussi à prendre le contrôle du marché européen de la cocaïne. Auteur du livre Šarić, le journaliste Stevan Dojčinović met à jour les étonnantes connexions politiques du trafiquant, tant au Monténégro qu’en Serbie. Des révélations qui lui valent une sordide campagne de presse dans la Serbie « démocratique » d’Aleksandar Vučić et de Beba Popović.

Propos recueillis par Philippe Bertinchamps et Jean-Arnault Dérens.

Stevan Dojčinović est le rédacteur en chef du Centar za istraživačko novinarstvo Srbije, le Centre pour le journalisme d’investigation de Serbie (CINS).

Le Courrier des Balkans (CdB) : Votre livre Šarić a fait l’objet d’une intense campagne de dénigrement dans certains médias serbes…

Stevan Dojčinović (S.D.) : En effet. Le dernier exemple en date remonte au début du mois de décembre. Des passages de mon enquête sur les nébuleuses relations d’affaires entre la Prva Banka, un établissement bancaire contrôlé par la famille du Premier ministre du Monténégro Milo Đukanović, l’homme d’affaires controversé Stanko « Cane » Subotić et le narcotrafiquant Darko Šarić ont été publiés en feuilleton dans le quotidien d’opposition monténégrin Vijesti.

LIRE sur http://balkans.courriers.info/article26194.html

000000000000000000000000000000000000000000

Une étude de l’Observatoire des drogues relève laprécarisation croissante des consommateurs qui s’approvisionnent par voie postale ou sur internet.

L’approvisionnement de drogues par internet et voie postale se développe en France, et la « pureté » des produits consommés est en hausse, constate l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, dans une étude publiée lundi, qui note aussi une paupérisation croissante de certains usagers.

Petites doses, petits prix

Cette précarisation accrue de certains usagers – qui ne font pourtant pas partie des couches sociales pauvres – est observée avec « l’adaptation de l’offre de drogue », qui se caractérise par « des doses de plus en plus fractionnées, pour être vendues à des prix plus accessibles », notamment pour la cocaïne, dévoile l’étude Trend (Tendances récentes et nouvelles drogues) de l’OFDT portant sur 2013 et début 2014.

De même, « la pratique de l’achat en groupe d’un simple gramme », le détournement de médicaments, la modification des voies d’administration (passage du sniff à l’injection pour les usagers de cocaïne, renforcement des consommations d’amphétamine, considérée comme la « cocaïne du pauvre ») sont d’autres signes de cette paupérisation de certains usagers.

Drogue par correspondance

L’étude souligne par ailleurs une diversification des modes de diffusion des substances illicites. Si internet continue de jouer un rôle majeur dans le développement des nouveaux produits de synthèse (NPS), « l’approvisionnement par voie postale se développe en parallèle », et concerne aussi des produits comme le cannabis, la cocaïne ou la MDMA (principe actif de l’ecstasy). Mais ce mode de trafic ne véhicule pour l’instant que de petites quantités.

Autres innovations, les ventes via les sites du « deep web » ou « dark net », qui échappent aux moteurs de recherche et sont centrés sur des activités illicites, semblent plus fréquentes, tout comme la production locale d’amphétamines ou de MDMA, qui était jusqu’ici très rare en France.
Des produits de plus en plus « purs »

Enfin, l’étude constate une « hausse des teneurs moyennes » des différents produits. Déjà sensible ces dernières années, la pureté du cannabis sous ses deux formes (herbes et résine) s’est intensifiée : les teneurs moyennes en principe actif de l’herbe ont doublé en cinq ans et celles de la résine en dix ans.

Un phénomène similaire touche la MDMA sous sa forme poudre, mais concerne désormais également la forme comprimés connue sous le nom d’ecstasy.

La pureté de l’héroïne est elle aussi en hausse (teneur moyenne de 13%, et 8% des saisies comportaient plus de 30% d’héroïne). Si le phénomène se confirme, « une croissance du nombre de surdoses d’héroïne est à craindre », note l’OFDT, qui met aussi en lumière l’augmentation de la pureté moyenne de la cocaïne alors que le produit se caractérisait ces dernières années par de faibles teneurs.

LIRE sur http://www.ouest-france.fr/drogues-de-la-cocaine-envoyee-par-la-poste-3056566

00000000000000000000000000000000000

Russie: près de 174 tonnes de drogue saisies les cinq dernières années (FKSN)

Par La Voix de la Russie | Plus de 175 tonnes de drogues ont été saisies en Russie durant ces cinq dernières années, a annoncé vendredi le directeur du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants (FSKN) Viktor Ivanov.

« La police a saisi 26 tonnes d’opiacés dont 11,5 tonnes d’héroïne afghane, 131 tonnes de dérivés du cannabis dont 121 tonnes de marijuana et 10 tonnes de haschisch, ainsi que 18 tonnes de drogues synthétiques », a indiqué le responsable lors d’une réunion de son ministère.

Selon lui, la police a par ailleurs fermé 50.000 tripots et de laboratoires de fabrication de drogue.

« Durant ces cinq dernières années, 1,2 million d’enquêtes criminelles et administratives ont été lancées à l’encontre des personnes impliquées dans le trafic de stupéfiants. La police a mis un terme à l’activité de 26.000 groupes criminels organisés », a précisé le directeur du FSKN.

RIA Novosti
Lire la suite:
http://french.ruvr.ru/news/2014_12_15/Russie-pres-de-174-tonnes-de-drogue-saisies-les-cinq-dernieres-annees-FKSN-7845/

000000000000000000000000000000000000000000000

WPIX 11 New York

U.S. Customs and Border Protection says the car was driven across the Rainbow Bridge from Niagra Falls, Ontario to Niagra Falls, New York. (Photo: umich.edu) U.S. Customs and Border Protection says the car was driven across the Rainbow Bridge from Niagra Falls, Ontario to Niagra Falls, New York. (Photo: umich.edu)

BUFFALO, N.Y. (AP) — Border officers say inconsistencies in the spare tire of a car entering from Canada led them to 12 pounds of cocaine.

U.S. Customs and Border Protection officers say the car was driven by a Canadian woman across the Rainbow Bridge from Niagara Falls, Ontario into Niagara Falls, New York, on Thursday.

After a primary interview, the woman was sent for a secondary exam. That’s when officers examining her car detected problems with its spare tire. Inside the tire, they found six vacuum-sealed bags of cocaine with a street value of just under $200,000.

The driver’s name hasn’t been released. She’s charged with possession of a controlled substance.

Voir l’article original

500 pot plants seized from New Kent County home

Publié: 16 décembre 2014 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS