Archives de 24 janvier 2015


SVA persecución en el Estrecho

————————–

El buque de operaciones especiales Fulmar es un patrullero de altura de manufactura española, utilizado actualmente por el Servicio de Vigilancia Aduanera (SVA) de la Agencia Estatal de Administración Tributaria, entro en servicio en la flota del SVA en 2006.

00000000000000000000000000000000

Les nouveaux patrouilleurs et vedettes de la Douane

© BUREAU MAURIC – SOCARENAM
 

La Douane française renouvelle ses moyens navals avec de nouvelles unités. En plus du patrouilleur hauturier de 55 mètres dont la livraison est prévue en mars, l’administration a de nouveau passé commande au chantier Socarenam.

Cette fois, il s’agit d’une unité de 32 mètres. Le contrat, notifié fin 2014, comprend une option pour un sistership, la tête de série devant être livrée à la fin du premier semestre 2016.

Vue de la future VGC (© BUREAU MAURIC – SOCARENAM)

Vue de la future VGC (©…
source/ http://www.meretmarine.com/fr/content/de-nouveaux-patrouilleurs-et-vedettes-pour-la-douane

————————–

Socarenam réalisera à Saint-Malo les futurs patrouilleurs guyanais

Vue des futurs PLG de la Marine nationale © BUREAU MAURIC – SOCARENAM

Nouveau succès pour Socarenam dans le domaine militaire. Le constructeur boulonnais a remporté la commande des deux nouveaux patrouilleurs français qui seront basés en Guyane. Connus sous le nom de PLG, ces bâtiments verront leurs coques et superstructures réalisées par le chantier Socarenam de Saint-Malo, le site de Boulogne-sur-Mer se chargeant de leur armement et des essais. Les livraisons sont prévues fin 2016 et à l’été 2017.

source: http://www.meretmarine.com/fr/content/socarenam-realisera-saint-malo-les-futurs-patrouilleurs-guyanais-0

 

00000000000000000000000000000000000000

(photo d’illustration)

Arrivé de Sao Paulo, un Vénézuélien a été intercepté avec 2,4 kilos de cocaïne à Brussels Airport.

Un ressortissant vénézuélien âgé de 55 ans, a été interpellé ce mercredi après-midi à l’aéroport de Zaventem (Brussels Airport), après que les services de douane ont découvert 2,4 kilos de cocaïne dissimulés dans ses bagages.

L’homme était arrivé en Belgique à bord d’un vol en provenance de Sao Paulo (Brésil) via Lisbonne. Le parquet de Hal-Vilvorde a saisi un juge d’instruction et requis un mandat d’arrêt, a indiqué son porte-parole.

source: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20150121_00589846

00000000000000000000000000000000000

Un importateur de cocaïne libéré d'office

Daniel Renaud
La Presse

L’importateur de cocaïne Ray Kanho, qui avait été impliqué dans une livraison de 218 kg à l’aéroport Montréal-Trudeau qui avait provoqué l’émoi chez les lieutenants de la mafia montréalaise durant l’enquête Colisée, obtiendra bientôt sa libération d’office, après avoir purgé les deux tiers de sa sentence de huit ans et deux mois.

Même si la Commission des libérations conditionnelles du Canada écrit que Kanho exprime une motivation à devenir un citoyen respectueux des lois et rappelle que quatre délinquants sur cinq présentant le même profil ne récidiveront pas, elle lui impose des conditions particulières. Ainsi, l’homme de 38 ans, considéré comme une relation de la mafia par la police, devra éviter toute personne ayant un casier judiciaire ou liée au trafic de stupéfiants et au crime organisé traditionnel italien. En outre, il devra divulguer ses états financiers régulièrement et occuper un emploi.

PLUS sur http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/201501/21/01-4837346-un-importateur-de-cocaine-libere-doffice.php

00000000000000000000000000000000

Laundering Mexico’s Drug Money: Washing Up

Publié: 24 janvier 2015 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

World News - Breaking International News Headlines and Leaks

cartel money cash Mexican federal police present packets of cash in U.S. dollars seized a four suspected members of the Norte del Valle de Colombia cartel during a news conference at the federal police center in Mexico City March 9, 2010. Police said was seized $2.7 million.

Drug kingpins turn to trade-based money-laundering

DRUG traffickers, like everyone else, only want money because they want what money can buy. But turning dirty cash from drug sales into clean, usable currency has become harder for Mexican drug gangs as a result of tighter banking regulations at home and in the United States, their main market.

The criminals are responding by piggy-backing on cross-border trade to launder their gains.

On September 10th roughly 1,000 law-enforcement officials raided the Garment District of Los Angeles, seizing at least $65m in cash and arresting nine people. According to court documents, several garment businesses allegedly helped drug traffickers ferry proceeds…

Voir l’article original 403 mots de plus


%d blogueurs aiment cette page :