Archives de février, 2015

DROGAS. La avioneta con matrícula boliviana fue derribada por las fuerzas policiales de Perú.

Agentes policiales secuestraron de la nave equipos de comunicación y armas de fuego

El Deber

Una avioneta Cessna, de matrícula boliviana CP 2927, que trasladaba 288,8 kilos de cocaína, fue derribada por agentes de inteligencia de la División de Operaciones Especiales Antidrogas de Perú en la provincia de Satipo, región Junín.
Según señala un despacho de la agencia estatal peruana Andina, la División de Operaciones Especiales Antidrogas (Divoead) tras recibir información confidencial, planificó un operativo en el centro poblado El Progreso, situado en el distrito de Río Tambo, provincia de Satipo.
Los 17 agentes especializados de Los Sinchis de Mazamari, bajo el mando del coronel PNP Jesús Torres Chang, llegaron hasta la zona en un operativo helitransportado y neutralizaron la nave. Del interior de la avioneta recogieron información clasificada y decomisaron 288,8 kilos de cocaína que se encontraban empacados en sacos de polietileno negro; equipos de comunicación y armas de fuego. Finalmente incineraron la nave.

PISTA CLANDESTINA
La pista aérea clandestina era operada por el crimen organizado de la zona alta del Ene, dedicado a cobrar por el despegue de narcoavionetas y darles protección. La intervención policial estuvo acompañada por un representante de la Fiscalía para Tráfico Ilícito de Droga, el mismo que autorizó la incineración y destrucción de la pista clandestina.
Las autoridades investigan la información de los lugareños que afirman que existen empresas dedicadas a la construcción de pistas clandestinas que son alquiladas a clanes del narcotráfico que operan impunemente bajo las fachadas de constructoras.
Los agentes policiales realizan vigilancia en el ámbito geográfico del Valle de los Ríos Apurímac, Ene y Mantaro (Vraem), donde se ubica la base policial, para combatir las incursiones de avionetas bolivianas dedicadas al tráfico de cocaína desde esta región al país vecino país.

Puente aéreo

El narcotráfico está utilizando a Bolivia y Perú como puente aéreo, advirtió el pasado año el representante de la Oficina de las Naciones Unidas contra la Droga y el Delito (UNODC), Antonino de Leo.

fuente: http://www.correodelsur.com/2015/02/28/138.php

000000000000000000000000000000000000000000000000

Servando Gomez a été arrêté ce vendredi 27 février 2015 à Morelia, capitale de l'Etat, après «un travail de renseignements mené depuis des mois par la police fédérale sans qu'aucun coup de feu ne soit tiré», a-t-on ajouté.

Le groupe criminel ne se contentait pas d’introduire des drogues aux Etats-Unis. Il convoyait aussi du minerai de fer vers la Chine. Enlèvements, extorsions et meurtres faisaient l’ordinaire des «Templarios», souvent sous la protection de polices locales corrompues. Le groupe avait été fondé en 2011 par Nazario Moreno, «El Chayo», autour du culte de sa personne, d’une doctrine pseudo-religieuse et de rituels initiatiques. Sa mort sous les balles de la police en mai avait placé en première ligne la Tuta, largement médiatisé par ses vidéos d’autoglorification sur Youtube.

François-Xavier GOMEZ

SOURCE:http://www.liberation.fr/monde/2015/02/27/le-mexique-arrete-un-caid-du-narcotrafic_1211244

PLUS:

Arrestation au Mexique du chef d’un cartel de la drogue Tribune de Genève

0000000000000000000000000000000000000000000000000

MAGHREB ACTUALITÉS

helicoptere-drogue-0b3e9

Ces dernières années, plusieurs hélicoptères dédiés au transport de haschich en provenance du Maroc, ont été interceptés par la police espagnole. L’année dernière, un hangar où étaient cachés plusieurs hélicoptères servant à ce trafic a été découvert par la police dans la région d’Almeria.

Parfois, les hélicoptères s’écrasent sur le trajet du retour. Comme ce fut le cas pour un hélicoptère chargé de drogue en provenance du Maroc, qui s’est écrasé fin janvier dans le sud de l’Espagne en percutant un poteau électrique. Bilan : deux morts.

L’accident s’est produit de nuit près de la localité de Cortes de la Frontera, dans la province de Malaga, avait expliqué un porte-parole de la police locale.

D’après le site local Malaga Hoy, entre 800 et 900 kilogrammes de haschich se trouvaient à bord de l’appareil. Pour éviter d’être repéré par la police pendant la nuit, il a été complètement repeint en noir…

View original post 105 mots de plus

Par lefigaro.fr, AFP, AP, Reuters AgencesMis à jour le 24/02/2015 à 11:47

Serge Atlaoui (au centre) au côté de sa femme, le 25 mars 2008 à la prison de l'île de Nusakambangan, en Indonésie.

Le nouveau président indonésien, Joko Widodo, assure que toutes les peines capitales seront bien exécutées. Serge Atlaoui, condamné pour trafic de drogue, demande la révision de son procès.

Le nouveau président indonésien, Joko Widodo, n’apprécie pas les tentatives d’intervention de plusieurs pays étrangers pour empêcher l’exécution de leurs ressortissants parmi les 11 condamnés à mort de l’archipel. «La première chose que je dois dire avec fermeté est qu’il ne doit pas y avoir d’interventions concernant la peine de mort parce que l’application de la loi relève de notre droit souverain», a-t-il déclaré à des journalistes. Le président a dénoncé les appels de plusieurs dirigeants de pays étrangers, dont la France, le Brésil et les Pays-Bas.

Exécution d’un Brésilien et d’un Néerlandais

Parmi les condamnés à morts figure un ressortissant français, Serge Atlaoui. Arrêté en 2005 dans un atelier clandestin de production d’ecstasy, il a été condamné à mort en 2007. Ses proches affirment que cet artisan soudeur de profession avait accepté d’installer des machines dans cet atelier en ignorant leur usage. Ils le disent aussi victime d’un procès inéquitable et bâclé. Ses avocats ont déposé un recours en révision de son procès devant la Cour suprême. La semaine dernière, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a convoqué l’ambassadeur indonésien à Paris pour lui faire part de «l’extrême préoccupation des autorités françaises concernant la situation de Serge Atlaoui, ressortissant français condamné à mort en Indonésie», a rapporté le Quai d’Orsay.

L’Australie mène également une campagne intense pour empêcher l’exécution de deux de ses ressortissants. Myuran Sukumaran, 33 ans, et Andrew Chan, 31 ans, ont été condamnés en 2005 pour trafic d’héroïne. Peu avant la prise de parole présidentielle, un juge indonésien a rejeté un appel à la clémence. Leur avocat a annoncé son intention de faire appel de la décision. Canberra a prévenu qu’il réfléchirait à un rappel de son ambassadeur en poste à Djakarta s’ils sont exécutés. Le Brésil et les Pays-Bas ont déjà franchi le pas le mois dernier après les exécutions d’un Brésilien et d’un Néerlandais. Les exécutions ont repris en 2013 en Indonésie après une suspension de cinq ans.

source: http://www.lefigaro.fr/international/2015/02/24/01003-20150224ARTFIG00049-indonesie-pas-de-clemence-pour-le-francais-condamne-a-mort.php

00000000000000000000000000000000000000

Plusieurs affaires de blanchiment d'argent ont éclaboussé des banques genevoises ces derniers mois.

DES BANQUES GENEVOISES ÉCLABOUSSÉES

Selon une enquête de la police espagnole, un réseau international de blanchiment disposant de contacts en Suisse a utilisé des employés de banque de confiance, en particulier chez HSBC et Lombard Odier, pour mener à bien ses opérations (lire: Une affaire de blanchiment éclabousse des banques genevoises ).

Le réseau mis au jour jouait les intermédiaires entre les mafieux chinois désirant discrètement sortir de l’argent gagné en Espagne et des évadés fiscaux espagnols à la recherche d’une méthode pour toucher en liquide leur argent déposé à l’étranger sans éveiller les soupçons des autorités fiscales ibériques.

Des employés complices

Une fois un équilibre trouvé entre le montant que les mafieux voulaient faire sortir d’Espagne et les besoins en cash des évadés fiscaux, le réseau se chargeait de passer des ordres de transferts à des employés de banques privées genevoises.

Ceux-ci effectuaient le versement d’un compte suisse vers un compte hébergé à la Bank of China, et détenu par le père du supposé chef de la mafia chinoise en Espagne.
Voir l’exemple développé dans notre infographie.

______________________________________________________________________________

LES MULTIPLES REMOUS DE LA « LISTE LAGARDE »

La « liste Lagarde » -du nom de l’ex-ministre française des Finances Christine Lagarde- désigne un document transmis par les autorités françaises aux autorités grecques en 2010. Elle comprend 2063 noms de ressortissants grecs détenant ou ayant détenu un compte dans la filiale suisse de HSBC.

Le gouvernement grec avait dans un premier temps jugé « inutilisable » la liste, partant du fait qu’elle était établie à partir de données volées par Hervé Falciani.

D’ex-ministres effacés de la liste

Depuis le 21 décembre, des procureurs financiers grecs se penchent toutefois sur la « liste Lagarde ». Quelques jours plus tard, une source judiciaire révèle sous couvert d’anonymat que des noms ont été effacés ( Des proches d’un ancien ministre grec effacés de la « liste Lagarde » ).

Début janvier, des médias grecs annoncent qu’une procédure judiciaire est ouverte contre un ex-ministre dont la femme aurait des avoirs cachés en Suisse. Deux autres anciens ministres sont aussi sur la sellette ( Trois ex-ministres grecs pris dans la tourmente des comptes suisses ).

jgal

The international informant

Le directeur de HSBC est lié à une fondation d'Interpol.

Le directeur de HSBC est lié à une fondation d’Interpol*. [Keystone/ montage – DR]

Suite aux révélations de la présence du grand patron de HSBC Stuart Gulliver au sein du conseil de la Fondation Interpol pour un monde plus sûr, l’organisation policière a demandé lundi sa suspension.

>> Lire: Le chef de HSBC lié à une fondation d’Interpol « pour une économie intègre »

« Tout en tenant compte de la présomption d’innocence et conformément au code de bonne gouvernance…

View original post 197 mots de plus

Près de 50 kg d’héroïne saisis coup sur coup par les douaniers de Dunkerque et de Dieppe
Près de 50 kg d’héroïne saisis par les douaniers de Dunkerque et de Dieppe | © Douane
Les saisies portent sur
20 kg d’héroïne au terminal transmanche
et sur
26 kg en gare maritime de Dieppe.
Jeudi 12 février 2015
Les douaniers de Dunkerque ont saisi 20 kg d’héroïnelors du contrôle d’une camionnette se présentant à l’embarquement d’un ferry à destination de la Grande-Bretagne. La valeur de la marchandise est estimée à plus de 800 000 euros sur le marché illicite de la revente de stupéfiants au détail.En mission de surveillanceauterminaltransmanchedeLoon Plage, les agents des douanes décident de contrôler une camionnette d’immatriculation allemande. L’individu interrogé, déclare transporter des canapés. Les agents constatent la présence de trois canapés à l’arrière du véhicule et décident de procéder à la fouille de l’habitacle.Rapidement, ils découvrent sous la banquette du passager deux plaques métalliques qui obturent l’accès à un compartiment. Un premier examen confirme la présence de pains de forme rectangulaire contenant de la poudre brunâtre. Le véhicule est immédiatement transféré à la brigade où les opérations de contrôle se poursuivent. Au total, ce sont 40 pains d’héroïne brune qui sont extraits des caches aménagées.Jugé en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Dunkerque ce lundi 16 février, l’individu a été condamné à une peine de 3 ans d’emprisonnement.

***

Dimanche 8 février 2015

Quelques jours auparavant, ce sont les douaniers de Dieppe qui avaient découvert 26 kg d’héroïne en gare maritime à bord d’un véhicule britannique. La drogue était conditionnée dans 25 paquets dissimulés sous la banquette arrière et dans les parois à l’arrière du coffre du véhicule. Les suites judiciaires de cette affaire ont été confiées à la Juridiction interrégionale spécialisée de Lille.

Contact presse

  • Service de Presse de la douane, Sophie Hocquerelle :
  • Arnaud Delmulle, Direction régionale des douanes de Dunkerque : 09 70 27 07 03 – 06 64 55 60 23
Auteur : Direction régionale de Dunkerque
000000000000000000000000

https://i0.wp.com/www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/gif/BOLIVIE.gifLa Paz, 23 feb (EFE).- La fuerza boliviana antidrogas decomisó 134,4 kilos de cocaína y desarticuló un clan familiar de narcotraficantes que operaba en el departamento de Cochabamba (centro), informó hoy una fuente policial.

El decomiso se realizó en operaciones realizadas el fin de semana en el municipio de Sacaba, a 13 kilómetros de la ciudad de Cochabamba, señaló el jefe departamental de la Fuerza Especial de Lucha contra el Narcotráfico (FELCN), coronel Alex Rojas, según la agencia oficial ABI.

Los agentes de la FELCN hallaron primero 129,9 kilos de cocaína oculta en un camión que iba a ser enviada al departamento de Santa Cruz (este) y después decomisaron 4,5 kilos al allanar una vivienda.

En estas acciones, los agentes también decomisaron dos revólveres, un rifle y cuatro vehículos, y detuvieron a cinco personas, tres de ellas integrantes de una familia que supuestamente se dedicaba al tráfico ilícito de drogas.

000000000000000000000000000000000000000000000000

Colombihttps://i0.wp.com/www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/gif/COLOMBIE.gifa confisca cocaína que tenía como destino México

En una ofensiva contra la banda criminal colombiana más importante, la policía confiscó el cargamento de más de tres toneladas de droga, valorado en más de 90 millones de dólares.
24/02/2015 05:17 PM

Necoclí, Colombia

La policía de Colombia confiscó 3.3 toneladas de cocaína en medio de una ofensiva por aire, mar y tierra contra la principal banda criminal del país que pretendía export

arla a los cárteles mexicanos desde una zona selvática fronteriza con Panamá, informó el martes un alto oficial.

La droga, valorada en más de 90 millones de dólares en el m

ercado de Estados Unidos, fue descubierta el lunes en una región selvática, oculta en unas construcciones rústicas de madera levantadas sobre un terreno fangoso.

« En medio de la ofensiva contra el Clan Úsuga, se han confiscado 3 mil 300 kilos de cocaína listos para ser exportados », dijo a periodistas el general Rodolfo Palomino, director de la Policía Nacional de Colombia.

LEER mas: http://www.milenio.com/internacional/droga_cocaina_Colombia-cartel_mexicano_droga-Usuga_Colombia-narco_Mexico_Colombia_0_470353234.html

———————————-

Les autorités colombiennes ont mis la main sur trois tonnes de cocaïne dans le nord du pays.

Les paquets étaient conditionnés, et prêts à rejoindre le Mexique. Les autorités colombiennes ont découvert 3,3 tonnes de cocaïne pure près de la frontière avec le Panama.

La planque appartenait vraisemblablement au clan Usuga, une bande organisée. Qui perd la une marchandise qui valait environ 80 millions d’euros en gros, et plus de 230 millions d’euros à la revente au détail…

source: http://www.ouest-france.fr/drogue-saisie-de-plus-de-trois-tonnes-de-cocaine-en-colombie-3209282

00000000000000000000000000000000000000000000

CARTE CARAIBESLes autorités américaines ont annoncé aujourd’hui la saisie à Porto Rico d’une cargaison de 100 kg de cocaïne dissimulés dans le container d’un bateau en provenance de la République dominicaine.

La drogue a une valeur à la revente d’environ 2,8 millions de dollars, selon les douanes américaines à l’origine de la saisie.

La police n’a encore procédé à aucune arrestation dans cette affaire. Porto Rico, une île qui a le statut d’Etat associé aux Etats-Unis, est séparé de la République dominicaine par le canal de la Mona, un détroit large de 140 km.

source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/24/97001-20150224FILWWW00408-porto-rico-saisie-de-100-kilos-de-cocaine.php

—————————-

MIAMI. AFP. Autoridades estadounidenses informaron este martes que lograron detectar a su llegada a Puerto Rico 100 kilos de cocaína escondidos en un contenedor a bordo de un buque procedente de República Dominicana.

La droga hallada el domingo había sido distribuida en 90 paquetes escondidos en tres bolsas de lona dentro del contenedor del barco de carga proveniente del puerto dominicano de Caucedo, informó un comunicado de la guardia de fronteras (CBP, en inglés).

La cocaína tiene un valor en la calle de 2,8 millones de dólares, según las autoridades.

“Nuestros oficiales están siempre alerta para detectar los intentos de burlar las medidas de seguridad”, dijo Marcelino Borges, director de operaciones de la CBP en Puerto Rico e Islas Vírgenes.

http://hoy.com.do/hallan-en-pr-100-kilos-de-cocaina-en-contenedor-procedente-de-rd/

000000000000000000000000000000000000000

A Behren-lès-Forbach, les gendarmes de la compagnie de Forbach ont interpellé un homme,  rue des Roses. Ils ont également perquisitionné son appartement et sa voiture.  Photo Philippe RIEDINGERHier matin, dix personnes ont été interpellées en Moselle. Elles sont soupçonnées de participer à un trafic de drogue suite à une enquête de la compagnie de Forbach. Plusieurs kilos de cocaïne et d’héroïne ont été saisis.

Hier matin, 6h. Les gendarmes de la compagnie de Forbach entrent dans un appartement de la rue des Roses à Behren-lès-Forbach. Ils interpellent un homme et entament la procédure de perquisition des lieux. Leur quête : de la cocaïne et de l’héroïne.

Hier matin, même heure. Les militaires et les policiers, en provenance de toutes les brigades du Bassin houiller, du peloton spécialisé de protection de la gendarmerie, du groupe d’intervention régional et d’un escadron de Reims, frappent à neuf autres portes.

Neuf cibles qui se trouvent à Behren-lès-Forbach (2), Hombourg-Haut, Créhange, Pontpierre, Ernest-viller, Metz-Bellecroix, Metz (2) et Hagondange. Chaque intrusion matinale fait mouche. Les forces de l’ordre découvrent plusieurs kilos de stupéfiants. Principalement de l’héroïne et de la cocaïne mais aussi du cannabis. Leurs recherches sont facilitées par la présence de trois brigades cynophiles.

LIRE plus: http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2015/02/25/heroine-cocaine-gros-coup-de-filet

000000000000000000000000000000000000000000000000000

TIME

On Tuesday, Alaska’s new marijuana law officially goes into effect, which means that as of Feb. 24 recreational weed is now a legal substance in three states. Oregon is set to follow in July.

Adult residents in America’s northernmost state are now able to personally consume weed in their homes — as well as grow up to six plants — and confidently be on the right side of the law. If they get pulled over for expired tags and have up to an ounce of weed on their person, the latter is no longer going to get them in trouble. (So long as they haven’t been toking and driving.)

Consuming weed in public remains illegal. As Cynthia Franklin, director of the state’s liquor control board, said on Monday « People will not be legally lighting up out in the park tomorrow. » Should someone feel compelled to celebrate the occasion in public…

View original post 413 mots de plus

By Eric Holder

Originally posted on Christian Patriots:

(NaturalNews) Mexico-based drug cartels are using technology to smuggle drugs into the United States, including small drones like one that crashed in a city located along the southwest border in California, authorities said.

As reported by Fox News and other media, police in the Mexican border city of Tijuana, just south of San Diego, crash-landed in the parking lot of a supermarket because it was overloaded with methamphetamine.

« Tijuana police spokesman Jorge Morrua said authorities were alerted after the drone fell Tuesday night near the San Ysidro crossing at Mexico’s border with California, » Fox News reported.

Authorities retrieved six packets of the dangerous addictive drug, weighing, in sum, more than six pounds. The packets were duct-taped to a six-propeller, remotely controlled aircraft.

Not the first drone-related smuggling incident

Morrua noted that Mexican police are looking into where the drone originated from and who might have been controlling it. He added…

Voir l’original 645 mots de plus

SOURCE: http://christianpatriots.org/2015/02/24/mexican-gangs-armed-by-eric-holder-now-use-drones-to-smuggle-drugs/

000000000000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :