Archives de 1 mai 2015

Le drame de la drogue

Publié: 1 mai 2015 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Blog du Père Thierry

Très simple et très clair…:

le joint (Pierre Palmade):

Voir l’article original

Sens & Science

Une nouvelle étude indique qu’un élément non controversé du cannabis permettrait de lutter efficacement contre les crises d’épilepsies sévères pouvant intervenir chez certains patients. 

Voir l’article original 292 mots de plus

Detienen a dos costarricenses, dos ecuatorianos y un colombiano

Oficiales de Guardacostas interceptaron a 150 kilómetros mar adentro, en el Pacífico, dos embarcaciones con, aproximadamente, 500 kilos de cocaína y lograron detener a 2 ecuatorianos, dos costarricenses y un colombiano que viajaban abordo.

– Vea mas en: http://www.diarioextra.com/Noticia/detalle/258541/capturan-lanchas-con-500-kilos-de-cocaina#sthash.caIzMESy.dpuf

00000000000000000000000000000000

Enquêtes et études ont beau se suivre et se ressembler, démontrant chaque fois un peu plus l’échec cuisant de la prohibition du chanvre/cannabis, sénateur(trice)s et député(e)s n’en démordent pas. Si ça ne fonctionne pas, c’est que le Droit n’est pas bien appliqué et qu’il doit être durci ! Mais qu’en est-il d’une société criminalisant près de 40 % de la population (1) et pas loin d’un jeune Français sur deux (2).

Dans d’autres pays ou sur d’autres sujets, il n’en faudrait pas plus pour que soit immédiatement remis en cause une législation responsable d’une telle gabegie.

Mais en France, en matière de drogues en général et de cannabis en particulier, rien n’y fait. À un message de tolérance, à une politique pragmatique, on préfère la punition et la culpabilisation pour moitié d’une jeunesse qu’on prétend par ailleurs protéger. Doit-on ensuite s’étonner de la défiance qu’elle manifeste à l’égard des institutions et de la police ?

Combien de temps encore accepterons-nous que nos enfants, cannabinophiles raisonnables pour la plupart, se voient pris en tenaille entre les réseaux douteux qu’ils sont amenés à fréquenter pour se procurer quelques grammes d’herbe ou de résine, et le harcèlement policier quotidien dont ils sont victimes ?

Alors que les interventions policières ridicules et veines au sein d’établissements scolaires semblent se répéter, jetant opprobre et méfiance entre l’administration et les élèves ; que les quartiers populaires et leurs habitant(e)s, souvent issu(e)s de l’immigration, sont toujours plus stigmatisé(e)s et que l’argent brassé par le trafic contribue à alimenter les réseaux criminels en facilitant celui d’armes de guerre, nos dirigeant(e)s maintiennent le cap.

L’abandon progressif par les autorités nord-américaines, d’une politique qu’elles ont imposé au monde entier, devrait pourtant les interroger. De même que les prises de position antiprohibitionnistes de personnalités insoupçonnables telles que d’anciens chefs d’État, ministres, scientifiques, philosophes, entrepreneurs ou humanistes (3).

À cet aveuglement, le CIRC espère que les cannabinophiles seront capables de répondre par une importante mobilisation à l’occasion de la Marche Mondiale du Cannabis le 2 mai un peu partout en France et le 9 à Paris, puis le 18 juin pour le traditionnel Appel du 18 Joint.

Des mobilisations que toutes les organisations cannactivistes ainsi que celles qui les soutiennent, veulent festives et conviviales afin de démontrer une fois de plus que le chanvre/cannabis ne se pose pas en terme de problème sanitaire mais qu’il s’agit bien d’une question culturelle !

(1) 4 personnes sur 10 chez les 15-64 ans selon le récent rapport de l’OFDT et de l’INPES !

(2) 47,8 % des jeunes de 17 ans selon une autre note de l’OFDT.

(3) Rapport de la Global Commission on Drug Policy.

http://blogs.mediapart.fr/blog/kshoo/010515/en-france-une-delinquance-organisee-par-l-etat

000000000000000000000000000000000000000000