Archives de 15 octobre 2015

Officers who were supposed to be guarding Mexican drug lord Joaquin 'El Chapo' Guzman (pictured) were reportedly watching solitaire when he escaped Escaped cartel boss El Chapo was ‘cornered in rugged mountains in Mexico by soldiers’ after US drug agents located his cell phone… but he managed to get away again

Authorities believe they located the notorious cartel boss last week, four months after his incredible escape from prison.

Law enforcement sources told NBC News that US agents were able to pinpoint Guzman’s phone and traced it to the Sierra Madre mountain range, where they believed he was hiding out at a ranch.

Mexican soldiers then stormed the location, but reportedly found only the phone and some clothes.

They have then shut off 13 communities from Jesus Maria – 30 miles north of the state’s capital Culiacan – to the nearby states of Durango and Chihuahua, in order to search the area.

By Dailymail.com Reporters

Published: 16:01 GMT, 15 October 2015 | Updated: 16:49 GMT, 15 October 2015

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

The drug kingpin has escaped from maximum security jail cells twice.

National Reporter, The Huffington Post

Posted: 10/15/2015 05:00 PM EDT

<span class='image-component__caption' itemprop="caption">Mexican drug lord Joaquín “El Chapo” Guzmán, pictured here on a T-shirt in Mexico City, is still at large after escaping from his jail cell in July.</span> Alfredo Estrella/AFP/Getty Images Mexican drug lord Joaquín “El Chapo” Guzmán, pictured here on a T-shirt in Mexico City, is still at large after escaping from his jail cell in July.

Mexican authorities may be closing in on escaped drug lord Joaquín “El Chapo” Guzmán, but they still haven’t announced his capture.

The Mexican military is carrying out operations across the two northern states of Sinaloa and Durango, Sinaloa Governor Mario López Valdez confirmed in a press conference on Wednesday. Some 260 people have been forced from their homes due to the operations, Spanish newswire EFE reports.

READ MORE: http://www.huffingtonpost.com/entry/el-chapo-guzman-search_561ffc0ae4b028dd7ea73440

 

00000000000000000000000000000000000000000000000

 

Afficher l'image d'origine

————————————————

Les douanes de Dijon ont saisi près de 2.5kg de cocaïnePar Philippe Renaud, France Bleu Bourgogne jeudi 15 octobre 2015 à 18:43

Les douanes de Dijon ont saisi près de 2.5kg de cocaïne – Douanes de Dijon

Dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 octobre, les douanes de Dijon ont saisi 2.5 kg de cocaïne, après le contrôle, sur l’A31, d’une voiture immatriculée en Belgique. Les deux passagers du véhicule seront jugés ce vendredi en procédure de comparution immédiate.

Lors de ce contrôle de la brigade de Dijon des douanes, les deux individus à bord, un français et un belge, déclarent venir de Belgique pour  se rendre en Italie pour raisons familiales. Pendant la fouille de la voiture, les douaniers découvrent  au niveau des sièges avant, à portée de main du chauffeur et du passager, deux paquets indéterminés. A l’intérieur de ces paquets, plusieurs couches de plastique… et  deux pains de matière blanche. Le test confirme qu’il s’agit  bien de cocaïne de grande pureté.  Et pas qu’un peu, il y a en tout pour 2 kilos et 440 grammes.

La marchandise est estimée à près de 160 000 euros à la revente.* Les deux individus* ont été placé en retenue douanière puis  ramenés à la brigade pour y être entendus. Sur décision du parquet de Dijon, ils *sont remis à l’issue de la procédure douanière à la brigade de recherche de Gendarmerie _d’Is-sur-Tille.** Ils seront jugés ce vendredi 16 octobre en procédure de comparution immédiate_*.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/la-brigade-des-douanes-de-dijon-saisit-2-5-kg-de-cocaine-sur-l-a31-1444927416

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

Le Mexicain Joaquin Guzman Loera, plus connu sous le pseudonyme de “El Chapo”, était déjà considéré comme un maître dans son domaine, le trafic de cocaïne, surpassant même le mythique narcotrafiquant colombien, Pablo Escobar, au dire de la Drug Enforcement Administration (DEA), l’unité de la police fédérale américaine chargée de la lutte contre le trafic de drogue…Le 11 juillet dernier, en s‘échappant de la prison de haute sécurité Altiplano, dans l’Etat de Mexico, au nez et à la barbe de l’administration pénitentiaire, il est devenu “le roi de l‘évasion” dans son pays.
Parmi les condamnés à mort en Indonésie, le Français Serge Atlaoui.

le Français Serge Atlaoui. | REUTERS

D’après l’ONG Amnesty international, l’Indonésie priverait de leurs droits fondamentaux les personnes condamnées à mort, notamment pour des histoires de stupéfiants.

De nombreux étrangers condamnés à mort en Indonésie ont été privés de leurs droits fondamentaux et pour certains battus pour obtenir des aveux, accuse l’ONG Amnesty International dans un rapport qui dénonce l’usage de la peine de mort dans les affaires de drogue.

Dans cette étude publiée ce jeudi, l’organisation de défense des droits de l’Homme affirme que des condamnés à mort se sont vu refuser une assistance juridique ou un accès à des interprètes pendant leurs procès et ont signé des documents juridiques dans une langue qu’ils ne connaissaient pas.

lire plus sur http://www.ouest-france.fr/indonesie-le-pays-ne-respecterait-pas-les-droits-des-condamnes-mort-3767799

000000000000000000000000000000000000000000
Publié le : mercredi 14 octobre 2015 |
Saisie de plus de 300 000 € en espèces dissimulés dans un véhicule
Saisie de 300 000 € dissimulés dans un véhicule | © Douane
Les douaniers d’Hendaye ont saisi 306 960 € dans une cache aménagée d’un véhicule se dirigeant vers l’Espagne.

Jeudi 8 octobre 2015, les douaniers d’Hendaye ont saisi 306 960 € dans une cache aménagée d’un véhicule se dirigeant vers l’Espagne, occupé par un homme et deux femmes de nationalité néerlandaise.

Vers 19 heures, jeudi dernier, les agents des douanes contrôlent au péage autoroutier de Maritxu, dans le sens France-Espagne, un véhicule immatriculé en Hollande avec trois personnes à bord. Les occupants déclarent se rendre en Espagne, pour y passer une semaine de vacances. Ils affirment ne pas détenir de sommes, titres ou valeurs d’un montant égal ou supérieur à 10 000 €.

En examinant le véhicule, les douaniers constatent que ce dernier a été trafiqué afin d’y créer une cache difficile d’accès. Une trappe est finalement mise à jour sous les sièges et permet de constater la présence de liasses de billets de banque en euros, de toutes valeurs. Au total plus de 8 000 billets de banque sont dénombrés totalisant 306 960 €. Le chien de la brigade, spécialisé dans la lutte anti-stupéfiants, effectue par ailleurs un net marquage sur les billets de banque.

Le service des douanes d’Hendaye a relevé à l’encontre des trois personnes deux infractions de blanchiment douanier et de manquement à l’obligation déclarative. Sur instruction du parquet de Bayonne, à l’issue de la procédure douanière, elles ont été remises aux services de police judiciaire de Bayonne. Le Service national de douane judiciaire (SNDJ) a été co-saisi.

La procédure a donné lieu à une ouverture d’information auprès d’un juge d’instruction de la Juridiction interrégionale spécialisée de Bordeaux. Le conducteur du véhicule a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Toute personne transportant des sommes d’un montant égal ou supérieur à 10 000 € en provenance ou a destination de l’étranger doit en faire la déclaration auprès de la douane. Le blanchiment douanier sanctionne quant à lui toute opération financière entre la France et l’étranger portant sur des fonds issus d’un délit douanier ou de droit commun tel que les trafics de stupéfiants, contrefaçons, contrebande de tabacs ou encore de biens culturels.

Via cette réglementation, la douane assure une surveillance des transferts de capitaux. Elle constitue ainsi un acteur essentiel de la lutte contre le blanchiment, l’évasion fiscale et le financement du terrorisme.

En 2014, la douane a saisi 64 millions d’euros au titre du manquement à l’obligation déclarative (MOD).

Le 26 septembre dernier, les douaniers de Port-Vendres avaient réalisé une saisie record de 1,9 million d’euros dans une berline contrôlée au péage du Perthus.

http://www.douane.gouv.fr/articles/a12582-saisie-de-plus-de-300-000-e-en-especes-dissimules-dans-un-vehicule-

000000000000000000000000000000000000

El navío, de bandera holandesa, navegaba en aguas internacionales frente a Cabo de Gata

Los más de 350 fardos se repartían por todos los compartimentos y huecos del velero. Convertido en un verdadero almacén, transportaba el triple de droga que podía albergar por sus características. La Agencia Tributaria y Vigilancia Aduanera cazaron en la madrugada del pasado sábado a un navío, con bandera holandesa, con casi 10 toneladas de hachís mientras navegaba en aguas internacionales frente a las costas de Cabo de Gata (Almería). En la operación han sido detenidos dos hombres y una mujer de nacionalidad holandesa. Desde mayo de 2013, la Agencia Tributaria ha aprehendido más de 125 toneladas de droga en la conocida ruta del Mediterráneo oriental.

La bautizada Operación Fokke se inició el pasado viernes cuando un avión de la Agencia Tributaria detectó dos embarcaciones semirrígidas, procedentes de Marruecos, que se aproximaban a un velero, se abarloaban a su costado y alijaban bultos sospechosos. Con la mercancía a bordo, el buque tomó rumbo al Mediterráneo oriental.

Afficher l'image d'origineTras el dispositivo activado por Vigilancia Aduanera, el velero —llamado Mirca— fue abordado con el apoyo de un helicóptero sobre las 3.25 del pasado sábado a unas 50 millas al sureste del Cabo de Gata.

Nada más subir a bordo, los agentes observaron que todos los compartimentos del velero estaban ocupados con fardos de hachís de « muy buena calidad », incluyendo el salón, los camarotes, los huecos de debajo de las camas… Según una nota de prensa de la Agencia Tributaria, el velero transportaba tal cantidad de droga que corría el riesgo de hundirse. « Estos 10.000 kilos suponen un peso muy superior al que puede llevar un velero de este tipo, de 14 metros de eslora, con seguridad, que con 3.000 kilos ya estaría en su límite, por lo que los tripulantes asumieron un riesgo ante cualquier incidencia mecánica o meteorológica », ha señalado el delegado en Almería de la Agencia Tributaria, Luis Reche, informa Efe. La droga incautada podría alcanzar un precio en el mercado ilícito de 50 millones de euros. Los tres detenidos pasarán a disposición del Juzgado de Instrucción 6 de Almería acusados de un posible delito de contrabando y contra la salud pública.

 

Aspecto del interior del velero ‘Mirca’, con casi 10 toneladas de hachís.

Al realizarse la operación en aguas internacionales, la fiscalía de la Audiencia Nacional ha presentado la correspondiente querella ante el Juzgado de Instrucción 5 de la Audiencia Nacional. Según apunta la Agencia Tributaria, el registro se realizó con la presencia del secretario del juzgado en funciones de guardia de Almería, tras recabar la autorización de las autoridades del país de abanderamiento.

En poco más de dos años, la Agencia Tributaria ha realizado 14 operaciones en la denominada ruta del Mediterráneo oriental y ha aprehendido más de 125 toneladas de droga. « Esta nueva operación ratifica la importancia de esta nueva ruta abierta para el tráfico de hachís », según dicho comunicado. Los investigadores sospechan que este acceso estaría siendo usado por organizaciones situadas en países del norte de África, que transportarían importantes cantidades de hachís en barcos de tipo mercante o pesquero y que serían almacenadas en estos países. Posteriormente, la droga se redistribuiría hacia Europa por las costas españolas, francesas o italianas.

000000000000000000000000000000000000

Se trata de la mayor incautación de droga en tránsito que se produce en España

Un agente con el perro que participó en la operación, junto a los fardos. / A. C. (EFE

Una cifra récord.

La Agencia Tributaria y la Guardia Civil han intervenido casi 48 toneladas de hachís que iban a ser introducidas en España a través del puerto de Algeciras (Cádiz) en dos camiones. Se trata de la mayor incautación de droga en tránsito que se produce en España, tal y como ha reconocido el delegado del Gobierno en Andalucía, Antonio Sanz. En esta « histórica » operación han sido detenidos los dos conductores de estos vehículos. En lo que va de año, se han intervenido en el Campo de Gibraltar 87 toneladas de hachís y 800 kilogramos de cocaína.

Los hechos ocurrieron el pasado viernes. Las sospechas se centraron en un camión procedente de Tánger (Marruecos) y que declaraba transportar material eléctrico. Al inspeccionar el vehículo con la ayuda de un perro detector de drogas, los agentes hallaron 22 cajones de dos metros de altura « herméticamente cerrados » y repletos de fardos, según la Guardia Civil. Estaban ocultos tras una pantalla de más de 60 cajas de cartón y dos embalajes de madera vacíos. En total, se hallaron 700 fardos con 24,2 toneladas de hachís. Posteriormente, los agentes localizaron otro camión de esta misma empresa que había salido del puerto mientras se inspeccionaba el primero. En este, se hallaron 23,6 toneladas de esta sustancia repartidas en casi 800 fardos.

Panorámica de los fardos de hachís intervenidos en el puerto de Algeciras. / guardia civil

Según los investigadores, la organización criminal había utilizado empresas pantalla para introducir la droga en España a través del puerto gaditano, que el año pasado registró un tráfico de un millón y medio de vehículos. Los agentes detuvieron a los dos conductores de los camiones, ambos de nacionalidad marroquí, por un delito contra la salud pública. « Se trata de unos resultados magníficos que demuestran el intenso trabajo que se está llevando a cabo en la lucha contra el narcotráfico, contra quienes lo dirigen », ha asegurado Sanz, quien ha recordado que desde 2014 se han desarticulado 126 organizaciones criminales dedicadas al narcotráfico en Andalucía. Sanz ha recordado que, en lo que va de año, la droga intervenida en la comunidad por Guardia Civil y la Agencia Tributaria suma 160 toneladas de hachís y 950 kilos de cocaína. No hay que olvidar que el 90% de las cerca de 250 toneladas de hachís que se incautan en España al año son decomisadas en Andalucía.

Cifras históricas como la de esta operación no se producían desde mayo del año pasado. Si esta investigación ha supuesto la mayor incautación de droga en tránsito que se produce en España, el Cuerpo Nacional de Policía incautó el año pasado en una nave del polígono industrial Torrecilla-Amargacena de Córdoba, de una manera aparentemente fortuita, el mayor alijo de hachís en España: 52 toneladas.

source: http://politica.elpais.com/politica/2015/07/02/actualidad/1435835005_538818.html

0000000000000000000000000000000000000

La Guardia Civil desarticula una organización criminal que introducía hachís utilizando helicópteros: detiene a 17 personas; el juez ha precisado apoyo de los radares militares para identificar los aparatos y las rutas seguidas por los sospechosos
Ver: http://www.economiadigital.es/es/notices/2015/02/macro-operacion-contra-el-narcotrafico-en-andalucia-66018.php
Un réseau de trafic de cannabis en provenance du Maroc comprenant sept Français, six Espagnols et deux Marocains a été démantelé. Source AFP

Publié le 15/10/2015 à 14:01 | Le Point.fr
La garde civile espagnole a démantelé un réseau de trafic de cannabis en provenance du Maroc.
La garde civile espagnole a démantelé un réseau de trafic de cannabis en provenance du Maroc.AFP

DEAD’après l’un des agents de la DEA interviewé par VICE : « Les gens de Medellín l’adoraient. Ils voulaient travailler pour lui, lui ressembler. Il a construit des églises, donné beaucoup d’argent aux pauvres. Il avait cette aura digne d’un Robin des bois. Mais si vous regardez l’autre aspect d’Escobar, il est aussi l’inventeur du « narco-terrorisme ».»

Pour la DEA, Escobar était une affaire personnelle. D’après Steve Murphy, l’agent de la DEA interprété par Boyd Holbrook dans Narcos, la série à succès de Netflix, « ils [le cartel de Medellín] étaient les gros caïds, à cette époque. On entendait sans cesse parler de Pablo Escobar. »

Javier Pena, agent de la DEA interprété dans la série par Pedro Pascal, se rappelle que la police lui confiait constamment : « Nous ne faisons pas ça pour avoir de la dope, ni pour prendre de l’argent. Nous sommes là pour tuer Pablo Escobar. »

LIRE plus et video:
Colombie. Pablo Escobar : l’histoire du roi de la cocaïne (ép. 1/3)

°°°°

0000000000000000000000000000000000000000000000

VIDÉO. Le tribunal dominicain a en partie justifié la sévérité de la peine du fait de l’origine des accusés. Un scandale ? Par

Publié le 02/10/2015 à 12:49 – Modifié le 02/10/2015 à 13:27 | Le Point.fr

Les enquêteurs du GIR ont interpellé huit personnes qui ont été mises en examen…Faits divers - Justice - Actualités - La coke était en stock à La Bédoule

M.P.Publié le 14.10.2015

Huit personnes ont été interpellées puis mises examen dans le cadre d’un trafic de cocaïne dans les Bouches-du-Rhône, rapporte La Provence. Au sein de ce trafic se trouvait un Corse qui se fournissait auprès d’un Marseillais, habitant près de la gare Saint Charles, et qui fournissait, à son tour, un autre Marseillais, déjà connu des services de police.

Malgré la prudence des trois hommes (ils changeaient notamment la carte SIM de leur téléphone portable toutes les deux semaines), les gendarmes de la brigade de recherche d’Aubagne et les policiers, gendarmes et douaniers du Groupe d’intervention régional ont réussi à remonter leurs pistes.

Lors de plusieurs perquisitions, ils ont trouvé 70 cartes SIM, 350 g de cocaïne, 120.000 euros mais aussi un petit arsenal de guerre : huit armes de poing et deux armes d’épaules dont un M16. Les enquêteurs ont également mis la main sur un précieux carnet de comptabilité.

http://www.20minutes.fr/marseille/1708759-20151014-bouches-rhone-trafic-cocaine-demantele

000000000000000000000000000000000000

Saisie de 13,5 kilos de cocaïne le 5 octobre 2015 à Orly.La cocaïne provenait de République dominicaine…

Saisie de 13,5 kilos de cocaïne le 5 octobre 2015 à Orly. – Douane française

A.Ch.

Les douaniers français ont saisi, lundi 5 octobre, près de 13,5 kg de cocaïne à l’aéroport d’Orly. La drogue était transportée par trois voyageurs en provenance de République dominicaine. Évaluée à plus de 860.000 euros, la cocaïne a été détectée lors du passage au contrôle de deux hommes et une femme arrivant à Paris par un vol en provenance de Saint-Domingue.
Valise à double fond

Lors du contrôle, le plus jeune des deux hommes a affirmé ne pas avoir de marchandises à déclarer et a affirmé que ses compagnons de voyage étaient sa femme et son oncle. Mais le passage des bagages aux rayons X a révélé des zones suspectes dans les valises : la fouille approfondie a permis de découvrir trois plaques de cocaïne compactée et enveloppée d’un film noir dans le double fond des trois valises. Chaque valise contenait environ 4,5 kg de cocaïne, soit près de 13,5 kg au total.

Agés de 30, 43 et 74 ans, les trois personnes ont été confiées à l’Office national de répression du trafic illicite de stupéfiants. Une information judiciaire a été ouverte par le Parquet de Créteil.

http://www.20minutes.fr/societe/1707071-20151012-orly-douaniers-saisissent-135-kilos-cocaine

00000000000000000000000000000000000000

La série Narcos, lancée par Netflix fin août dernier, a remis en lumière l’essor sans précédent du trafic de cocaïne en Colombie, au moment de l’apogée du cartel de Medellin. Une infographie retrace son histoire en 10 chiffres clés. 

Narcos, dont on vous analysait le générique la semaine dernière, repose en grande partie sur des faits historiques. La série a pour ambition de dépeindre trafic de drogue colombien depuis l’avènement de Pablo Escobar, en évoquant aussi ses lourdes conséquences aux États-Unis.

Parfois, les chiffres sont plus parlants que les mots. Cette infographie détaillée revient sur les méthodes du cartel de Medellin. Fondé par Escobar, il a industrialisé le trafic de cocaïne, qui s’est alors exportée comme jamais dans son histoire. Fini les planques dans les cages à poisson, désormais les hélicos, les camions et les trains prennent le relais.

https://i0.wp.com/image.slidesharecdn.com/slidesharefinal-150914160219-lva1-app6892/95/cokenomics-le-cartel-de-medelln-7-638.jpg

En regardant ces chiffres, on comprend mieux l’importance de la lutte du gouvernement américain contre le trafic de drogue en Colombie. Entre 1974 et 1980, la consommation de cocaïne est passée de 5.4 millions à 22 millions aux États-Unis ! Le cartel de Medellin devient le premier employeur colombien, avec 750 000 employés : mieux qu’Apple ou Amazon de nos jours. Son big boss, Pablo Escobar, se classe même 7ème fortune mondiale par Forbes en 1989.

Plus de 20 ans après sa mort (le 2 décembre 1993), le fantôme de Pablo Escobar plane encore aux États-Unis, où 90% des billets présentent des traces de cocaïne.

SOURCE et voir plus: http://biiinge.konbini.com/series/narcos-trafic-cocaine-colombie-resume-infographie/

00000000000000000000000000000000000

Par Jean-Marc Perez et Julien Laignez, France Bleu Toulouse et France Bleu jeudi 15 octobre 2015 à 8:01

© Radio France – Jeanne Marie Marco

Interpellés par la PJ toulousaine, un homme de 34 ans et un mineur de 17 ans ont été mis en examen et incarcéré pour trafic de stupéfiants. Ils cachaient la drogue dans des pots d’échappement de scooters.

C’est en enquêtant sur une tentative de meurtre sur un jeune antillais en décembre 2014 à la sortie d’une boîte de nuit que les policiers ont découvert le pot aux roses. En mars dernier au cours de leurs investigations dans un appartement du quartier de Borderouge à Toulouse ils sont intrigués par la présence de… pots d’échappement de deux roues soigneusement démontés et emballés.

10.5 kilos de cocaïne

A l’intérieur de ces pots d’échappement les policiers découvrent des sachets de poudre blanche, dix kilos et demi de cocaïne au total mais aussi 40.000 euros en liquide. La locataire de l’appartement est aussitôt interpellée et la PJ entame une nouvelle enquête. Celle-ci a abouti la semaine dernière à l’interpellation à Toulouse et Aix en Provence d’ un homme de 34 ans et  d’un mineur âgé de 17 ans. Tous deux ont été mis en examen  et placés en détention provisoire à l’issue de leur garde à vue.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/toulouse-de-la-cocaine-dans-des-pots-d-echappement-1444888882

0000000000000000000000000000000000000000000