Archives de 12 février 2016


Paquetes de la droga. (Foto:Delfia Cortez)

Delfia Cortez/ Web
Viernes, Febrero 12, 2016 – 14:30
Unos 100 kilos de cocaína que tenían como destino el mercado europeo, España, fueron incautados por la Policía Nacional en Colón.

La droga fue encontrada dentro de un contenedor guardada en varias maletas, informó el comisionado Carlos Rumbo, jefe de la Policía en Colón.

La sustancía ilícita fue llevada a un puerto de la localidad lo que aprovecharon para introducirla a un contenedor, pero sin mucho éxito.

Por este caso no hay detenidos, pero se realiza las investigaciones para dar con los responsables.

Este es el segundo decomiso que se realiza en un puerto de la Costa Atlántica.

http://www.critica.com.pa/sucesos/decomisan-100-kilos-de-cocaina-en-puerto-de-colon-422250

Posté avec WordPress pour Android

00000000000000000000000000

jean-pascal-fauret-g-et-bruno-odos-d-au-tribunal-le-9-mars-2015-a-saint-domingue_5510589Santo Domingo.- A National District Appellate Court on Thursday upheld the 20 year prison sentence against French pilots Bruno Odos and Pascal Jean Fauret, who fled to their country October 28 in the case dubbed “air cocaine” by the French media.

1st Penal Chamber presiding judge Eduardo Sanchez also separated codefendant Alain Marc Paul Castany from the case on a defense motion arguing health issues.

The court also appointed a court interpreter to assist Nicolas Pisapia, also charged with drug trafficking in the confiscation of over 700 kilos of cocaine seized in a Falcon jet headed to Saint-Tropez in March, 2013.

Pisapia and Castany remain in the Dominican Republic, where their next hearing was set for March 14.

http://www.dominicantoday.com/dr/local/2016/2/11/58167/Dominican-court-upholds-20-year-prison-terms-for-French-air-cocaine

Posté avec WordPress pour Android

0000000000000000000000000000000000000

Démantèlement d’un réseau de trafic de drogue et des êtres humains vers la Tunisie

12 Février 2016 10:59

La police Algérienne relevant de la wilaya de Tébessa a démantelé un réseau spécialisé dans le trafic de drogue et des êtres humains de nationalités africaines vers le territoire tunisien.

Le journal algérien Achourouq a publié, dans son édition de ce vendredi 12 février que deux individus ont été arrêtés lors de cette opération et que les recherches se poursuivent pour mettre la main sur les autres membres du gang.

La même source a affirmé que 30 kg de cannabis ont été saisis.

http://www.mosaiquefm.net/fr/4453/algerie-demantelement-d-un-reseau-de-trafic-de-drogue-et-des-etres-humains-vers-la-tunisie.html

Posté avec WordPress pour Android

0000000000000000000000000000000

Par
Tentative d’acheminement de drogue de Bamako vers Nouakchott déjouée

ALAKHBAR (Nouachott) – Une nouvelle opération de trafic de drogue a été déjouée, mercredi soir a appris alakhbar. Selon nos sources, une caisse contenant de la drogue, en provenance de Bamako a été interceptée.

Les sources d’alakhbar indiquent que c’est grâce aux employés d’une société de transport entre Bamako et Nouakchott, que l’opération a échoué. Ces derniers ont «ont procédé à l’inspection d’un colis suspect ». La caisse ouverte « contenait du savon et de la drogue », confient nos sources.

Le numéro du destinataire du colis à Nouakchott, était marqué sur la caisse.

L’Attaché militaire de l’ambassade de Mauritanie à Bamako averti par la société de transport, a à son tour saisi les autorités maliennes pour l’ouverture d’une enquête, précise nos sources.

Source: Alakhbar

http://malijet.com/actualite-politique-au-mali/flash-info/146928-tentative-d%E2%80%99acheminement-de-drogue-de-bamako-vers-nouakchott-d%C3%A9j.html

Posté avec WordPress pour Android

0000000000000000000000000

« Presque tous les types de drogues illicites peuvent aujourd’hui être achetés en ligne et livrés par la poste », explique un commissaire européen.

Source AFP

Publié le 11/02/2016 à 13:01 – Modifié le 11/02/2016 à 13:49 | Le Point.fr
Internet joue un rôle croissant dans le commerce de la drogue en Europe. 
Internet joue un rôle croissant dans le commerce de la drogue en Europe.  © SIPA/ Matilde CampodonicoInternet joue un rôle croissant dans le commerce de la drogue en Europe. La Toile est un atout pour tous, car elle repousse « les limites de l’approvisionnement » et préserve l’anonymat des consommateurs, s’inquiète l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) dans un rapport publié jeudi. « Presque tous les types de drogues illicites peuvent aujourd’hui être achetés en ligne et livrés par la poste, sans rencontre physique entre l’acheteur et revendeur », commente Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé des affaires intérieures.

Alors que plus de 80 millions de personnes, soit près d’un quart de la population adulte de l’Union européenne, ont déjà consommé des drogues illicites, le recours à l’Internet reste encore limité, indique l’OEDT dont le siège est à Lisbonne. Selon une étude menée en 2015 parmi 100 000 internautes dans le monde, quelque 10 % des sondés ont reconnu avoir acheté de la drogue sur le Web. « La vitesse à laquelle les marchés des drogues se transforment grâce à l’Internet » présente « des défis majeurs aux services répressifs » qui tentent de traquer les abus, prévient le rapport.

Plus de variétés

Si le gros du trafic « reste fermement enraciné dans le monde physique, les marchés virtuels repoussent aujourd’hui les limites de l’approvisionnement en drogues, offrant des options plus variées aux acheteurs potentiels », relève Alexis Goosdeel, directeur de l’OEDT. Selon le rapport, la distribution d' »euphorisants légaux » ou de substances concernées par un certain flou juridique se fait ouvertement sur le « Web visible », accessible via les moteurs de recherche communs.

En Europe, quelque 650 sites permettent ainsi d’acheter les nouvelles substances psychoactives (NSP), des euphorisants souvent présentés comme substituts aux drogues illicites existantes, mais parfois mortels, d’après le rapport annuel 2015 de l’OEDT. La plupart des ventes en ligne de drogues illégales telles la cocaïne ou l’héroïne se déroulent cependant sur le « Web invisible », dont l’accès est plus difficile, voire protégé par des logiciels de cryptage. En pleine croissance, « les marchés de la drogue en ligne risquent de perturber à terme le trafic de ces substances de la même manière que eBay, Amazon et PayPal ont révolutionné le commerce de détail », conclut Alexis Goosdeel.

http://www.lepoint.fr/societe/internet-favorise-le-marche-de-la-drogue-11-02-2016-2017110_23.php

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000000

Les deux pays ont signé, le 10 février courant, un accord dans le cadre de la lutte contre le trafic illégal des stupéfiants, substances psychotropes et de leurs précurseurs.

Poignée de main entre Pacôme Moubelet-Boubeya et Oleg Safonov. © GabonreviewPoignée de main entre Pacôme Moubelet-Boubeya et Oleg Safonov. © Gabonreview

Selon le ministère de l’Intérieur, cet accord vise à mettre en place une coopération active entre le service fédéral russe de contrôle du trafic de drogue et les services de l’Office central anti-drogue du Gabon.

Cet accord, signé le 10 février dernier à Libreville, prendra diverses formes, allant de l’échange d’informations au renforcement des capacités, en passant par l’échange d’instruments juridiques, de données statistiques, de méthodes de lutte contre ce trafic, d’échantillons et de résultats d’examens.

© Gabonreview

© Gabonreview

Si pour le ministre de l’Intérieur, cet accord marque l’aboutissement de longs échanges entre le Gabon et la Russie, il concrétise les ambitions des deux Etats de parvenir à une coopération technique dynamique en matière de lutte contre les stupéfiants et psychotropes. «L’épineuse problématique du trafic illégal des stupéfiants, des psychotropes et de leurs précurseurs exige aux Etats d’entreprendre une coopération internationale efficace parce qu’elle engage leur responsabilité dans la préservation de l’ordre public dans toutes ses dimensions», a estimé Pacôme Moubelet-Boubeya, avant d’ajouter : «Les drogues envahissent de plus en plus les milieux hétéroclites et agissent de manière omnipotente sur tous les espaces et sur les différentes sphères de notre société. A cet égard, le tableau synoptique des activités de l’Office central de lutte contre la drogue pour l’année 2015 montre que les jeunes de 12 à 35 ans se livrent, de plus en plus, à la consommation de drogue et à son usage, engendrant ainsi la recrudescence des actes odieux tels que la violence familiale, les atteintes à la sécurité des personnes, le vol à main armée et les meurtres, pour n’évoquer que ces quelques illustrations. Ces différents agissements ont pour conséquence, les atteintes à la sécurité des personnes, les perturbations des vies et la fragilisation de l’économie par le blanchiment d’argent et les crimes.»

Pour le directeur adjoint du service fédéral russe de lutte contre le trafic de drogue, l’accord avec le Gabon renforce les liens entre les deux pays. «L’étendu du trafic est une catastrophe mondiale et aucun pays tout seul ne peut mettre fin a ce phénomène dont les revenus sont estimés à 7 milliards de dollars par an (environ 3 500 milliards de francs), selon l’Organisation des Nations-unies», a-t-il indiqué. Si le général-colonel de police Oleg Safonov en a profité pour inviter l’Etat gabonais à le soutenir lors de son adresse, prévue en avril prochain lors de la session spéciale à l’Onu, il n’en a pas moins fait remarquer que «le trafic des stupéfiants permet des avoirs conséquents qui suscitent de l’attrait». «Or, a-t-il dit, ce phénomène, on le voit depuis quelques années, a des liens avec le terrorisme.»

Par ailleurs, si les zones de transit peuvent sembler loin du Gabon, pour la Russie, les réalités enregistrées entre l’Asie et l’Europe, doivent servir d’exemple, et cet accord arrive à point nommé, d’autant qu’à travers les divers échanges qu’il permettra, l’Etat gabonais sera mieux outillé pour faire face au phénomène.

http://gabonreview.com/blog/lutte-contre-le-trafic-de-stupefiants-accord-gabon-russie/

Posté avec WordPress pour Android

0000000000000000000000000000

CIUDAD DE MÉXICO.

Soldados del Ejército Mexicano lograron uno de los mayores decomisos de droga en la historia de la frontera entre Sonora y Arizona, el total fue de 750 kilos de la cocaína que tenían como destino los Estados Unidos, donde tendrían un valor superior a 26 millones de dólares.

En un comunicado de prensa, la Secretaría de la Defensa Nacional (Sedena) detalló que el aseguramiento ocurrió este martes 10 de febrero, muy cerca de la línea Internacional entre las ciudades de Agua Prieta (Sonora) y Douglas (Arizona).

Personal de la 45/a Zona Militar destacamentados en el Puesto de Seguridad ‘El Gallardo’, ubicado en el municipio de Agua Prieta, al llevar a cabo una revisión a un tractocamión, descubrieron 750 kilogramos de cocaína », dicta el boletín oficial.

Dicha cantidad de droga tendría un valor en mercado norteamericano de aproximadamente 26 millones 250 mil dólares (498 millones 750 mil pesos).

Apenas el fin de semana, agentes del Departamento de Aduanas y Protección Fronteriza (CBP por sus siglas en inglés), lograron el mayor decomiso de metanfetaminas en la historia de la frontera entre Sonora y Arizona, al asegurar 175 kilos (387 libras) de la droga conocida como cristal, valuada en 1.1 millones de dólares.

El tractocamión, un sospechoso detenido y la droga asegurada fueron puestos a disposición del Agente del Ministerio Público de la Federación para que continúe con las investigaciones y deslinde responsabilidades.

http://m.excelsior.com.mx/nacional/2016/02/11/1074476

Posté avec WordPress pour Android

00000000000000000000000000000000000000000

Laurence Rossignol, ministre du Droit des femmes

Laurence Rossignol, ministre du Droit des femmes – BFMTV
 « Aucun débat interdit surtout quand il concerne la santé publique », voilà la position de Laurence Rossignol à propos de la dépénalisation du cannabis.

http://www.bfmtv.com/politique/cannabis-laurence-rossignol-ne-veut-aucun-interdit-de-debat-951017.html

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000000000000000000000

Publié le 12 février 2016 à 07h28, mis à jour le 12 février 2016 à 07h36

baylet jean-michel

© AFP | Jean-Michel Baylet

Fabrice Valery

A plusieurs reprise le nouveau ministre de l’Aménagement du territoire a fait connaître sa position iconoclaste sur la légalisation du cannabis. De quoi peser sur le gouvernement ?

Le verbe haut, Jean-Michel Baylet n’a jamais caché des positions politiques pas forcément très partagées même parmi ses amis de gauche. Le nouveau ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités locales, qui est aussi un passionné de Harley-Davidson, est notamment convaincu qu’il faut légaliser l’usage du cannabis. 

Il l’avait notamment affirmé lors de la campagne pour les primaires de la gauche en 2011.

Pour Jean-Michel Baylet, la légalisation, avec ventes dans les pharmacies, aurait comme principaux avantages de casser le marchés des dealers, de sécuriser certains quartiers et, en matière de santé publique, de faire en sorte de contrôler les effets et la consommation.

Je n’ai jamais fumé, ce n’est pas de ma génération« .

En 2013, il expliquait cependant au Point que le débat sur ce sujet était bloqué en France. « La France, disait-il, ne sait pas évoluer sur le plan sociétal sans que cela génère des polémiques extrêmes. Il y a une frange conservatrice qui ne veut pas que la France évolue. Et les partis politiques de droite ne sont pas étrangers à ces dérives ».

Mais quand on lui posait la question sur sa propre consommation, Jean-Michel Baylet affirmait : « Je n’ai jamais fumé, ce n’est pas de ma génération. Quand j’étais jeune, c’était très marginal. Mais ce n’est pas parce que je ne suis pas un consommateur que je ne dois pas avoir une vision moderne des choses ».

http://m.france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/jean-michel-baylet-un-pro-legalisation-du-cannabis-au-gouvernement-926371.html

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000000000

11 Feb 2016 / 03:09 PM / EFE /
La droga era transportada en una embarcación
Bogotá, ColombiaLa Policía de Colombia, en una operación conjunta con Panamá, se incautó de media tonelada de cocaína que era transportada por el Caribe hacia Honduras, informó hoy esa institución.

La embarcación en la que era transportada la cocaína zarpó del Golfo de Urabá (noroeste de Colombia) y fue interceptada en alta mar, indicó la Policía en un comunicado.

La cocaína pertenecía al Clan Úsuga, la mayor banda criminal del país nacida tras la desmovilización de las paramilitares Autodefensas Unidas de Colombia (AUC) en 2006, agregó la información.Las autoridades detuvieron a cuatro personas que iban en la embarcación y que fueron puestas a disposición judicial. EFE
http://www.laprensa.hn/sucesos/928797-410/colombia-incauta-media-tonelada-de-coca%C3%ADna-que-iba-a-honduras

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000000000

Durante la intervención, se arrestó a los tripulantes de una embarcación

jueves, 11 de febrero de 2016 – 6:17 PM

Confiscan millonario cargamento de cocaína cerca de Fajardo (horizontal-x3)Por ELNUEVODIA.COM

Las autoridades señalaron que cuando fueron divisados, los sospechosos comenzaron a lanzar paquetes al agua e intentaron darse a la fuga, pero fueron detenidos. (Archivo / GFR Media)

Oficiales del Negociado de Aduanas y Protección Fronteriza de Estados Unidos (CBP, por sus siglas en inglés) interceptaron el martes pasado una embarcación de 25 pies en la que confiscaron 93 libras de cocaína empacada en 35 ladrillos en dos bolsas, informó hoy, jueves, la entidad federal.

El cargamento de cocaína valorado en $1.2 millones fue recuperado en una lancha a seis millas náuticas de Fajardo.

Durante la intervención, se arrestó a los dos tripulantes de la embarcación.

Se indicó que cerca de la medianoche del martes, un avión de patrullaje marino de CBP detectó la nave a unas dos millas náuticas al noroeste de Culebra viajando hacia el oeste sin luces de navegación.

Personal de CBP, la Guardia Costera y las Fuerzas Unidas de Rápida Acción (FURA) de la Policía comenzó la búsqueda. Cuando divisaron a las autoridades, los sospechosos comenzaron a lanzar paquetes al agua e intentaron darse a la fuga, pero fueron detenidos.

“Nuestras unidades marinas patrullan en colaboración con otras organizaciones de ley y orden para detectar e interceptar a las organizaciones criminales que tratan de introducir narcóticos ilegales. Esta incautación es evidencia de que nuestra perseverancia es fructífera”, indicó en comunicado de prensa el director de operaciones aéreas en la división de operaciones aero-marítimas del Caribe de CBP, Johnny Morales.

La semana pasada, CBP y la Oficina de Seguridad Interna del Servicio de Inmigración y Control de Aduanas (ICE-HSI) decomisaron 86 libras de cocaína con un valor aproximado de $1 millón que estaban ocultos en el interior del casco de un barco de 26 pies en Puerto Chico, en Fajardo.

http://www.elnuevodia.com/noticias/seguridad/nota/confiscanmillonariocargamentodecocainacercadefajardo-2161480/

Posté avec WordPress pour Android

00000000000000000000000000000

Stéphane Sellami | Publié le Jeudi 11 Févr. 2016, 20h36 | Mis à jour : 20h36

 
Gare du Nord (Xe). Un Brésilien a été présenté à un juge, ce jeudi, après son interpellation, lundi, vers 13 h 10 sur un quai de la gare du Nord (Xe). Il transportait environ 2,8 kg de cocaïne, (LP/Joffrey Vovos.)

C’est une planque inattendue à côté de laquelle les policiers auraient pu passer. Un Brésilien a été présenté à un juge, ce jeudi, après son interpellation, lundi, vers 13 h 10 sur un quai de la gare du Nord (Xe). Alors qu’il s’apprêtait à monter dans un train Thalys à destination d’Amsterdam aux Pays-Bas, ce voyageur, muni d’une valise, a été repéré par les agents des douanes, affectés au contrôle des passagers.

En ouvrant sa valise, les douaniers ont découvert deux bouteilles, censées contenir du rhum. Mais après avoir humé l’odeur émanant des bouteilles, les agents des douanes ont eu de sérieux doutes sur leur contenu. « Il ne s’agissait manifestement pas de rhum agricole, ironise un proche de l’affaire. Le liquide versé dans ces bouteilles a très vite réagi comme étant de la cocaïne. Il y en avait pour près de 800 g. Cette technique de dissimulation est connue depuis plusieurs années. »

Une technique assez rarePlacé en garde à vue dans les locaux de la brigade des stupéfiants (BS) de la police judiciaire, le trafiquant a fait valoir son droit au silence. Mais les policiers des stups ont poussé plus loin leurs investigations. En examinant de plus près la valise en sa possession, ils ont découvert que ces armatures étaient constituées, en réalité, de 2 kg de cocaïne polymérisée… « C’est un mode de dissimulation plus rare, ajoute la même source. Il faut disposer d’un laboratoire pour ensuite transformer cette drogue pour qu’elle redevienne consommable. »

http://m.leparisien.fr/paris-75/paris-l-armature-de-sa-valise-etait-en-cocaine-11-02-2016-5536823.php

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000000

BOLIVIE11 févr. 2016

Par Jean-Pierre Lavaud

Blog : Le blog de Jean-Pierre Lavaud

Où va la cocaïne bolivienne ? A quoi servent les cargaisons destinées à l’Europe via le Moyen Orient et l’Afrique de l’Ouest ?

La plus grande partie de la cocaïne élaborée en Bolivie va vers les pays voisins, le Brésil principalement, mais aussi l’Argentine où elle gagne du terrain, et le Chili. Mais depuis la façade atlantique d’Amérique du Sud une partie de la drogue part également  vers l’Afrique de l’Ouest où il s’est créé une zone de consommation de produits de basse qualité avec laquelle les trafiquants rémunèrent leurs intermédiaires locaux. La cocaïne se dirige ensuite vers les marchés européens. C’est à ce parcours que se rapportent les nouvelles qui suivent.

https://blogs.mediapart.fr/jean-pierre-lavaud/blog/110216/les-chemins-de-la-cocaine-bolivienne

Posté avec WordPress pour Android

Passageiro fazia conexão entre Colômbia e Suíça.
Preso alegou que não sabia que droga estava em sua bagagem.

G1 São Paulo

Búlgaro foi preso ao desembarcar com 5 kg de cocaína escondida em livros infantis (Foto: Divulgação/Polícia Federal)Búlgaro foi preso ao desembarcar com 5 kg de cocaína escondida em livros infantis (Foto: Divulgação/Polícia Federal)

Um homem natural da Bulgária foi preso ao desembarcar com 5 kg de cocaína no aeroporto de Cumbica, em Guarulhos, na Grande São Paulo, na manhã desta quinta-feira (11), informou a Polícia Federal. A droga estava escondida em livros infantis.

O passageiro de 34 anos seguia de Bogotá, na Colômbia, com destino a Zurique, na Suíça, com conexão em Guarulhos. Na bagagem, o homem trazia os quatro livros para criança, que despertaram a suspeita nos fiscais da Receita Federal na inspeção de raios-x. Dentro das capas dos livros havia embalagens contendo cocaína pura.

De acordo com a PF, o búlgaro alegou que não sabia que os livros com drogas estavam em sua bagagem. O preso estava sozinho e foi levado a um presídio. Ele vai responder por tráfico internacional de drogas.

Passageiro alegou que não sabia que os livros com drogas estavam em sua bagagem (Foto: Divulgação/Polícia Federal)Passageiro alegou que não sabia que os livros com drogas estavam em sua bagagem (Foto: Divulgação/Polícia Federal)

http://g1.globo.com/sao-paulo/noticia/2016/02/bulgaro-e-preso-com-cocaina-em-livros-infantis-em-cumbica.html

Posté avec WordPress pour Android

0000000000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :