Archives de 9 mars 2016

Entierro de David Byrne en la iglesia de San Nicolás de Dublín. reuters

Dos grandes clanes se enfrentan por el control del tráfico de drogas a la isla desde España

°°°

Las mafias irlandesas de la droga han entrado en guerra y uno de los dos bandos, el poderoso clan de los Kinahan, mueve sus piezas desde la Costa del Sol. El reciente asalto al Hotel Regency de Dublín, donde media docena de hombres armados con fusiles AK-47 mataron el pasado 5 de febrero a uno de los lugartenientes de la familia, ha sido la peor afrenta sufrida por los Kinahan en su largo reinado sobre el tráfico de drogas y armas a la isla. La magnitud del ataque ha puesto en jaque a la policía irlandesa y ha alertado también a la de España. Los investigadores vinculan a la familia con una decena de asesinatos en los últimos años, tres de ellos ocurridos en la provincia de Málaga.

leer: http://politica.elpais.com/politica/2016/03/05/actualidad/1457213465_215509.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DUBLIN: retour de l’IRA continuité ou guerre des gangs ?

David_ByrneDavid Byrne

READ: http://www.dailymail.co.uk/news/article-3443686/Armed-checkpoints-police-patrols-surround-three-day-wake-Irish-gangster-murdered-boxing-weigh-amid-fears-mourners-shot-rival-mob.html

11/02/2016 – 07h00 Dublin Breizh-info.com) – Vendredi 5 février 2016 : un commando déguisé en policiers du SWAT fait irruption dans la salle de réunion du Regency Hôtel, à Dublin. Une pesée de boxe a effectivement lieu dans l’hôtel à ce moment là, en prévision d’un match. Les membres du commando sont armés de fusils d’assaut (AK47) et ouvrent le feu, tuant David Byrne et blessant deux autres individus avant de prendre la fuite. David Byrne, 33 ans, est connu pour être lié au milieu de la drogue à Dublin. Un milieu qui, chaque année, écoule une marchandise entrainant la dépendance, la violence, la mort chez de nombreux jeunes Irlandais.

Lundi 8 février : un individu appelle la BBC et revendique, au nom de l’IRA-Continuité (CIRA), l’exécution. L’IRA Continuité explique notamment que David Byrne était lié à l’assassinat, en septembre 2012, d’Alan Ryan, membre de l’IRA provisoire (une autre branche de l’armée de libération irlandaise). L’homme annonce également qu’une lutte contre les trafiquants de drogue va s’engager : « Ce ne sera pas un incident isolé. Les unités d’IRA-Continuité ont été autorisées à mener d’autres opérations. D’autres dealers et criminels vont être ciblés. »

Lundi 8 février toujours : d’autres individus se revendiquant de l’IRA Continuité assurent que l’organisation n’a rien à voir avec le meurtre du vendredi et que toute cette opération vise à salir la cause républicaine irlandaise.

Mardi 9 février : toujours à Dublin, un deuxième meurtre est commis . C’est Eddie Hutch qui est abattu ; il était chauffeur de taxi de 59 ans connu de la police notamment pour des vols mais également le frère de Gerry Hutch (figure de la criminalité dublinoise, aussi surnommé « The Monk »), et l’oncle d’un autre criminel, Gary Hutch, tué en Andalousie en septembre 2015.

A Dublin, la police est sur les dents ; des barrages filtrants ont même été mis en place à plusieurs endroits de la capitale irlandaise. Difficile de savoir si ces meurtres sont imputables uniquement à une guerre entre gangs de la drogue ou si – comme la revendication de lundi le laisse entendre, l’IRA Continuité reprend du service. Depuis les accords de paix de 1998 et le renoncement à la violence intervenu en 2005, l’IRA (Armée Républicaine Irlandaise) a laissé la place à plusieurs groupes dissidents, refusant le processus de paix. Il s’agit notamment, de l’IRA véritable et de l’IRA continuité qui sont suspectés de plusieurs exécutions ou attentats ces dernières années. En 2014 des engins explosifs furent envoyés dans des centres militaires en Irlande du Nord. Mais c’est la lutte contre le trafic de drogue et les dealers qui semble constituer le plus gros de l’action de ces nouveaux militants nationalistes irlandais radicaux. En 2014, le magazine Vice avait consacré un reportage à ces groupes, notamment à Derry, qui mènent une véritable guerre – salutaire aux yeux de nombreux Irlandais, catholiques comme protestants – contre la drogue.

Selon le quotidien Irish Times, ces deux meurtres s’inscrivent dans la guerre entre des gangsters du nord de Dublin et un groupe criminel irlandais basé en Espagne, les «Christy Kinahan». Ces gangs se disputent des «territoires» à Limerick et Dublin et dans les banlieues voisines de Crumlin et Drimnagh. Cette guerre des gangs aurait déjà fait plus de 30 morts ces quinze dernières années.

De leur côté, les anciens membres ou proches de l’IRA devenus des notables respectables et respectés, comme Gerry Adams, condamnent avec fermeté cette violence , le Sinn Fein allant même jusqu’à refuser toute filiation entre l’IRA historique et l’IRA continuité.

Implication ou pas de l’IRA dans ces deux meurtres, en cette année de centenaire de Pâques 1916 , mais aussi, pour les protestants irlandais, de centenaire de la bataille de la Somme, un sérieux regain de tension n’est pas à exclure. Avec comme fond un mélange de communautarisme et de lutte contre le trafic de drogue qui s’étend en Irlande.

°°°°°

°°°°

 

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

source: http://www.breizh-info.com/2016/02/11/39021/dublin-guerre-gangs-ira-continuite

0000000000000000000000000000000000000000000000000

Más de 42 kilos de cocaína fueron secuestrados por personal de Gendarmería Nacional durante un procedimiento realizado sobre la ruta nacional 9, a la altura de la localidad de Abra Pampa, Jujuy, en el que fueron detenidos un hombre y su hijo que trasladaban la droga en un auto.
El operativo estuvo a cargo de integrantes del Escuadrón 21 « La Quiaca » quienes, junto a personal de la Unidad Especial de Procedimientos Judiciales « Salta », corroboraron los datos de una investigación llevada adelante con conocimiento del Juzgado Federal Nro. 1 de Salta.

leer: http://www.eltribuno.info/padre-e-hijo-trasladaban-42-kg-cocaina-n682790

000000000000000000000000000000000000000

Un aéroport international, c’est une importante porte d’entrée pour le fret, mais aussi pour toutes les marchandises que peuvent transporter avec eux les passagers. Le service des douanes de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry exerce en permanence sa vigilance, et procède à de nombreux contrôles.

°°°°°°°°°°°°°

Un contrôle des douanes a permis d’interpeller un passager en transit, qui avait dissimulé deux kilos de cocaïne dans le double-fond de la sacoche de son ordinateur.

Le passager était en provenance d’un vol de Sao Paulo…..

LIRE sur http://www.leprogres.fr/rhone/2016/03/09/aeroport-saint-exupery-deux-kilos-de-cocaine-dans-la-sacoche-de-son-ordinateur

000000000000000000000000000000000000

douane-allemandePublié le 09/03/2016
Une Colombienne de 24 ans a été arrêtée à l’aéroport de Francfort après la découverte d’un kilo de cocaïne dissimulé dans ses implants mammaires.
Les autorités aéroportuaires allemandes ont expliqué avoir eu des doutes en constatant lors d’une fouille que la jeune femme portait des cicatrices récentes sous sa poitrine.

lire sur http://www.ouest-france.fr/societe/drogue/allemagne-de-la-cocaine-dans-les-implants-mammaires-4084053

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

implantDetenida en Alemania colombiana con un kilo de cocaína en implantes mamarios

Agentes detuvieron a finales de febrero en un aeropuerto alemán a una ciudadana colombiana con un kilogramo de cocaína oculto en implantes mamarios, confirmó este miércoles la aduana de Fráncfort tras una información al respecto publicada por el diario « Bild ».

000000000000000000000000000000000000

Les gendarmes ont retrouvé aux Pays-Bas les fournisseurs présumés d’un couple cadaujacais. L’enquête a permis la découverte d’un laboratoire à Rotterdam.

chiendrogueEn mai dernier, lors de l’arrestation des Cadaujacais, les gendarmes et leur chien spécialisé dans la recherche de produits stupéfiants avaient fouillé la voiture du couple. ©photo archives patrice héraud

 

Deux kilos de drogue dure, pure et immaculée, des quantités importantes de produits de coupage, des balances, des presses pour conditionner l’héroïne et la cocaïne, une machine à emballer sous vide, des téléphones portables cryptables, des canettes de soda « aménagées », près de 20 000 euros en espèces cachés dans… un laboratoire clandestin ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que les perquisitions ont été « positives ».

Agissant sur commission rogatoire internationale d’un juge d’instruction bordelais, les policiers néerlandais ont frappé fort en début de semaine dernière. Ils ont également interpellé deux hommes, soupçonnés par les gendarmes de la Brigade de recherches (BR) de Langon et de la Section de recherches (SR) d’avoir alimenté des Girondins en héroïne et cocaïne.

LIRE: http://www.sudouest.fr/2016/03/07/heroine-un-labo-clandestin-decouvert-2292996-2795.php

00000000000000000000000000000000000000000000000

DOUANEUn livreur guyanais de « Rhum cocaïne » arrêté par la douane à Toulouse

Publié le 09/03/2016

Deux Poitevins qui réceptionnaient de la cocaïne cachée dans du rhum avaient déjà été interpellés en décembre. Leur intermédiaire guyanais vient d’être arrêté à Toulouse. Les douaniers et les enquêteurs de la police judiciaire le surveillait depuis plusieurs semaines

Après l’arrestation au mois de décembre de deux maillons poitevins d’un vaste trafic de cocaïne au départ de Cayenne, les douanes et la police judiciaire ont interpellé le 16 février dernier une troisième personne. C’est le 18 novembre que les douaniers en poste à Cayenne ont repéré à l’aéroport des colis suspects et ont décidé de les suivre jusqu’à leur destination.
La procédure s’appelle la « livraison surveillée » indique la Nouvelle République. Un douanier accompagne le facteur qui livre le colis. Le fonctionnaire constate que le destinaire ne manifeste aucune surprise de recevoir un colis posté depuis les Outre-mer. Impossible ensuite pour lui de prétendre qu’il ne savait pas de quoi il s’agissait ou qu’on lui a sans doute expédié cette marchandise par erreur.

ramonville-saint-agneTrois trafiquants de drogue présumés ont été interpellés tôt mercredi matin au sud de Toulouse par la gendarmerie, dans le cadre d’une opération de démantèlement d’un réseau de cannabis et de cocaïne.

Conclusion de six mois d’enquête, l’opération, menée par 77 gendarmes dont une trentaine de gendarmes mobiles et deux équipes cynophiles, a eu lieu à partir de 06H00 dans un quartier sensible de Ramonville, banlieue sud de Toulouse, où les trafiquants agissaient depuis plusieurs mois, selon la même source.

LIRE: http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/demantelement-d-un-reseau-de-trafiquants-de-drogue-ramonville-pres-de-toulouse-947297.html

00000000000000000000000000000

 

Sûrete-du-QuébecLes enquêteurs de la Sûreté du Québec, aidés de plusieurs corps de police municipaux, mènent depuis ce matin une opération visant à démanteler un réseau de producteurs et de trafiquants de drogues de synthèse.

Une cinquantaine de policiers participent à cette frappe qui se déroule dans la grande région de Montréal, y compris sur la Rive-Sud et dans la couronne nord.

LIRE sur: http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201603/09/01-4958774-trafic-de-drogue-vaste-operation-policiere-dans-le-grand-montreal.php

0000000000000000000000000000000000000

L'ancien président mexicain, Vicente Fox, à San Francisco del Rincon, au Mexique, le 8 mars 2016L’ancien président mexicain, Vicente Fox, à San Francisco del Rincon, au Mexique, le 8 mars 2016 – AFP – Publié le 09/03/2016

L’ancien président mexicain Vicente Fox estime que les autorités craignent d’extrader vers les Etats-Unis le baron de la drogue « El Chapo » de peur qu’il ne révèle des noms de politiciens corrompus.

LIRE: http://www.lepoint.fr/monde/mexique-les-autorites-craignent-d-extrader-el-chapo-selon-l-ancien-president-fox-09-03-2016-2024088_24.php

000000000000000000000000000000000000000000

Photo d'illustration lors d'une précédente saisie.

Le parquet fédéral belge va poursuivre sept entreprises pharmaceutiques suspectées d’avoir vendu 66 millions de pilules à un trafiquant mexicain.

Soixante-six millions de pilules d’éphédrine. De quoi fabriquer de puissantes méthamphétamines, appelées crystal meth of ice. Le tout revendu pour la coquette somme de près de 400 millions de francs. Voici ce que les firmes pharmaceutiques belges auraient fourni au baron de la drogue mexicain Ezio Figueroa-Vasquez, révèlent ce mercredi les médias belges «De Standaard», «Het Nieuwsbald» et «Het Beland van Limburg», relayés par 7 sur 7.

lire sur http://www.24heures.ch/monde/pharma-belge-aurait-fourni-baron-drogue/story/20240989

0000000000000000000000000000000000

Les interpellations ont eu lieu ces derniers jours à Lormont et Pessac-sur-Dordogne (Gironde) mais aussi à Orléans et en région parisienne. L’enquête avait débuté par l’interception d’un « go fast » l’automne dernier.

Dans la nuit du 16 au 17 septembre, des véhicules avaient été repérées en provenance d’Espagne. Un renseignement fourni aux enquêteurs de la police judiciaire de Bordeaux annonçait une livraison d’une importante quantité de résine de cannabis. En pleine nuit, deux voitures étaient signalées sur l’A63 et attendues au péage de Saint-Geours-de-Maremne dans les Landes.

LIRE: https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/six-trafiquants-de-drogue-arretes-par-les-policiers-bordelais-1457523565

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000000000000

cokebananeLas autoridades aduaneras belgas han incautado 2.958 kilos de cocaína en un contenedor de bananos procedentes del Urabá, en Colombia y que se encontraba en el puerto de Amberes (Bélgica), informó este martes el Servicio Público Federal de Finanzas (SPFP) de Bélgica.

LEER: http://www.elcolombiano.com/colombia/en-belgica-incautan-tres-toneladas-de-cocaina-procedente-de-uraba-GD3720679

Posté avec WordPress pour Android

00000000000000000000000000000000

fred008.jpgIls étaient trois hier matin dans le box des accusés. Joaquim, 45 ans ; Pao, 39 ans et Paolo, 50 ans, comparaissaient devant le tribunal de grande instance de Tarascon pour le transport, la détention et l’importation de 93,350 kg de résine de cannabis. Soit 185 000€ de stupéfiants.

L’affaire remonte au 1er février dernier. Ce jour-là, vers 17h30, les douaniers effectuent un contrôle au péage d’Arles. Ils arrêtent une Audi rouge, immatriculée en Andorre, circulant dans le sens Espagne-Italie avec à son bord Pao et Paolo, « très nerveux » selon les douaniers. Si une fouille rapide de la voiture ne révèle rien, les douaniers sont néanmoins intrigués par un téléphone mobile jetable qui sonne de façon régulière. Une trentaine de fois selon le procès-verbal. L’expérience aidant, les douaniers pensent qu’ils ont affaire à ce que l’on appelle « un véhicule ouvreur« .

Un équipage remonte alors jusqu’à la sortie de Garons et repère, sur le parking d’un supermarché, une voiture immatriculée au Portugal avec à son bord Joaquim… et un téléphone mobile jetable en contact avec celui retrouvé dans la première voiture. Les trois hommes sont interpellés. La fouille du second véhicule mettra au jour un système sophistiqué de caisson imbriqué derrière le tableau de bord. À l’intérieur, les douaniers mettront la main sur un peu plus de 93 kg de résine de cannabis.

Lors des débats, il est apparu que si Joaquim conduisait la voiture chargée, c’est Pao qui était le coordinateur de ce voyage, avec en fond un certain Mohammed, vague commanditaire – « mais au sujet duquel on n’en saura pas plus« , dixit le président Lionel Mathieu.

LIRE: http://www.laprovence.com/article/actualites/3836328/arles-ils-transportaient-pour-185-000-%E2%82%AC-de-resine-de-cannabis.html

Posté avec WordPress pour Android

00000000000000000000000000

NAUDINLe Français, extradé d’Egypte vers la République dominicaine et qui a comparu mardi devant un juge pour son implication dans l’évasion des deux pilotes français, sera fixé sur son sort jeudi, a annoncé son avocat. Le procureur général dominicain estime qu’il « existe un risque sérieux de fuite ».

Il a obtenu un nouveau délai grâce à son avocat Me Miguel Valerio. Christophe Naudin, qui a comparu mardi devant un juge dominicain pour son implication dans l’évasion des deux pilotes français de l’affaire dite « Air Cocaïne », sera fixé sur son sort jeudi. Depuis son extradition d’Egypte, dans la nuit de jeudi à vendredi, le Français est détenu au Palais de justice de Saint-Domingue. Le tribunal doit notamment se prononcer sur d’éventuelles mesures préventives à son encontre, pouvant aller jusqu’à un placement en détention provisoire dans l’attente de son procès.
Un peu plus tôt dans la journée de mardi, le procureur général de la République dominicaine a estimé qu’il existait un « risque sérieux » de fuite de Christophe Naudin, quelques heures avant la comparution du Français. « J’espère que les tribunaux comprennent bien qu’il existe un risque sérieux de fuite, M. Naudin ne peut pas obtenir une mise en liberté » sous caution, a déclaré le procureur général dominicain Francisco Dominguez.

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000000000000