Archives de 12 mars 2016

DOUANELes douaniers ont fait mouche, jeudi soir, au péage de Corzé (Maine-et-Loire), sur l’autoroute A11. Vers 17 h 50, ils ont arrêté un véhicule. Lors de la fouille, ils ont découvert 470 grammes d’héroïne brune et 1 100 cachets d’ecstasy.
Les produits stupéfiants appartiennent au passager, un intérimaire de 22 ans, domicilié à Lille. Il se rendait à Nantes en covoiturage avec sa marchandise estimée à près de 30 000 €. Le conducteur ignorait la nature de la cargaison.

lire plus: http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-il-convoie-de-lheroine-en-faisant-du-covoiturage-12-03-2016-186910

Posté avec WordPress pour Android

0000000000000000000000000000000

douanesMercredi, à Loon-Plage, les douaniers ont contrôlé un poids lourd conduit par un ressortissant tchèque, à l’embarquement du terminal ferry. Dans la remorque du camion, ils ont découvert 13 cartons contenant en tout 85 kg d’herbe de cannabis, pour une valeur de 149 000 €.

Présenté vendredi en comparution immédiate, Pavel Michalek, chauffeur routier âgé de 40 ans, a expliqué qu’il avait fait confiance à un dénommé Tony en Belgique, qui lui a proposé de transporter du tabac contre une rétribution de 2 000 €.

lire: http://m.lavoixdunord.fr/region/loon-plage-85-kg-d-herbe-de-cannabis-dans-un-poids-lourd-ia17b47606n3382380?xtor=RSS-2#

Posté avec WordPress pour Android

00000000000000000000000

contenedorLa Dirección de Antinarcóticos, en uno de los terminales marítimos de Cartagena, incautó una tonelada de clorhidrato de cocaína que estaba oculta en un contenedor de 40 pies que transportaba transformadores.

Se encontraron 1.000 kilos de clorhidrato de cocaína oculta dentro de 25 tulas. Este contenedor tenía como destino final Santo Tomas de Catilla, Guatemala.

Por parte de los uniformados fueron revisadas las tulas halladas, encontrando en el interior de cada una 40 paquetes rectangulares, algunos de color verde y otros de color rojo y amarillo, que irían por lo menos 3 variedades que tenían diferentes destinatarios y obedecen a diversos contactos o líneas de tráfico de las estructuras narcotraficantes en el exterior.

Al practicarle la prueba de identificación preliminar homologada (PIPH), le material incautado arrojó resultado positivo para cocaína y sus derivados.

http://m.eluniversal.com.co/sucesos/policia-incauta-una-tonelada-de-clorhidrato-de-cocaina-oculta-en-un-contenedor-221429

Posté avec WordPress pour Android

00000000000000000000000000000

The international informant

neyret5Le 29  septembre 2011, Michel Neyret, charismatique directeur adjoint de la PJ de Lyon, est arrêté à son domicile par l’IGS. L’affaire Neyret est en marche. Pour la première fois, une enquête raconte les dessous de cette affaire alors que le procès de l’ex-commissaire va s’ouvrir.

C’est l’histoire d’un super flic, passionné et épris d’action. Un chef incontesté qui obtient des résultats. À tout prix. Patron de l’antigang à Lyon à 29  ans, Michel Neyret le restera vingt ans, adulé par ses équipes comme par ses supérieurs. Réactivité, virtuosité dans la résolution d’enquêtes sensibles et innovations technologiques, la griffe Neyret lui vaudra de belles affaires : les Ripoux de Lyon ou les évadés par hélicoptère de la prison de Luynes.

Qui a fait tomber le commissaire ?

Quels sont les éléments retenus par la police des polices ?

Qui aura manipulé qui ?

Dans une enquête captivante, Richard Schittly retrace la carrière du « meilleur…

Voir l’article original 63 mots de plus

Le chef de la sûreté départementale devant la saisie recordPar France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Lorraine Nord vendredi 11 mars 2016

Le chef de la sûreté départementale devant la saisie record © Radio France – Cécile Soulé

La police de Metz annonce ce vendredi avoir réalisé une saisie exceptionnelle de drogue : 30 kilos de résine de cannabis, autant qu’en un an habituellement. Un Messin de 24 ans a été placé en détention provisoire.

La police de Metz a mis la main cette semaine sur 30 kilos de résine de cannabis : l’équivalent d’une année de saisie en moyenne. Valeur estimée de la drogue : 150.000 euros. « Ça n’arrive qu’une fois tous les 10 ans », se félicite le chef de la sûreté départementale, le commissaire Jean-Baptiste Leheup. Les stupéfiants ont été découverts mardi, à la suite d’un contrôle routier mené par les policiers de la brigade de sûreté départementale.

Dans l’appartement de Metz-Nord, 2000 euros en liquide et la clé d’une voiture au coffre rempli de drogue

Tout part d’un appel au 17 dans la nuit de lundi à mardi, pour des bruits suspects, route de Vallière. Dans le secteur, la patrouille arrête une voiture qui s’avère être un véhicule volé. Les policiers perquisitionnent l’appartement de son propriétaire à Metz-Nord et découvrent 2.000 euros en liquide, mais aussi la clé d’une autre voiture, une grosse cylindrée. C’est dans ce véhicule que les policiers retrouvent la drogue, conditionnée dans le coffre en trois paquets de 7,5 kilos.

L’homme interpellé, un Messin de 24 ans, a passé près de 96 h en garde à vue. Il a été placé en détention provisoire. Très peu connu des services de police, son casier judiciaire fait mention d’infractions mineures, comme usage de stupéfiants. Là, il est passé directement à la catégorie supérieure. L’enquête va porter maintenant sur l’origine de la drogue et sur ses acheteurs potentiels.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/trente-kilos-de-cannabis-une-saisie-exceptionnelle-pour-la-police-de-metz-1457715910

Posté avec WordPress pour Android

0000000000000000000000000000000

Durante este año en el estado se han incautado en diferentes operativos, un total de 794 kilogramos de diferentes tipos de droga

Al parecer la droga tenía como destino el estado Lara (Créditos: Cortesía)
UN| Daysi Díaz.- Un alijo de 133 kilogramos de cocaína fue incautado por funcionarios de la Guardia Nacional Bolivariana (GNB), en la alcabala de El Quebradón, jurisdicción del municipio Tulio Febres Cordero, en la carretera Panamericana de Mérida.

El general Gustavo Saluzzo, comandante de la Zona Operativa para el Orden Interno 22 de la GNB, indicó al respecto, que la droga iba escondida en un camión Chevrolet 7000 blanco.

“Según informaciones preliminares, en este vehículo que provenía de la población de El Chivo, estado Zulia, y se dirigía hacia el estado Lara, los funcionarios de la Guardia Nacional Bolivariana detectaron un doble fondo en los compartimientos de los tanques de combustible, con 118 panelas de cocaína cuyo peso total sería de 133 kilos”, dijo el comandante de la GNB en la entidad andina.

Por este caso se encuentran detenidos dos ciudadanos, de 22 y 43 años de edad, quienes en las próximas horas serán presentados ante las instancias judiciales correspondientes.

“Nosotros continuaremos trabajando en este caso, de la mano con el Ministerio Público y la Oficina Nacional Antidrogas (ONA), para realizar las investigaciones pertinentes que permitan desmantelar totalmente esta banda, que utiliza el territorio merideño para transportar diferentes drogas hacia otros estados del país”, señaló.

Agregó el general que durante este año se han incautado 636 kilos de cocaína, 39 de súper marihuana y 118 de marihuana, para un total de 794 kilogramos de diferentes drogas a través de los diferentes operativos llevados a cabo por la GNB en la entidad.

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000

Neuf personnes ont été interpellées dans les Alpes maritimes après le démantèlement d’un réseau de trafic de stupéfiants avec l’utilisation de « go-fast » entre la France et l’Italie.

Le dimanche 6 mars, un des véhicules traqués par les enquêteurs est repéré alors qu’il passe la frontière franco-italienne vers 04H00. Un dispositif comprenant au total quelque 50 gendarmes est alors déployé, et le véhicule ouvreur est intercepté à son retour sur l’autoroute A8. Le véhicule contenant la drogue est retrouvé plus tard, mais vide de tout produit.

Dans la foulée, neuf personnes sont interpellées à Nice et Villefranche-sur-Mer. 150 grammes de cocaïne, une arme de poing avec deux chargeurs, deux véhicules, des sacs à main de luxe et 4.000 euros en liquide ont été saisis.

http://m.mytf1news.fr/article/5420611

Posté avec WordPress pour Android

00000000000000000000000000000000000

Un « commerce » de cannabis fermé à SchoelcherQuatre jeunes Schoelchérois ont été condamnés par le tribunal correctionnel pour avoir monté un véritable trafic d’herbe de cannabis dans le bourg de la commune.

Le bourg de Schoelcher a une activité économique grâce aux nombreux petits commerces qui sont implantés. Jusque-là rien de plus normal, si ce n’est que pour certains la prospérité dans les affaires a parfois une orientation somme toute particulière.
En effet, le 1er mars dernier la brigade de Schoelcher interpelle quatre individus, âgés de 23 à 32 ans, ils sont soupçonnés d’avoir ouvert une véritable entreprise de vente d’herbe de cannabis. Les gendarmes ont organisé pas moins de 20 surveillances depuis juillet 2015. Très vite deux individus vont sortir du lot, Eudes E., 26 ans et Jean-Pierre V., 32 ans. C’est le plus jeune qui est fréquemment observé sur les lieux du trafic. Il est photographié à plusieurs reprises en train d’effectuer plusieurs ventes d’herbe de cannabis. Lors des perquisitions les militaires trouvent des stupéfiants au domicile de trois autres jeunes Schoelcherois : 1 085 grammes d’herbe, plus de 1 000 euros en petites coupures et un plan de cannabis.
« CE SONT DES DEALERS QUI ONT MIS EN PLACE CE TRAFIC »
Chez Eudes E., pas de stupéfiants mais un téléphone et un véhicule, tous les deux volés. Les quatre prévenus reconnaissent les faits mais insistent sur le contexte. « Je dépanne la plupart du temps » , « Je vends pour financer ma consommation personnelle » , « Ce sont plus des échanges que de la vente » , expliquent-ils tour à tour. « Si je l’ai fait c’est pour payer une dette » , déclare Jean-Pierre V., 32 ans. Ce dernier est le plus âgé du groupe. C’est chez lui que les gendarmes ont trouvé le plus de drogue et d’argent.
Le tribunal a du mal à croire les explications des prévenus, trois d’entre eux ont déjà été condamnés et le quatrième est connu des forces de l’ordre. « La Martinique est habituée au trafic de stupéfiants. Les drogues les plus dures y circulent.

Posté avec WordPress pour Android

00000000000000000000000000000000

Un petit colis tout ce qu’il y a de plus normal, livré à une adresse postale ordinaire à Neuilly-sur-Seine. Rien ne le distingue de tous ces paquets quotidiennement livrés dans les boîtes aux lettres. Sauf que celui-ci, en provenance de Martinique, contenait près d’un kilo de cocaïne et que la PJ le pistait depuis son expédition aux Antilles.

Personne n’est venu récupérer le colis au moment du passage du facteur à Neuilly, sinon les enquêteurs, qui l’ont examiné sous toutes les coutures et fait analyser. Mais l’envoi a livré suffisamment d’indices pour suspecter des trafiquants basés en Martinique, et surveiller la livraison d’un prochain colis, effectivement expédié deux mois plus tard, en mai 2014.

Les commanditaires, deux braqueurs patentés de la banlieue nord

Il aura fallu deux ans aux policiers pour arrêter les insaisissables commanditaires de ces livraisons, deux braqueurs patentés de Seine-Saint-Denis et du Val-d’Oise, qui versent aussi dans le trafic de stupéfiants.

lire:http://m.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/le-colis-de-cocaine-expedie-a-neuilly-fait-tomber-deux-trafiquants-11-03-2016-5618603.php#xtref=http%3A%2F%2Fwww.leparisien.fr%2Fhauts-de-seine-92%2Fle-colis-de-cocaine-expedie-a-neuilly-fait-tomber-deux-trafiquants-11-03-2016-5618603.php

Posté avec WordPress pour Android

0000000000000000000000000000