Archives de 4 mai 2016

narcoavionEdición Impresa del 04 de Mayo de 2016
Policía derriba una avioneta boliviana con 70 kg de cocaína

Unos 70 kilos de clorhidrato de cocaína de la más alta pureza fueron incautados ayer por personal de la División de Operaciones Especiales Antidrogas, luego de derribar una avioneta boliviana en el momento en que despegaba de una pista clandestina de la provincia de Oxapampa.

La intervención se efectuó en la zona de Alto Lorencillo, en el valle de Pichis Palcazu, tras un enfrentamiento armado que duró cerca de tres horas y en el que resultó herido el piloto boliviano Osvaldo Héctor Pinto Terán (58). Su copiloto, un colombiano identificado como « Jorge », logró escapar. En la intervención, también se incautaron armas y equipos de comunicación. La pista de aterrizaje y la avioneta fueron destruidas.

http://larepublica.pe/impresa/sociedad/764889-policia-derriba-una-avioneta-boliviana-con-70-kg-de-cocaina

00000000000000000000000000

// Foto: Cortesía
4 de Mayo de 2016

Unidades de la Armada Nacional lograron la incautación de más de media tonelada de clorhidrato de cocaína que era transportada en una lancha tipo Go Fast, por aguas del Caribe colombiano hacia Centroamérica.

Los hechos se presentaron en el Golfo de Urabá a cinco millas náuticas de la costa del municipio de Acandí, Chocó, cuando unidades de Guardacostas de la Armada Nacional se percataron de una embarcación que se desplazaba a gran velocidad.  Inmediatamente se inició la operación de interdicción marítima para detener la lancha tripulada por tres sujetos, dos colombianos y uno de nacionalidad hondureña, los cuales al notar la presencia de las autoridades quisieron deshacerse del cargamento lanzando los bultos al mar mientras realizaban peligrosas maniobras evasivas.

LEER:

http://m.eluniversal.com.co/sucesos/decomisan-mas-de-media-tonelada-de-cocaina-en-aguas-del-caribe-colombiano-225305

000000000000000000000000000

berton-avocatL’appel du Français a été rejeté par la justice dominicaine. 

Christophe Naudin a été maintenu ce mardi soir en détention provisoire en République dominicaine pour son implication dans l’évasion des deux pilotes français de l’affaire «Air cocaïne».

Au terme d’une audience de plus de huit heures, son appel pour contester son extradition en mars d’Egypte, où il se trouvait pour son travail, a été rejeté par un tribunal local, a rapporté son avocat Me Frank Berton.

Me Frank Berton.

« Aucun argument juridique »

« J’ai assisté au réquisitoire d’un procureur de la République qui n’a apporté aucun argument juridique en réponse » à ceux présentés par la défense pour contester l’extradition, a regretté l’avocat français.

LIRE sur:

http://m.20minutes.fr/monde/1839443-20160504-air-cocaine-christophe-naudin-reste-detention-provisoire

00000000000000000000000000000000000

escudo bsvaPenas de 3 años de prisión para integrantes de una organización por un alijo de mas de una tonelada de hachis que resultó interceptado por Vigilancia Aduanera y Guardia Civil

Siete acusados de alijar más de una tonelada de hachís en Roquetas de Mar mostraron su conformidad ayer con penas de hasta tres años de prisión después de que el Ministerio Público modificase su escrito de calificación provisional de forma previa a la vista oral que debía celebrarse ante la Sección Segunda de la Audiencia Provincial de Almería.

Como consecuencia de investigaciones conjuntas realizadas por la Guardia Civil y la Unidad Combinada de Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria, se tuvo conocimiento de que una embarcación de recreo con base en el puerto de Roquetas de Mar, propiedad del acusado Juan Miguel S.F., podía estar siendo utilizada para la realización de travesías por el mar Mediterráneo para transbordar « grandes cantidades de hachís ».

De esta forma, durante la madrugada del 17 de septiembre de 2010, dicha embarcación zarpó rumbo a altamar desde Roquetas de Mar, sospechando la Guardia Civil y Vigilancia Aduanera que podría regresar con una « importante cantidad de hachís » desde Marruecos.

LEER:

http://noticiassva.blogspot.fr/2016/05/penas-de-3-anos-de-prision-para.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+DiarioDeNoticiasSva+(DIARIO+DE+NOTICIAS+SVA)&m=1

00000000000000000000000000000000000

4 mai 2016

Une opération de la gendarmerie royale a permis la saisie de 59 colis de résine de cannabis, d’un poids total de 1,77 tonne à Mezgaled, dans la région de Larache.

LIRE:

http://www.bladi.net/gendarmerie-trafic-drogue,45193.html

000000000000000000000000000000000

cargodrogueLIRE:

http://m.rtl.be/info/815371

000000000000000000000000

Les enquêteurs de la BSU de Sanary ont interpellé un dealer présumé de cocaïne dans l’ouest

Un ancien braqueur soupçonné de s’être reconverti dans le deal de cocaïne a été interpellé en début de semaine à Six-Fours. Un profil jugé suffisamment sensible pour entraîner la mobilisation d’un important dispositif policier, issu du commissariat de Sanary-sur-Mer, dans la nuit de lundi à mardi.

Avant de lancer leurs filets, avec le renfort de leurs collègues de la brigade anticriminalité (Bac), les policiers de la brigade de sûreté urbaine (BSU) de Sanary pistaient cet individu depuis plusieurs mois. Écoutes téléphoniques, filatures, etc.

Le suspect devait être déféré au TGI de Toulon ce mercredi.

lire l’article:

http://www.varmatin.com/faits-divers/un-ancien-braqueur-soupconne-de-trafic-de-cocaine-46856

0000000000000000000000000000

secret-defenseDeux individus ont été mis en examen pour meurtre en bande organisée par une juge d’instruction lyonnaise ce mardi dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Lali L.

La police judiciaire est allée vite dans ce dossier. Vendredi soir, vers 21h15, Lali L., 38 ans et bien connu des services de police, était abattu à Villeurbanne par deux hommes à moto qui ont tiré avec une arme de petit calibre.

Peu avant ce règlement de comptes sommaire, une altercation avait éclaté dans un bar avec deux autres individus. La concordance des deux évènements a d’abord lancé les enquêteurs sur une tentative d’enlèvement qui aurait mal tourné selon une source proche du dossier.

L’arrière-fond du trafic de cocaïne

Le lendemain de son décès, l’ensemble de la presse le désignait comme étant un indicateur de l’ancienne star de la PJ de Lyon, Michel Neyret. Les lecteurs pouvaient ainsi aisément faire un lien entre sa mort et sa qualité d’indicateur. De manière assez invraisemblable dans les annales de la presse judiciaire, il faut bien le dire, un truand était ainsi qualifié publiquement d’indic des services de police.

Le PV des Renseignements Généraux

Enfin, un PV qui a circulé dans le milieu et dans de nombreuses prisons lyonnaises évoque le rôle de Lali L. Ce document daté du 19 janvier 2012 retranscrit l’audition d’un brigadier-chef des Renseignements Généraux de l’Isère. Interrogé sur Lali L., le policier préfère opposer le « secret-défense ».

« J’ai vu que votre dossier concernait Lali L. »  commence-t-il par répondre avant d’ajouter: « je préfère vous dire tout de suite que tout ce qui concerne les notes de contact établies sur cet individu est couvert par le confidentiel-défense. Si vous voulez avoir accès aux notes de contact que j’ai pu établir sur cet individu, il faut demander la levée du confidentiel-défense et demander la copie des notes confidentielles que j’ai pu faire. Je précise que toutes les notes de contact avec des informateurs immatriculés et qui concernent la DIPJ de Lyon que j’ai pu faire ont été transmises à M. Catto [ex, directeur interrégional de la PJ de Lyon] ou par M. Neyret par la voie hiérarchique ».

LIRE tout l’article:

https://www.lyonmag.com/article/80213/assassinat-de-villeurbanne-loin-de-neyret-mais-le-trafic-de-cocaine-en-arriere-plan

0000000000000000000000000000000000000

Arrêté à la Médina avec de la drogue, il dénonce son marabout qui est à Touba…
Les éléments du commissariat de la Médina ont surpris Mamadou Ndiaye dans sa chambre, en compagnie de ses amis avec 21 cornets, 200 grammes de chanvre indien et 8 joints entamés. Sa justification a surpris plus d’un. Puisque Mamadou Ndiaye a fait comprendre aux limiers toute la drogue trouvée dans la chambre lui appartient et c’est son marabout, un certain M. Fall, qui lui a demandé de lui apporter la drogue à Touba, pour leur ravitaillement, lors du Magal de Kazu Rajab. Il a été déféré en compagnie M. Diagne, A. Ndiaye et F. Niass au parquet pour détention et usage de chanvre indien.

http://www.senenews.com/2016/05/03/arrete-a-la-medina-avec-de-la-drogue-il-denonce-son-marabout-qui-est-a-touba_156481.html

0000000000000000000000000000000000

media

par Eric Samson

13 avril 2016, à 250 km au large de la frontière équato-colombienne. La marine militaire colombienne arraisonne un semi-submersible chargé de 5,8 tonnes de drogue. COLOMBIAN NAVY / AFP

Les trafiquants de drogue équatoriens n’ont pas chômé ces deux dernières semaines. Beaucoup ont profité ou essayé de profiter du traumatisme provoqué par le tremblement de terre du 16 avril dernier (660 morts selon un bilan encore provisoire et des milliards d’euros de dégâts).

De notre correspondant à Quito,

Un tremblement de terre de la violence de celui qui frappé l’Equateur – d’une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter – provoque des conditions a priori favorables aux trafiquants. D’abord, de graves problèmes de communication se posent. Ensuite, les militaires et la police ont été déployés pour éviter des pillages, pour protéger les convois et organiser la distribution d’aide alimentaire, créant ainsi des opportunités pour les trafiquants.

Toutefois, la police anti-drogue était sur ses gardes. C’est en tout cas ce qui ressort des chiffres révélés par la direction anti-narcotiques qui a augmenté ses opérations de près de 30%. Ces deux dernières semaines, 157 personnes ont été arrêtées et pratiquement deux tonnes de drogues saisies. Des stupéfiants ont été découverts en particulier dans un camion qui transportait de l’aide humanitaire vers les provinces côtières qui ont été touchées par le tremblement de terre mais qui sont également celles d’où partent les navires chargés de drogue vers l’Amérique centrale et les Etats-Unis. Partout, il y a de gros besoins matériels et cela génère beaucoup de trafic vers ces points névralgiques. Du trafic qui peut être légal ou pas.

Narco-trafic maritime

Deux militaires en service actif ont été capturés avec 80 blocs de drogue. Ils avaient demandé un congé pour une soi-disant urgence liée au tremblement de terre. Vers la frontière nord, dix tonnes de précurseurs chimiques ont été saisies. Plus de 140 kilos de cocaïne ont été capturés près du port de pêche de Jaramijo au cours de l’opération « Mer Blanche ». Les trafiquants prétendaient recruter des pêcheurs et profiter de leur désarroi économique. Dans la même région, sur la route entre Rocafuerte et Manta, 422 kilos de cocaïne ont été découverts dans un camion. Trois personnes ont été arrêtées. La drogue valait plus de 16 millions d’euros.

Mais les prises les plus importantes ont été réalisées en mer. Treize sacs contenant 550 kilos de cocaïne ont été trouvés flottant à 230 miles nautiques au nord de l’île de San Cristobal aux Galapagos. Les trafiquants les ont abandonné après avoir été repérés par la marine équatorienne. Lors d’une autre opération, toujours aux Galapagos, deux Equatoriens et un Colombien ont été arrêtés dans une embarcation remplie de combustible apparemment destiné aux navires se dirigeant ensuite vers le Nord. Lundi dernier, ce sont les garde-côtes américains qui, en collaboration avec la marine équatorienne, ont découvert 800 kilos de drogue dans une embarcation qu’ils ont ensuite coulée à 300 km de l’île de Coco, au large du Costa Rica.

http://m.rfi.fr/ameriques/20160503-equateur-trafic-drogue-cocaine-seisme-tremblement-terre

00000000000000000000000000