Archives de novembre, 2016

FRANCE (DNRED, OCRTIS, « 36 »: la guerre fratricide des services 

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

«On ne fait pas la guerre pour se débarrasser de la guerre.» Responsables policiers et douaniers feraient bien de lire Jean Jaurès, eux qui expliquent à qui veut l’entendre qu’en matière de trafic de stupéfiants, il est urgent pour leurs services de faire la paix.

A la lecture des milliers de pages de l’enquête judiciaire sur la saisie d’Exelmans, c’est au contraire les coulisses d’un affrontement fratricide qui apparaissent. Pour des raisons essentiellement structurelles, qui tiennent en premier lieu de l’organigramme baroque de la lutte antidrogue en France, la DNRED, l’Ocrtis, mais aussi la brigade des stupéfiants de la préfecture de police de Paris (BSP) – normalement cantonnée à la capitale et sa petite couronne – n’ont de cesse de se tirer dans les pattes. Une réalité qui devrait légitimement enjoindre le politique à infléchir la course aux chiffres, tant cette dernière attise les flammes en faisant la pluie et le beau temps sur les carrières.

—–

Le coup de sifflet final intervient donc le 17 octobre 2015 avec la saisie par la DNRED de 7 tonnes de cannabis boulevard Exelmans. Une opération réalisée en toute connaissance de cause, qui conduira à l’interpellation de Sofiane H., en février en Belgique. François Thierry, lui, sera muté à la Sous-direction antiterroriste de la PJ (Sdat) au printemps. Aux juges, Sofiane H. déclare, lucide, «s’être retrouvé dans une guerre entre l’Ocrtis et les douanes». Selon nos informations, c’est par l’un de ses indics, également infiltré dans l’empire de Sofiane H., que la DNRED a pu adresser son baiser de Judas à François Thierry. Des relations «viriles mais correctes», vraiment ?

http://www.liberation.fr/france/2016/11/29/douanes-stups-36-la-guerre-fratricide-des-services_1531825

——

Ce qui est explique pourquoi le patron de la DNRED, le Directeur Jean Paul Garcia n’ a pas accueilli François Hollande et Michel Sapin lorsqu’ils se sont rendus à la DNRED pour féliciter les douaniers…Ce que je signalais à cette époque. 

« L’absence du Boss de la DNRED lors de la venue de François Hollande accompagné de son fidèle Michel Sapin, le ministre des Finances, en lieu et place du Ministre du Budget Christian Eckert me rend perplexe.


Bien sûr Hélène Crocquevieille,  la directrice générale des douanes, avait répondu présente.

Jean Paul Garcia n’a t-il pas refusé de cautionner  cette visite qui n’était qu’un coup de pub récupéré par les « politiques » toujours prêts à se mettre en valeur!

M’interpelle aussi le fait que l’on est saisi une telle quantité de cannabis sans avoir pu arrêter les narcos. Il suffisait de planquer autour de ces véhicules…Mais là, la tâche était peut-être trop dure pour nos encagoulés douaniers.

Enfin la douane a refilé la continuation de l’enquête à l’OCTRIS… Alors tous les espoirs sont permis.

Que le bon peuple de France se rassure, le président a dit: avec celle réalisée dans la région marseillaise cet été (6 tonnes de cannabis) »ces deux très grosses prises ont pu contribuer à porter un coup que j’espère fatal à des organisations criminelles… » »

Plus:

https://ns55dnred.wordpress.com/2015/10/20/france-douane-francaise-dnred-marc-fievet-souhaite-assister-a-lincineration-des-7-tonnes-100-de-cannabis-saisies-a-paris/

Comment ne pas se souvenir de la guerre entre la DNRED, le CUSTOMS Excise, la DEA et la RCMP! 

L’ infiltré que j’étais dans l’organisation Locatelli ne pouvait que payer en se retrouvant plus de dix ans dans des prisons espagnoles, anglaises, canadiennes et françaises.  

Publicités

El camuflaje de la droga en los camiones es una labor cada vez más compleja. Imposible si los narcotraficantes se enfrentan al escáner del Puerto de Algeciras. El pasado fin de semana los 922 kilos de hachís de una banda criminal sevillana con destino París estaban en compartimentos ocultos de camiones y remolques frigoríficos debajo de las cajas de naranjas, pero fueron descubiertos.


Leer:

http://politica.elpais.com/politica/2016/11/30/actualidad/1480511022_051995.html

COCAÏNE: la fortune que les trafiquants ouest-africains se font

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

Les trafiquants de drogue des pays d’Afrique de l’Ouest se font une fortune dans le trafic de cocaïne vers les pays d’Europe Centrale et de l’Ouest.

Lire:

http://buzz.lanouvelletribune.info/2016/11/cocaine-fortune-trafiquants-ouest-africains/

Mercredi 30 novembre 2016 – pacainfoeco.com – à Marseille et à Paris, un « cerveau » marocain avait mis en place un véritable système bancaire parallèle traitant l’argent du trafic de la drogue qui transitait par une petite épicerie du 17e arrondissement de Paris pour être blanchi et investi dans l’économie légale régionale française et d’Afrique du Nord. Ce système mafieu fonctionnant sur le principe appelé « hawala » (terme arabe = secret et confiance donnée entre mafieux) un système informel de paiement dans les pays musulmans, rayonnait depuis le Maroc vers , l’Espagne, la France la Belgique et les Pays-Bas.
Lire:

http://www.pacainfoeco.com/index.php/2016/11/30/milieu-veritable-banque-parallele-crime-drogue-demantelee-a-marseille-a-paris/

UGANDA: Nigerian Nationals Arrested At Entebbe Airport With Shs3 Billion Narcotics 

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS


Entebbe — Police at Entebbe International airport have arrested two Nigerian women for allegedly being in possession of 10kgs of heroine estimated at Shs3 billion as they tried to leave the country for Lagos, Nigeria.

Kampala metropolitan police spokesperson, Mr Emilian Kayima while parading the suspects told journalists that the two women are family members.

« The duo arrived in the country on the November 20, this year. Ms Aniugo Agnes Egonna, 76 and her daughter Ms Aniugo Gloria Vera, 35, were intercepted on November 25 at the airport. Ms Vera had 5kgs of heroine worth Shs1.565 billion and the mother also had 5kgs worth Shs 1.565 billion that they had concealed in their luggage bags, » said Mr Kayima.

Read more 

http://allafrica.com/stories/201611300852.html

CUBA: Fidel Castro y su rol en el narcotráfico latinoamericano

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

Tal vez la muerte de Fidel Castro, permitirá que muchos testigos y/o cómplices sigan entregando información sobre uno de los pasajes más oscuros de la gloriosa revolución cubana.


Juan Reinaldo Sánchez fue durante 17 años guardaespaldas de Fidel Castro. En su libro “La vida oculta de Fidel Castro”, señaló que el líder revolucionario era quien lideraba el narcotráfico en Cuba, agregando, en una posterior entrevista al periódico La Razón que: “Fue la gran decepción, porque me di cuenta de que el «dios» al que protegía no era sino un narcotraficante. A partir de ese momento cambió mi percepción de él. Lo descubrí al escuchar una reunión que mantenía con José Abrantes Fernández, en aquel momento ministro de Interior. Ambos estaban autorizando a un lanchero cubano que vivía en Miami a que se acomodara en una playa de Cuba y por la que pagaría al Ministerio 75.000 dólares.”

También John Jairo Velásquez (alias Popeye) y quien fuera el jefe de los sicarios de Pablo Escobar, señaló en el libro titulado “El verdadero Pablo”, escrito por la periodista Astrid Legarde, que Fidel Castro y Pablo Escobar mantenían una estrecha relación y que Fidel les permitía utilizar Cuba para la triangulación del tráfico de drogas, operación que habría durado hasta que un cargamento fue decomisado por la DEA y la confesión de varios cubanos involucrados.

Lo mismo aseguró en su libro “El gran engaño: Fidel Castro y su íntima relación con el narcotráfico internacional” el periodista José Antonio Friedl, para quien al gobierno cubano le cabe perfectamente el apelativo de “Cartel de la Habana”, agregando que desde 1958 que existen antecedentes en el FBI de que el gobierno de Fidel Castro lucraba con el tráfico de drogas para financiar la gloriosa revolución.

Leer:

http://elmuro.cl/fidel-castro-y-su-rol-como-lider-del-narcotrafico-latinoamericano/elmuro/2016-11-29/164905.html

EUROPOL:  lancement du calendrier de l’Avent des «Most wanted»

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

À partir de jeudi et jusqu’à la veille de Noël, l’agence de police va diffuser chaque jour la fiche d’un fugitif demandé par l’un des 23 pays membres de l’Union. Celui que recherche la France sera dévoilé dans la case du 10 décembre.
Lire:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/11/30/01016-20161130ARTFIG00172-europol-lance-son-calendrier-de-l-avent-des-most-wanted.php#

En attendant, les fugitifs les plus recherchés d’Europe apparaissent sur la liste établie grâce au travail en réseau des équipes nationales spécialisées dans la traque de fugitifs.
https://eumostwanted.eu/fr

EUROPOL: scoperta una nuova rotta dell’hashish 

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

PALERMO – Oltre 200 arresti in flagranza, circa 30 imbarcazioni sequestrate e 400 mila kg di hashish e 500 grammi di cocaina trovati e sottratti ai trafficanti: sono i numeri della operazione di polizia internazionale «Rose of the winds» finalizzata al contrasto e traffico internazionale di stupefacenti nel Mediterraneo. A illustrare i contenuti dell’attività, l’1 dicembre alle 12, presso il comando regionale siciliano della finanza a Palermo, saranno investigatori e rappresentanti di organismi di cooperazione nazionali e stranieri. La conferenza stampa è indetta dall’ufficio Europeo di polizia (Europol).
Piu:

http://www.lasicilia.it/news/cronaca/46036/lotta-alla-droga-scoperta-una-nuova-rotta-dell-hashish.html

ITALIA: traffico droga Olanda-Italia, 14 arresti – Lombardia 

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

Un traffico di stupefacenti dall’Albania alle strade di Milano passando per l’Olanda è stato interrotto dalla Polizia di Stato che ha eseguito 14 provvedimenti dell’autorità giudiziaria per sfruttamento della prostituzione e traffico internazionale di droga. 
Piu:

http://www.ansa.it/lombardia/notizie/2016/11/30/traffico-droga-olanda-italia-14-arresti_5aa14fe2-f1f8-499f-93b0-5e0e0ca5766b.html


En Iran, les consommateurs de drogue sont considérés comme des menaces pour la révolution islamique. Selon l’ONU, trois personnes en lien avec la drogue sont exécutées chaque jour, en priorité parmi les opposants politiques

Lire:

https://www.letemps.ch/opinions/2016/11/29/lutte-contre-drogue-variable-dajustement-politique-repression-iran

EUROPE (Schengen): les camions d’Azerbaïdjan sont-ils vraiment contrôlés ?

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

Pourtant l’héroïne emprunte cette route.
Lire aussi:

https://ns55dnred.wordpress.com/2016/11/29/narcotrafic-lazerbaidjan-se-tait-a-propos-de-lautoroute-de-lheroine-avec-la-georgie/

FRANCE (Justice):  procès du vol de cocaïne au 36

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

Que se passe-t-il? 

Depuis le premier jour du procès, rien dans les médias ! Le huis clos aurait-il été décrété ?

Transactions de drogue, liasse de billets dans la poche, téléphones portables en nombre… Les détenus de Villepinte ont bien peu censuré leur « Mannequin Challenge ». 
Lire:

http://www.europe1.fr/faits-divers/drogue-liasse-de-billets-des-detenus-de-villepinte-sanctionnes-apres-un-mannequin-challenge-2915048

FRANCE (Gard): les gendarmes trouvent 300 000 euros enterrés dans un jardin 

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

Vaste coup de filet sur un trafic de cannabis dans la région nîmoise. Les gendarmes ont saisi 300 000 euros en liquide dissimulés dans la terre d’un jardin.
Les interpellations ont été menées à Nîmes, Beaucaire, Tarascon et Redessan.

Les gendarmes auraient également saisi des véhicules de grosses cylindrées.

Lire:

http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/11/30/drogue-300-000-euros-trouves-enterres-dans-un-jardin

Plus:

Nîmes : les gendarmes saisissent près de 300 000 € enterrés … Midi Libre

http://www.midilibre.fr/2016/11/29/nimes-les-gendarmes-saisissent-pres-de-300-000-eur-enterres-dans-le-jardin,1432609.php
—–


À Nîmes, les gendarmes retrouvent 300.000 euros enterrés … Europe1

http://www.europe1.fr/societe/a-nimes-les-gendarmes-retrouvent-300000-euros-enterres-dans-un-jardin-2914583
——–

MALAYSIA: narcotics Worth Rs 5 Crore, Being Smuggled To Malaysia, Seized In Chennai 

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

Chennai: An export consignment to Malaysia of what was supposed to be leggings material turned out to be a cover-up for illegal export of narcotic drugs.
Read more information 

http://m.ndtv.com/chennai-news/narcotics-worth-rs-5-crore-being-smuggled-to-malaysia-seized-in-chennai-1631798

IRAN (Police): Drug Lords’ Proposals for Narcotics Transit Route Nixed by Iran

Publié: 30 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

TEHRAN (Tasnim) – Head of Iran’s Anti-Narcotics Police said the country has rejected multiple “tempting proposals” by international drug kingpins that not a single cargo of narcotics will be distributed in Iran anymore if it agrees to provide a safe route for the transit of drugs to Europe.


In an interview with the Tasnim News Agency, General Mohammad Massoud Zahedian said the teachings of Islam never allow the country to accept such offers.

Read more information 

https://www.tasnimnews.com/en/news/2016/11/29/1253357/drug-lords-proposals-for-narcotics-transit-route-nixed-by-iran-police

La Dirección Nacional Antinarcóticos de la Policía decomisó, en el Puerto Marítimo de Guayaquil, un cargamento que contenía 2,5 toneladas de clorhidrato de cocaína con destino a Rotterdam (Holanda). 
Los 2.309 paquetes tipo ladrillo estaban camuflados en cajas de banano y en el interior de un contenedor. 

Leer:

http://www.eltelegrafo.com.ec/noticias/judicial/13/2-5-toneladas-de-droga-con-destino-holanda-fueron-decomisadas-en-puerto-de-guayaquil

ESTADOS UNIDOS (Texas): arrestado tras intentar pasar más de $300,000 en cocaína 

Publié: 29 novembre 2016 par internationalinformant dans INFOS

HIDALGO, Texas- Agentes del Servicio de Aduanas y Protección Fronteriza decomisaron en el día de Acción de Gracias 16 paquetes de presunta cocaína escondidas adentro de un vehículo. 
Leer:

http://www.telemundo40.com/noticias/local/Arrestado-tras-intentar-pasar-mas-de-300000-en-cocaina-punete-Internacional-de-Hidalgo-Texas-403585656.html

La Policía Nacional ha detenido en el aeropuerto de Barajas a un hombre por tratar de introducir en España dos kilos de cocaína en los dobles fondos de un botines, ha informado hoy la Jefatura Superior de la Policía de Madrid en una nota de prensa.
Leer:

http://m.telemadrid.es/noticias/madrid/noticia/detenido-en-barajas-por-portar-dos-kilos-de-cocaina-en-unos-botines

Azerbaïdjan se tait à propos de l’autoroute de l’héroïne avec la Géorgie

Publié le : 05-09-2014

NAM

Même dans le meilleur des cas, le gouvernement azerbaïdjanais n’est pas très bavard. Mais son silence aux murs de pierre après que son voisin la Géorgie ait triomphalement confisqué de l’héroïne sur la frontière entre la Géorgie et l’Azerbaïdjan pour une une valeur d’environ 175 millions de dollars a suscité des questions sur les raisons de sa réserve.

Le 11 Juillet, la police géorgienne des frontières a trouvé un record de 2,79 tonnes d’héroïne liquide à l’intérieur de 93 conteneurs de 30 kg de lessive à la main véhiculées par un camion entre l’Azerbaïdjan et la Géorgie. Une vidéo diffusée par le ministère géorgien de l’Intérieur montre que les conteneurs portaient des drapeaux géorgiens et l’inscription « Clean Géorgie ». Le camion de marchandises affiche un nom légèrement floue de “Go“ ou “G3“ et le marquage “Internationale Spedition.“

Dans une déclaration du 25 juillet 2014 à un comité parlementaire géorgien, le ministre de l’Intérieur géorgien Aleksandre Chikaidze a affirmé que la cargaison appartenait à des Talibans d’Afghanistan qui, a-t-il allégué, avait financé son expédition vers l’Europe a rapporté le magazine de nouvelles Tabula. Deux citoyens géorgiens ont été arrêtés dans le cadre de l’expédition.

Chikaidze plus tôt avait affirmé que le marchandise avait voyagé de l’Afghanistan via l’Iran à l’Azerbaïdjan, et a été dirigé vers la Turquie et vers l’Europe. Citant une enquête en cours, il a refusé de faire davantage de commentaires.

Le statut de l’Azerbaïdjan et de la Géorgie dans le cadre d’un corridor de stupéfiants en provenance d’Afghanistan et de l’Iran vers l’Europe a été établi Les deux pays coopèrent avec les Nations Unies et la Drug Enforcement Administration des États-Unis (DEA) afin de sévir contre les réseaux internationaux de trafiquants.

Au cours des neuf premiers mois de 2012, la dernière année pour laquelle l’information est disponible, l’Azerbaïdjan a confisqué un total de plus de 654 kg de stupéfiants, selon le Département d’Etat américain, citant des données du gouvernement azerbaïdjanais.

Ce record du passé -qui a valu les éloges du département d’État – invite des Azerbaïdjanais à se demander comment l’héroïne a réussi à passer le contrôle azerbaïdjanais des frontières et en Géorgie.

Mais les responsables azerbaïdjanaises ne parlent pas.

Dans des commentaires à EurasiaNet.org, le porte-parole du service de contrôle des frontières de l’Azerbaïdjan Elhan Nagiyev a dit que son agence n’avait « aucune information » sur la saisie d’héroïne liquide à la frontière entre l’Azerbaïdjan et la Géorgie. « Les organes répressifs géorgiens ne nous ont pas saisi » pour les aider pour cette mission, a-t-il ajouté.

Le Porte-parole du Comité national des douanes d’Azerbaïdjan, le Ministère de l’Intérieur et le ministère de la Sécurité nationale ont également refusé de faire des commentaires.

Cependant un expert du trafic de drogue local estime que le gouvernement azerbaïdjanais a du coopérer avec les autorités géorgiennes sur cette saisie de drogue.

« Ces opérations sont en préparation depuis des mois et impliquent un réseau d’agents secrets » a déclaré Mazahir Efendiyev, coordinateur national de l’Azerbaïdjan pour le Programme antidrogue dans le Caucase du Sud de l’Organisation des Nations Unies.

Citant des sources gouvernementales anonymes, le journal pro-opposition Yeni Musavat a allégué que le ministre géorgien de l’Intérieur Chikaidze a discuté des détails de l’opération avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, le ministre de l’Intérieur Ramil Usubov et le chef du contrôle des frontières Eltchine Guliyev au cours d’une visite officielle du 13 au 16 mai à Bakou.

À l’époque, les médias azerbaïdjanais ont signalé que Chikaidze avait discuté de « questions de frontières ».

Si le rapport du journal Yeni Musavat est exact, certains observateurs se demandent pourquoi Bakou ne reconnaît pas son succès public avec la Géorgie.

Le Rapport 2014 d’International Narcotics Control Strategy du Département d’État des États-Unis estime que « jusqu’à 11 tonnes de stupéfiants », en grande partie à partir de l’Iran voisin, voyagent à travers l’Azerbaïdjan chaque année. La Turquie resserre ses contrôles aux frontières, l’Azerbaïdjan pourrait devenir « un pays de transit de plus en plus favorisé pour les drogues » a posé le rapport.

Les nouvelles de drogue d’héroïne liquide saisie par l’Azerbaïdjan et la Géorgie servirait à renforcer le message que Bakou prend cette menace au sérieux.

Mais Efendiyev affirme que peut-être Bakou a décidé de rester calme pour laisser la Géorgie, « un pays ami », gagner le feu des projecteurs et améliorer son propre prestige politique intérieur. L’annonce de Tbilissi sur la saisie d’héroïne a eu lieu deux jours avant les élections locales en Géorgie, un vote que la coalition du Rêve géorgien du gouvernement a gagné.

Ex-officier du contre-espionnage Arastun Orujlu, directeur du Centre de recherche pro-opposition Est-Ouest, voit une autre raison possible au silence de Bakou.

« Le service de contrôle ou les douanes de la frontière de l’Azerbaïdjan ne font pas leur travail correctement ou. . . ces les propriétaires de [ces drogues], ont de forts amis dans ces organes » a présumé Orujlu.

Le Conseil national des forces démocratiques, un bloc des plus grands partis de l’opposition de l’Azerbaïdjan, a fait écho à cette allégation, condamnant le gouvernement pour n’avoir rien dit sur la saisie d’héroïne, mais de faire des annonces « très fortes » sur l’arrestation de « militants de la société civile sur les faux possessions de drogues ».

Le gouvernement n’a pas répondu. Efendiyev a rejetté toute discussion sur les liens entre les trafiquants de drogue et des fonctionnaires azerbaïdjanais, notant que le pays a confisqué « plus de 10 tonnes » de stupéfiants depuis 2007.

Pourtant, malgré cette vigilance, a-t-il ajouté, « bien sûr, les barons régionaux de la drogue ont leur présence dans le pays ».

L’ambassade américaine à Bakou n’a pas répondu aux demandes de commentaires sur un rôle possible par la DEA américaine dans la détection de l’envoi d’héroïne liquide.

Le Département d’Etat a écrit dans son rapport « Stratégie internationale de contrôle des stupéfiants » que la DEA, qui a formé les employés de l’Etat azerbaïdjanais au travail anti-stupéfiants, « a contribué à ce que l’Azerbaïdjan poursuive les organisations internationales de trafic de drogue en 2013 ».

Il a noté que Bakou a fourni « une coopération extraordinaire » dans la lutte contre le trafic de drogue, et a déclaré qu’il s’attend à ce « que ce soutien se poursuivra ».
Note de la rédaction :

Shahin Abbasov est un journaliste indépendant basé à Bakou.

Eurasianet

vendredi 5 septembre 2014,

Stéphane ©armenews.com 

http://www.collectifvan.org/article_print.php?id=82406

​Depuis 2008, la lutte antidrogue utilise le recrutement massif d’infiltrés pour remonter les filières. 

Le scandale de l’Ocrtis met en lumière une stratégie initiée en 2010 au plus haut niveau de l’Etat, et totalement dévoyée depuis. Une politique du chiffre fondée sur le recrutement massif d’informateurs, au risque de créer des affaires de toutes pièces.

Quel est le principe ?

Dès 2005, lors de son arrivée place Beauvau, Nicolas Sarkozy déplore le nombre d’affaires insuffisantes réalisées en matière de stups et les saisies trop faibles. A partir de 2008, un programme systématique de recrutement de sources humaines est engagé, notamment parmi les individus incarcérés. Baptisée «Myrmidon» et incarnée par le nouveau patron de l’Ocrtis, François Thierry, cette stratégie vise à la fois à accroître l’efficacité des services répressifs et à intensifier la coopération avec l’Espagne, principal pays de transit du cannabis marocain.

(Bizarre, bizarre puisque c’est ce même Nicolas Sarkozy qui avait renversé la vapeur lors de son arrivée au ministère du Budget en 1993 en limitant l’action de la DNRED dans ses méthodes utilisées pour lutter contre le narcotrafic. Nouvelles directives appliquées par Joseph Lelouarn (Di Dnred), sans prendre en compte la réalité terrain .  Marc  Fiévet – NS 55 DNRED  ). 

Josephe Le Louarn,  invité de Y.Calvi.
Lire:http://www.liberation.fr/france/2016/11/29/les-indics-ressource-a-double-tranchant_1531826

——

Se souvenir :

Le coup monté des Douanes puni au tribunal. Elles avaient infiltré sans contrôle un trafic de cocaïne. Leurs «victimes» ont été libérées.

Par Gilbert Laval — 4 septembre 1996 à 22:46

Toulouse, de notre correspondant

Une grosse tonne de cocaïne vient de retomber sur le bout des pieds de Charles Pasqua et Nicolas Sarkozy. Alors ministres de l’Intérieur et du Budget dont dépendent les douanes,ces Balluduriens avaient pu se proclamer champions de la lutte antidrogue après la saisie près de Toulouse en janvier 1994 de deux stocks de 471 et 881 kilos de pure cocaïne colombienne. 

Le 21 janvier 1994, alors que Libération racontait cet épisode, le patron national de ces services, Joseph Le Louarn, affirmait que cette version des faits n’était qu’«affabulation rocambolesque» et que les très valeureux services policiers et douaniers de l’Etat ne devaient cette «prise historique» qu’à leur travail persévérant et à un «coup de fil anonyme».
Lire:

http://www.liberation.fr/france-archive/1996/09/04/le-coup-monte-des-douanes-puni-au-tribunal-elles-avaient-infiltre-sans-controle-un-trafic-de-cocaine_183570
(Et je vous parle pas des oublis délibérés de Joseph en ce qui me concerne. Joseph Lelouarn est un menteur souffrant de plus d’alzheimer lorsque ça l’arrange ! Marc Fiévet )

Le scandale des Stups entre dans sa phase la plus explosive. 

Plus d’un an après la spectaculaire saisie de 7 tonnes de cannabis boulevard Exelmans, en plein Paris, l’enquête judiciaire confiée aux juges Marc Sommerer et Baudoin Thouvenot dévoile l’existence d’un système d’une ampleur inédite. Des dizaines de rapports confidentiels, notes et mails internes, auxquels Libération a eu accès, viennent étayer nos premières révélations sur ce qui s’apparente à un véritable trafic d’Etat (lire Libération des 23 mai et 9 juin). Car sous couvert d’une opération d’infiltration secrète baptisée «Janissaire», destinée à démanteler des réseaux de trafiquants, l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) a directement supervisé l’importation d’au moins 40 tonnes de cannabis en octobre 2015. L’équivalent de la consommation française pendant près de deux mois. Un système mis en place au plus haut niveau de la hiérarchie policière, qui a totalement échappé au contrôle judiciaire. « Nous n’avons été informés d’aucun transport de stupéfiants, a expliqué aux magistrats enquêteurs le juge lyonnais en charge du dossier, Bertrand Grain. Nous n’aurions jamais accepté la livraison d’une seule tonne de cannabis sous couvert de l’opération d’infiltration. Il était convenu que les convois de stups s’inscrivant dans ce cadre ne devaient concerner « que » quelques centaines de kilos de cannabis. » Ces convois auraient alors dû faire l’objet d’une commission rogatoire spécifique, mesure qui n’a jamais été requise.

Une affaire d’autant plus embarrassante que cette opération d’importation massive était prévue de longue date, et son principe parfaitement connu d’un certain nombre de hauts responsables policiers. Plusieurs d’entre eux devraient bientôt avoir à s’en expliquer devant l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, qui selon nos informations vient d’être cosaisie. Par ailleurs, le parquet de Paris a ouvert en septembre une autre information judiciaire à la suite des révélations d’un ancien informateur, qui a raconté dans les colonnes de Libération avoir été mandaté par l’ex-patron de l’Ocrtis pour charger et décharger 19 tonnes de cannabis dans le sud de l’Espagne. Une affaire qui devrait tôt ou tard être jointe à celle des 7 tonnes du boulevard Exelmans.

«Tonton» hors pair

Dans ce dernier volet, tout commence en mars 2015. Le commissaire François Thierry, alors patron de l’Ocrtis, sollicite un juge d’instruction lyonnais, Bertrand Grain, pour mettre en place une mesure d’infiltration. Officiellement, il s’agit d’approcher les trafiquants présumés pour mieux les coffrer et détruire ensuite la drogue saisie. En l’occurrence, la cible est un certain Omar (1), présenté comme un trafiquant à la tête d’une «organisation criminelle tentaculaire». L’infiltration doit être organisée en collaboration avec le Service interministériel d’assistance technique (Siat), qui gère tous les agents undercover au sein de la police. Un dispositif sans précédent doit être mis en place. Sous couvert de l’infiltration, il s’agit en réalité de faire entrer de la drogue sous surveillance policière afin d’identifier les réseaux intermédiaires. Un dispositif légal, à la condition d’être rigoureusement encadré par un magistrat. Selon une note confidentielle de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), datée d’avril 2015 (voir ci-contre), l’opération Janissaire vise à «mettre en œuvre pour la première fois en ­Europe une logistique complète d’importation de stupéfiants pour éradiquer plusieurs réseaux d’acheminement en un seul dossier judiciaire». Outre l’Ocrtis et le Siat, les services espagnols, marocains et algériens sont dans la boucle. Plusieurs cadres de la DCPJ sont également informés de cette infiltration inédite, dont le contrôleur général Philippe Veroni, patron de la Sous-direction de lutte contre la criminalité organisée et la délinquance financière.

Lire tout l’article d’Emmanuel Fansten:

http://www.liberation.fr/france/2016/11/29/comment-les-stups-ont-enfume-la-justice_1531830

Lire aussi:

NARCOTRAFIC: rien de bien nouveau dans les méthodes utilisées par les régaliennes (OCRTIS -DNRED – 36 – GENDARMERIE) pour lutter contre le fléau de la drogue

https://ns55dnred.wordpress.com/2016/11/29/narcotrafic-rien-de-bien-nouveau-dans-les-methodes-utilisees-par-les-regaliennes-pour-lutter-contre-le-fleau-de-la-drogue/