FRANCE (Haute-Provence): cinq mises en examen liées au trafic de drogue marseillais

Publié: 30 janvier 2017 dans INFOS

La cocaïne de synthèse est fabriquée à partir de produits importés de Chine

Un sacré coup de filet qui est la suite d’une première affaire. En juin 2016, la PJ marseillaise avait déjà procédé à 23 interpellations dans les Bouches-du-Rhône. Cette opération avait permis de saisir 80 kilos de cocaïne de synthèse. À la suite de cette vague, 17 trafiquants présumés avaient été mis en examen, 11 d’entre eux avaient été écroués. Parmi eux, un homme bien connu de la brigade des stupéfiants : Nicolas Bengler. Celui-ci, bien que derrière les barreaux après avoir écopé de 20 ans de réclusion criminelle pour un enlèvement violent en novembre 2010, aurait organisé ce trafic depuis sa cellule de prison, selon les enquêteurs.

L’affaire aurait pu s’arrêter là, mais elle rebondit dans les Alpes-de-Haute-Provence. Courant 2015, les gendarmes de Seyne-les-Alpes et de Digne-les-Bains ouvrent une enquête préliminaire à la suite d’un décès par overdose sur leur territoire. Chose peu commune : la victime aurait consommé de la cocaïne de synthèse, soit le même produit que celui saisi lors de l’opération de juin 2016. Grâce à ces informations, l’OCRTIS prend le dossier en main.


Lire

http://www.ledauphine.com/faits-divers/2017/01/28/cinq-mises-en-examen-liees-au-trafic-de-drogue-marseillais

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s