Archives de 23 février 2017

Un trabajo conjunto entre efectivos antinarcóticos de Ecuador y Colombia permitió el decomiso de unos 850 kilos de cocaína en medio del océano Pacífico, cerca de las islas Galápagos, que iban con dirección a México.

En un comunicado, el ministerio del Interior precisó que tras un intercambio de información con Colombia se logró detectar el embarque que era transportado por una embarcación de alta velocidad, que al ser localizada en alta mar, botó al océano 39 sacos que fueron recuperados por las autoridades y pesaban unos 850 kilos.


Leer

http://www.teleamazonas.com/2017/02/decomisan-unos-850-kilos-cocaina-cerca-las-islas-galapagos/

El puerto de San Antonio, Región de Valparaíso

Un amplio operativo antinarcótico terminó con el decomiso de 31 millones de dólares en cocaína de alta pureza (equivalente a 19 mil 862 millones de pesos) que iban a embarcarse en un buque en el puerto de San Antonio, Región de Valparaíso.

El barco se encontraba en la costa chilena luego de haber zarpado desde Ecuador con destino a Jordania, en el Medio Oriente. 

La investigación comenzó en octubre por parte de la Unidad Regional Antinarcóticos (URAN) de la Fiscalía Regional de Valparaíso, a partir de una incautación de droga que se realizó en Chipre, informó el fiscal a cargo del caso, Víctor Ávila. 

En conjunto con la Policía de Investigaciones (PDI), se llevaron adelante diligencias que dieron con la existencia del barco, y el Servicio Nacional de Aduanas proporcionó un camión escáner que funciona similar a los utilizados en los aeropuertos para revisar los contenedores.


Leer

http://m.cooperativa.cl/noticias/pais/policial/drogas/incautaron-31-millones-de-dolares-en-cocaina-a-bordo-de-barco-en-san/2017-02-23/125445.html

poste-frontiere-el-guergaratLes éléments de la sûreté nationale et de l’administration des Douanes ont réussi à avorter, mercredi 22 février au soir, au poste frontalier de Guergarate au sud de la ville de Dakhla, une tentative de trafic de drogue dissimulée à bord d’une semi-remorque immatriculée au Maroc et à saisir 3,134 tonnes de haschich, rapporte l’agence officielle MAP.

lire plus: http://www.huffpostmaghreb.com/2017/02/23/saisie-haschich-guergarat_n_14955382.html

00000000000000000000000000000000000

herseUn automobiliste a fui face aux douaniers qui se trouvaient au péage autoroutier de Corzé, sur l’A11, près d’Angers, dans la nuit de lundi à mardi; dans la voiture, 3,5 kg d’héroïne.

Les agents ont le temps de déployer la herse, cet accessoire hérissé de pointes verticales.

Il revenait, semble-t-il, des Pays-Bas. À une vingtaine de kilomètres au nord d’Angers, un automobiliste s’est retrouvé face à des douaniers au péage autoroutier de Corzé, dans le Maine-et-Loire.

L’homme s’est évaporé dans les champs!

Plus sur: http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/angers-49000/il-force-un-barrage-au-peage-de-corze-3-5-kg-d-heroine-saisis-4817717

00000000000000000000000000000000

anversportDécouverte d’une quantité record d’héroïne au port d’Anvers

Six Néerlandais ont été interpellés mardi, soupçonnés d’être impliqués dans un trafic international d’héroïne, à la suite de la découverte lundi au port d’Anvers de plus de 1.100 kilos d’héroïne dans un conteneur.

La douane et la police d’Anvers ont collaboré dans cette enquête avec les services de police néerlandais.

Lire: http://www.lesoir.be/1446437/article/actualite/fil-info/fil-info-belgique/2017-02-23/decouverte-d-une-quantite-record-d-heroine-au-port-d-anvers

Mardi, une entreprise a livré le conteneur à Heijen, dans le Limbourg néerlandais. Deux Amstellodamois y sont venus ouvrir les machines et ont été interpellés. Un troisième homme, de Sittard, a été arrêté ensuite, ainsi que trois autres individus liés à l’entreprise qui s’était chargée du transport du conteneur, située à Rotterdam. Il s’agit du chauffeur de 28 ans qui avait effectué le trajet vers Heijen, et de deux hommes de 34 ans, de Rotterdam et Amersfoort. 

Plus

http://m.7sur7.be/7s7/m/fr/1502/Belgique/article/detail/3088333/2017/02/23/Saisie-record-d-heroine-au-port-d-Anvers.dhtml

0000000000000000000000000000


Un baron guinéen de la drogue a été pris dans les mailles du filet des policiers du commissariat de Pikine, rapporte «Les Echos» . L’homme en question, A. Soumah, est une grosse pointure dans le trafic international de chanvre indien.


Il a été piégé et interpellé à la gare routière des Baux maraîchers de Pikine. Arrêtés à Kaffrine avec 2 kilos de Brown, deux ressortissants guinéens affirment être les convoyeurs de A. Soumah, établi au quartier Pikine Guinaw-Rails Sips. Ils donnent l’adresse et le numéro de téléphone de ce dernier aux policiers de Kaffrine.

Lire

http://www.leral.net/Trafic-international-de-drogue-un-baron-guineen-tombe-a-Pikine_a192978.html#

La Syrie est le plus grand pays producteur d’amphétamine dans la région, selon le porte-parole officiel du ministère saoudien de l’Intérieur Mansour Al-Turki. La plupart des livraisons d’amphétamine transitent en Arabie saoudite par les frontières nord, et les exportations de haschisch par les frontières sud.
Au cours des six derniers mois, 1461 personnes ont été interpellées, dont 512 Saoudiens, 364 Yéménites, 86 Pakistanais, 64 Ethiopiens, 54 Bangladais, 51 Egyptiens, 42 Indiens, 31 Somaliens, 25 Tchadiens, 23 Syriens, 22 Palestiniens, 21 Philippins et des ressortissants d’autres pays. Tous ces individus ont été inculpés pour trafic de drogue.

https://fr.sputniknews.com/international/201608251027457300-arabie-syrie-drogue/

Le général Ghassan Chamseddine, chef de la brigade antistupéfiants des Forces de sécurité intérieure (FSI). 

Par Patricia KHODER 

 

« En 2016, nous avons saisi 7,5 tonnes de cannabis, plus de 200 kilogrammes de cocaïne, plus de 15 millions de cachets de Captagon et des quantités d’autres psychotropes. Nous avons aussi arrêté 548 personnes pour trafic de drogue », souligne, dans un entretien à L’Orient-Le Jour, le général Ghassan Chamseddine, chef de la brigade antistupéfiants des Forces de sécurité intérieure (FSI). Il révèle également qu’au Liban, « 50 % de la production de cannabis est consommée dans le pays, le reste va à l’exportation vers l’Europe, et cela notamment à travers l’Égypte et la Libye ».

 

De nombreuses opérations de saisie de drogues et de démantèlement de réseaux de trafiquants ont été menées au cours des douze mois écoulés. Voici les plus importantes.

Commençons par une opération qui s’est déroulée à Baalbeck, il y a tout juste deux semaines. La brigade antistupéfiants des FSI a effectué une descente dans un dépôt de ce caza de la Békaa et a saisi des ateliers de production de Captagon, avec pièces de rechange si besoin est, et la matière première comme le benzène méthyle cétone nécessaire à la fabrication de cette amphétamine et 400 000 cachets de ce stupéfiant.

« Produit en Syrie et en Turquie, et exporté dès 2006 vers les pays du Golfe, le Captagon a commencé à intéresser les fabricants de drogue libanais qui ont pris leur savoir-faire des Syriens ayant trouvé refuge au Liban, il y a six ans. Ces importants producteurs et trafiquants de Captagon déplacés de Syrie ont eu besoin des Libanais, qui connaissent les réseaux et les rouages du trafic pour pouvoir écouler et transporter leur marchandise », note le général Chamseddine, soulignant que « ces Libanais ont à leur tour appris le métier et ouvert des ateliers dans la Békaa ».

Une autre saisie importante est celle de quatre laboratoires de Captagon à l’aéroport de Beyrouth.

« À la fin de 2016, nous avons saisi du matériel nécessaire à la mise en place de quatre ateliers de fabrication de Captagon ainsi que de la matière première pour produire ces stupéfiants. La cargaison était en provenance d’Inde. Elle devait passer la douane d’une façon frauduleuse. La facture montrait un inventaire propre au laboratoire des universités », raconte le chef de la brigade antistupéfiants des FSI.

Lire plus

https://www.lorientlejour.com/article/1031485/au-liban-50-de-la-production-de-cannabis-va-a-lexportation.html

0000000000000000000000000000000000000000000

Jean-Luc Videlaine, préfet du Var © Radio France – Tudi Crequer 

C’est un effort permanent, notamment en zone urbaine, mais aussi en zone rurale. 

Une équipe mise sous les verrous peut se voir remplacer par une autre équipe très vite, étant donné que le marché continue à exister.

Pour autant, les policiers et les gendarmes ne sont pas découragés.

lire:
https://www.francebleu.fr/infos/societe/jean-luc-videlaine-rien-ne-demontre-que-la-menace-terroriste-est-sur-une-phase-decroissante-1487751277

0000000000000000000000000000000

En six ans de guerre, l’État s’est désintégré, le trafic de drogue et d’alcool, la toxicomanie, la multiplication des milices, la corruption et les crimes organisés sont devenus la norme, selon ce journal israélien.
Lire 

http://www.courrierinternational.com/article/syrie-une-armee-de-trafiquants-et-de-gangsters

Una organización criminal dedicada al cultivo, producción y exportación de marihuana ha sido desmantelada en una macrooperación policial del Servicio de Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria y los Mossos de Esquadra con epicentro en Figueres y ramificaciones en poblaciones de las comarcas gerundenses del Alt y Baix Empordà.

Se han producido por el momento una treintena de detenciones y 20 registros domiciliarios en los que se han intervenido 8.000 plantas de marihuana en diversas fases de crecimiento, más de 425.000 euros en efectivo, 5 armas largas, 3 armas cortas, chalecos antibalas, 6 vehículos y 2 motocicletas.

Más de 400 agentes de ambos cuerpos llevan a cabo la operación antidroga que ha comenzado a las 6:00 horas del día de ayer y en la que se investiga también blanqueo de capitales y otros delitos paralelos.

La investigación ha sido ordenada por el juzgado de instrucción número 6 de Figueres.

TELÉFONO DENUNCIAS VIGILANCIA ADUANERA 900351378

Fuente

http://noticiassva.blogspot.fr/2017/02/mas-de-8000-plantas-de-marihuana-armas.html?

INDIA (Pendjab): Three kg of opium seized

Publié: 23 février 2017 par Marc Fievet dans Inde, Narcotrafic INFOS
Tags:

The police had received information about Kulvinder Singh, alias Sheru, running drug business from a house near Mithapur School and was keeping an eye on the house for days.

It received information that Kulvinder was bringing a huge consignment of drugs in his Ford Endeavour car (PB 12-Y1433).

On seeing the car, the team asked the car driver to stop the vehicle.Though the car stopped, Kulvinder, however, managed to flee from the spot on an un-numbered motorcycle following him.

Later, the police recovered 3 kg of opium packed in a white pack in his car.
Read more

http://www.tribuneindia.com/mobi/news/jalandhar/three-kg-of-opium-seized/367792.html


Un conseiller de bande de la Première Nation Key en Saskatchewan qui est accusé de vendre de la drogue a été relâché mercredi sous caution.


Clarence Papequash, 64 ans, a comparu à la Cour provinciale de Yorkton. Il fait face à des accusations de trafic de drogue, d’infractions liées à des armes à feu et de possession de bien obtenu au moyen d’actes criminels.


Lire

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1018479/conseiller-bande-premiere-nation-key-clarence-papequash-drogue-accusations



5 hommes ont été interpellés ce mardi soir dans le quartier de la Porte d’Espagne à Perpignan, au cours d’une opération mouvementée. La police enquête sur un important trafic de drogue entre la France et l’Espagne.



Un lotissement a été totalement bouclé par la police judiciaire ce mardi soir, dans le quartier de la Porte d’Espagne à Perpignan. Vers 20h30, une importante déflagration s’est fait entendre rue du Docteur Bonzoms, près de la zone hôtelière.

Les riverains qui se sont précipités dans la rue, ont reçu ordre de regagner immédiatement leur logement. De très nombreux policiers en civil, pour la plupart cagoulés et lourdement armés, étaient en train d’encercler une belle villa. Selon les témoins, une dizaine de voiture de police étaient mobilisées.

Au moins deux hommes ont alors tenté de prendre la fuite par les jardins, en enjambant les murs de clôture. Pris en chasse, ils ont été rattrapés, mis au sol et menottés en pleine rue. Au total, 5 individus ont été interpellés.

Pendant trois heures, la police scientifique a fouillé la maison de fond en comble. Les enquêteurs sont repartis avec de nombreux sacs, et plusieurs véhicules.

Lire plus

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/coup-de-filet-spectaculaire-perpignan-pour-demanteler-un-trafic-de-drogue-1487785894

La ville de Béziers se mobilise pour lutter contre l’usage du cannabis chez les adolescents. Grande campagne d’affichage, journal municipal consacré au sujet… et distribution gratuite de test salivaires dans les maisons de quartier, annonce France Bleu Hérault, mercredi 22 février.
Robert Ménard, le maire de Béziers, proche du FN, est résolument pour la pénalisation de la consommation de toute drogue et contre les salles de shoot. La ville a donc acheté 400 tests salivaires de détection de cannabis pour une facture totale de 5 000 euros et les met à destination des parents d’adolescents.
400 tests pour une facture de 5 000 euros

Robert Ménard est fier d’être le premier maire à offrir des tests salivaires. « C’est une première en France, on va voir si ça marche. C’est une nouvelle proposition pour permettre aux parents de discuter avec leurs enfants. On multiplie à Béziers les opérations de prévention », a-t-il confié à France Bleu Hérault.
Une « bonne chose » ou du « flicage » ?

Les adolescents sont partagés quant à ce dispositif. Pour certains « c’est une bonne chose », mais pour d’autres « c’est du flicage. Si les enfants prennent du cannabis, c’est le problème des parents, pas du maire. » Les parents ne sont pas unanimes non plus. Si certains trouve ça « très bien », d’autres estiment que « c’est personnel » et  « familial » et que « ce n’est pas à une mairie de décider. » 

Le maire de Béziers annonce que si les parents adhèrent à cette initiative, l’opération sera poursuivie et les tests seront même affinés pour détecter non seulement le cannabis mais aussi la cocaïne, l’héroïne et les amphétamines.

http://mobile.francetvinfo.fr/politique/robert-menard/drogue-beziers-distribue-gratuitement-des-tests-de-detection-du-cannabis_2068665.html#xtref=acc_dir

Vivekanand Ramburun affirme que les douaniers vérifient 100 à 150 conteneurs par jour. Le directeur des douanes ajoute qu’une unité antidrogue, la Customs Anti Narcotics Section, vient d’être créée pour mieux lutter contre le trafic de drogue.

Les importateurs se plaignent de la longue attente à laquelle ils ont droit pour dédouaner leurs marchandises. Combien de temps faut-il aux douaniers pour autoriser les importateurs à prendre livraison de leurs marchandises ?

Le département de la douane au sein de la Mauritius Revenue Authority (MRA) procède au dédouanement des marchandises en fonction du risque. De fait, la douane autorise le dédouanement des produits à faible risque en trente minutes. Cela représente 45 % des importations. 40 % des importations nécessitant une clearance des agences de fret sont libérés dans un délai de deux heures et demie. Seuls  5 % des marchandises classifiées à haut risque sont dédouanées dans un délai de 12 heures. 

Lire:

http://defimedia.info/vivekanand-ramburun-directeur-des-douanes-seuls-5-des-produits-consideres-haut-risque-sont-examines

Mélina Roberge, une Granbyenne de 24 ans accusée d’importation de cocaïne en Australie, devra rester en prison en attendant son procès prévu le 28 août prochain, à Sydney.


Sa demande de mise en liberté sous caution a été retirée jeudi (heure d’Australie). Elle a comparu devant le juge A. Townsden.


Lire

http://www.tvanouvelles.ca/2017/02/22/melina-roberge-arretee-pour-trafic-de-cocaine-reste-sous-les-verrous