Archives de mars, 2017

Sur Twiter, Valérie Pécresse 

La Nausée

En lisant le livre « Bienvenue Place Beauvau » d’Olivia Recasens, Didier Hassoux et Christophe Labbé, j’ai été frappée de stupeur. En effet, il y a quelques mois, mon fils majeur a été contrôlé dans la rue pour des faits de consommation de cannabis. J’avais immédiatement réagi en affirmant que le respect de la loi s’imposait à mon fils, comme à chacun de nos concitoyens. Mais néanmoins, plusieurs éléments m’avaient intriguée : la très grande rapidité avec laquelle les informations le concernant ont fuité dans les rédactions en une heure à peine, la disproportion entre le traitement auquel il a eu droit (7 heures de garde à vue) et celui qui est habituellement d’usage pour de tels faits, ainsi que la demande faite au parquet de Versailles de perquisitionner à mon domicile, où mon fils étudiant ne résidait plus. Beaucoup de questions à l’époque étaient restées sans réponse.

A la lecture des pages de ce livre, j’apprends que j’aurais été victime d’une tentative de déstabilisation politique savamment orchestrée avec la complicité d’un directeur de la préfecture de police, proche de Monsieur Valls, Premier ministre à l’époque, et d’un conseiller de Monsieur Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale, tous deux apparemment en coordination étroite. Selon les journalistes, par la disproportion des moyens mis en place et la diffusion immédiate de la nouvelle à toute la presse, le pouvoir aurait voulu instrumentaliser l’action de la police à des fins de manipulation politique.

Je trouve particulièrement ignobles ces méthodes qui consistent à s’attaquer aux enfants d’un opposant politique pour lui nuire. J’ai la nausée de penser que cela peut encore arriver aujourd’hui dans notre pays la France. Ces méthodes en disent long sur le quinquennat écoulé. Non, la politique n’autorise pas tout. Messieurs Hollande, Valls, Bartolone et Cazeneuve doivent rendre des comptes sur les faits relatés dans ce livre, qui s’ils sont avérés, déshonorent la politique et abîment la démocratie.

Parce que je fais confiance aux institutions de la République, j’ai demandé à mon avocat Maître Thibault de Montbrial de saisir la justice et de porter plainte notamment pour atteinte à la vie privée, violation du secret de l’enquête et violation du secret professionnel.


Le livre « Bienvenue place Beauvau » revient sur l’interpellation du fils de Valérie Pécresse en possession de cannabis. La présidente de la région Ile-de-France veut porter plainte, elle dénonce une utilisation de cette histoire par ses adversaires politiques.


Le 22 septembre 2016, le fils de Valérie Pécresse (LR) a été interpellé en possession de 4 grammes de cannabis, dans le 15e arrondissement de Paris. Le livre « Bienvenue place Beauvau », qui décidément fait parler de lui, revient sur cette affaire. L’ouvrage rédigé par trois journalistes raconte les secrets de la police pendant le mandat de François Hollande. 


Lire

http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/03/26/son-fils-arrete-avec-du-cannabis-pecresse-denonce-des-methodes-ignobles

Le mur déjà construit

Avec le grand retour de la consommation de l’héroïne chez les toxicomanes aux Etats-Unis, les narcotrafiquants, principalement mexicains, qui s’étaient dernièrement spécialisés dans la production de cannabis, puis de cocaïne, se remettent à la culture du pavot et à la production d’opium et d’héroïne. Une histoire à rebondissements entre les deux pays, qui sert entre autres de prétexte pour la construction d’un mur entre le Mexique et des Etats-Unis.

Le dernier rapport de l’Organe international de contrôle des stupéfiants des Nations unies (OICS) s’inquiète pour l’Amérique du Nord de « l’épidémie de surdose d’opioïdes… qui implique l’usage d’analgésiques à base d’opium et la multiplication croissante de décès de dérivés illicites (de l’opium), en grande partie d’héroïne ». Le National Institute on Drug Abuse estime qu’il y eu plus de 47 000 décès par surdose de drogue aux Etats-Unis en 2014, dont 18 000 d’entre eux ont été causés par des analgésiques opioïdes délivrés sur ordonnance et 10 000 sont imputables à l’héroïne (dérivés de l’opium) dont la consommation a repris de manière croissante depuis une quinzaine d’années.

Les producteurs d’opium : une production en augmentation

La production mondiale de matière première d’opiacés riche en morphine dépasse depuis 2009 la demande mondiale. Les stocks d’opiacés sont pleinement suffisants pour satisfaire la demande à des fins médicales et scientifiques mais la production augmente, créant des stocks de plus en plus importants malgré les fluctuations. La production était de 746 tonnes en 2015 et devrait avoir atteint 842 tonnes en 2016.

Un mur pour frontière aux Etats-Unis: se protéger des migrants clandestins et de la drogue selon Donald Trump

Au Mexique, les surfaces cultivées de pavot sont passées de 11 000 hectares en 2013 à 28 000 ha en 2015. 90 à 94% de l’héroïne consommée aux Etats-Unis provient du Mexique, d’après le secrétariat d’Etat aux Narcotiques. Les Etats–Unis mènent une guerre permanente contre les organisations criminelles mexicaines pour empêcher la drogue de rentrer dans leur pays. Principal point de vulnérabilité et principal axe de passage pour les narcotrafiquants : les 3 185 kilomètres de frontière entre les deux pays, du Golfe du Mexique jusqu’à l’Océan Pacifique. Pour contrôler cette espace est né en 1994 un programme, connu sous le nom d’Opération Gardien, qui a consisté entre autres à construire un mur et des barrières le long de la frontière. Son objectif était d’empêcher l’immigration illégale et de protéger le pays contre les gangs de la drogue ultra-violents du nord du Mexique et d’empêcher la drogue de pénétrer aux Etats–Unis.

Lire plus

http://m.rfi.fr/hebdo/20170324-guerre-americaine-opium-drogue-mexique-etats-unis-mur-trump

La maire PS de Lille, Martine Aubry, a demandé au Premier ministre l’affectation de deux compagnies de CRS dans sa ville pour lutter contre les trafics de drogue dans une lettre, rendue publique samedi, au lendemain d’un règlement de comptes qui a fait trois blessés par balles.

Quatre fusillades en un mois

Dans cette lettre l’élue socialiste « alerte » Bernard Cazeneuve « sur la situation d’insécurité à Lille » alors que « quatre affaires d’agressions par armes à feu ont eu lieu en moins d’un mois sur fond de trafics de stupéfiants ».


Lire

http://m.20minutes.fr/lille/2037551-20170326-lille-contre-trafics-drogue-martine-aubry-demande-davantage-crs


L’arrivée de ce bateau est imminente. Mais déjà, les limiers l’attendent de pied ferme. Et pour cause, l’on soupçonne qu’à son bord se trouve également une importante cargaison d’héroïne. Cette enquête s’inscrit dans le sillage de la saisie de 135 kg d’héroïne sur le navire MSC Ivana. La drogue était dissimulée dans des compresseurs. Et, selon la police, cette commande en route vers Maurice avait été passé avant la saisie.


C’est ce même mode opératoire qui a été utilisé sur le MSC Filomena en provenance de Durban. Vendredi, 20 kg de drogue avaient été retrouvés dans des compresseurs. Et pas plus tard qu’hier, samedi 25 mars, deux kilos d’héroïne et 25 kilos de cannavis ont été saisis. Cette drogue se trouvait sur le même bateau. 


Lire

https://www.lexpress.mu/article/303134/une-autre-cargaison-drogue-en-route-pour-maurice

http://www.rfi.fr/afrique/20170325-maurice-une-vaste-filiere-trafic-heroine-mise-jour

Cuatro jóvenes de entre 18 y 29 años han sido detenidos en Tenerife por conformar una organización criminal dedicada a la introducción en Canarias de drogas sintéticas compradas en Europa a través de la ‘Darknet’ o ‘red oscura’ con dinero virtual o Bitcoin. 

La ‘Operación Darknet’ se inició en el mes de noviembre y ha sido llevada a cabo por el Equipo de Delincuencia Organizada y Antidroga (EDOA) de la Unidad Orgánica de Policía Judicial de la Guardia Civil de Santa Cruz de Tenerife y la Agencia Tributaria por medio de la Unidad Combinada de Vigilancia Aduanera de Tenerife.

Como resultado de la operación se intervinieron un turismo, 1.200 gramos de anfetaminas, casi 11 kilos de marihuana, 208 pastillas de MDMA (éxtasis) con distintos anagramas, entre ellos de las marcas Ferrari y FC Barcelona, 193 gramos de Speed, 67 gramos de hongos alucinógenos, lo que supone una aprehensión valorada en casi 61.000 euros, además de dinero en efectivo y otros efectos electrónicos de alta gama.

Leer 

http://noticiassva.blogspot.fr/2017/03/desarticulada-organizacion-dedicada-la.html?m=1

Pour éviter tous risques, le TRACFIN  n’est pas habilité à recevoir et traiter les informations transmises par des particuliers..Et quand un de ses agents n’est pas docile…Tracfin le lourde et le fait condamner à de la prison!

Tracfin est un Service de renseignement rattaché au Ministère des Finances et des Comptes publics. Il concourt au développement d’une économie saine en luttant contre les circuits financiers clandestins, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Le Service est chargé de recueillir, analyser et enrichir les déclarations de soupçons que les professionnels assujettis sont tenus, par la loi, de lui déclarer.

« Bienvenue Place Beauvau » ne dénonce pas de « cabinet noir » à l’Elysée. En revanche, il montre que la police et les services de l’État restent un instrument au service du pouvoir, à gauche comme à droite.

Le Boss actuel de TRACFIN est Bruno DALLES qui occupait la fonction de Procureur de la République à Melun depuis 2010. Après divers postes en juridiction, Bruno DALLES a notamment dirigé au ministère de la Justice le bureau de lutte contre la criminalité organisée, le terrorisme et le blanchiment, matière qui est au cœur de la mission de Tracfin. En 2003, Bruno DALLES a ensuite pris, au ministère des Finances, la direction du Service national de douane judiciaire.

Son prédécesseur était Jean-Baptiste CARPENTIER, inspecteur des finances, magistrat, issu de l’Ecole Nationale de la Magistrature (1987), il avait exercé les fonctions de substitut du procureur de la République au tribunal de grande instance du Mans, de sous-directeur à la direction des affaires criminelles et des grâces, en charge des affaires économiques et financières et du terrorisme et de vice-président chargé de l’instruction au tribunal de grande instance de Paris.

Et pourtant, c’est ce même Jean-Baptiste Carpentier qui avait déposé plainte contre plainte contre X suite à deux messages mettant en cause la hiérarchie lors des prémices de ce qui allait devenir l’affaire Cahuzac.. L’enquête qui a suivi a permis d’identifier Olivier Thérondel comme l’auteur des messages.

Pourtant Olivier Thérondel travaillait depuis 9 ans au sein de Tracfin, la cellule anti-blanchiment de Bercy…et aurait du être considéré comme professionnel assujetti et tenu, par la loi, de déclarer ses soupçons.

C’est le contraire qui lui arriva à Olivier Thérondel!

Le 5 novembre 2013, on pouvait lire:

Olivier Thérondel, ancien agent de Trafin

Un ancien agent de Tracfin comparaît pour des fuites sur le compte de Cahuzac

 Un ancien agent de la cellule française antiblanchiment Tracfin, Olivier Thérondel, comparaît mardi devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir révélé et critiqué sur un blog des ordres de sa hiérarchie relatifs à Jérôme Cahuzac.

Olivier Thérondel a été licencié après neuf ans de travail au sein de Tracfin, la cellule anti-blanchiment de Bercy. Il doit comparaître mardi devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir, sur son blog hébergé par Mediapart, publié les 22 et 26 avril deux messages mettant en cause sa hiérarchie lors des prémices de ce qui allait devenir l’affaire Cahuzac. Il risque jusqu’à un an de prison et 15.000 euros d’amende pour violation du secret professionnel.

Un ordre oral pour ne plus s’occuper de Cahuzac

Selon lui, une banque, dont il n’a pas communiqué l’identité, a transmis à Tracfin, le 5 avril, une déclaration de soupçon. Elle indiquait qu’elle devait recevoir, sur un compte français détenu par l’ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, 685.000 euros en plusieurs virements, en provenance d’un autre établissement, situé à Singapour. Olivier Thérondel a alors enregistré la déclaration.

Plus tard, lorsque sont parvenues les informations relatives aux transferts effectifs, le supérieur direct d’Olivier Thérondel l’a enjoint, oralement, de ne plus effectuer d’opérations liées aux comptes de Jérôme Cahuzac, selon lui.

Faute d’obtenir un ordre écrit, l’agent a décidé de faire part publiquement de ses interrogations, par le biais de son blog anonyme, dont le texte n’est plus disponible sur le site de Mediapart.

Rapatriés en France, les fonds ne seront pas saisis, alors que Tracfin en avait la possibilité. Ils seront apportés, le 16 mai, à titre de caution dans le cadre du placement sous contrôle judiciaire de Jérôme Cahuzac.

Se prévaloir du rôle de « lanceur d’alerte »

Le 11 juin, le directeur de Tracfin, Jean-Baptiste Carpentier, a déposé plainte contre X. L’enquête qui a suivi a permis d’identifier Olivier Thérondel comme l’auteur des messages. Après son audition, début septembre, par les services de police, il a été immédiatement suspendu.

Depuis, il a été affecté aux douanes, son corps d’origine, en région parisienne.

A l’audience, il entend faire valoir son rôle de lanceur d’alerte, notion anglo-saxonne reprise récemment dans le projet de loi sur la transparence de la vie publique, adopté définitivement mi-septembre.

Par D. N. avec AFP et Sarah-Lou Cohen

SOURCE: http://www.bfmtv.com/societe/un-ancien-agent-tracfin-comparait-fuites-compte-cahuzac-639078.html

Lire aussi

https://internationalinformant.wordpress.com/2016/03/05/france-justice-quand-au-souhait-emis-par-eric-de-montgolfier-dexaminer-tous-les-cinq-ou-six-ans-le-train-de-vie-de-certains-magistrats-donc-le-patrimoine/

La Guardia Civil ha decomisado 2.070 kilos de hachís al frustrar un alijo que se iba a producir en Cala Taraje, en la localidad campogibraltareña de San Roque. El instituto armado se ha incautado además de la embarcación utilizada para el transporte de la droga. Sin embargo, los narcotraficantes implicados en este alijo huyeron a pie del lugar de los hechos y, por el momento, no se han producido detenciones. 

Leer

http://m.diariodecadiz.es/provincia/Guardia-Civil-incauta-San-Roque_0_1120688628.html

Le « groupe stup » de la sûreté départementale a interpellé, ce mardi 21 mars 2017, deux dealers à Chambéry-le-Haut. Ils approvisionnaient une quarantaine de consommateurs en cocaïne et cannabis. Le résultat d’une enquête de plusieurs mois.

Lire

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/savoie/chambery/trafic-cocaine-demantele-chambery-savoie-1220227.html


CAGLIARI. Maxi operazione dei carabinieri che nelle prime ore del mattino del 21 marzo hanno hanno eseguito raffica di ordinanze di custodia cautelare in carcere e ai domiciliari per traffico di droga. Ecco chi sono gli arrestati 


SASSARI. Oltre 150 carabinieri del Comando provinciale di Cagliari, con la collaborazione dei colleghi di Sassari, Oristano, Nuoro, e del Reparto operativo di Roma, Cacciatori di Sardegna e Nucleo elicotteri di Elmas hanno eseguito alle prime luci di oggi una decina di ordinanze di custodia cautelare in carcere e ai domiciliari a carico di altrettante persone accusate di traffico e spaccio di droga.

L’ARTICOLO E I VIDEO


Piu

http://m.lanuovasardegna.gelocal.it/cagliari/foto-e-video/2017/03/21/fotogalleria/traffico-di-droga-in-sardegna-ecco-chi-sono-gli-arrestati-1.15067285

François-Xavier Roux Demarre et Gildas Roussel, maîtres de conférence en droit privé et sciences criminelles à l’UBO.

Gildas Roussel et François-Xavier Roux-Demare, maîtres de conférence, ont animé, ce vendredi, à l’UBO, un colloque intitulé «Sur les routes de la drogue», précédé par plusieurs thématiques autour de ce sujet, comme «déceler les stupéfiants», «repérer les consommateurs» et «lutter contre les réseaux». 

Lire

http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/drogue-un-vrai-marche-a-brest-25-03-2017-11448640.php

MANTOVA. «Con la droga non c’entro, con quei due commerciavo solo materiale edile. Posso dirvi che non era il loro primo viaggio, era la terza volta che mi portavano della merce». A rivelare che il camion della droga, bloccato a Medole nella notte tra martedì 21 e mercoledì 22 marzo con due tonnellate e 300 quintali di marijuana essiccata, avesse già fatto due spedizioni negli ultimi mesi, è stato Izmet Kullolli, 49enne albanese residente a Montemarciano – ma domiciliato non distante da Medole, dove abitano dei parenti – che è titolare del capannone dove era diretto il caric

Piu

http://m.gazzettadimantova.gelocal.it/mantova/cronaca/2017/03/24/news/droga-sul-tir-a-tonnellate-non-era-il-primo-viaggio-1.15083305

Un réseau de huit trafiquants de drogue opérant dans le secteur de Remich et de Luxembourg ont été arrêtés les 9, 10 et 20 mars derniers. Trois d’entre eux ont été interpellés en flagrant délit lors d’une livraison. Les autres arrestations ont suivi après de nouvelles investigations et perquisitions.
Lire

http://www.lequotidien.lu/a-la-une/trafic-de-drogue-au-luxembourg-huit-trafiquants-arretes/

Eduardo De La Torre (a la izquierda)

La Fiscalía de Drogas realizó un decomiso de tres toneladas de cocaína en los meses de enero y febrero de 2017, en los puertos de Balboa y Manzanillo, así lo dio a conocer el fiscal segundo Especializado en Delitos Relacionados con Droga, Eduardo De La Torre, en conferencia de prensa este viernes 24 de marzo.

De La Torre manifestó que un total de seis toneladas de cocaína se han registrado en el país durante los dos primeros meses del año, los cual representa un incremento en comparación a las cinco toneladas que se incautaron en el 2016. Un informe de la fiscalía señaló que las cargas iban hacia Europa. 


Durante los dos primeros meses de 2017 también se decomisó 400 kilos de marihuana; 25 kilos de piedra o crack; 0.46 gramos de éxtasis.  


Leer

http://m.prensa.com/judiciales/Incautan-toneladas-cocaina-Balboa-Manzanillo_0_4718528126.html

Nouvelle saisie majeure des autorités mauriciennes dans leur lutte anti-trafic. Ce vendredi, toujours lors d’une inspection dans le port, la brigade antidrogue et l’Anti-Narcotics Section de la Mauritius Revenue Authority (MRA) ont mis au jour le stratagème ingénieux des trafiquants. 

20 kilos de drogue, acheminés selon le même procédé démasqué le 9 mars dernier, ont été saisis. D’une valeur estimée à 300 millions de roupies (7,8 millions €), l’héroïne était cachée dans des compresseurs qui se trouvaient à bord d’un bateau. L’embarcation avait quitté Durban, en Afrique du Sud, le 14 mars, pour arriver à l’île Maurice ce vendredi. L’héroïne a été détectée grâce au scanner de la Mauritius Revenue Authority. 


Lire

http://m.zinfos974.com/Maurice-7-millions-d-heroine-saisie-sur-un-bateau-venant-d-Afrique-du-Sud_a112497.html

Un Italien a été arrêté jeudi au Tessin alors qu’il tentait de faire passer 16 kilos de cocaïne en Italie. L’homme âgé de 45 ans transportait la drogue conditionnée en 14 pains dans une voiture immatriculée en Allemagne. 


La cocaïne était cachée dans un compartiment secret, qui ne pouvait s’ouvrir qu’électroniquement.

Lire

http://www.lenouvelliste.ch/articles/suisse/tessin-pince-a-la-frontiere-avec-16-kilos-de-cocaine-652968

Le chargement du cannabis a eu lieu sur un parking de la rue des Piliers de la Chauvinière, à Saint-Herblain. | Ouest-France
Une transaction a mal tourné pour des trafiquants surpris par une patrouille dans la nuit de jeudi à vendredi à Saint-Herblain. Deux voitures ont pris la fuite, l’une coffre ouvert, laissant tomber trois ballots de trente à quarante kilos chacun.
Lire

http//www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/saint-herblain-une-centaine-de-kilos-de-cannabis-tombe-du-coffre-4881182