Archives de 8 mars 2017





Un Belge, âgé d’une quarantaine d’années, a été interpellé dans la nuit de dimanche à lundi par les agents de douanes au péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines (Yvelines), avec 2,5 kilos d’héroïne brune. C’est vers minuit que cette voiture de location a été interceptée alors qu’elle roulait en direction de la province. Les douaniers ont trouvé la drogue dissimulée dans le véhicule. « Elle était cachée mais le voiture n’était pas équipée d’une cache élaborée », précise une source proche de l’affaire.



Lire

http://m.leparisien.fr/faits-divers/yvelines-le-trafiquant-belge-arrete-avec-2-5-kilos-d-heroine-07-03-2017-6739620.php

Publicités

Farid Kharraki, dit « Robert », présumé « tonton » – ou indic – de Jonathan Guyot, le brigadier soupçonné d’avoir volé une cinquantaine de kilos de cocaïne dans la nuit du 24 au 25 juillet 2014 au 36, quai des Orfèvres, a accusé pour la première fois celui-ci du cambriolage. Un coup de théâtre qui intervient au deuxième jour du procès et qui a engendré une suspension d’audience jusqu’à jeudi, 13h30.
Lire

http://www.lci.fr/faits-divers/proces-du-vol-de-cocaine-au-36-quai-des-orfevres-le-tonton-presume-accuse-l-ex-brigadier-d-avoir-vole-la-poudre-blanche-2028486.html

La résine de cannabis était dissimulée dans des valises marocaines au milieu d’oranges et de pommes. Lundi, la douane de Lyon a remis à la banque alimentaire du Rhône treize tonnes de fruits ayant servi à dissimuler des stupéfiants.

Le 2 mars, lors d’un contrôle sur l’A7, un camion frigorifique avait été passé au crible à l’aide d’un scanner mobile pour vérifier la présence éventuelle de marchandises illégales dissimulées parmi les fruits.


310 k de résine de cannabis

« L’examen des résultats radioscopiques avait permis aux douaniers d’identifier, au milieu du chargement, des valises marocaines contenant plus de 310 kg de résine de cannabis », indique ce mercredi la douane de Lyon. Le chauffeur du camion avait été interpellé et placé en garde à vue.

Lire

http://m.20minutes.fr/lyon/2026743-20170308-lyontreize-tonnes-fruits-servi-cacher-drogue-donnees-banque-alimentaire

Le procès du policier Jonathan Guyot s’est ouvert mardi 7 mars à Paris. Le fonctionnaire est accusé d’avoir dérobé 52 kilogrammes de cocaïne dans les scellés de la police judiciaire, au fameux 36 quai des Orfèvres, en juillet 2014. 

Claude Cancès, ancien directeur régional de la Police Judiciaire de Paris, a estimé sur franceinfo que l’ancien brigadier mettait « tout le travail de ses collèges par terre » avec cette affaire « inédite ».


franceinfo : Le 36 quai des Orfèvres a collectionné ces dernières années les dérapages. Est-il devenu le monde des ripoux ?


Tous les succès du 36 quai des Orfèvres me réjouissent, et, tous les échecs et ces affaires m’attristent. Ce vol de cocaïne m’a surpris. Je me suis dit : ‘C’est pas possible, cette drogue a dû être égarée dans un bureau, on ne sort pas 52 kilos de cocaïne comme ça’. C’est une affaire inédite, une première. Vous ne pouvez pas imaginer le travail qui a été fait pour arrêter ces trafiquants de drogue. C’est le fruit de semaines, de mois, de nuits et de jours de travail. Et ce collègue-là, ce voyou-là, ce flic voyou, il fout tout par terre.


Y-a-t-il un sentiment d’impunité au 36 quai des Orfèvres?

Pas du tout. La qualité essentielle du flic, qu’il soit au quai des Orfèvres ou ailleurs, c’est l’humilité et la modestie. Quel que soit votre ego, à partir du moment où vous exercez ce métier, vous avez à faire face à des situations difficiles, à la misère et la mort au quotidien. La question que je me pose sur ce flic, c’est : ‘Est-ce qu’il pense à la mort qu’ont provoqué ces 52 kilos de drogue’?

Le ménage a-t-il été fait au sein du 36 quai des Orfèvres?
C’est une infime minorité. Il y a 2 100 ou 2 200 fonctionnaires au quai des Orfèvres. Sur les dix dernières années, trois ou quatre ripoux ont été identifiés. Ce sont des brebis galeuses dans un troupeau d’hommes et de femmes qui travaillent jour et nuit. Le 36 quai des Orfèvres est une usine. Ce n’est pas dans les écoles que l’on apprend l’intégrité. C’est une question d’éducation. J’imagine que cet individu n’a pas reçu une éducation parfaite.

Source

http://mobile.francetvinfo.fr/societe/justice/proces-du-vol-de-cocaine-au-quai-des-orfevres-ce-flic-voyou-fout-tout-par-terre_2085635.html#xtref=acc_dir


A U.S. senator on Monday called for an investigation into why the Drug Enforcement Administration slowed enforcement efforts against pharmaceutical companies accused of violating laws designed to prevent pain pills from reaching the black market.


Sen. Claire McCaskill (Mo.), the ranking Democrat on the Senate Homeland Security and Governmental Affairs Committee, in a letter asked the Justice Department’s inspector general to investigate. She said she had “serious concerns” about reports of an enforcement slowdown as the opioid epidemic escalated nationwide.

“This a matter of life and death and I want to know whether or not we could have done more,” McCaskill said in a statement.

A spokesman for Inspector General Michael E. Horowitz declined to comment. A DEA spokesman said the agency would review the senator’s request. 


Read more 

https://www.washingtonpost.com/investigations/us-senator-calls-for-investigation-of-dea-enforcement-slowdown/2017/03/06/5846ee60-028b-11e7-b1e9-a05d3c21f7cf_story.html?utm_term=.b094a5699799

A French narcotics officer went on trial on Tuesday, accused of stealing around 50 kilograms of cocaine from police headquarters in central Paris in one of the most embarrassing scandals ever to hit the high-profile force.


The 36-year-old suspect, Jonathan Guyot, will appear in court along with nine other people, including his wife, his policeman brother, and a celebrity fraudster dubbed the “world’s coolest conman”.


They face a range of theft, drugs and money-laundering charges over a 2014 heist within the premises of Paris police headquarters, made famous in French-language detective novels and commonly referred to as the “36 quai des Orfèvres”.


Read more 

http://m.france24.com/en/20170307-french-narcotics-police-trial-cocaine-heist-paris-quai-orfevres

Dans les prochains jours, plus d’informations !

Deux voitures, qui venaient d’Espagne chargées de 101 kilos de résine de cannabis, ont été interceptées par le GIGN samedi matin sur l’A71 dans le Loir-et-Cher. Quatre trafiquants présumés, âgés de 24, 30, 42 et 65 ans et originaires de Mantes-la-Jolie dans les Yvelines, et des Ullis dans l’Essonne, étaient à bord des deux véhicules.

Ils ont été placés en détention provisoire à la suite de leur mise en examen aujourd’hui en fin d’après-midi. 

Lire

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/03/07/97001-20170307FILWWW00242-une-centaine-de-kilos-de-cannabis-saisis.php