Archives de 13 mars 2017


Le 11 fevrier 2016, la justice dominicaine confirme la condamnation des deux pilotes à 20 ans de prison. En France, le 24 mars, la justice accepte la demande de remise en liberté de Pascal Fauret et Bruno Odos. Ils ne peuvent pas quitter leur département de résidence ni piloter un avion. De son côté, Christophe Naudin est toujours en détention en République dominicaine. 

Un an après, placés sous contrôle judiciaire, Pascal Fauret et Bruno Odos ont à nouveau le droit de piloter, mais uniquement un avion de lutte contre les incendies.

http://mobile.francetvinfo.fr/faits-divers/justice-proces/proces-air-cocaine/un-an-apres-l-evasion-des-pilotes-d-air-cocaine_1889111.html

Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006574933
Article 40-1

Modifié par LOI n°2016-1691 du 9 décembre 2016 – art. 22
Lorsqu’il estime que les faits qui ont été portés à sa connaissance en application des dispositions de l’article 40 constituent une infraction commise par une personne dont l’identité et le domicile sont connus et pour laquelle aucune disposition légale ne fait obstacle à la mise en mouvement de l’action publique, le procureur de la République territorialement compétent décide s’il est opportun :
1° Soit d’engager des poursuites ;

2° Soit de mettre en oeuvre une procédure alternative aux poursuites en application des dispositions des articles 41-1, 41-1-2 ou 41-2 ;

3° Soit de classer sans suite la procédure dès lors que les circonstances particulières liées à la commission des faits le justifient.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071154&idArticle=LEGIARTI000006574934&dateTexte=&categorieLien=cid

An armed police officer outside the gate to the ferry port for the prison island of Nusa Kambangan. Photograph: Darren Whiteside/Reuters 

Transfer of Frank Amado, who faces death penalty for drug trafficking, prompts fears of new round of executions
Read more 

https://www.theguardian.com/world/2017/mar/13/indonesia-transfers-us-citizen-frank-amado-to-execution-island

La Policía encontró entre San Pedrillo y Punta Llorona de Osa, en Puntarenas, 19 sacos con 773 kilos de cocaína.

Así lo confirmó el Ministerio de Seguridad Pública (MSP) este lunes, institución que detalló que cerca de la droga hallaron una lancha encallada y sin tripulación, así como 12 pichingas de combustible.

Leer

http://www.nacion.com/m/sucesos/narcotrafico/Policia-encuentra-kilos-cocaina-Osa_0_1621237907.html

Les gardes côtes tunisiens ont saisi, au large de Korbous, un sac contenant 31 kg de cocaïne jetés en mer par un yacht italien, à bord duquel se trouvaient 2 individus qui ont pris la fuite vers l’Italie.


Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur publié, aujourd’hui, cela s’est passé hier, dimanche 12 mars 2017, vers 17 heures.


La garde maritime tunisienne a pourchassé le yacht italien suspect, qui a réussi à rejoindre les eaux territoriales italiennes au large de la Sicile.

Lire

http://kapitalis.com/tunisie/2017/03/13/un-yacht-italien-jette-31-kg-de-cocaine-au-large-de-korbous/


Pour le moment, impossible de connaître les raisons de la fusillade. Ce qui est sûr en revanche, c’est que les habitants de la place Vanhoenacker et des ruelles adjacentes, dans le quartier de Moulins, se sont presque habitués à la présence des dealers. « La journée on est tranquille, il y a des familles, des enfants. Le soir, c’est place au trafic de drogue, voilà », explique Charles, qui y vit depuis plusieurs mois. 


Il suffit en effet de passer rapidement sur la place dès 19h pour se rendre compte qu’une poignée de dealers ont pris possession des lieux. « On sait que le trafic est là, mais on est « repérés » en tant que voisins, donc on n’est pas embêtés », précise Déborah. Avis partagé par Aude, qui habite un appartement voisin : « J’ai déjà parlé avec eux un soir, ils ne sont pas méchants. Et puis c’est constant : quand je rentre du travail, ils sont toujours au même endroit, à la même heure, même quand il fait -3°C. »

La police présente

Tous s’accordent à dire que la police est régulièrement présente sur la place Vanhoenacker, « parfois en civil, ou dans des voitures banalisées », précise Charles. « On s’interroge parce qu’on voit beaucoup de camions de policiers, mais jamais d’interpellations », ajoute Déborah. « J’imagine que c’est parce qu’ils veulent démanteler le réseaux entier… Mais on se demande ce qu’ils font vraiment. »

Lire

http://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/nord/lille-metropole/lille/blesse-balle-lille-soir-c-est-place-au-trafic-drogue-1212883.html

OCRTIS – AIR COCAINE – DNRED

Publié: 13 mars 2017 dans INFOS

STP, Jean Paul Garcia, un tigre souffrant d’une maladie incurable, il faut l’éliminer ! 

Détail qui a son importance : Robert jure que lors de la transaction, ce n’est pas Jonathan Guyot qui lui a remis la cocaïne, mais « deux autres » personnes. Des policiers ? interroge le procureur. Haussement d’épaules pour réponse. « Je ne peux pas aller plus loin pour ma sécurité. » Assailli de questions, Robert insinue bien « connaître » la police. ..
Lire

http://www.lepoint.fr/justice/sueurs-froides-au-proces-du-vol-de-cocaine-au-36-quai-des-orfevres-10-03-2017-2110899_2386.php

Deux frères et quatre complices, tous originaires de Cannes, ont été placés, en fin de semaine, en détention provisoire par le tribunal correctionnel de Grasse, présidé par Marc Joando, et seront jugés le 19 avril.


Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur de la République, Marie-Nina Valli, à l’issue d’une enquête des policiers de la sûreté départementale.


Lire 

http://www.nicematin.com/justice/ils-investissaient-largent-des-vols-et-cambriolages-dans-la-drogue-quils-revendaient-sur-la-cote-dazur-120909

Le mercredi 08 mars 2017, les éléments de la section opérationnelle de l’Office Central pour la Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) exploitant un renseignement anonyme faisant état d’un réseau de culture organique, de production et de trafic de cannabis variété  » SKUNK » à Toubab Dialaw non loin de l’hôtel Pierre de Lys, se sont transportés sur les lieux aux fins d’investigations.

Guidés par la forte odeur caractéristique des plantations de cannabis et le bruit généré par le matériel de production de cette substance, les éléments de l’OCRTIS ont identifié l’appartenant où s’exerçait le trafic intense de cette nouvelle variété de drogue. 

Lire

http://www.dakaractu.com/LUTTE-CONTRE-LA-DROGUE-Un-ressortissant-francais-a-la-tete-d-un-vaste-reseau-de-production-organique-et-de-trafic-d-une_a127936.html

La droga era arrivata a bordo di una bananiera proveniente dalla Colombia


SALERNO. Centodieci chili di cocaina purissima. La Guardia di Finanza li ha sequestrati ieri pomeriggio nel porto commerciale di Salerno, nascosti in un container che doveva trasportare banane e che in pancia aveva invece più di un quintale di “polvere bianca”. La nave cargo arrivava dalla Colombia, aveva fatto sosta in altri porti europei ….


Piu 

http://m.lacittadisalerno.gelocal.it/salerno/cronaca/2017/03/12/news/blitz-della-finanza-al-porto-trovati-110-chili-di-cocaina-1.15018240?refresh_ce

Un maxi carico di cocaina destinato a Cosa nostra. I narcos sbagliano città e lo mandano a Salerno
Piu

http://palermo.repubblica.it/cronaca/2017/03/13/news/un_maxi_carico_di_cocaina_destinato_a_cosa_nostra_i_narcos_sbagliano_citta_e_lo_mandano_a_salerno-160468255/