DROGUES: la guerre américaine de l’opium 

Publié: 26 mars 2017 dans INFOS

Le mur déjà construit

Avec le grand retour de la consommation de l’héroïne chez les toxicomanes aux Etats-Unis, les narcotrafiquants, principalement mexicains, qui s’étaient dernièrement spécialisés dans la production de cannabis, puis de cocaïne, se remettent à la culture du pavot et à la production d’opium et d’héroïne. Une histoire à rebondissements entre les deux pays, qui sert entre autres de prétexte pour la construction d’un mur entre le Mexique et des Etats-Unis.

Le dernier rapport de l’Organe international de contrôle des stupéfiants des Nations unies (OICS) s’inquiète pour l’Amérique du Nord de « l’épidémie de surdose d’opioïdes… qui implique l’usage d’analgésiques à base d’opium et la multiplication croissante de décès de dérivés illicites (de l’opium), en grande partie d’héroïne ». Le National Institute on Drug Abuse estime qu’il y eu plus de 47 000 décès par surdose de drogue aux Etats-Unis en 2014, dont 18 000 d’entre eux ont été causés par des analgésiques opioïdes délivrés sur ordonnance et 10 000 sont imputables à l’héroïne (dérivés de l’opium) dont la consommation a repris de manière croissante depuis une quinzaine d’années.

Les producteurs d’opium : une production en augmentation

La production mondiale de matière première d’opiacés riche en morphine dépasse depuis 2009 la demande mondiale. Les stocks d’opiacés sont pleinement suffisants pour satisfaire la demande à des fins médicales et scientifiques mais la production augmente, créant des stocks de plus en plus importants malgré les fluctuations. La production était de 746 tonnes en 2015 et devrait avoir atteint 842 tonnes en 2016.

Un mur pour frontière aux Etats-Unis: se protéger des migrants clandestins et de la drogue selon Donald Trump

Au Mexique, les surfaces cultivées de pavot sont passées de 11 000 hectares en 2013 à 28 000 ha en 2015. 90 à 94% de l’héroïne consommée aux Etats-Unis provient du Mexique, d’après le secrétariat d’Etat aux Narcotiques. Les Etats–Unis mènent une guerre permanente contre les organisations criminelles mexicaines pour empêcher la drogue de rentrer dans leur pays. Principal point de vulnérabilité et principal axe de passage pour les narcotrafiquants : les 3 185 kilomètres de frontière entre les deux pays, du Golfe du Mexique jusqu’à l’Océan Pacifique. Pour contrôler cette espace est né en 1994 un programme, connu sous le nom d’Opération Gardien, qui a consisté entre autres à construire un mur et des barrières le long de la frontière. Son objectif était d’empêcher l’immigration illégale et de protéger le pays contre les gangs de la drogue ultra-violents du nord du Mexique et d’empêcher la drogue de pénétrer aux Etats–Unis.

Lire plus

http://m.rfi.fr/hebdo/20170324-guerre-americaine-opium-drogue-mexique-etats-unis-mur-trump

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s