Archives de 5 avril 2017

La police espagnole a annoncé aujourd’hui avoir saisi à Madrid une demi-tonne de cocaïne cachée dans de fausses briques réfractaires pour cheminées et barbecues lors d’une opération ayant entraîné 25 arrestations.

L’organisation démantelée, dirigée par « un individu résidant entre la Colombie, le Mexique et l’Espagne », recevait la drogue par voie maritime et la distribuait dans la péninsule ibérique à l’aide de véhicules à double fond, indique la police nationale.

Lire

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/04/05/97001-20170405FILWWW00157-espagne-saisie-d-une-demi-tonne-de-cocaine.php

————

Gran golpe policial contra el tráfico de drogas en España que se ha saldado con 25 detenciones y el hallazgo de más de media tonelada de cocaína oculta en falsos ladrillos.

La Policía Nacional ha desmantelado una organización criminal, asentada en Madrid, Guadalajara, Valencia, Tarragona y Barcelona, que hacía llegar a la península estupefacientes por vía marítima.
Leer

http://www.lavanguardia.com/sucesos/20170405/421468000742/cocaina-ladrillos-operacion.html

00000000000000000000000000000000

Publicités

NS 55 DNRED avait enquêté sur le narcotrafic ambiant (moyens d’entrée et dealers) et alerté en 2003 Laure De Choiseul, qui était à l’époque la responsable des services déconcentrés de l’ Administration Pénitentiaire!

Madame Laure De Choiseul l’avait éconduit *, lui expliquant qu’il n’avait pas à se mêler de cela …Alors inutile de s’étonner aujourd’hui quand on sait que les nuages ‘cannabiques’ n’ont été trop longtemps qu’un moyen de tranquiliser la population carcérale!

La consommation de cannabis en prison n’est pas une nouveauté, mais l’étude réalisée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, sur demande de la Direction de l’administration pénitentiaire, démontre son ampleur.

Tous les détenus fumeraient en effet entre un demi-joint et trois joints par jour. Une consommation jugée « endémique » dans cette étude dont les conclusions sont reprises par le site de Libération.
Lire

http://www.lepoint.fr/societe/prisons-francaises-la-consommation-endemique-de-cannabis-04-04-2017-2117117_23.php

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

*

Liberté  .  Égalité  . Fraternité

RÉPUBLIQUE  FRANÇAISE

       MINISTÈRE DE LA JUSTICE      

Paris, le 22 FEV. 2005

                                COPIE reconstituée. Texte et références conformes à l’original.

DIRECTION DE L’ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE

SOUS-DIRECTION DE L’ÉTAT MAJOR DE SÉCURITÉ

Bureau de gestion de la détention

EMS 1

  1. Marc FIÉVET

Centre de détention de VAL-DE-REUIL

N/Réf : Req 111574/ML

Monsieur,

Par lettres du 10 janvier 2005, vous avez appelé l’attention de Monsieur le directeur du cabinet du Ministre de l’Intérieur, de Monsieur le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice ainsi que celle de Monsieur le Directeur de l’Administration pénitentiaire sur votre situation. Vous proposez des solutions quant à la gestion de la détention dans les établissements pénitentiaires français afin de mettre fin à des échanges de marchandises prohibées.

Je vous informe que la gestion de la population pénale reste au cœur des préoccupations de la direction de l’administration pénitentiaire. Par ailleurs, les travaux de la direction de l’administration pénitentiaire conduits par des magistrats et fonctionnaires de différents corps du ministère de la justice tendent à l’amélioration de la vie carcérale.

Cependant, je vous indique que vos propositions bien que de qualités sur un sujet présentant un intérêt avéré parmi les préoccupations de l’administration pénitentiaire, n’autorisent pas votre collaboration effective.

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de mes salutations distinguées.

Le Magistrat, chef du bureau De gestion de la détention

                                                                                          Signé

                                                         Laure de CHOISEUL

DAP

Adresse postale : 13, place Vendôme – 75042 PARIS Cedex 01

Bureaux situés   : 8 – 10, rue du renard – 75004 PARIS

Tél, 01 44 77 60 60 – Fax. 01 49 96 27 50

00000000000000000000000000000000000

 Un total de 402 kilos de cocaína que iban a salir a Estados Unidos (EE.UU) y Europa fueron incautados por la Dirección Nacional Antidrogas (Dirandro). Además, se logró capturar a cinco personas que conformaban una red de narcotraficantes.  

Voceros de la institución policial señalaron que el cargamento de droga fue hallado acondicionado al interior de dos camionetas 4×4 que fueron intervenidas durante dos operativos realizados en Lima y Huancayo.


Leer

http://trome.pe/actualidad/dirandro-decomisan-400-kilos-cocaina-destinada-ee-uu-europa-fotos-45526

000000000000000000000000000000000000000000

Une vague d’interpellation s’est abattue sur les dealers de la côte d’Albâtre.

Lundi 27 mars, les gendarmes de la compagnie de Fécamp tapent dans le milieu des dealers de Fécamp et du Havre en menant une vaste opération judiciaire. Après une enquête de plusieurs mois menée par la Brigade des recherches et les communautés de brigades (COB) de la compagnie, douze hommes sont interpellés et placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête sur commission rogatoire pour trafic de produits stupéfiants.



Lire 

http://www.paris-normandie.fr/mobile/accueil/douze-trafiquants-de-drogue-de-fecamp-et-du-havre-interpelles-YB9175652#

L’affaire s’appelle « Garde des Sceaux, ministre de la Justice c/ M. Sarkozy »

Vendredi en fin d’après-midi, en un temps record (quarante-huit heures à peine), le Conseil d’Etat a donné raison à Jean-Jacques Urvoas contre l’ancien président. Objet du litige devant la plus haute juridiction administrative : les rapports du parquet général d’Aix-en-Provence à la chancellerie concernant l’affaire Air Cocaïne. Estimant que, dans ce dossier de trafic de drogue, des investigations ont été indûment réalisées sur son téléphone, Nicolas Sarkozy réclame depuis deux ans la communication de ces rapports adressés à Christiane Taubira, et vraisemblablement ensuite à l’Elysée et à Matignon. Il entend ainsi démontrer que « le pouvoir se tenait informé » des enquêtes qui le visaient… « Cette affaire est un parcours du combattant mais nous ne lâcherons jamais », soupire Me Thierry Herzog, l’avocat de l’ex-président, qui s’apprête à déposer plainte contre X pour « violation du secret de l’instruction et recel », visant implicitement l’ancien procureur général d’Aix et le ministère de la Justice.

 

BIENTÔT le SECRET DÉFENSE ? 
NS 55 DNRED

 

Lire

http://www.lejdd.fr/Politique/Air-Cocaine-Nicolas-Sarkozy-va-porter-plainte-contre-X-857726

0000000000000000000000000000000

Le procureur de la République, Hervé Leroy, et le commandant de la gendarmerie en Polynésie, le colonel Pierre Caudrelier, ont tenu un point presse mardi après-midi, une semaine après l’échouage sur l’atoll de Faaite d’un voilier transportant au moins 237 kg de cocaïne.

Le procureur a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire, confiée au juge d’instruction, Thierry Fragnoli, pour « importation, transport, offre et cession de produits stupéfiants » et les délits douaniers correspondants. Il a ajouté qu’au terme de trois jours de garde à vue, les deux suspects « disent ignorer qu’il y avait de la cocaïne dans leur voilier ». 

Lire

https://www.radio1.pf/les-marins-du-voilier-transportant-la-cocaine-deferes/

http://m.tahiti-infos.com/Les-transporteurs-de-cocaine-presentes-devant-le-procureur_a159646.html

000000000000000000000000000000000000