Archives de mai, 2017

L’infiltration des grands réseaux mafieux est un travail à haut risque et ne permet aucune erreur de la part de l’élément infiltré.

La mort est souvent la résultante directe des bévues commises parfois involontairement et, la récompense, comme la reconnaissance des institutions publiques sont inexistantes.

La France restant en effet, le seul pays à refuser de considérer la spécificité des « actions » des « Services », qui ne bénéficient d’aucune juridiction où cette particularité serait prise en compte.

On s’en remet à la « sagesse » d’une des trois cents juridictions différentes qui peuvent traiter ces affaires et se voient alors opposer le secret défense!

00000000000000000000000000000000000

Trente-et-une perquisitions ont eu lieu simultanément mardi en Belgique et aux Pays-Bas dans le cadre d’une enquête visant un vaste trafic international de drogue. Dix-sept suspects ont été arrêtés. La police a entre autres retrouvé 3 kilos de cocaïne, 26 kilos de MDMA, un kilo de cannabis ainsi qu’une arme de poing et 200.000 euros en espèces.
Lire

http://www.sudinfo.be/1850007/article/2017-05-23/dix-sept-arrestations-lors-d-une-importante-operation-anti-drogue-belgo-neerland

Quase 40 quilos de cocaína foram apreendidos no final da tarde desta segunda-feira (22) em uma camioneta, em Barra do Turvo, no Vale do Ribeira.

A carga, avaliada em quase R$ 2 milhões, estava escondida em um cilindro de GNV. O motorista do veículo foi preso em flagrante. 

A apreensão ocorreu por volta das 17h50, na altura do km 525 da Régis Bittencourt. De acordo com informações da Polícia Rodoviária, durante operação de combate ao crime, policiais rodoviários abordaram o veículo, uma camioneta GM Blazer de cor verde e placas de Laguna (Santa Catarina), conduzida por um ajudante de caminhoneiro de 26 anos.
Durante a entrevista inicial, os policiais rodoviários suspeitaram do nervosismo do motorista e decidiram inspecionar o veículo.
0000000000000000000000000000000000000000

SECRET DÉFENSE: en France, la guerre entre la DNRED et l’OCRTIS torpille la lutte antidrogue

Publié: 23 mai 2017 dans 36, Aeronarcotrafic, Amphétamines, Blanchiment, Cannabis - Hachis - Haschich, Cocaïne, DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, EUROPE, France, Gendarmerie, Guardia Civil, INFOS, INTERPOL, Justice, Maroc, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, NS 55, OCRTIS, Pays de transit, Pays producteurs, Police, Policia, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, SVA, TRACFIN
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Opérations éventées, enquêteurs en garde à vue 

°°°

La justice joue les arbitres dans ce conflit entre services et va se heurter au Secret Défense, comme la Juge Sophie Clément s’y était heurté, en 2005 (Avis n° 2005-03 du 27 janvier 2005 – NOR: CSDX0508078V) dans l’affaire Fievet – NS 55 DNRED, sans obtenir la levée de cette mesure totalement abusive… (DOUANE FRANÇAISE (DNRED): le dossier de Marc Fievet est classé secret défense…Pourquoi?). 

Un an et demi plus tard, l’ affaire, qui a conduit une dizaine de personnes en détention et la crème de la police antidrogue en garde à vue, vient de s’enrichir d’un nouveau chapitre avec la découverte par le juge Baudoin Thouvenot d’un dossier secret des douanes baptisé « Monster River » et un dossier « Secret défense » prouve qu’une enquête Sofiane Hambli  (Photo de droite) était en cours depuis mars 2015.

Lire plus: http://www.lejdd.fr/societe/la-guerre-des-polices-torpille-la-lutte-antidrogue-3337214

0000000000000000000000000000000

 

 

Le procès de l’un des plus importants réseaux de blanchiment d’argent jamais démantelés en France s’ouvre mardi à Paris. Les 27 prévenus sont suspectés d’appartenir à une organisation très bien rodée.

Le réseau de blanchiment d’argent était redoutablement efficace et parfaitement rodé. C’est d’ailleurs l’un des plus importants jamais démantelés en France. Le procès de l’affaire « Rétrovirus » s’ouvre mardi après-midi à Paris. Au total, 27 prévenus, 100.000 appels et SMS interceptés et pas moins de 2,3 millions d’euros saisis en espèce et bijoux.

Nuisances à cause de la machine à compter les billets.

En bas de la pyramide, des collecteurs (taxis, fleuristes, épiciers ou ambulanciers), sans casier judiciaire, qui sillonnent la France en voiture ou en train pour récolter l’argent auprès des dealers. Les petites coupures étaient ensuite centralisées par les équipes d’un homme, un Indien de 35 ans. Ce père de famille de quatre enfants, au chômage, qui vit dans un logement social en Seine-Saint-Denis, est en apparence sans histoire. Mais il brasse tellement d’argent sale qu’un voisin se plaint de nuisances sonores. Il s’agit tout simplement du bruit de la machine à compter les billets, qui tourne en permanence.

lire: http://www.europe1.fr/societe/retrovirus-ils-transformaient-largent-du-cannabis-en-or-3338540

00000000000000000000000000000

Plus de 400 kg d’héroïne d’origine iranienne ont été saisis à la frontière entre la Bulgarie et la Roumanie dans un camion à destination des Pays-Bas, a annoncé dimanche le directeur des Douanes bulgares, Gueorgui Kostov.

«La drogue saisie pèse 423 kg 222 grammes au total. Selon les premières analyses, la pureté de l’héroïne est extrêmement élevée: près de 70%. Son prix est estimé à 63,484 millions de leva (32,5 millions d’euros), selon les valeurs de référence du système judiciaire», a déclaré M. Kostov lors d’une conférence de presse.

«Il s’agit de la plus grande quantité de drogue jamais saisie en Bulgarie à bord d’un seul moyen de transport», a souligné le procureur général, Sotir Tsatsarov.

La drogue a été découverte samedi matin au poste-frontière de Vidin – Kalafat, à la frontière ente la Bulgarie et la Roumanie. Le camion transportait 400 paquets de drogue cachés parmi des carreaux de plâtre destinés à une entreprise de produits alimentaires aux Pays-Bas, a précisé le procureur général.

lire plus: https://www.lexpress.mu/article/307745/saisie-423-kg-dheroine-frontiere-entre-bulgarie-et-roumanie

00000000000000000000000000000

Milano, tre milioni di euro di cocaina trovati in una Bmw
Avevano trasformato la loro auto in una sorta di “cassaforte”. Avevano creato un nascondiglio con tanto di serratura per mettere al sicuro la droga.

Purtroppo per loro, però, i loro precedenti e l’intuizione dei carabinieri li hanno smascherati e messi nei guai.

piu: http://www.milanotoday.it/cronaca/cocaina-bmw.html  – VIDEO

0000000000000000000000000000000000000

 

Au Havre, une trentaine d’agents, réunis au sein de la cellule d’étude et de lutte contre les trafics illicites par conteneur (Celtic), observent les flux pour toute la façade maritime Atlantique-Manche-Mer du Nord-Antilles et Guyane.

« Ce service a une expertise nationale, un savoir-faire reconnu, explique Sonia Lecomte, directrice du pôle orientation des contrôles à la direction régionale de la douane du Havre. Ces agents, appelés cibleurs, « travaillent » les conteneurs. À partir des éléments relatifs à la sûreté imposés par l’ICS (import control system), mis en place par l’Union européenne suite aux attentats de 2001 aux États-Unis, ou à partir des manifestes reçus avant l’arrivée des navires, ces agents épluchent toute une série d’informations qui concernent l’expéditeur, le destinataire, le type de marchandise, le pavillon du navire, par quel(s) port(s) le conteneur est passé… »

Le « rip-off », méthode prisée par les organisations criminelles

Les douaniers peuvent également appuyer leur analyse sur un système informatique, qui permet de faire du ciblage automatisé : « L’aspect humain est déterminant, mais des algorithmes peuvent faire ressortir des données discordantes, des données qui correspondent à des choses à risques. En « moulinant » ces informations-là, on va pouvoir détecter des flux qui nous intéressent en matière de fraude douanière. Que ce soit pour les stupéfiants, mais aussi pour de la contrefaçon, du tabac, des armes… »

La saisie de drogue opérée le 9 février au Havre est très importante, mais ce n’est pas la première fois que les organisations mafieuses tentent leur chance, via la méthode du « rip-off », pour importer de la cocaïne.

En juin 2015, les douaniers avaient déjà découvert 82 kg de cette poudre blanche dans un conteneur transportant des sacs de café. En janvier 2016, 345 kg de cocaïne avaient été retrouvés dissimulés au milieu de crevettes congelées. Enfin, en début d’année, une saisie de 155 kg de cocaïne, chargés au milieu de boîte de cirage, avait été opérée. « La méthode du « rip-off » est de plus en plus prisée par les criminels, reconnaît Sonia Lecomte. Mais nous sommes très vigilants. » L’enjeu est de taille : le port du Havre affiche le plus gros trafic conteneurisé maritime de France. En concurrence directe avec Rotterdam et Anvers.

lire plus: http://www.paris-normandie.fr/actualites/faits-divers/comment-la-douane-traque-la-drogue-sur-le-port-du-havre-AD8757299

0000000000000000000000000000000000

Rodolphe Gintz, DG de la douane française

Reconnaissant des « dérives » mais qu’il qualifie d’ « individuelles », le nouveau directeur général des Douanes, Rodolphe Gintz, évoque la nécessité de « refonder les opérations douanières »

Un mois après la mise en examen de deux de ses agents, la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) est encore sous le choc. L’affaire portant sur une saisie douteuse de 43 tonnes de café a eu des répercussions jusqu’au sommet de la hiérarchie.

Depuis que le scandale a éclaté, le patron de la DNRED, Jean-Paul Garcia (photo à droite), a été remercié, ainsi que quatre autres cadres de ce service.

En attendant son remplacement, c’est l’un des directeurs qui assure l’intérim. Deux responsables au sein des affaires juridiques ont également perdu leur poste.

Cette valse de têtes est à la hauteur des faits incriminés.

Les deux douaniers mis en examen sont soupçonnés d’avoir noué un « pacte corrupteur » avec leur « indic » pour embellir leurs résultats. Ils auraient pu fermer les yeux sur certains trafics illicites, en échange de quoi leur « indic » leur aurait permis de faire quelques bonnes prises.
En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/030347155474-operation-mains-propres-aux-enquetes-douanieres-2088912.php#cMLPUdoZyGS55GjD.99

0000000000000000000000000000000

Un cabecilla del grupo terrorista ELN en el departamento de Bolívar (al norte de Colombia), identificado con el alias de « Fabián », murió en un combate con las Fuerzas Militares, informaron este lunes fuentes castrenses.

Alias « Fabián » era considerado el líder del frente Resistencia Guamocó de la guerrilla del Ejército de Liberación Nacional, y en el operativo en que falleció, también murió alias « Sofía » integrante de la seguridad del cabecilla, indicaron las Fuerzas Militares en un comunicado.

Mas

http://www.infobae.com/america/colombia/2017/05/22/cayo-alias-fabian-cabecilla-del-eln-que-manejaba-el-narcotrafico-en-el-bajo-cauca/

00000000000000000000000000000000000000000000

Las autoridades buscan precisar si el ciudadano capturado hace parte de la mafia Tambovskaya.
El detenido, originario de Moscú, fue identificado como Andrei Ermakov, de 37 años, según un comunicado de la Policía Antinarcóticos, que precisó que su captura ocurrió « en las últimas horas ».
Mas

http://www.eltelegrafo.com.ec/noticias/judicial/13/un-ruso-capturado-en-colombia-con-8-5-kilos-de-cocaina

000000000000000000000000000000

Un homme de nationalité bulgare a été arrêté samedi après-midi par la police à l’aéroport Mohammed V de Casablanca avec près de 8 kilos de cocaïne. 


Agé de 29 ans, le mis en cause était en transit en provenance de Sao Paolo au Brésil et devait se rendre à Beyrouth au Liban. D’après la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), la drogue était soigneusement dissimulée dans ses bagages.

Lire la suite 

https://www.bladi.net/bulgare-cocaine-aeroport-casablanca,48258.html

0000000000000000000000000000000000000000

L’Office central des stupéfiants du Mali le qualifie de «baron du trafic de cocaïne» dans la sous-région. Ce ressortissant guinéen arrêté la semaine dernière est désormais inculpé pour «trafic illicite de stupéfiants». L’homme était à la tête d’un réseau de trafiquants dont trois autres membres ont aussi été arrêtés.

Il est né en Côte d’Ivoire, mais il a la nationalité guinéenne.

L’homme qu’on appelle plus couramment par son surnom Rouzo, brandit souvent sa carte d’identité malienne, une fausse.

Faussaire, il est également selon l’Office central des stupéfiants, un grand baron du trafic de drogue dure, comme la cocaïne et l’héroïne. Son réseau serait alimenté à partir de la Guinée et la Guinée-Bissau.

lire la suite: http://www.rfi.fr/afrique/20170522-mali-arrestation-baron-trafic-drogue-region

http://maliactu.net/mali-au-mali-un-important-reseau-de-trafic-de-stupefiant-demantele/

000000000000000000000000000