Archives de mai, 2017

La drogue était cachée dans les parois intérieures et extérieures des bagages / Photo DR

Dimanche, les douaniers ont saisi à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, dans les bagages d’un voyageur en provenance d’Afrique du nord, plus de 7 kilos de méthamphétamine et près de cent produits éclaircissant la peau.

lire:http://www.leprogres.fr/rhone/2017/05/31/la-douane-de-lyon-saisit-plus-de-7-kilos-de-crystal-met-a-l-aeroport

0000000000000000000000000000000000000000000

Phan Dinh Tuan, important trafiquant de drogue vietnamien, qui continuait de diriger son réseau depuis la prison, a été condamné à mort, ainsi que quatre de ses lieutenants, a annoncé mercredi la presse officielle de l’Etat communiste.

La peine a été prononcée mardi par un tribunal de la province de Nghe An, dans le centre du pays, a confirmé à l’AFP un responsable judiciaire sous couvert de l’anonymat.

lire: http://www.bfmtv.com/international/vietnam-cinq-trafiquants-d-heroine-condamnes-a-mort-1176177.html

0000000000000000000000000000000000000000

Un jeune homme de 24 ans a été mis en examen aujourd’hui pour trafic de drogue après avoir été arrêté avec 600 kg de résine de cannabis à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) et la découverte de 300.000 euros à son domicile, a-t-on appris de sources concordantes.

lire: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/31/97001-20170531FILWWW00333-un-homme-arrete-avec-600-kg-de-cannabis.php

000000000000000000000000000000000

C’est par Le Havre, premier port français pour le trafic de conteneurs, que Zoran Petrovic faisait entrer ses marchandises, avec la complicité de douaniers.

Les douaniers ont le moral dans les chaussettes. Leur corps d’élite, la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED), est soupçonné d’avoir fermé les yeux, moyennant quelques tuyaux en or massif, sur les trafics d’un indicateur sulfureux: le Serbe Zoran Petrovic, natif de la petite ville de Valjevo, à 50 kilomètres de la frontière bosnienne.

lire: http://www.lexpress.fr/actualite/societe/l-indic-serbe-qui-fait-trembler-la-douane_1913060.html

00000000000000000000000000000000000000

TEHRAN (Tasnim) – Iran’s anti-narcotics police forces in the southeastern province of Sistan and Balouchestan have managed to arrest two drug dealers, seizing 716 kilograms of opium from the criminals, the provincial police chief said.
Brigadier General Hossein Rahimi said on Tuesday that following extensive and round-the-clock efforts, the anti-narcotics police forces of Sistan and Balouchestan Province identified a major drug-trafficking gang, which used to transit big hauls of illicit drugs from Zahedan, the province’s capital, to other parts of the country.
Read more 

https://www.tasnimnews.com/en/news/2017/05/31/1424300/police-smash-drug-ring-seizing-716kg-of-opium-in-southeast-iran

0

Le Mexique a perdu la guerre contre ses cartels de la drogue. Les narcotrafiquants mexicains sont devenus les plus importants fournisseurs d’héroïne, de métamphétamines, de cocaïne, d’héroïne ainsi que de Fentanyl, un opioïde synthétique plus puissant que l’héroïne, du continent nord-américain. La cocaïne, produite en Bolivie, en Colombie et au Pérou, transite également, en toute sécurité, par le Mexique. Les dizaines de milliards de dollars que cela rapporte aux cartels, chaque année, leur ouvrent toutes les portes au nord et au sud du Rio Grande, le fleuve-frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Le plus grand cartel actuel reste Sinaloa, l’organisation « historique », anciennement dirigée par le célèbre « El Chapo » Guzman, arrêté et extradé aux États-Unis. L’organisation conserve des réseaux internationaux puissants.

Lire plus

http://mobile.agoravox.fr/actualites/international/article/les-cartels-de-la-drogue-tiennent-193670

Un jeune a été intercepté par les douaniers en gare Matabiau. Soupçonné d’être une mule, il avait ingéré 44 boulettes de cocaïne…

Les douaniers de Toulouse, dans la nuit de lundi à mardi, ont arrêté en gare Matabiau un homme d’une vingtaine d’années soupçonné d’être une mule, un passeur de drogue.

Lire

http://www.20minutes.fr/toulouse/2077455-20170530-toulouse-cueilli-gare-44-boulettes-cocaine-ventre

Les passeurs de drogue, les « mules », ont de plus en plus tendance à avaler des préservatifs remplis de cocaïne liquide pour duper les contrôles aux aéroports, a annoncé mardi Interpol dans un rapport publié à Singapour. En Asie et dans les pays du Pacifique, la méthamphétamine demeure toutefois la substance qui circule le plus, selon l’antenne de l’organisme à Singapour dans ce rapport consacré à une opération anti-drogue d’envergure internationale qui s’est déroulée ce mois-ci.
2000 policiers et douaniers

L’opération, baptisée Lionfish – ASEAN, a mobilisé plus de 2000 policiers et douaniers dans quatorze pays pendant deux semaines et s’est concentrée sur les aéroports, précise le Complexe mondial d’Interpol à Singapour qui a coordonné l’opération. 
Lire plus

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_la-nouvelle-technique-a-la-mode-des-passeurs-de-drogue-avaler-des-preservatifs-pleins-de-cocaine-liquide?id=9620760

0000000000000

La Guardia Civil de Tráfico interceptó en la mañana de este martes, 30 de mayo, una furgoneta a la que se le dio el alto y tras inspeccionarla resultó que iba cargada de hachís, con lo que los agentes de la patrulla de Tráfico de la Guardia Civil procedieron a la inmovilización del vehículo, la detención de su conductor y la incautación de la droga.
Los hechos ocurrieron a las 08.20 horas de la mañana en el transcurso de un control de carretera a la salida de Zahara de los Atunes en el cruce de la carretera A-2227 con la la Nacional 340, junto a la Venta del Retín, en el término municipal de Tarifa.
Leer

http://andaluciainformacion.es/viva-chiclana/679567/interceptada-en-tarifa-una-furgoneta-con-unos-300-kilos-de-hachis/

C’est non!

Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l’Éducation nationale, s’est dit ce mardi matin sur RTL opposé à la dépénalisation du cannabis. « Bien entendu je n’y suis absolument pas favorable. »

« Toutes les études montrent à quel point le cannabis est nuisible. Le cannabis fait du mal au cerveau. Il ne faut absolument pas laisser courir l’idée que le cannabis peut être quelque chose qu’on doit tolérer dans notre société. C’est mauvais pour nos enfants et donc je serai fou en tant que ministre de l’Éducation de dire autre chose. » 

Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, a annoncé il y a quelques jours la prochaine mise en place de contravention pour les auteurs de trafic de cannabis.

Lire

http://www.bfmtv.com/societe/jean-michel-blanquer-oppose-a-la-depenalisation-du-cannabis-1175191.html

Agentes de la Policía Nacional del Perú (PNP) decomisaron ayer 721.950 kilogramos de clorhidrato de cocaína en el anexo de Piriari, distrito de Río Tambo, provincia de Satipo, región Junín.Según la Policía, la intervención, denominada “Halcón-8”, permitió también capturar a nueve personas vinculadas con el cargamento ilegal. La presentación de este importante decomiso estuvo a cargo del presidente de la República, Pedro Pablo Kuczynski, quien llegó esta mañana a la base de Mazamari, en Satipo; junto al viceministro de Orden Interno del Ministerio del Interior (Mininter), Rubén Vargas; y el director general de la Policía Nacional, Vicente Romero Fernández.
Leer 

http://www.expreso.com.pe/actualidad/junin-incautan-detienen-9-presuntos-traficantes-721-kilos-cocaina/

Aviões foram apreendidos em Bella Vista Norte e Pedro Juan Caballero

Depois de 15 meses de investigação, agentes da Secretaria Nacional Antidrogas (Senad), em Pedro Juan Caballero, no Paraguai, fronteira com o Brasil, deflagrou Operação Pulp Fiction e apreendeu 513 quilos de cocaína e dois aviões. Ação policial aconteceu também nas cidades de Bella Vista Norte e Concepcion, ambas no lado paraguaio, e contou com apoio da Polícia Federal do Brasil, forças armadas dos EUA e agentes do Ministério Público.

Conforme o site Porã News, a droga apreendida seria embarcada em aeronave que decolaria em pista clandestina em Bella Vista Norte. Outro avião de pequeno porte foi apreendido em Pedro Juan Caballero, ontem à tarde, ocasião em que integrantes de organização criminosa se preparavam para sair do aeroporto internacional.

Mais

http://m.correiodoestado.com.br/cidades/policia-apreende-avioes-e-513-quilos-de-maconha-na-fronteira/304904/

Que du bonheur pour le narcotrafic maritime!

Dysfonctionnements en cascades dans un dossier de renouvellement d’une flotte…King350douanes

Photo © Douanes françaises, tirée du rapport de la Cour des Comptes

Dans son rapport 2017, la Cour des Comptes épingle de nombreuses institutions pour leur gestion hasardeuse. La Douane n’échappe pas au tir… notamment en ce qui concerne la gestion de sa flotte aérienne déployée à Lann-Bihoué, à Hyères, au Havre, à Dugny (Le Bourget), à Bordeaux et aux Antilles à Fort-de-France.   

Les Douanes compte ainsi « neuf hélicoptères, entrés en service à date relativement récente (2000), ainsi que deux avions monomoteurs utilisés pour la surveillance terrestre dont le remplacement n’est pas prévu. Elle utilise 15 avions bimoteurs Cessna F-406 plus anciens (1985), en charge de la surveillance maritime, qu’il s’agit de remplacer ».

Le personnel navigant est constitué de 27 pilotes hélico et 45 pilotes avion.

Le rapport indique que « la Douane n’a pas eu de politique de remplacement programmé de son parc au fur et à mesure de son obsolescence et de l’évolution technologique. Ainsi a-t-elle dû décider, après trente ans d’utilisation, de remplacer en bloc les Cessna utilisés pour la surveillance maritime par des avions plus modernes (Beechcraft King Air 350) ».

Elle a fait preuve d’une « autarcie délibérée » pour le renouvellement de la flotte aérienne, faisant preuve d’une « méthode inadaptée » entraînant des « retards accumulés ». Ainsi, « la Douane a engagé, en 2004, une réflexion visant à remplacer sa flotte de quinze bimoteurs F406 Cessna par des avions plus modernes, plus performants mais en nombre moindre (il était prévu d’en acquérir 8 à l’origine). Malgré son importance au regard de l’exercice des missions propres de la Douane comme de celles relevant de l’action de l’État en mer, et le montant des crédits requis (plus de 130 M€), ce programme n’a fait l’objet d’aucune décision formalisée, que ce soit au niveau ministériel ou interministériel, ni sur son principe, ni sur ses modalités de mise en œuvre ».

Résultat de recherche d'images pour "boule optronique équipée de caméras haute définition et infrarouges"Le « choix des nouveaux appareils s’est porté sur des bimoteurs de marque Beechcraft de type King Air 350, capables de remplir les deux fonctions actuellement assurées par les Cessna (surveillance maritime et surveillance de la pollution maritime). Ces nouveaux appareils doivent embarquer une série d’équipements : radars, boule optronique équipée de caméras haute définition et infrarouges, scanner, moyens de communication par satellite et différents systèmes d’aide à la décision ».

Bien qu’elle ait consulté « la Direction générale de l’Armement (DGA) au début de ce processus, en 2004, la Douane n’a pas tenu compte de ses avertissements concernant la complexité de son projet. En effet, l’intégration des équipements techniques nécessaires était susceptible d’occasionner des risques de dysfonctionnements, à la fois de ces équipements mais aussi de l’avion lui-même, en raison des interactions possibles entre les équipements et le système de commande de vol ».

Elle a choisi cependant « en 2009, de conserver la maîtrise d’ensemble de l’opération en confiant à la DGA le soin d’acquérir les appareils non équipés (seul l’emplacement pour installer le radar de surveillance maritime était prévu dans un radôme sous le fuselage de l’appareil) et en se réservant le soin d’acquérir elle-même et de faire intégrer sous sa responsabilité exclusive les divers équipements dont ces appareils devaient être dotés ».

Le rapport poursuit : « Le marché d’acquisition des avions a été notifié en 2010. En raison des contraintes de disponibilité des crédits budgétaires, son exécution s’est étalée sur cinq ans et demi. Le premier appareil a été réceptionné en janvier 2011 et le septième et dernier appareil, le 10 mars 2015 (il n’y aura pas de huitième appareil car le marché a expiré le 15 juin 2015 sans que la Douane, faute de moyens budgétaires, soit en mesure d’en passer commande) ».

Puis, « les principales difficultés, encore non résolues à ce jour, sont nées des opérations d’intégration des équipements que la Douane avait entendu mener seule. Elles ont pour origine le choix de ne pas recourir à un intégrateur unique, qui aurait eu la responsabilité de la bonne fin de ces opérations et de contracter avec trois partenaires différents que l’administration n’avait pas la capacité technique de coordonner ».

De surcroît, « l’étalement dans le temps des livraisons des avions, s’il avait été prévu dès le départ, a eu pour conséquence de compliquer l’intégration des équipements, car les évolutions technologiques affectant les appareils pendant cette période ont entraîné des ajustements dans le montage des équipements. Ce facteur a donc encore accru les délais. Pour autant, sans attendre les résultats de l’intégration des équipements sur un premier appareil, la Douane a acquis la totalité des divers équipements destinés à être montés sur les Beechcraft ».

François Mongin, Dg de la Douane, avait rejoint HSBC France en tant qu’inspecteur général, chef du groupe Audit France et membre du comité exécutif.

On notera que la Douane ne fait pas mieux que la Protection civile qui avait décidé, lors du passage du Canadar CL215 à pistons au CL415 à turbines de « court-circuiter » la DGA. La Cour des Comptes souligne qu’en « novembre 2016, alors que tous les appareils ont été acquis, aucun n’était opérationnel pour les missions auxquelles ils étaient destinés faute d’être équipés. Les perspectives restaient à cette date incertaines : deux appareils devaient, selon la Douane, pouvoir être équipés des systèmes de surveillance maritime fin 2016, et deux autres en 2017 ».

« L’intégration des équipements de lutte contre la pollution se heurte toujours à des difficultés importantes, et aucune solution viable n’a été trouvée permettant à un appareil ainsi équipé d’obtenir son certificat de navigabilité. Il est même envisagé de ne pas utiliser les équipements de lutte contre la pollution pourtant achetés pour plus de 10 M€. Selon les prévisions de la Douane, les derniers appareils qui pourraient être équipés avec les deux systèmes ne seraient pas opérationnels avant 2019, soit huit ans après la livraison du premier ».

Jérôme Fournel, DG de la Douane, est aujourd’hui le « dircab » du ministère du budget de la France

De plus, « dans l’intervalle, la Douane doit gérer et entretenir deux flottes : celle des anciens appareils Cessna qui restent opérationnels mais dont le nombre diminue et celle des nouveaux Beechcraft qui peuvent voler, mais sans utilité opérationnelle puisqu’ils ne sont pas équipés des systèmes de surveillance leur permettant d’accomplir leurs missions ».

La Cour des Comptes précise encore que « ces retards ont également des incidences sur la gestion des pilotes. Des formations ont été dispensées en vain : sur 17 pilotes formés sur Beechcraft, 3 sont déjà partis à la retraite à ce jour, sans avoir pu rendre de services. Au total, sur 133 M€ engagés depuis 2010, 117 M€ avaient déjà été réglés en 2016, sans qu’aucun appareil ne soit encore opérationnel, alors que le premier avait été livré en janvier 2011 ».

Hélène Crocquevieille, DG de la Douane, a pris la tête d’un corps d’inspection à Bercy

« S’ajoutent à cette somme les coûts de maintenance des appareils livrés et les dépenses pour les formations devenues inutiles. La direction de la Douane a donc pris un parti dommageable, aux conséquences coûteuses, en présumant que ses services auraient la capacité de conduire l’intégration des équipements alors qu’ils n’avaient pas les compétences ni l’expérience nécessaires. Elle n’a eu à rendre compte de ce choix ni devant le ministre dont elle relève ni à l’échelon interministériel, alors même que ces défaillances compromettent la réalisation de missions interministérielles, notamment en matière de lutte contre les pollutions maritimes ».

Implacable le rapport… Avec de telles pratiques, une société de transport « normale » aurait déjà fait faillite sans bénéficier des impôts des contribuables.

Moralité : c’est plus simple de contrôler les aéronefs des autres que de bien gérer les siens !

♦♦♦

Photo © Douanes françaises, tirée du rapport de la Cour des Comptes

Lien vers le rapport 2017 complet.

Source: https://www.aerovfr.com/2017/02/quand-la-douane-gere-sa-flotte-aerienne/

Lire aussi:

FRANCE (Cour des comptes): les DG de la douane française font voler les millions, pas les avions! 

000000000000000000000000000000000000