NARCOTRAFIC: quand on retrouve la trace de Carlos Roberto da Rocha, le frère de Luis Carlos da Rocha, surnommé « Tête blanche » «Cabeça Branca» en portugais

Publié: 3 juillet 2017 dans INFOS

Le coup de la coke dans la viande congelée

La viande de bétail et la coke n’ont pas de rapport, me direz-vous ?  

Détrompez-vous.  Un magazine spécialisé, BeefPoint, nous décrivait ici il y a quelques années déjà une scène assez surréaliste survenue au marché de Saint-Sébastien, situé au Nord-Est du Brésil, à Fortaleza en 2005 déjà (plus de 12 ans que ça dure !) :  « lors de l’opération « Caravelas », la police fédérale, a été saisi dans l’après-midi du jeudi, dans un hangar sur le marché Saint-Sébastien, environ deux tonnes de cocaïne emballés dans des morceaux de viande préparés surgelés destinés à l’exportation.  C’est la plus importante saisie de cocaïne pure dans l’histoire de l’État.  Les employés d’une entreprise sous contrat par la police fédérale ont utilisé une scie électrique pour couper la viande congelée.  La cocaïne provenait de la Colombie, et avait traversé le Parana pour arriver à Rio, où elle avait  été incorporée dans des morceaux de viande, pour être acheminée à Lisbonne au Portugal (le cliché ci-contre montrant effectivement les pains de coke cachés dans la viande).  Tous les biens saisis jeudi seraient transportés dans les 30 jours sur un navire au pays européen.  Là-bas, chaque kilogramme de drogue atteindrait le prix de 35 mille dollars.  Sept personnes ont été arrêtées dans l’opération.  L’un d’eux est Jose Antonio Jorge Pereira Palhinhos.  Selon PF, il est partenaire dans deux restaurants chics de Rio de Janeiro (la deuxième plus grande ville du Brésil après São Paulo).  Le système étudié pendant plus d’un an, a été dirigé vers le Portugal par Antonio dos Santos Damaso, établi dans un « Barra shopping » (une allée commerciale d’hypermarché) avec Carlos Roberto da Rocha, le frère de Luis Carlos da Rocha, surnommé le Tête Blanche (« Cabeça Branca » » Tête blanche », en portugais), l’un des plus grands trafiquants de drogue au Brésil, qui est recherché au Surinam  et Rossini Galdino de Souza, surnommé « l’Ancien ».  Ont été arrêtés également  Estilac Oliveira Reis, l’architecte juridique du gang, sur la route de Mendanha menant à Campo Grande, où il possède une entreprise; le secrétaire du gang, José Antonio Jorge Pereira Palhinhos, Vania de Oliveira Dias, à Ipanema; et Marcio Junqueira de Miranda, responsable de l’emballage de la drogue dans les morceaux de boeuf dans Sernambetiba Avenue.  Une opération complexe, avec des succursales à Lisbonne, au Suriname et en Colombie, a été menée par le gang découvert hier par la police fédérale.  Le gang opérait du Mato Grosso do Sul.  La cocaïne était acheminée vers l’état par avion venu de Colombie et était maintenue dans des hangars dans les fermes pour ensuite remonter vers Rio dans des camions, à travers le Parana.  Le boeuf avait une autre origine:  les saisies de 50 tonnes proviennent aussi d’un réfrigérateur à São Paulo.  Selon les agents du Groupe sensible enquêtes (Gise) PF de Brasilia – responsables des enquêtes – la cocaïne de Colombie a été emballée avec de la viande dans un processus industriel : l’emballage était sous vide.  La cocaïne et la viande ont été congelées dans un réfrigérateur du marché de San Sebastian à Peña.  Pour éviter les soupçons, une société fantôme d’exportation – Bahia agricole da Ltda – a été créée avec des partenaires et des adresses fictives.  La cocaïne était apportée en Europe dans des conteneurs scellés sur bateaux.  La destination était l’Espagne, mais PF a indiqué que la destination finale était le Portugal.  Là, elle devait être distribuée dans divers pays.  Le même groupe avait déjà envoyé des expéditions similaires en Europe »…  Il y a douze ans déjà, un procédé assez sophistiqué avait été découvert pour faire acheminer la coke vers l’Europe !  A noter les deux noms, déjà de responsables du trafic :  Luis Carlos da Rocha et Rossini Galdino de Souza.  Depuis bien d’autres procédés pour dissimuler la cocaïne ont été inventés

Source

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-cxxii-le-bresil-a-invente-la-piste-clandestine-officielle/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s