Archives de 17 juillet 2017

L’opération était baptisée « Pascal », en hommage à Pascal Robinson, cet enquêteur de la douane mort en service le 23 novembre 2015 à Toulon.

L’opération « Pascal 2017 » de surveillance maritime en Méditerranée se termine ce 17 juillet 2017, à Melilla avec des résultats importants.Il s’agit de la deuxième opération de ce type menée entre les douanes des deux pays. Elle est dirigée de façon conjointe par la Direction Régionale des douanes Garde-Côtes de Marseille et la Direction de Surveillance Douanière espagnole en collaboration avec l’Office Européen de Lutte contre la Fraude (OLAF).

Du 3 au 17 juillet, les moyens maritimes et aériens ont été mutualisés afin de mettre en place une opération aéromaritime de grande envergure pour lutter contre le trafic de drogue par voie maritime, en Méditerranée. Mise en place en 2016, l’opération a vocation à être renouvelée, régulièrement, tout en se développant grâce à de nouveaux moyens douaniers mis en commun.

Cette année, les moyens engagés par la douane espagnole comprenaient le patrouilleur « FULMAR » et toutes les unités aériennes et maritimes déployées en mer Méditerranée jusqu’à la frontière portugaise. Les informations ont été traitées en temps réel au sein du centre opérationnel commun établi à Madrid.

La douane française a déployé son patrouilleur Jean-François Deniau, la vedette DF30 basée à Port-Vendres « MARINADA », deux nouveaux avions Beechcraft KA 350 équipés en version de surveillance maritime et un hélicoptère EC 135. Les moyens aériens français ont réalisé leurs missions à partir de bases aériennes espagnoles.

Grâce à leurs nouveaux moyens de détection et de traitement des informations maritimes, les avions français ont participé à l’analyse des trafics maritimes et guidé les services engagés en mer vers les cibles de contrôle.

Durant l’opération, les patrouilleurs « FULMAR » et « Jean-François DENIAU » ont travaillé en étroite collaboration depuis leur jonction au port de Toulon, en début d’opération, jusqu’à leur entrée dans le port de Melilla, ce jour. Un échange d’équipage a par ailleurs eu lieu durant l’opération, permettant de se coordonner efficacement et d’échanger l’expérience acquise entre les services.Cette opération a permis d’intensifier les échanges entre les services opérationnels douaniers espagnols et français pour faire face, dans la zone du détroit de Gibraltar, à l’activité croissante des trafiquants de drogue utilisant des embarcations rapides semi-rigides (« GO-FAST ») pour le trafic de résine de cannabis en provenance d’Afrique du Nord.

De nombreuses interventions en mer ont été réalisées. Les résultats de cette opération ont été particulièrement significatifs, puisqu’elle a permis de saisir 2,3 tonnes de cannabis :

-le 7 juillet, les moyens aériens français et espagnols identifient un transport de drogue sur un go-fast semi-rigide avec plusieurs dizaines de ballots à bord. Ils constatent son débarquement sur une plage d’Algésiras. Les services de la Garde Civile espagnole, informés par les douanes espagnoles, appréhendent le chauffeur et la camionnette qui avait récupéré 600 kg de résine de cannabis ;

-le 10 juillet, après plusieurs heures de traque en mer d’Alboran, mobilisant la totalité des moyens aériens français et espagnols, le patrouilleur « Jean-François DENIAU » localise un autre go-fast semi-rigide chargé de 5 tonnes de résine de cannabis. Les semi-rigides rapides embarquées à bord des patrouilleurs français et espagnol le prennent en chasse. Alors qu’une partie de la cargaison est jetée en mer par les trafiquants, le go-fast est finalement intercepté. Au total, 1.100 kg de drogue sont récupérés et les quatre membres d’équipage du go-fast arrêtés.

-le 14 juillet, l’hélicoptère français repère et identifie un troisième go-fast semi-rigide chargé de ballots de résine de cannabis. L’information est communiquée à l’hélicoptère de la douane espagnole et au patrouilleur espagnol qui le prend en chasse et assistent au débarquement de la drogue sur une plage proche de Gibraltar. Une opération terrestre est alors déclenchée qui permet d’arrêter le chauffeur de la camionnette ayant récupéré 600 kg de résine de cannabis.

Le directeur général de la douane française, Rodolphe Gintz, et la directrice générale de la douane espagnole, María Pilar Jurado Borrego, félicitent les agents des deux services pour leur professionnalisme et leur engagement.

Tous deux indiquent:

« la Douane française et la Douane espagnole continueront de coopérer étroitement pour lutter toujours plus efficacement contre les trafiquants de drogue par voie maritime. Les moyens déployés dans le cadre de l’opération PASCAL par l’Espagne et par la France permettent d’atteindre un haut niveau d’efficacité en mutualisant les capacités des douanes de nos deux pays, dans les domaines maritime et aérien ».

Source: http://www.douane.gouv.fr/articles/a13390-2-3-tonnes-de-cannabis-saisies-par-les-douanes-francaise-et-espagnole

000000000000000000000000000000000000000

El Fulmar del SVA

Melilla, 17 jul (EFE).- Los servicios de vigilancia aduanera de España y Francia han desarrollado conjuntamente una operación en el Mediterráneo, entre el Estrecho y el sur de Francia, que ha permitido la intervención de 2,3 toneladas de hachís y la detención de seis personas.


 El patrullero de la Aduana Francesa Jean François Deniau.

Estos son los resultados de la denominada Operación Pascal, que se ha llevado a cabo desde el 3 al 17 de julio de este año y que han sido presentados hoy durante la visita a Melilla del buque español Fulmar, del Servicio de Vigilancia Aduanera, y el patrullero de la Aduana Francesa Jean François Deniau.


Leer mas

http://www.lavanguardia.com/politica/20170717/424189183360/espana-y-francia-intervienen-23-toneladas-hachis-en-operacion-mediterraneo.html

000000000000000000000000000000000

 

 

Une quantité inédite de cocaïne a été saisie ces six dernières semaines dans un port de Hambourg, en Allemagne, de mars à mai dernier, selon les informations de la douane locale.

Les services douaniers ont saisi une quantité record de cocaïne dans un port de Hambourg, a déclaré à l’agence DPA Steffan Kirsch, représentant officiel de la direction générale des douanes.

Bien qu’il n’ait pas précisé la quantité totale de stupéfiants saisis dans le cadre de trois opérations spéciales qui ont eu lieu durant six semaines, de mars à mai dernier, il s’agit de «plusieurs tonnes de cocaïne».

LIRE la suite 

https://fr.sputniknews.com/international/201707171032260033-saisie-record-cocaine-hambourg/

Geheimer Termin: Zoll zeigt « tonnenweise Kokain »
http://m.abendblatt.de/hamburg/polizeimeldungen/article211274005/Geheimer-Termin-Zoll-will-tonnenweise-Kokain-praesentieren.html

0000000000000000000000000000000000000000

Plusieurs bateaux transportaient 2,3 tonnes de résine de cannabis. Mais ils n’ont pas résisté à l’opération Pascal 2017, montée par les douanes françaises et espagnoles.

 

Il s’agit de la deuxième opération de ce type menée entre les douanes des deux pays. Elle est dirigée de façon conjointe par la Direction Régionale des douanes Garde-Côtes de Marseille et la Direction de Surveillance Douanière espagnole en collaboration avec l’Office Européen de Lutte contre la Fraude (OLAF).

Entre le 3 et le 17 juillet, les moyens aériens, maritimes et terrestres de ces deux pays ont été déployés sur trois opérations de convoyage de drogue entre l’Afrique du Nord et l’Europe.

Le 7 juillet, « un transport de drogue sur un go-fast semi-rigide avec plusieurs dizaines de ballots à bord », a été identifié par des avions. La Garde civile espagnole a saisi 600 kg de résine de cannabis déchargées dans une camionnette à Algesiras, en Andalousie et arrêté le chauffeur. Le 10 juillet, « après plusieurs heures de traque en mer, les forces françaises et espagnoles ont pris en chasse et intercepté un nouveau go-fast (convoyage de drogue à vive allure), « alors qu’une partie de la cargaison (était) jetée en mer par les trafiquants ». Les quatre membres d’équipage ont été arrêtés et 1,1 tonne saisie.

Le 14 juillet, un hélicoptère français a repéré une nouvelle embarcation « chargée de ballots de résine de cannabis ». Après avoir assisté au débarquement de la marchandise sur une plage proche de Gibraltar, les forces de l’ordre ont « arrêté le chauffeur de la camionnette ayant récupéré 600 kg de résine de cannabis ».

Source

http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/go-fast-charges-drogue-interceptes-mediterranee-1298695.html

Plus

http://www.douane.gouv.fr/articles/a13390-2-3-tonnes-de-cannabis-saisies-par-les-douanes-francaise-et-espagnole

Le ‘Fulmar’   (photo du haut) du SVA espagnol qui a participé à  l’opération Pascal 2017 avec le ‘Jean François Deniau’ de la Douane française.

000000000000000000

 Tandis que la France s’essouffle à courir en tous sens après les terroristes et les « évadés fiscaux », comme s’il s’agissait des mêmes criminels, les américains et « le reste du monde » courent, eux, après les profits, sans le moindre état d’âme… 

Et, à chaque fois, notre classe politique s’indigne du comportement de ces « traîtres à la patrie » qui, loin d’être des criminels, ne sont pas autre chose que des « migrants fiscaux », persécutés par une administration qui, depuis toujours, gaspille sans compter l’argent public, au point d’afficher, en 2015, une dette de 2 100 milliards (près de 100 % du PIB)…

Au stade d’imposition où nous en sommes, en France, l’évasion fiscale s’apparente plus exactement à une forme de « légitime défense économique »… A-t-on seulement fait le calcul de ce que ces grandes familles d’entrepreneurs, d’artistes ou de créateurs ont généré, en termes d’emplois, de cotisations sociales, d’impôts et de taxes en tous genres, durant des décennies ?…

Si un certain nombre de français n’aiment pas « les riches », c’est simplement parce que le socialo-communisme continue de véhiculer cette idée surannée selon laquelle ce serait l’État qui créerait la croissance et l’emploi, au lieu et place des entreprises… Ainsi, à force de pousser les grandes fortunes à l’exil et, du même coup, d’adresser des messages négatifs aux investisseurs étrangers, la France n’en finit pas de « fabriquer » toujours plus de pauvres, en transférant la charge de l’impôt sur les classes moyennes et les PME/PMI, les seules qui n’aient pas les moyens de « s’évader »…

LIRE la suite 

http://www.lactuacho.com/lutte-contre-les-paradis-fiscaux-le-bal-des-faux-culs/

000000000000000000000000000000000000

San Salvador.- Unidades de la fuerza naval de El Salvador decomisaron 473 kilos de cocaína localizados junto a una boya, en bultos que contaban con sistemas de posicionamiento global.


La División Antinarcóticos de la Policía Nacional Civil informó el domingo que los paquetes fueron localizados por una patrulla de la fuerza naval a 603 kilómetros (326 millas náuticas) al sur del puerto de Acajutla, en el departamento de Sonsonate, fronterizo con Guatemala.


Leer mas 

https://www.debate.com.mx/policiacas/Decomisan-473-kilos-de-cocaina-en-San-Salvador–20170716-0191.html

Il pensait peut-être avoir trouvé le lieu idéal pour mettre ses stupéfiants à l’abri. Un homme a été arrêté pour trafic de stupéfiants à La Bassée (Nord). L’homme cachait sa drogue à… la gendarmerie ! 


Ce sont les militaires de la brigade motorisée qui ont trouvé, le 5 juillet 2017, un pot contenant du cannabis dans la pelouse de la caserne. 


LIRE la suite 

https://actu.fr/hauts-de-france/bassee_59051/insolite-nord-dealer-cachait-drogue-gendarmerie_11251255.html