Archives de 9 septembre 2017

Un canino antinarcóticos facilitó la ubicación de dos camionetas – cargadas con cocaína – que estaban ubicadas en los parqueaderos públicos del aeropuerto internacional ‘Alfonso Bonilla Aragón’ que sirve a la ciudad de Cali y el Valle.

El general José Ángel Mendoza director de la Policía Antinarcóticos confirmó que la actividad de búsqueda se inició con base en una llamada de la ciudadanía a la línea 167 que advertía de una actividad relacionada con narcotráfico.

“Se logra interceptar los dos alijos en igual número de carros. Las camionetas estaban cargadas con cebolla para disimular el olor del estupefaciente. En el primer automotor se incautaron 200 kilos y en el otro 240”, dijo el general Mendoza.

Leer mas

http://m.eltiempo.com/justicia/conflicto-y-narcotrafico/incautada-cocaina-en-inmediaciones-de-aeropuerto-internacional-de-cali-128588

Duecentodiciotto chili di cocaina sono stati scoperti e sequestrati nel porto di Gioia Tauro dagli uomini del Comando provinciale dalla Guardia di Finanza di Reggio Calabria e dai funzionari dell’Agenzia delle Dogane – Ufficio Antifrode di Gioia Tauro.

La droga, allo scopo di eludere i controlli, era stata nascosta in due diversi container con spezie e caffè in sacchi, caricati rispettivamente in Guatemala e nel Costarica e destinati ad Alessandria d’Egitto ed in Sicilia.

Piu

http://www.zmedia.it/in-primo-piano/16504-sequestrati-218-kg-di-cocaina-al-porto-di-gioia-tauro

Les quatre suspects, interpellés lundi à la suite de la saisie de 1,2 kg d’Ice dans les bagages d’un passager en provenance de Los Angeles, ont été mis en examen vendredi pour trafic d’Ice et placés en détention provisoire à Nuutania.

Après quatre jours de garde à vue, les quatre suspects interpellés lundi à la suite de la saisie de 1,2 kg d’Ice à l’aéroport ont été déférés vendredi matin au parquet. Le procureur a demandé l’ouverture d’une information judiciaire pour « trafic de produits stupéfiants, association de malfaiteurs, blanchiment et détention d’arme » et confiée au juge d’instruction, Thierry Fragnoli. Les quatre suspects, trois hommes et une femme, ont été mis en examen dans la foulée et placés en détention provisoire à Nuutania. Deux d’entre eux sont bien connus des services d’enquête pour trafic de stupéfiants et ont déjà séjourné en prison. Les deux autres sont le passager qui transportait la drogue et une femme qui l’accompagnait dans l’avion.

LIRE la suite

https://www.radio1.pf/saisie-de-12-kg-dice-a-laeroport-4-suspects-ecroues/

MAROC (Trafic de drogue): coup de filet à Tanger

Publié: 9 septembre 2017 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Des membres de la police judiciaire de Tanger ont arrêté, samedi matin, neuf individus, ayant des antécédents judiciaires, pour leur implication présumée dans une affaire de trafic de drogue et de psychotropes, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

LIRE la suite

http://m.huffpost.com/mg/entry/17949046

Il a été déterminé qu’en 1971, un tiers de toutes les troupes de combat américaines qui se battaient au Vietnam du Sud étaient des utilisateurs d’héroïne.

Il y avait plus de dépendants dans les rangs de l’armée américaine au sud du Vietnam, qu’il n’y en avait aux États-Unis.

D’où vient l’opium?

D’où vient l’héroïne?

Qui la traitait?

Qui l’a emmenée aux troupes dans ses casernes et ses bunkers à travers le Vietnam du Sud?

Personne n’a posé ces questions. Tout le monde faisait état du niveau élevé d’abus, mais personne ne savait où et qui.

Interviewé à Paris, le chef de l’équivalent français de la CIA en Indochine, puis chef d’une importante société française de fabrication d’hélicoptères, expliqua combien, pendant la guerre d’Indochine entre 1946 et 1954, l’argent manquait pour les opérations secrètes.

Ainsi, les tribus laotiennes ont produit de l’opium…et des avions militaires français l’ont ramassé et l’ont livré aux malfrats qui contrôlaient Saïgon.

Une partie des profits était destinée aux autorités françaises qui ont pu alors financer leurs opérations secrètes.

NARCOTRAFIC: quand les services français trafiquaient l’opium…

« Et après ? »

Des informations de haut rang de l’armée vietnamienne ont permis d’établir qu’au Laos, dans les montagnes, des mercenaires de la CIA s’activaient et chargeaient les avions de la compagnie aérienne contractante de la CIA, Air America, qui décollaient des villages de la population Hmong du nord du Laos, dont la principale culture était l’opium.

Là, les avions, chargés d’opium, transportaient vers le plus grand laboratoire mondial d’héroïne, dirigé par le commandant en chef de l’armée royale du Laos, dont le budget militaire provenait entièrement des États-Unis.

L’opium transformé devenait héroïne.

L’héroïne a été introduite clandestinement dans le sud du Vietnam par trois groupes contrôlés par le président, le vice-président et le Premier ministre du Vietnam du Sud et ses alliés militaires, puis distribuée aux forces américaines dans le sud du Vietnam.

Et la CIA qui n’était pas « directement » impliquée, regardait autre part quand il s’agissait du trafic de drogue de ses ‘alliés’.

Et cette épidémie d’héroïne a balayé l’armée américaine.

Au Laos, la compagnie aérienne de la CIA, Air America, commença à transporter l’opium cultivé pas les tribus Hmong au-delà des collines, vers Long Tien et Vientiane et continua de transporter l’opium des cultivateurs des tribus Hmongs jusqu’en 1971.. Cet opium était ensuite raffiné pour faire de l’héroïne n° 4 de grande qualité, qui était celle prise par les soldats américains.

« D’autres sources révèlent l’existence d’un important laboratoire d’héroïne dans la région de Vientiane et sous la protection du Général Ouane Rattikone.

Enfin, le DEA a reçu des témoignages indiquant que le Général Vang Pao (http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2011/01/07/vang-pao-general-laotien-et-leader-hmong_1462155_3382.html), commandant de l’armée secrète de la CIA, a fait tourner une usine de production d’héroïne à Long Tien, le quartier général des opérations de la CIA dans le Nord du Laos. »

Quelques photos de Long Tieng prises entre 1969 et 1975…

La complicité de la CIA dans ce trafic servit de modèle pour le répéter en Amérique centrale lorsque les Contras seront impliqués dans le narcotrafic.

La CIA a regardé ailleurs lorsque ses avions et leurs alliés faisaient entrer de la cocaïne de la Colombie aux États-Unis et …le même schéma s’est reproduit dans les années 1980, pendant la guerre secrète en Afghanistan…Cette fois-ci, ce sont les Moudjahidines qui sont devenus accrocs à l’opium.

La production d’opium en Afghanistan pendant cette guerre secrète est passée d’environ 100 tonnes d’opium par an à 2 000 tonnes, une augmentation colossale et l’Afghanistan est passé de 0% à 65% dans l’approvisionnement en héroïne aux États-Unis.

La CIA envoyait alors des armes aux combattants des Moudjahidines par les mêmes caravanes qui arrivaient, chargées d’opium.

La CIA a empêché alors la DEA, le bureau dédié à la lutte contre le trafic de drogue, d’enquêter.

Ainsi nos grands services dédiés à la lutte contre cette nouvelle « peste » n’ont réussi qu’à développer, amplifier et tirer directement ou indirectement profit du narcotrafic.

—————————–

Les derniers exploits de l’OCRTIS ou de la DNRED ne sont que des répliques des opérations commises depuis des décennies par des services qui se considèrent encore au-dessus de tous soupçons.

000000000000000000000000000000000000000

BELGIQUE: la mafia de la cocaïne infiltre le tout Anvers

Publié: 9 septembre 2017 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

La mafia de la drogue régnerait en maître dans le port d’Anvers, qui accueille de nombreuses livraisons de cocaïne venant d’Amérique du Sud, et elle infiltrerait police, douanes et entreprises.

C’est ce qui ressort d’un rapport du directeur judiciaire de la police d’Anvers, Stanny De Vlieger. Rapport présenté, jeudi soir, à l’hôtel de ville, en présence de représentants du parquet et de la police locale, mais aussi du secteur portuaire et de quelques « pointures » politiques comme les ministres de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA), de la Justice Koen Geens (CD&V), et des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA). Le bourgmestre de la Métropole, Bart De Wever (N-VA), était lui aussi de la partie. C’est dire si la question est brûlante.

Près de 30 tonnes en 2016…

LIRE la suite

http://www.lalibre.be/actu/belgique/la-mafia-de-la-cocaine-infiltre-le-tout-anvers-59b2c4f5cd703b659237d5a2