Archives de 6 octobre 2017

La cargaison a été interpellée au niveau du péage de Vienne en Isère…

C’est une importante saisie qu’ont réalisée les autorités. Ce dimanche, peu après minuit, un convoi a été intercepté par le GIGN, appuyé par des groupes d’observation et de surveillance de la gendarmerie de Montpellier et de Marseille.

LIRE la suite

http://www.20minutes.fr/2146339-20171006-drogue-plus-340-kilos-resine-cannabis-saisis-peage-isere

Après la confirmation par le gouvernement français du passage progressif du paquet de cigarettes à 10 euros, les commerçants andorrans se frottent les mains. Ils s’attendent à recevoir encore plus de clients français. La douane elle redoute une hausse de la contrebande.

Le poste douanier à la frontière entre la France et l’Andorre est le plus haut du territoire français (1943 mètres d’altitude). Une cinquantaine de douaniers se relaient 24 heures sur 24 sur place pour surveiller le trafic ; et les fonctionnaires ne manquent pas de travail.

Chaque jour, la frontière est traversée par 3.500 véhicules et même près de 6.000 l’été.

Lire: https://www.francebleu.fr/infos/societe/la-principaute-d-andorre-attend-avec-impatience-l-arrivee-du-paquet-de-cigarettes-a-dix-euros-1507223807

FRANCE: la juge, le faux et le trafiquant de drogue

Publié: 6 octobre 2017 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Un magistrat peut-il se servir de ses inspirations divinatoires? Me Dominique Tricaud

La juge d’instruction parisienne, Sabine Kheris, s’est retrouvée dans le bureau de son collègue lillois Jean-Michel Gentil dans le cadre d’une enquête pour faux en écriture publique.

LIRE

http://m.leparisien.fr/faits-divers/la-juge-le-faux-et-le-trafiquant-de-drogue-05-10-2017-7309863.php

Plus les hommes se droguent, plus les États se renforcent!

Marc Fievet

aka NS 55 DNRED

Pour ceux qui ne connaissent pas encore la série américaine Blacklist, rappelons qu’il est question d’un grand criminel qui va collaborer avec le FBI pour faire arrêter d’autres criminels qui ne sont en réalité que ses ennemis, ses adversaires et concurrents. Ainsi, il fera d’une pierre deux coups, car étant protégé par la police et les autres services de l’État, il pourra poursuivre ses trafics de plus belle en ayant éliminé ses concurrents. C’est exactement ce que fait le dit « Chacal » dans cette affaire, un énième mafieux franco-israélien à la tête d’un des plus grands trafics de drogue au monde, accessoirement agent du Mossad. Hollywood n’a jamais rien inventé, tout a été déjà vécu dans le réel.

Cette histoire est la preuve que c’est bien l’état qui laisse faire les trafics de drogue, ce qui explique pourquoi et comment les trafiquants arrivent, les doigts dans le nez, à fournir les centaines de tonnes de consommation annuelle en Europe.

Car, si l’État voulait vraiment faire cesser immédiatement ce trafic, les moyens de le faire ne lui manqueraient pas, vu le nombre de policiers, douaniers, gendarmes… à sa disposition.

Lire la suite

http://www.lelibrepenseur.org/complot-detat-le-chacal-autre-indic-des-stups-douanes-rg-agent-du-mossad-au-trouble-pedigree/

Le ‘Servicio de Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria’ et ‘la Guardia Civil‘ ont saisi 176 kilos de cocaïne cachés dans un conteneur qui transportait du cacao en provenance de l’Équateur et destiné à l’Inde.

Cette opération a été réalisée à la suite d’informations recues d’organismes internationaux,

Ça n’a jamais cessé, en fait. Dans les grandes années de l’ère Escobar-Lehder-Fuentes (voir les épisodes les plus anciens de la série), on l’a vu à maintes reprises, les barons de la drogue en voulaient toujours plus. De coke, bien sûr, et d’avions pour la transporter. C’est comme cela que l’on a ainsi vu des Caravelle françaises jouer au saute-frontière pour aller se vautrer dans le désert au Mexique, et même s’y faire enterrer. En 2007, Viktor Bout, lorsqu’il se fait arrêter en Thaïlande au prétexte d’avoir voulu fournir des manpads » aux Farc, était en train d’acheter deux vieux DC-8, via l’argent de la banque Wachovia qui n’avait rien vu à redire. Enfin en décembre 2009, on découvrait les vestiges calcinés d’un Boeing 727 au milieu d’un désert au Mali. Le point de départ d’ailleurs de cette saga sans fin, ici, sur le net. Bref, les gros avions à réaction ont toujours tenté les plus gros vendeurs de cocaïne. Dans le genre, on en a oublié quelques uns, dont je vais vous parler aujourd’hui, étant donné qu’une actualité fort récente a rappelé leur souvenir… Etait-on en effet en train de préparer un énième voyage du genre, on peut en effet l’imaginer avec ce qu’on vient de découvrir…

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-cxxxiii-un-autre-air-cocaine-etait-en-preparation-1/