Archives de 17 novembre 2017

La Guardia Civil de España, junto con policías de Alemania, Italia, Marruecos y la Oficina Antidroga de EEUU, la DEA, desmantelaron una organización internacional dedicada al tráfico de cocaína, con 40 detenidos en España y Marruecos y la intervención de 4 toneladas de droga entre ambos países.

Los arrestados, 34 hombres y 6 mujeres, son de nacionalidad española, británica y marroquí y trabajaban para una organización principal asentada en Venezuela, según informó hoy la Guardia Civil.

Leer mas: http://www.venezuelaaldia.com/2017/11/17/incautan-en-europa-4-toneladas-de-cocaina-de-origen-venezolano/

Unidades del Servicio Nacional Aeronaval (Senan), logró el decomiso de 900 paquetes de droga durante una operación en el área de Santa Isabel en la provincia de Colón.

La sustancia ilícita se ubicó en una caleta con 36 bultos y una lancha.

A través de su cuenta de Twitter, el Ministerio Público (MP), publicó que « en las últimas 24 horas las Fiscalías de Drogas han logrado incautar más de dos toneladas de sustancias ilícitas ». Por este hecho no se conoce detenciones, se mantienen operativos en el lugar.

Leer mas

http://m.telemetro.com/nacionales/Incautan-paquetes-droga-Santa-IsabelColon_0_1082292002.html

Le ministre saoudien des Affaires étrangères a accusé vendredi à Madrid le Hezbollah de prendre le Liban en otage, utilisant ses ports pour le trafic de drogue et ses banques pour blanchir l’argent.

« Il n’est pas possible qu’une milice armée opère en dehors du contrôle du gouvernement », a déclaré le ministre saoudien Adel al-Jubeir après une rencontre avec son homologue espagnol Alfonso Dastis. « Nous voyons le Hezbollah utiliser le système bancaire libanais pour blanchir de l’argent, les ports du pays pour le trafic de drogue, nous le voyons mener des activités terroristes et s’ingérer en Syrie, à Bahreïn et au Yémen », a-t-il affirmé.

LIRE la suite

https://www.lorientlejour.com/article/1084686/larabie-saoudite-accuse-le-hezbollah-de-trafic-de-drogue-et-blanchiment.html

Une nouvelle vague d’interpellations a été menée, cette semaine, par la police judiciaire de Lille…

Jeudi, cinq trafiquants de drogue présumés, trois hommes et deux femmes, ont été mis en examen et écroués a-t-on appris, vendredi, de source policière. Cela porte à treize le nombre de placements en détention des membres d’un même réseau « extrêmement actif » travaillant, notamment, à Lille et s’approvisionnant en Belgique.

Tous résidaient dans le quartier de Fives

L’opération, menée par la police judiciaire (PJ) de Lille, a commencé, mardi. …

LIRE la suite

http://www.20minutes.fr/lille/2171271-20171117-lille-nouvelles-tetes-reseau-trafic-drogue-tombees

Comment des lance-roquettes prêts à tirer, comme ceux saisis par la police le 8 novembre, peuvent-ils atterrir dans un garage, à Lucé, entre les mains de trafiquants de drogue ?

La délinquance n’échappe pas aux évolutions sociologiques et géopolitiques. Au contraire même.  Un juge d’instruction, aujourd’hui spécialisé dans le terrorisme, mais passé par les affaires de drogue et de braquages, explique comment la délinquance aussi a changé de siècle : « Aujourd’hui, tous les trafics sont liés ».

Les milieux du terrorisme, du grand banditisme et des trafiquants de drogue, qui s’ignoraient, se sont croisés, puis ils sont très vite devenus poreux, voire même interdépendants

LIRE la suite:

http://www.lechorepublicain.fr/luce/faits-divers/2017/11/17/terrorisme-grand-banditisme-trafic-de-drogue-meme-combat_12633535.html

000000000000000000000000000000000000000

Invité de franceinfo, Fabrice Rizzoli, spécialiste du crime organisé, est revenu sur le parcours de l’ancien chef de la Cosa Nostra, mort vendredi, en prison.

Il rappelle que « les mafieux italiens ne sont rien sans leurs complicités politiques« .

Salvatore TotoRiina, lors d\'un procès, en Italie, dans les années 1990width=Salvatore « Toto » Riina, lors d’un procès, en Italie, dans les années 1990.  (AFP)

 

Salvatore Toto Riina est mort vendredi 17 novembre. L’ancien chef suprême de Cosa Nostra était emprisonné depuis son arrestation en janvier 1993. Invité de franceinfo vendredi 17 novembre, Fabrice Rizzoli, spécialiste de la mafia italienne et du crime organisé, revient sur le parcours de l’un des parrains les plus redoutés de l’histoire de la mafia sicilienne. 

Trois choses à savoir sur Toto Riina, l’ancien parrain de la mafia sicilienne

franceinfo : Toto Rina nous replonge dans l’Italie des années 80-90, était-ce le parrain par excellence ?

Fabrice Rizzoli : Vous avez raison, c’est surtout l’histoire de l’Italie qui remonte à nous, l’histoire de 50 ans de gouvernance de la démocratie chrétienne qui, en fait, s’est servie des mafias pour évincer les communistes et faire une certaine politique. Toto Rina prend le pouvoir en 1982 et, pendant dix ans, va commettre, commanditer 1 000 assassinats. Il a 120 condamnations aujourd’hui. En 2012, il a encore été condamné à vie pour un assassinat à Milan il y a trente ans.

Comment a-t-il fait pour avoir autant de pouvoir et aussi longtemps ?

Précisément parce que les mafieux italiens ne sont rien sans leurs complicités politiques. Bien qu’il [Toto Rina] était un paysan de Corleone, d’une famille pauvre, il avait déjà un oncle dans la mafia. Une fois passé le vol de bétail, il est rentré dans le business de l’économie légale du bâtiment puis le trafic de drogue. Il est surtout devenu indispensable aux politiciens pour gouverner d’abord la Sicile puis un peu le reste de l’Italie pour que la démocratie chrétienne reste au pouvoir. Comme par hasard, il est arrêté en 1993, une fois que le mur de Berlin est tombé, quand toute cette période s’est finie, quand on avait plus besoin de lui, quand la démocratie chrétienne n’existait plus. Il était totalement protégé. Il avait déjà été arrêté dans les années 60. Il a fait sept ans de prison à l’âge de 18 ans. A plus de 20 ans, il a fait encore plus de six ans de prison, mais il n’est pas condamné en 1969 à Bari lors de son procès, car les témoins ont été achetés. C’est ce qui me fait dire qu’à l’époque c’était possible parce qu’on avait besoin de lui. A partir de la fin des années 80, ses protections sont tombées et il est parti pour 30 ans de prison et c’est une autre mafia qui arrive au pouvoir.

Toto Riina doit-il sa chute à sa cruauté ?

Je n’y crois pas car sa cruauté était déjà énorme dans les années 80. Il posait des bombes pour tuer des magistrats, il faisait tuer ses victimes une demi-heure avant le journal télévisé, car il savait que la mort d’un rival allait être repris en boucle. Et comme la violence est un langage, tout le monde savait que le chef de Cosa Nostra avait fait tuer untel. Il avait déjà fait tuer des fils de repentis. Mais c’est vrai que les assassinats [des juges antimafia Giovanni] Falcone et [Paolo] Borsellino à la bombe ont eu un retentissement énorme. Je crois que c’était la fin d’une histoire, la fin de la démocratie chrétienne qui est restée au pouvoir pendant des années. La magistrature a démontré que [Giulio] Andreotti, [qui a été notamment président du Conseil], l’homme le plus puissant de la première République italienne était complice de la mafia. C’est écrit dans une décision de justice.

source: francetvinfo.fr

0000000000000000000000000000

Incertitude sur l’avenir de Cosa Nostra après la mort de Toto Riina

Articles de fond Le Point il y a 1 min

Salvatore « Toto » Riina, ancien chef de la mafia sicilienne, est mort

Le Monde il y a 3 h

Expliquez-nous… Les mafias italiennes

Franceinfo il y a 2 h

L’ex-chef suprême de la mafia Toto Riina, dit Le Fauve, est mort

Le Progrès il y a 10 h

Totò Riina, chef suprême de Cosa Nostra, s’éteint à 87 ans

La Croix il y a 45 min

Mafia : Cosa Nostra garde encore un pouvoir de nuisance

Le Figaro il y a 1 h

Il aurait commandité plus de 150 meurtres, l’ancien parrain de la mafia sicilienne est mort

Nice-Matin il y a 9 h

Italie: décès du «parrain des parrains» de la mafia sicilienne, Totò Riina

RFI il y a 6 h

Mort de Toto Riina : le parrain de la mafia aurait pu être libéré

Linternaute.com il y a 2 h

Trois choses à savoir sur Toto Riina, l’ancien parrain de la mafia sicilienne, mort à 87 ans

Franceinfo il y a 6 h

Qui était « Totò » Riina, le parrain des parrains siciliens

L’Obs il y a 5 h

Zimbabwe, plan tabac au cinéma, mort de Toto Riina : l’essentiel de l’actualité à la mi-journée

Libération il y a 5 h

Salvatore Riina, parrain de la mafia sicilienne, est décédé

Franceinfo il y a 40 min

Toto Riina, la mort du parrain des parrains

Le Point il y a 49 min

Mort du mafioso italien notoire «Toto» Riina à 87 ans

Le Devoir il y a 7 min

Décès de Toto Riina, ancien chef de la mafia sicilienne

Franceinfo il y a 5 h

Parrain violent et redouté, qui était Toto Riina, l’ex-chef de Cosa Nostra ?

L’Union il y a 21 min

La rocambolesque arrestation d’un des lieutenants du parrain de la mafia sicilienne à Isola 2000 dans les années 90

Nice-Matin il y a 6 h

Mort de Totò Riina, l’“indomptable” parrain de Cosa Nostra

Courrier International il y a 4 h

Italie : Toto Riina, l’ancien chef suprême de la mafia sicilienne est mort

Minutenews.fr il y a 6 h

Toto Riina, ex-chef suprême de la mafia sicilienne, est mort

Atlantico.fr il y a 5 h

Mort de Toto Riina, l’ancien parrain de Cosa Nostra

Le Parisien il y a 9 h

Toto Riina, ancien parrain de Cosa Nostra est mort, mais pas la mafia

VOA Afrique il y a 2 h

L’ancien parrain de la mafia Totò Riina n’aura pas d’obsèques publiques

La Croix il y a 3 h

Les funérailles de Toto Riina dans la plus grande discrétion

Boursorama il y a 3 h

Mort de Toto Riina, l’ancien chef suprême de la Mafia

BFMTV.COM il y a 10 h

L’ancien chef de la mafia sicilienne Toto Riina est mort

Yahoo Actualités il y a 10 h

Le journal de 6h30 : Toto Riina, ancien chef suprême de la mafia italienne, est décédé

RTL.fr il y a 10 h

La pieuvre sicilienne pleure la mort de son parrain

Yahoo Actualités il y a 7 h

Toto Riina, ex-chef suprême de Cosa Nostra, est mort

CNEWSMatin.fr il y a 11 h

Toto Riina, le parrain de la mafia

L’Echo il y a 7 h

Toto Riina, l’ancien chef suprême de la mafia sicilienne, est mort

RTL info il y a 11 h

Mafia: il était le « parrain des parrains », Toto Riina est mort à l’âge de 87 ans

Le Nouvelliste il y a 10 h

Mort de l’ancien chef suprême de Cosa Nostra « Toto » Riina

Boursier.com il y a 4 h

000000000000000000000000000000000000000000000

Al menos 380 kilos de cocaína, avaluados en 1.000 millones de pesos, fueron incautados en la vía que de Buenaventura conduce a Buga a la altura del kilómetro 63 en el sector del peaje de Loboguerrero.

Las autoridades informaron que el cargamento estaba camuflado en el doble piso de un tractocamión, el cual fue inspeccionado por agentes Antinarcóticos.

leer mas: http://www.wradio.com.co/noticias/regionales/incautan-camion-con-380-kilos-de-cocaina-en-la-via-buenaventura/20171117/nota/3640081.aspx

000000000000000000000000000000

Disney C. y Yanina R., futbolistas de la liga de Santa Cruz, Bolivia, fueron detenidas el jueves en un operativo realizado por la Secretaría Nacional Antidrogas (Senad). En poder de las dos fue hallado un horno esterilizador que contenía más de dos kilogramos de cocaína.

El operativo se realizó este jueves a las 9:00 en la Terminal de Ómnibus de Asunción. Disney de 21 y Yanina de 25 años se trasladaban al puesto de Correos Paraguayos con un paquete que llamó la atención del personal de seguridad.

leer mas: http://www.erbol.com.bo/noticia/seguridad/17112017/dos_futbolistas_bolivianas_caen_con_cocaina_en_paraguay

000000000000000000000000000

Se trataba de un ciudadano boliviano que llevaba 11 kilos de cocaína en Jujuy. La droga estaba escondida en el interior de los palos de golf que guardaba en su Renault Duster.

La persona, que trabajaba como remisero, salió de La Quiaca y se dirigió hacia San Salvador, pero fue obligado a parar en el camino.

leer mas: https://tn.com.ar/policiales/encontraron-11-kilos-de-cocaina-ocultos-en-palos-de-golf-en-jujuy_834926

0000000000000000000000000000000000000

Mardi 14 novembre 2017, les agents de la brigade des douanes de Périgueux ont découvert 248 kg de cannabis à l’intérieur d’un transformateur électrique transporté par camion depuis le Portugal.

Vers 15h30, alors qu’ils sont en contrôle sur l’Autoroute A89 dans le sens Bordeaux-Lyon, les douaniers interceptent un ensemble routier immatriculé en Bulgarie avec deux personnes à bord, transportant deux transformateurs électriques.

Les agents font intervenir deux chiens anti-stupéfiants, qui marquent un vif intérêt au niveau d’un des deux transformateurs.

Les douaniers décident alors de procéder à un examen approfondi du transformateur.

Après le démontage des têtes isolantes en porcelaine présentes sur le haut du transformateur, les douaniers insèrent une caméra endoscopique et aperçoivent des sacs en plastique. Une forte odeur caractéristique du cannabis se dégage du transformateur.

Le chargement est alors transféré à la brigade, pour procéder à l’ouverture complète des deux transformateurs, qui nécessite l’utilisation d’outils adaptés : meuleuse à disque, pied de biche et masse.

Du premier, ils extraient 14 sacs, contenant un total de 64 kg de résine et 184 kg d’herbe de cannabis. Le second s’avère vide.

Sur instruction du Procureur de la République de Périgueux, les deux infracteurs ont été remis aux services de police judiciaire de Bordeaux.

Contact presse

source: Douane Française

000000000000000000000000000000000000000

L’opération de police a tourné au vinaigre.

A Détroit (Michigan), pour mettre fin à un trafic de drogue, des policiers du commissariat du 12e Precinct (subdivision d’une ville aux Etats-Unis) ont décidé de se faire passer pour des vendeurs de stupéfiants afin d’arrêter de potentiels acheteurs. Mais leur technique n’a vraisemblablement pas eu l’effet escompté.

Postés à un endroit stratégique de la ville, un quartier connu pour être une plaque tournante de la drogue, les policiers ont vu des personnes s’approcher d’eux. Seulement voilà: les acheteurs étaient eux aussi des policiers sous couverture. Ils appartenaient au commissariat du 11e Precinct et inversement, ils se faisaient passer pour des acheteurs pour arrêter des potentiels dealers.

Mais au lieu de comprendre la situation et d’en rire, les policiers du 12e Precinct ont arrêtés ceux du 11e pensant visiblement qu’ils étaient réellement des acheteurs et ce, malgré leurs protestations. Et l’affaire ne s’est pas arrêtée là puisqu’ils ont également mené un raid contre une supposée planque des acheteurs, une opération qui n’a encore une fois mené à rien: ils se sont retrouvés à la base secrète des policiers du 11e Precinct.

lire la suite:

http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/des-policiers-se-font-passer-pour-des-vendeurs-de-drogue-pour-arreter-des-acheteurs-operation-bagarre-violence

000000000000000000000000000000000

Procès surréaliste cette semaine à Paris.

Le secrétaire général du syndicat UNSA DOUANES était traduit en justice suite à une plainte pour diffamation de l’ancienne directrice générale, Hélène Crocquevieille*, exfiltrée depuis de la DGDDI pour diriger un corps d’inspection à Bercy….alors même que la DNRED se trouve toujours dans l’œil du cyclone judiciaire.

Les faits remontent au mois d’août 2015, et plus précisément à la tentative d’attentat terroriste dans le train Thalys Amsterdam-Paris en date du 21 août 2015.

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_train_Thalys_le_21_ao%C3%BBt_2015)

Le syndicat UNSA Douanes avait fait parvenir à cette occasion un courrier au Premier Ministre Manuel Valls le 26 août 2015  dénonçant l’absence annoncée du ministre de tutelle des douanes à la réunion qui devait se tenir le samedi 29 août à Paris (Les ministres européens de l’Intérieur et des Transports des pays frontaliers à la France devaient se rencontrer à Paris pour évoquer la sécurité dans les transports ferroviaires).

Dans ce courrier au Premier Ministre le syndicat UNSA DOUANES dénonçait

« Cette absence – qui prolonge le silence perpétuel de la direction générale des douanes sur son action concrète et sa compétence pour lutter contre le terrorisme et les grands trafics assurant son financement – était jusqu’à ce jour inadmissible ; elle est désormais coupable. »

Une polémique s’est alors installée entre le syndicat UNSA DOUANES et la direction générale des douanes sur la présence (ou pas) de la directrice générale à cette réunion ministérielle.

En réaction a un article mis en ligne le 31 août 2015 sur le site internet de la douane annonçant la participation de la directrice de la DGDDI à cette réunion, le syndicat UNSA DOUANES  a donc rédigé, le 1er septembre 2015, un tract au ton humoristique et moqueur, remettant en cause la réalité de l’information.


La Directrice Générale à la réunion les ministres de l’intérieur sur la sécurité dans les transporteurs frontaliers
C’est sous ce titre trompeur que nos bonimenteurs de la DG tentent de masquer leur incurie.
C’est vrai, là ou il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir….mais là ils font fort.
Rappelez vous, il y a quelques jours nous avons lancé un «avis de recherche» pour tenter de savoir ou se trouvait notre Directrice générale. Nous allons devoir continuer à chercher car visiblement elle n’est pas sur la photo avec l’ensemble des participants à cette réunion du 29 août dernier.
Nous ne sommes plus à un mensonge près, mais tenter de nous faire croire que la Directrice générale a assisté à la réunion des Ministres de l’Intérieur sur la Sécurité dans les transports ferroviaires frontaliers, c’est un peu comme essayer de nous convaincre qu’il fait moins 30° au cœur du Sahara en pleine journée…
Alors en lisant la «dépêche» du BIC (Bureau Information et communication dirigé alors par Serge Pucetti ), on s’aperçoit qu’en réalité la douane a participé à une réunion interministérielle à Matignon préparatoire à la «vraie» réunion des Ministres…cette réunion ayant eu lieu le jeudi 27 août précédent.
Et, nul doute que les hiérarques de la rue des deux communes (siège de la DG de la Douane française) auraient pris connaissance du compte rendu par la presse si la veille le syndicat UNSA DOUANES n’avait pas envoyé un courrier au Premier Ministre Manuel Valls, dénonçant l’absence perpétuelle de l’administration des douanes.
Certes, nous ne sommes plus à une tromperie et une manipulation près, mais ces tentatives désespérées pour se justifier sont pathétiques. Ce matin c’est donc plus un sentiment de pitié que de colère qui nous anime…C’est en effet avec tristesse que nous voyons nos « dirigeants » se comporter comme de vulgaires petits escrocs
essayant de nous vendre une «tambouille» plus qu’indigeste.
La douane mérite mieux que çà, beaucoup mieux! Et nous, nous aimons la douane, alors nous ne supportons plus cette politique de destruction systématique de notre administration. Nous n’entendons pas être vos complices dans cette entreprise et nous continuerons à le dénoncer.

C’est ce tract qui vaut donc à Vincent Thomazo, le secrétaire général de l’UNSA DOUANES d’être renvoyé devant le Tribunal pour diffamation non publique.

Après avoir été renvoyée deux fois l’affaire était enfin discutée ce lundi 13 novembre 2017.

Surprenant que cette audience se déroule le jour de la date anniversaire des attentats (Bataclan) ayant coûtés la vie à deux jeunes douanières, mais la maladresse séculaire de la justice n’est plus à démontrer.

Cette audience s’est déroulée en l’absence remarquée de Madame Hélène Crocquevieille.  Si celle-ci avait été présente peut être aurait-elle apportée des éléments pour défendre sa thèse, démontrer la pertinence de sa démarche et peut-être répondre aux nombreuses questions que je souhaitais lui poser sur la gabegie dans l’affaire du renouvellement de la flotte des avions King Air entre autres (FRANCE (Direction générale de la Douane): au royaume de la voltige aérienne, les DG ne pourraient pas être « chef d’escadrille »).

La défense s’est attachée à démontrer le caractère non diffamatoire du tract mis en cause, d’autant que à différentes reprises, par voie de presse ( le Figaro du 5 septembre 2015, l’Express du 14 septembre 2016), le cabinet de Bernard Cazeneuve, alors Ministre de l’intérieur, a confirmé les propos du syndicat UNSA DOUANES.

°°°°

L’affaire a été mise en délibéré au 15 janvier 2018.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

*DOUANE FRANÇAISE: l’ex DG Hélène Crocquevielle est une facétieuse!

000000000000000000000000000

Saisie de 2.123 kilos de cocaïne en face des côtes de Punta Ají.

La cocaïne était en route pour le ‘Centroamérica’ à bord d’une embarcation de type ‘cigarette’, propulsée par trois moteurs de 250 cv. Les trois colombiens à bord ont été arrêtés.

Source: Armada nacional

Jammu, 16 novembre

Les agents du NCB ont arrêté et contrôlé une voiture de luxe près de Purmandal Morh.

Après avoir fouillé le véhicule et trouvé 35 kilos de charas, les agents du NCB ont arrêté les deux jeunes Kashmiris à bord du véhicule.

Source: UNITED NEWS of INDIA