Archives de 26 novembre 2017

Leer

http://www.elmundo.es/cronica/2017/11/03/59f6146346163f275c8b4587.html

REPORTAGE – Le Maroc reste le premier producteur mondial de haschich. Près de 50.000 hectares sont consacrés à cette culture et le commerce illicite rapporte en moyenne 10 milliards d’euros par an aux réseaux mafieux.

De notre envoyé spécial à Ketama (Nord du Maroc)

À Ketama, capitale du haschich, on se couche tard. Le trafic nocturne est soutenu sur les routes de montagne qui serpentent dans les nuages à plus de 1500 mètres d’altitude, entre les sapins et les champs de kif du grenier à cannabis de l’Europe et de la France. À l’Hôtel Tidghine, on ne sert pas d’alcool. À la réception de l’établissement quatre étoiles, une équipe de voyageurs discrets et bien mis, en provenance des Pays-Bas, se hâte de prendre les clés et de gagner les chambres.

À Ketama, bourgade hors-la-loi, on se lève tard. Le matin, l’unique consommateur de la terrasse du Café Dahdoun sirote son café en se roulant sa première cigarette de haschich. La rue principale au bitume défoncé ne s’anime pas avant midi. Ketama vit et respire au rythme de la drogue.

LIRE la suite

http://www.lefigaro.fr/international/2016/10/06/01003-20161006ARTFIG00311-ketama-ville-hors-la-loi-du-rif-et-grenier-a-haschich-de-l-europe.php

Monsieur Digby est une sorte d’alchimiste qui transporte dans un sac en tissu jusqu’à huit différents types de haschisch.

Chacun avec un nom et une description technique.

Il y a des plus sombres et plus jaunâtres. Certains laissent l’esprit anesthésié après quelques bouffées et d’autres provoquent un rire contagieux. Il les a pris de différentes plantations de cannabis dans les montagnes de la Cordillère du Rif, au nord du Maroc.

Mister Digby s’appelle le Gandalf bleu.

C’est le surnom qui a été mis sur la chaîne de cannabis Youtube 420weedTV parce qu’il ressemble au personnage de Tolkien. Il porte toujours une djellaba bleue et a une longue barbe et des cheveux blancs. Il marche courbé et avec l’agilité d’un lièvre dans les montagnes. Il est né il y a 65 ans à Shrewsbury, une petite ville du Royaume-Uni à la frontière du Pays de Galles. Mais il vit depuis 44 ans parmi les indigènes du temple du haschisch, la région de Ketama (officiellement Issaguen).

Ici, les barons de la drogue et les cultivateurs de cannabis vivent dans le pays qui exporte le plus de haschich dans le monde, devant l’Afghanistan, avec plus de 40 000 tonnes par an. Et la majorité de cette production traverse l’Espagne, la grande porte d’entrée de l’Europe de cette substance.

Le SVA de la Douane espagnole et la Guardia civil n’interceptent qu’une infime partie des tonnages exportés. Gandalf le sait bien parce que, parmi ses métiers variés, l’un d’eux était de porter des ‘œufs de hasch’ dans la péninsule.

« Dans les années 80, la qualité était meilleure et la culture plus choyée. Maintenant que la demande augmente et que la production continue, le résultat est pire. Et à la suite de l’envol de la demande les paysans ont laissés leurs champs de pommes de terre et de maïs pour y planter du haschich », explique l’Anglais.

Il y a très peu de personnes qui peuvent mieux que Gandalf nous escorter depuis Tanger jusqu’au coeur du Rif et connaître tout l’univers complexe qui gravite autour du business mondial du hachis.

Lire le reportage en castillan sur:

Ketama, la tierra donde crece el hachís de la mano de ‘Gandalf’ | Cronica Home | EL MUNDO

Les autorités carcérales d’un pénitencier d’Innisfail, en Alberta, ont confisqué l’équivalent de 495 320 $ en drogue, le 14 novembre dernier. Le personnel de la Bowden Institution a été surpris par la récolte qu’il a réalisée. «Parmi les objets interdits ayant été saisis, on retrouve de la méthamphétamine et du THC. Au total, la valeur en établissement des objets saisis est évaluée à 495 320 $», peut-on lire dans un communiqué de Service correctionnel Canada publié vendredi. LIRE la suite http://www.journaldemontreal.com/2017/11/25/une-valeur-de-pres-de-500-000-importante-saisie-de-drogue-dans-une-prison-albertaine