Archives de 11 janvier 2018

La Policía Antinarcóticos reportó el hallazgo y destrucción de un laboratorio de cocaína ubicado en la vereda La Cejita, en jurisdicción del municipio la Concepción (Antioquia). Según las autoridades, el laboratorio tenía la capacidad de producir dos toneladas de cocaína al mes y estaba avaluado en 630 millones de pesos, y sería propiedad de la organización delincuencial conocida como ‘Los Chatas’. “El estupefaciente era acopiado y posteriormente enviado a la zona costera del Urabá para su envió a Centroamérica y Europa”, dijo la Policía. Durante el operativo se logró la destrucción de 12 estructuras fabricadas en madera y plástico y se incautaron 71 kilos de cocaína, 5786 galones de insumos líquidos y 5200 kilos de insumos sólidos. Fuente: El Universal

Un duro y nuevo golpe le asestó a las redes del narcotráfico la Dirección de Antinarcóticos de la Policía tras la incautación de media tonelada de cocaína que estaba camuflada en un cargamento de platanitos fritos y tendría como destino el puerto de El Havre en Francia.

La operación inició desde el comienzo de esta semana y se concretó la mañana del pasado miércoles cuando efectivos de la Compañía Antinarcóticos de Control Portuario de Cartagena efectuaron la rigurosa inspección en el Puerto Marítimo. Los policías descubrieron un contenedor, que contenía 465 cajas repletas de platanitos fritos, con paquetes rectangulares, los cuales resultaron ser de clorhidrato de cocaína.

Leer

https://www.elheraldo.co/bolivar/entre-platanitos-fritos-transportaban-media-tonelada-de-cocaina-en-cartagena-446542

Mas

http://hsbnoticias.com/noticias/judicial/en-cartagena-cayo-media-tonelada-de-cocaina-que-se-iba-exp-381880

La detención se hizo en dos operaciones.

En la primera se interceptó una lancha con 651 kilogramos cuando navegaba en la provincia panameña de Veraguas (Panamá) y, la segunda, en un allanamiento a una vivienda en Tumaco, donde las autoridades decomisaron 376 kilogramos.

Leer mas

https://www.elespectador.com/noticias/judicial/armada-nacional-incauta-una-tonelada-de-cocaina-en-el-pacifico-articulo-732811

Le dossier a été transmis dans une autre juridiction… à Bordeaux, pour un enterrement peut-être!

°°°°°°°°°°°°°°

Côté OCRTIS François Thierry, parti d’abord à l’anti-terrorisme, a perdu au passage son habilitation d’OPJ (FRANCE (Affaire François Thierry): l’ex patron de l’OCRTIS n’est plus OPJ). Aujourd’hui il occupe un poste administratif dans une structure rattachée à la place Beauvau! Il rumine et reconnaît chaque jour que les guerres entre services* sont pénalisantes pour l’ atteinte des objectifs fixés à ces derniers.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Côté DNRED Après les exploits du Bd Exelmans et tout ce qui en a découlé. .. Suicide, cagnotte, magouilles etc, etc, le départ de Jean Paul Garcia, est arrivée aux manettes Corinne Cleostrate dont le silence actuel n’a d’égal que sa connaissance des turpitudes de la DNRED. Sa proximité avec le DG Rodolphe Gintz comme c’était déjà le cas avec François Mongin, Jérôme Fournel et Hélène Crocquevieille laisse à penser qu’au niveau de la DG, on savait!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Côté Sofiane Hambli Ses informations connues par de nombreuses DIPJ (Versailles, Paris, Bordeaux, Rennes, Lille, Dijon, Lyon, Marseille, Strasbourg), par la DGSI, la DGSE, des services étrangers (Angleterre, Belgique, Espagne et Maroc) qui ont permis tant de résultats ont été passées par pertes et profits. Sa participation aux opérations « Myrmidon » initiées en 2010 par L’OCRTIS comme à l’opération « Janissaire » était bien réelle. Il bénéficie aujourd’hui des meilleurs services de l’administration pénitentiaire et son rôle auprès de François Thierry est oublié. Il est aujourd’hui dans un épouvantable merdier.

°°°°°°°°°°°°°°°

Tout ça pour quel résultat? La drogue arrive massivement sur nos territoires et nos grands services qu’étaient la DNRED et L’OCRTIS sont en roues libres attendant des jours meilleurs!

Les magistrats, quant à eux, ne reconnaîtront jamais la connaissance qu’ils avaient des opérations menées suite aux informations transmises par Sofiane Hambli. Vive la France!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

* Guerre » des services

L’affaire avait éclaté en octobre 2015 après la saisie par les douanes de 7 tonnes de cannabis dans le 16ème arrondissement de Paris, issues en réalité de la livraison supervisée par l’Ocrtis. Une illustration de la « guerre » qui se joue entre les différents services des douanes, de la gendarmerie et de la police, chacun menant ses opérations de son côté.

Opération exceptionnelle. Plusieurs sources policières d’Europe 1 assurent qu’il n’y a jamais eu volonté de cacher quoi que ce soit aux magistrats. Si tout n’a pas été dit, c’est qu’elle ne savait pas tout : ni la quantité exacte, ni les destinataires. C’était justement le but de cette opération exceptionnelle, une première en Europe : « mettre en œuvre pour la première fois en ­Europe une logistique complète d’importation de stupéfiants pour éradiquer plusieurs réseaux d’acheminement en un seul dossier judiciaire », comme l’indique une note datée du printemps 2015, publiée par Libération. Cette opération exceptionnelle devait alimenter plusieurs réseaux en région parisienne mais aussi à Nantes, Mulhouse, dans le Nord…

Enquête en cours. L’Inspection générale de la police nationale a été saisie d’une enquête. Pour l’instant, le chiffre de 40 tonnes n’est pas confirmé de source judiciaire, c’est Libération qui l’avance. Les sources policières d’Europe 1 affirment que c’est matériellement impossible de mettre autant de drogue dans un seul camion. Pour finir, un détail révélateur du fossé qui se creuse entre police et justice : le numéro 2 de l’Ocrtis est un ancien magistrat antiterroriste devenu commissaire. Réflexion d’un de ses anciens collègues : « il n’y a rien de pire qu’un magistrat qui devient commissaire, il sait présenter les choses. »


https://youtu.be/neDnpgZPPvY

0000000000000000000000000000

The Failed War on Drugs

Publié: 11 janvier 2018 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

The war on drugs in the United States has been a failure that has ruined lives, filled prisons and cost a fortune.

It started during the Nixon administration with the idea that, because drugs are bad for people, they should be difficult to obtain. As a result, it became a war on supply.

As first lady during the crack epidemic, Nancy Reagan tried to change this approach in the 1980s. But her “Just Say No” campaign to reduce demand received limited support.

Over the objections of the supply-focused bureaucracy, she told a United Nations audience on Oct. 25, 1988: “If we cannot stem the American demand for drugs, then there will be little hope of preventing foreign drug producers from fulfilling that demand. We will not get anywhere if we place a heavier burden of action on foreign governments than on America’s own mayors, judges and legislators. You see, the cocaine cartel does not begin in Medellín, Colombia. It begins in the streets of New York, Miami, Los Angeles and every American city where crack is bought and sold.”

Read more

https://mobile.nytimes.com/2017/12/31/opinion/failed-war-on-drugs.html?smid=tw-share&referer=https://t.co/NB67Zm2sMx

ÉTATS-UNIS: le procès d’« El Chapo » reporté

Publié: 11 janvier 2018 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Le juge a choisi de décaler l’audience du narcotrafiquant à septembre pour que davantage de jurés potentiels soient disponibles.

LIRE

http://mobile.lemonde.fr/ameriques/article/2018/01/11/le-proces-d-el-chapo-reporte_5240076_3222.html?xtref=

Le GIGN est intervenu ce mercredi, 10 janvier 2018, dans le quartier de Beaubreuil à Limoges. Opération dans le cadre d’une enquête sur un trafic de stupéfiants. Deux hommes, dont l’un est soupçonné d’être à la tête d’un réseau, ont été interpellés. De la drogue et des armes ont été saisies.

LIRE la suite https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/limoges/operation-du-gign-limoges-deux-interpellations-armes-drogue-saisies-1398625.html

Un véritable coup de filet
Après plusieurs semaines d’enquête menée conjointement par la brigade de recherche de Bagnères-de-Bigorre et la communauté de brigades de Vignec, une douzaine de personnes ont été interpellées.
Selon le communiqué de la gendarmerie, « cette opération a été menée par l’ensemble des militaires de la compagnie de Bagnères, appuyé par de nombreux gendarmes du groupement de gendarmerie des Hautes-Pyrénées et des groupements limitrophes, à l’aide de maîtres de chiens spécialisés en stupéfiants ».
D’importantes quantités d’herbe de cannabis, et de cocaïne ont été saisies.

Lire la suite

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/hautes-pyrenees/tarbes/hautes-pyrenees-important-reseau-trafiquants-cocaine-demantele-1398953.html

Plus

https://www.ladepeche.fr/article/2018/01/11/2719372-vaste-reseau-trafic-cocaine-demantele-vallee-aure.html

Les forces de sécurité de l’Aéroport International de Beyrouth ont procédé à l’arrestation d’un individu détenteur d’un faux passeport diplomatique d’un état africain le désignant consul honoraire de ce pays et transportant de la drogue, a-t-on appris ce mercredi.

Selon le Ministère de l’intérieur, aucune accréditation diplomatique n’a été accordé au suspect désigné par les initiales Aa.A. au Liban.
Le procureur militaire Pierre Germanos aurait par ailleurs mis en examen, outre l’individu se prévalant d’une qualité de Consul Honoraire, 2 officiers des FSI dont un premier sergent et un officier, sans donner plus de précision.

LIRE la suite

https://libnanews.com/liban-faux-passeport-diplomatique-faire-passer-de-drogue/

Six prévenus âgés de 20 à 30 ans, deux Cadurciens et trois Toulousains, ont été jugés, ce mercredi, au tribunal correctionnel de Cahors dans le cadre d’une comparution immédiate pour trafic de drogue. Une audience marquée par la présence de gendarmes en nombre. Des proches des mis en cause étaient également présents.

Lire la suite

https://www.ladepeche.fr/article/2018/01/10/2719001-cahors-deux-cadurciens-trois-toulousains-ecroues-trafic-cocaine-heroine.html