BLANCHIMENT (Opération Cedar): Saad Hariri et le Hezbollah cités dans une affaire de blanchiment d’argent

Publié: 15 janvier 2018 dans INFOS

SILENCE du TRACFIN

Des médias français ont révélé, dimanche, le démantèlement d’un réseau de blanchiment de l’argent de la drogue de Colombie, via des intermédiaires libanais en Europe.

Le Hezbollah et le nom de la famille Hariri apparaissent dans l’enquête.

Opération Cedar.

Ce nom, digne d’un opus de James Bond, est celui d’une affaire qui traite d’un vaste réseau de blanchiment d’argent, qui s’étend de la Colombie au Liban, d’où la référence au cèdre, emblème du pays, avec notamment pour plaque tournante, la France.

Ce réseau mêle des narcotrafiquants colombiens et des intermédiaires libanais, dont certains sont soupçonnés d’être téléguidés par le Hezbollah. Même le nom de la puissante famille libanaise Hariri, dont celui de l’ancien Premier ministre Saad Hariri, apparaîtrait dans la vaste enquête de police.

Un système tentaculaire, de la Colombie jusqu’au Liban

Ce réseau tentaculaire a été mis au jour par les services de la DEA, l’agence fédérale antidrogue américaine, et les agents français de l’Office central pour la répression de la grande délinquance (OCRGDF), au terme d’un an d’enquête, dont les contours ont été dévoilés par le Journal du Dimanche et le Parisien dimanche 24 avril.

L’organisation reposait, depuis plusieurs années, sur l’action d’intermédiaires qui achetaient avec l’argent généré par des narcotrafiquants colombiens en Europe des voitures haut de gamme (des 4×4 et des berlines) et des montres grand luxe, pour des montants allant jusqu’à un million d’euros, qu’ils expédiaient ensuite au pays du Cèdre pour qu’elles y soient revendues et ainsi permettre de récolter l’argent « propre ».

Des sommes colossales – 13 millions d’euros en 2015 – étaient ensuite transférées à qui de droit en Colombie, selon une règle de compensation, par des relais libanais en Amérique du Sud. D’autres transferts d’argent se faisaient directement, physiquement par des passeurs, depuis Paris notamment, jusqu’à Beyrouth.

Un système qui profite au Hezbollah, selon Washington

Début 2015, une information judiciaire a été ouverte et confiée au juge Baudoin Thouvenot.

LIRE la suite

http://m.france24.com/fr/20160425-operation-cedar-liban-hariri-hezbollah-affaire-blanchiment-argent-drogue

Des écoutes judiciaires visant un réseau de blanchiment d’argent de la drogue permettent de retracer plusieurs remises d’argent liquide à l’avocat de la famille du premier ministre libanais à Paris. Mais l’enquête a été stoppée net.

Lire la suite:

https://www.mediapart.fr/journal/france/221217/cedar-l-affaire-de-blanchiment-qui-embarrasse-le-clan-hariri

Publicités
commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s