Archives de 23 janvier 2018

NAKHON PHANOM – Les forces de sécurité thaïlandaises ont saisi 11,1 millions de comprimés de méthamphétamine et arrêté un ressortissant laotien sur les bords du Mékong dans le district de Tha Uthen, dans la province de Nakhon Phanom, lundi soir.

Les forces de sécurité ont été divisées en quatre groupes et ont patrouillé le long du Mékong – Photo Thai PBS

Suite à un renseignement informant qu’un important transport de drogue devait passer sur Mékong à travers le district de Tha Uthen, des douzaines d’officiers de la patrouille de la rivière Mékong, des policiers de la police des frontières et des troupes de la force de Suranaree ont été mobilisés pour intercepter ce transport de drogue.

Les forces de sécurité ont été divisées en quatre groupes et ont patrouillé le long de la frontière poreuse, tandis que les patrouilleurs de la Marine naviguaient sur le Mékong pour y rechercher des bateaux suspects.

Les autorités thaïlandaises montrent que 11,1 millions de comprimés de méthamphétamine ont été saisis dans la province de Nakhon Phanom. – Photo Thai PBS –

Vers 19 heures, lundi soir, un bateau avec environ 20 hommes à bord s’est approché d’une jetée à Ban Na Nong Bok, Tambon Chaiburi, des agents de sécurité qui attendaient dans l’obscurité sur la rive se sont alors précipités vers le navire, forçant la plupart des hommes, à sauter dans la rivière et s’éloigner à la nage. Seul un ressortissant lao qui ne savait pas nager, est resté à bord, et a été arrêtée.

Suite à l’interdiction des drogues dans les provinces du nord limitrophes du Myanmar, les narcotrafiquants ont dû réorienter leurs trafics à travers le Laos et le nord-est de la Thaïlande.

Source:

BANGKOK, 23 janvier – Des narcotrafiquants ont tenté de faire passer un chargement de 300 kg de méthamphétamine, cachés parmi des centaines de pastèques dans un camion .

Le camion transportait les produits agricoles lorsqu’il a été arrêté à un poste de contrôle de la police à Nakhon Ratchasima, au nord-est de la Thaïlande, il y a deux jours.

La police a arrêté trois hommes qui se trouvaient dans le véhicule, en rapport avec la saisie.

Le chef du Bureau de la répression des stupéfiants (NSB), le général Gen Sommai Kongvisaisuk, a déclaré que la drogue, estimée à des centaines de millions de bahts, était destinée au sud de la Thaïlande, où elle devait être introduite clandestinement en Malaisie.

Source:

GHANA: four persons remanded for dealing in narcotics

Publié: 23 janvier 2018 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Accra, Jan. 23, GNA – An Accra Circuit Court on Tuesday remanded four persons for supply and use of narcotic drugs without lawful authority.

They are; Barikisu Abubakari, trader; Daniel Senanu, mason; Sanusi Issah, craftsman; and George Ofori Duodu, sculptor. They would reappear on February 7.

Read more

http://www.ghananewsagency.org/human-interest/four-persons-remanded-for-dealing-in-narcotics-127763

Un rapport préconisant une contravention en cas de consommation de drogues sera examiné mercredi en commission des Lois. Entretien avec son coauteur.
Propos recueillis par Hugo Domenach

Selon Robin Reda (LR), malgré une législation très répressive sur le papier, la France est championne d’Europe de la consommation de cannabis.

Ce mercredi, un rapport parlementaire commandé par le gouvernement sera examiné en commission des Lois. Il préconise une sanction financière en cas de consommation de stupéfiants, quels qu’ils soient. Le député LR de l’Essonne, Robin Reda, qui en est le coauteur avec son collègue Éric Pouillat (LREM), explique au Point.fr comment il est parvenu à ses conclusions. Et déplore que le gouvernement n’aille pas plus loin, notamment sur la question de la prise en charge des usagers de drogue.

Entretien.

Le Point.fr : Quelle est votre expertise sur la question des drogues ?

Robin Reda : Je ne revendique pas d’être un expert sur les drogues. Je ne me suis pas investi sur le sujet par goût personnel pour la drogue, mais par envie de découvrir un sujet qui n’avait pas été traité. Je n’ai pas eu le sentiment qu’il y avait foule pour le faire, personne n’a voulu ouvrir la boîte à baffes. Je me suis lancé car j’y ai été confronté en tant qu’élu local (il est ancien maire de Juvisy et conseiller de la Métropole du Grand Paris, NDLR). J’ai pu observer le fléau que produisait la banalisation de ce produit.

LIRE la suite de l’entretien

http://www.lepoint.fr/politique/robin-reda-lr-sur-les-drogues-la-societe-est-plus-en-avance-que-la-classe-politique-23-01-2018-2189047_20.php

I militari hanno individuato un’auto con a bordo un cittadino marocchino noto in città per reati legati agli stupefacenti, e hanno deciso di seguirlo: l’uomo si è incontrato con una coppia di maghrebini arrivati su un’altra auto; i tre si sono poi diretti vicino a Massa, dove si sono fermati e dopo avere “trafficato” intorno alle macchine sono ripartiti in direzioni diverse. A questo punto le auto sono state fermate e “scortate” in caserma alla Spezia per controlli: nell’auto del marocchino, i cani antidroga hanno trovato 6 “panetti” di cocaina per un totale di 7 chilogrammi, che spacciati avrebbero fruttato circa 500mila euro; nell’altra auto, nascosti nelle portiere, sono stati trovati i 200mila euro che il marocchino avrebbe pagato per la droga.

 

Piu http://m.ilsecoloxix.it/p/la_spezia/2018/01/23/ASZmKsnM-cocaina_contanti_sequestrati.shtml

Les douaniers des Alpes-Maritimes ont fait une belle prise le 18 janvier dernier au péage de la Turbie. 43 kilos de cannabis étaient dissimulés dans un camion qui transportait du poisson. Le conducteur devra s’expliquer devant la justice le 7 février prochain.

Source: France3 PACA

Un rapport parlementaire sur un « assouplissement de la loi pour les consommateurs de cannabis » va être présenté, mercredi 24 janvier, en commission des lois à l’Assemblée nationale.

Serge Lebigot, président de l’association Parents contre la drogue et auteur de l’ouvrage Le Dossier noir du cannabis paru en 2013, a été auditionné le 2 octobre 2017 par la commission des lois de l’Assemblée nationale sur ce dossier de l’usage illicite de stupéfiants.

Il réagit au micro de Boulevard Voltaire à cette proposition d’assouplissement qui passerait par l’instauration de contraventions.

LIRE la suite et écouter

http://www.bvoltaire.fr/90-consommateurs-de-cannabis-rues-adolescents/

Les forces de sécurité espagnoles ont saisi 40% de la cocaïne originaire d’Amérique du Sud et près de 70% du haschisch du Maroc.

Les narcotrafiquants n’ont d’autres alternatives que de chercher des pays moins drastiques comme la Belgique et les Pays-Bas pour faire entrer les stupéfiants sur le continent européen.

La France est alors plus facilement approvisionnée au départ d’Anvers et Rotterdam.

Ces données ont été rendues publiques après la visite du ministre de l’Intérieur Juan Ignacio Zoido à la brigade centrale des stupéfiants à l’occasion de son 50ème anniversaire.

L’Espagne est «un rempart contre le trafic de drogue» et «l’efficacité de la police oblige les barons de la drogue à contourner la « barrière espagnole » en ouvrant de nouvelles voies en Europe, notamment via la Belgique et les Pays-Bas».

Par rapport à l’an dernier, les saisies de cocaïne en Espagne ont augmenté de 115%, celles d’héroïne de 88% et celle de marihuana de 55%.

Un nouveau « Modus Operandi » consiste à lancer des colis munis de dispositifs de géolocalisation depuis des navires marchands puis à les faire récupérer près des côtes par des voiliers ou des bateaux de pêche.

Dimanche, la police a rapporté une opération qui a démantelé un système de radar à l’intérieur de deux maisons de La Línea de la Concepción (Cadix), système destiné à faciliter le transporter des valises de hachisch du Maroc vers l’Espagne en échappant au contrôle de la police.

Dix personnes ont été arrêtées et 18 dossiers ont été ouverts.

Mettre des contraventions aux consommateurs de cannabis ne permettra pas de résorber le trafic. C’est l’opinion développée ce lundi dans Radio Brunet par Béatrice Brugère, ancienne juge antiterroriste, vice-procureure de la République au TGI de Paris et secrétaire générale du syndicat « Unité Magistrats Force Ouvrière ». Pour la magistrate « la réalité est la suivante »: « Ça ne marchera pas. En fait on va aller là où on ne se fait pas caillasser, là où on pourra se faire payer. Or aujourd’hui, les points chauds du trafic de cannabis c’est là où la police se fait caillasser et c’est là où on ne va pas sortir son chéquier. La réalité est là ! ». Surtout, cette mesure va faire baisser, selon elle, la prévention du cannabis et « on va entrer encore plus dans la banalisation. »

LIRE la suite et vidéo

http://rmc.bfmtv.com/emission/une-magistrate-explique-pourquoi-les-contraventions-pour-usage-de-cannabis-seraient-inefficaces-1355629.html

Vendredi, la police a interpellé un « convoi » avec trois individus près d’une habitation à Aix-les-Milles.

A la suite de ces interpellations, les forces de l’ordre ont procédé à l’arrestation d’autres membres de ce réseau de vente de stupéfiants, qui serait celui d’une cité du 14e arrondissement marseillais, à Salon et Miramas.

LIRE la suite

http://www.nicematin.com/faits-divers/55kg-de-cannabis-3kg-de-cocaine-des-armes-et-130000-euros-saisis-a-marseille-201961

ITALIA: la droga Pongo arriva a Roma

Publié: 23 janvier 2018 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Arrivata a Roma la cosiddetta droga ‘Pongo’ o hashish in crema: sostanza derivata dalla marijuana, di qualità migliore e con maggiore principio attivo del normale hashish.

Piu

http://www.adnkronos.com/fatti/cronaca/2018/01/20/droga-pongo-arriva-roma_6vJSmdFizHcyghN7bxgsXL.html?refresh_ce

Belle prise pour les douaniers sur une aire de repos de l’autoroute A7, à hauteur d’Auberives-sur-Varèze, au sud de Vienne, en Isère. La drogue était chargée à bord d’un poids-lourd dont le chauffeur espagnol a été arrêté.

L’enquête judiciaire a été confiée à la PJ de Lyon.

Source: Europe 1