Archives de 24 janvier 2018

FRANCE: la dangereuse prohibition du cannabis

Publié: 24 janvier 2018 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Loin de légaliser le cannabis, un récent rapport parlementaire préconise au contraire de continuer à le réprimer.

Une attitude qui conduit à nourrir trafic et délinquance.

« Plaisante justice qu’une rivière borne ! Vérité au-deçà des Pyrénées, erreur au-delà. » Si l’on substitue l’Atlantique aux Pyrénées, la formule désabusée de Pascal donne une bonne idée de la situation actuelle s’agissant du cannabis.

LIRE la suite

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0301193512416-la-dangereuse-prohibition-du-cannabis-2147684.php

Deux mois après avoir établi sa liste noire des paradis fiscaux, l’Europe a déjà décidé de la revoir à la baisse.

Le Panama, Dubaï et Macao sont retirés de ce classement et redeviennent très fréquentables. Le cirque de la prétendue lutte contre l’évasion fiscale continue.

LIRE la suite

https://www.mediapart.fr/journal/international/230118/paradis-fiscaux-leurope-fait-marche-arriere

Bruselas, 23 ene (PL) La policía belga informó hoy la incautación de 300 kilogramos de hachís durante una operación contra el tráfico internacional de drogas, desarrollada junto a fuerzas españolas.

Según precisó ese organismo, el decomiso tuvo lugar en la localidad de Huelva, en la comunidad española de Andalucía, y fueron arrestados varios individuos, entre ellos, un originario de Bruselas.

Leer mas

http://prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=147070&SEO=oficiales-de-belgica-y-espana-incautan-300-kilogramos-de-hachis

Des agents espagnols et italiens ont localisé Fausto Pellegrinetti dans un penthouse de luxe au numéro 9 de l’avenue Pintor Fernando Soria, à Alicante, sous une fausse identité.

Fausto Pellegrinetti avait probablement d’autres plans pour célébrer hier son 76e anniversaire à Alicante, mais la police nationale espagnole a mis fin à 25 ans de cavale en le capturant dimanche.

Ce fugitif italien, qui a utilisé une fausse identité pour éviter d’être pris et se faisait passer pour un tranquille retraité à Alicante, est entré hier en prison après avoir refusé d’être remis à son pays devant l’audience nationale, qui a ouvert quand même le processus d’extradition vers l’Italie afin qu’il purge 13 ans de prison pour trafic de drogue, blanchiment d’argent et association pour commettre un crime.

Le détenu était membre du gang Magliana basé à Rome et après son évasion d’une résidence surveillée dans une clinique privée en Italie en 1993, il aurait poursuivi en Espagne des activités de trafic de drogue et de blanchiment d’argent.

Bien que reconnu coupable d’une planque de 550 kilos de cocaïne et plus de 6000 millions de lires de blanchiment de la drogue, la police italienne a estimé que son organisation avait fait entrer 500 tonnes de cocaïne et aurait blanchi plus de 55 millions $, selon rapporté hier la Direction générale de la police.

L’arrestation de Pellegrinetti a eu lieu dimanche dernier vers deux heures de l’après-midi après deux années d’enquêtes coordonnées par la Direction Antimafia de Rome.

Ont participé à cette attestation les agents de la Brigade provinciale de la police judiciaire d’Alicante, le groupe des agents de police de l’UDYCO ainsi que des agents italiens de la Squadra mobile de Rome .

Fausto Pellegrinetti était également connu sous le nom de Franco, Enrico Longo, Franco Giulio Pennello et Dedonese, n’a opposé aucune résistance lors de son arrestation.

Pellegrinetti est un des patrons de la mafia romaine qui aurait maintenu des liens étroits avec la Camorra et avait eu trois mandats d’arrêt INTERPOL suite à la demande des autorités italiennes.

La police italienne le considère comme un mafieux historique qui entretenait une relation criminelle étroite avec le célèbre clan des Marsigliesi, Berenguer, Bellicini et Bergamelli.