Archives de 27 janvier 2018

Málaga, 27 ene (EFE).- La Policía Nacional se ha incautado de 4.703 kilogramos de hachís, dos de cocaína y 60 de marihuana, ha recuperado 16 vehículos de alta gama sustraídos y ha detenido a 48 personas por su presunta implicación en delitos de tráfico de drogas en la provincia de Málaga en seis operaciones.

Leer mas

http://www.lavanguardia.com/local/sevilla/20180127/44327405360/incautados-4700-kilos-hachis-y-dos-de-cocaina-en-seis-operaciones-en-malaga.html

0000000000000000000000000000000000000000000

Personal Naval adscrito a la Décimo Cuarta Zona Naval, con sede en Puerto Chiapas, Chiapas, aseguró 38 bultos con polvo blanco con características similares a la cocaína, frente a las costas de ese Mando Naval, informó la Secretaría de Marina-Armada de México (Semar). Indicó que el producto asegurado, que tiene un peso de 910 kilogramos, será puesto a disposición del Agente del Ministerio Público de la Federación, adscrito a la Delegación de la Procuraduría General de la República (PGR) en Tapachula, Chiapas, para la integración de la carpeta de investigación, determinar el peso ministerial y realizar las pruebas correspondientes.

Leer mas http://www.eluniversal.com.mx/nacion/seguridad/asegura-marina-mas-de-900-kilos-de-cocaina-en-chiapas

00000000000000000000000000000000000000000000000000

Asunción, 25 ene (EFE).- El « sanguinario » líder del grupo criminal brasileña Os manos, Deivid Andriel Mello, alias ‘DD’, fue capturado hoy junto a otras cuatro personas en Ciudad del Este, segunda mayor urbe de Paraguay, quien vivía oculto en el país bajo falsa identidad, según informó la Secretaría Nacional Antidrogas (Senad). La detención se produjo gracias a un operativo conjunto de las autoridades antinarcóticos paraguayas y la Policía Federal (PF) de Brasil a través de un allanamiento de la vivienda en la que residían en país suramericano, presuntamente preparando el rescate del líder del grupo criminal preso en una cárcel brasileña.

La Senad indicó que ‘DD’ « buscaba abastecerse con drogas, armas y municiones » para propiciar el rescate de Antonio Marco Braga Campos, alias ‘Chapolin’, de la penitenciaría brasileña de Charqueadas en el estado de Río Grande do Sul.

El detenido, considero como el actual cabecilla del grupo Os manos, se encontraba prófugo de la Justicia de Brasil y « es considerado uno de los más sanguinarios del grupo, tiene antecedentes por tráfico de drogas, robo agravado de bancos y es indicado como uno de responsables de los más de cincuenta homicidios realizados por la facción criminal », según la Senad. ‘DD’ será entregado a las autoridades brasileñas en las próximas horas a través del puente que une Ciudad del Este con la urbe brasileña de Foz de Iguazú. El grupo criminal Os manos está considerado « uno de los más violentas del Brasil » y con un proceder similar al Primer Comando Capital (PCC) y Comando Vermelho (CV).

Fotografía cedida por la Secretaría Nacional Antidrogas (Senad) el narcotraficante brasileño y líder del grupo criminal brasileña « Os manos » Deivid Andriel Mello (c), alias DD, quien fue detenido junto con cuatro ciudadanos brasileños más hoy, jueves 25 de enero de 2018, en Ciudad del Este, segunda mayor urbe de Paraguay. EFE/SENAD

 

FUENTE: aguasdigital.com

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

Selon les rapports, ils devront faire face à 68 accusations qui comprennent la vente de stupéfiants, la possession de drogues dangereuses à vendre, le blanchiment d’argent, les stratagèmes frauduleux et les artifices… la contrefaçon, la conduite illégale d’une entreprise et le contrôle illégal d’une entreprise.

Les accusations reposent sur une enquête menée par le FBI.

Les agents auraient trouvé de grandes quantités d’héroïne, de cocaïne et de testostérone dans une maison.

Les accusés sont également accusés d’avoir blanchi plus de 650 000 $ en espèces pour cacher leur revenu et obtenir frauduleusement des coupons alimentaires et une couverture médicale.

Source: NUEVODIA NOGALES

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Soninder Dhingra

Ce qui devait être un voyage éclair aux États-Unis avec son nouvel amoureux fortuné s’est transformé en véritable cauchemar pour Jenny Lacoursière.

La jeune retraitée des Forces armées canadiennes ne s’est jamais doutée que 94 kilogrammes de cocaïne avaient été dissimulés dans sa voiture avant qu’elle ne traverse la douane, a-t-elle assuré vendredi au procès pour importation de drogue du Montréalais Soninder Dhingra.

Selon la théorie de la poursuite, Jenny Lacoursière et Soninder Dhingra ont passé une nuit aux États-Unis, le 12 novembre 2013, puis ont traversé la frontière le lendemain avec la drogue en passant à la guérite de l’ex-douanière Stéfanie McClelland, condamnée à 11 ans de pénitencier pour une autre affaire d’importation de cocaïne.

Finalement, des complices ont récupéré la drogue dans un stationnement de Montréal.

LIRE la suite: http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201801/26/01-5151655-importation-de-cocaine-piegee-par-son-amoureux-dit-une-ex-militaire.php

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

000000000000000000000000000000000000000000000

Les deux conducteurs Polonais, respectivement âgés de 25 et 35 ans, ont été placés en retenue douanière, puis remis à la police de Fréjus.

En garde à vue au commissariat de Fréjus, ils ont été déférés ce vendredi au parquet de Draguignan.

La contrebande en bande organisée est passible de dix ans d’emprisonnement!

Source: VAR Matin

00000000000000000000000000000000000000000

Tout est parti du contrôle d’un véhicule, en octobre sur une aire d’autoroute du Rhône, avec à son bord un couple et un enfant, mais aussi « plus de 9 kilos de cocaïne » dans des caches aménagées dans l’habitacle, découverts par la brigade de surveillance des Douanes de Lyon, a indiqué la gendarmerie à l’AFP.

 

LIRE la suite https://www.lyonpremiere.com/Trafic-de-cocaine-sur-Monaco-et-Menton-deux-freres-arretes_a18288.html

0000000000000000000000000000000000000000000000000

Après des mois de tergiversations, Emmanuel Macron a enfin tranché: le fait de fumer un joint de cannabis sera bientôt passible d’une amende forfaitaire, automatique. Pour autant, ce n’est pas une dépénalisation, loin de là: les forces de l’ordre pourront toujours réclamer des poursuites judiciaires.

C’est l’option la plus droitière qu’a choisi le président, alors qu’il avait par le passé dit du bien de la dépénalisation, voire de la légalisation. Si l’on peut y voir une volonté de ne pas être accusé de laxisme par la droite, on peut également s’interroger sur l’impact de l’assouplissement des règles. Ces dernières décennies, plusieurs pays ont testé des politiques publiques entre la dépénalisation et la légalisation.

LIRE la suite

http://m.huffingtonpost.fr/2018/01/26/depenaliser-ou-legaliser-le-cannabis-le-match-des-avantages-et-des-risques_a_23344615/

Selon la police militaire de Piauí (PM-PI), la cargaison transportée par l’avion était très lourde et il n’a pas pu atteindre la destination.

Deux personnes ont été arrêtées et six sacs de cocaïne pressée ont été saisis pendant l’action.

« Deux hommes transportaient la drogue de l’état de Pará à l’état de Maranhão, mais par temps nuageux, ils ont quitté la route GPS et ont manqué de carburant, l’avion était très lourd à cause de la drogue, ils ont vu qu’ils ne pouvaient pas y arriver, entrainant l’atterrissage d’urgence », a déclaré le commandant des opérations du PM-PI, le colonel Alberto Menezes.

000000000000000000000000000000000000000000

Deux Lillois, âgés de 20 et 17 ans, sont interpellés. Dans la voiture, 2 800 euros en liquide, un peu de cannabis et neuf téléphones portables sont trouvés et dans un appartement de la rue Léom-Blum, à côté du boulevard de Metz, les policiers découvrent six kilos d’héroïne, quatre cents grammes de cocaïne et 200 000 euros en liquide!

Une information judiciaire a été confiée à un juge d’instruction de la JIRS (juridiction interrégionale spécialisée)

SOURCE: La Voix du Nord

0000000000000000000000000000000000000

Les agents du SVA (Service de surveillance des douanes) et de la « Guardia Civil » ont saisi 2.300 kilos de haschisch dans un entrepôt à Guadiaro (San Roque – Cadix), une cargaison de hachis qui avait  été débarquée sur la côte avec un bateau semi-rigide et transporté en voiture.

Deux personnes ont été arrêtées.

L’opération a commencé à l’aube du 11 janvier 2018 lorsque les moyens aériens de surveillance des douanes ont aperçu un bateau de type rigide, qui était sur le point d’accoster à une courte distance de la plage de Guadiaro.

De nombreuses personnes se sont rassemblées à ce moment-là sur la côte pour procéder au transfert des « valises » couramment utilisées pour le transport de résine de haschich et deux véhicules ont été détectés.

Une fois  les véhicules entrés dans un entrepôt à Guadiaro, les agents du SVA (surveillance douanière ) et de la « Guardia Civil » ont investi la zone et trouvé les véhicules chargés d’un nombre considérable de valises marocaines.

A l’intérieur du hangar se trouvaient  quatre véhicules  volés, notamment une camionnette de location, une voiture et les deux 4×4, chargés de 31 et 46 paquets de haschisch respectivement pour un poids total d’environ de 2 300 kilogrammes.

A l’intérieur du véhicule de tourisme, il avait aussi un fusil d’assaut avec chargeur et des balles de calibre 5,56 mm.

C’est le tribunal d’instruction de San Roque (Cádiz) qui est en charge de l’affaire.

SVA: signalement au (00 34) 900351378

00000000000000000000000000000000000000000000000