Archives de 28 janvier 2018

7509153_140fa1ba-fc7c-11e7-8d7f-31aac5cfcdea-1_1000x625

De l’aveuglement puis de l’indifférence et maintenant de l’impuissance.

Des conducteurs de métro, sur la ligne 12 – la ligne 4 sera bientôt victime de la même abstention – ne s’arrêtent plus à certaines stations parce que drogués et marginaux s’y sont installés et font craindre le pire (Le Parisien, Bd Voltaire).

Je sais bien qu’il n’est pas de bon ton de se plaindre d’un phénomène social et humain surtout lorsqu’on a la chance de ne pas le subir quotidiennement. Il n’empêche que je n’appartiens pas au Paris bobo qui porte un regard distancié, faussement navré et s’émeut pour d’autres choses : celles que la modernité confortable décrète prioritaires ; celles que l’humanisme chic déclare dignes de miséricorde, comme la cause des migrants aimés de loin et en bloc.

Tout de même j’ai été capable au fil de temps de constater, ici ou là, les dégradations, les dérives, les risques de violence, le paroxysme d’une « liberté d’importuner » et que comme un lâche j’ai conclu que si je tirais mon épingle du jeu, je n’avais pas à me plaindre.

Je songe à toutes ces catégories de citoyens modestes qui sont confrontées chaque jour à des clochards, vendeurs d’objets volés ou de faux papiers, drogués et prostituées, et qui n’ont pas d’autre choix que de se dire que Paris change, que la municipalité s’en moque et que surtout il faut continuer à avoir le sourire parce que dénoncer ne serait pas progressiste.

Il y a des poches de menaces, des zones de transgression, des sphères de comportements inquiétants, comme le débridement d’une population souterraine qui estime avoir tous les droits puisque tenter de la normaliser ou de la sanctionner serait offenser sa misère réelle ou exhibée.

Une politique officielle se déroule au grand jour, des structures vont se créer, une police de sécurité du quotidien et autres manifestations de bonne volonté mais en dessous c’est une autre existence qui s’agite, prend de l’ampleur et, dans ses ombres et ses replis, échappe à ceux qui tenteraient de la maîtriser même s’ils en avaient la velléité.

On ressent de plus en plus, contre les lumières affichées de l’Etat et de son autorité, le surgissement et la multiplication, dans le métro comme dans d’autres lieux désertés – et j’y inclus les prisons où des surveillants et gardiens sont obligés de ne compter que sur eux – de mondes qu’on ne régule plus, où la loi est faite par d’autres, illégitimes, où la normalité n’est même plus un espoir, juste une nostalgie.

L’aveuglement longtemps puis trop d’indifférence et l’impuissance telle une fatalité aujourd’hui, ce serait donc cela, notre capitale sous Anne Hidalgo, cette peur diffuse, cette drogue, cette déliquescence, cette triste certitude que rien ne viendra arrêter le désordre, entraver le cours du pire ?

J’aurais même hésité à écrire ce billet si la révolte de la ligne 12 ne nous avait pas fait entrer dans un autre registre. Il ne s’agit plus seulement, presque banalement, de râler face au fonctionnement parfois médiocre de nos services publics – tout en les applaudissant quand ils nous offrent une régularité et une efficacité – mais de devoir constater qu’un service public, de lui-même, a pris la décision de battre en brèche sa mission et de priver des citoyens de son soutien.

Et je l’approuve. S’il faut ce genre de signal pour alarmer enfin et faire bouger, pourquoi pas ?

Le métro ne s’arrête plus.

Demain, le ver sera dans quel fruit, le poison dans quelle excellence française ?

Source: philippebilger.com

00000000000000000000000000000000000000000000000000000

Tijuana, Baja California

Más de un litro de heroína líquida fue asegurado en el área de paquetería del Aeropuerto Abelardo L. Rodríguez.

El narcótico fue encontrado dentro de 12 frascos de vidrio, en la zona de carga; los envases no tenían etiquetas ni distintivos que indicaran cuál era su contenido.

Elementos de la Policía Federal procedieron a inspeccionar el sospechoso paquete y encontraron la droga.

fuente:

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000

La Meuse détient un triste record : c’est le premier département rural de France pour la consommation d’héroïne, avec plus de 200 interpellations par an.

Et cette addiction ne touche pas que les marginaux.

Camille, 30 ans, infirmière, suit depuis quatre ans un traitement de substitution.

lire la suite: https://www.lci.fr/societe/sept-a-huit-7-a-8meuse-drogue-dure-au-village-plongee-dans-les-abimes-de-l-addiction-2077178.html

00000000000000000000000000000000000000000

Al menos 18 personas fueron asesinadas en la madrugada de este sábado en un boliche en la ciudad brasileña de Fortaleza, en el estado nordestino de Ceará, en el marco de una disputa entre bandas de narcotraficantes.

Hombres armados llegaron en tres autos y comenzaron a disparar contra la multitud que se encontraba en el boliche bailable « Forró do Gago », en el barrio de Cajazeiras.

Fortaleza es uno de los principales centros turísticos de Brasil durante enero.

Los asesinos son parte del grupo criminal Guardianes del Estado de Ceará (GDE), que supuestamente buscaban matar a miembros del Comando Vermelho, que tiene fuerte presencia en las favelas de Río.

Leer mas:

https://www.eldiarionuevodia.com.ar/internacionales/2018/1/27/brasil-tiroteo-entre-bandas-narco-deja-al-menos-18-muertos-en-un-boliche-de-fortaleza-53145.html

000000000000000000000000000000000000

Cinq policiers ont été tués et 41 blessés samedi par l’explosion d’une bombe dans un commissariat de Barranquilla, seulement quelques heures après un attentat similaire visant une caserne de police en Équateur.

Ces deux attaques sont attribuées aux narcotrafiquants.

source: AFP

00000

Una comisión gubernamental hondureña anunció este viernes que investigará al recién nombrado jefe de la policía ante señalamientos de colaboración con carteles de narcotráfico para transportar cocaína hacia Estados Unidos.

El jefe de la policía, comisionado José David Aguilar Morán, y dos subalternos, “han sido objeto de evaluaciones y en este momento serán sometidos a un proceso de reevaluación que demuestre su idoneidad”, afirmó en rueda de prensa Omar Rivera, secretario de una comisión nombrada por el gobierno para la depuración y transformación de la policía.

Leer mas

http://elmundo.sv/honduras-investigara-al-jefe-de-la-policia-senalado-por-trafico-de-cocaina/

http://www.laprensa.hn/honduras/1146582-410/polic%C3%ADa-honduras-narcotrafico-nuevo_herald-ap-wilter_blanco

0000000000000000000000000000000000000000

Lorsque José David Aguilar Morán a pris la tête la semaine dernière en tant que nouveau chef de la police nationale hondurienne, il a promis de continuer à purger la Police, entachée à différents moments de corruption et de complicité avec les cartels de la drogue.

Cependant, un rapport confidentiel du gouvernement du Honduras obtenu par l’Associated Press indique qu’Aguilar lui-même a aidé en 2013 le leader d’un cartel de la drogue à spécifier la livraison d’une grande cargaison de cocaïne.

L’envoi de 780 kilos de cocaïne a été dissimulé dans un pétrolier qui, selon le rapport, a été escorté par des agents corrompus jusqu’à la maison de Wilter Blanco, un trafiquant de drogue récemment condamné en Floride à 20 ans de prison.

Aguilar était à l’époque le chef des renseignements de la police nationale et est intervenu après que l’un des agents gardant la cargaison ait été arrêté par un officier de police de rang inférieur, selon le rapport. L’agent, arrêté et menotté, a appelé Aguilar, qui a donné l’ordre de libérer l’agent et le camion, selon le rapport.

L’incident soulève des doutes quant à la purge des policiers corrompus qui, selon les autorités de ce pays, et la crédibilité du gouvernement du président Juan Orlando Hernández, considéré comme un allié clé des États-Unis dans la guerre contre le trafic de drogue.

source: AP

000000000000000000000000000000000000000

Dos narcotraficantes que navegaban la noche del viernes por aguas del Pacífico nicaragüense, se vieron obligados a dejar abandonada una panga con 302 tacos de cocaína que pesaron 347 kilos con 5 gramos tras percatarse que efectivos de la Fuerza Naval les daban persecución, informó el Ejército de Nicaragua.

Leer mas

https://www.elnuevodiario.com.ni/nacionales/454083-narcos-huyen-dejan-347-kilos-cocaina-panga/

Mas

https://www.vivanicaragua.com.ni/2018/01/27/sociales/fuerza-naval-de-nicaragua-incauta-302-tacos-de-cocaina-en-el-astillero/

https://www.laprensa.com.ni/2018/01/27/nacionales/2367617-fuerza-naval-incauta-308-paquetes-de-cocaina-en-el-pacifico-nicaraguense