Archives de 1 février 2018

L’accord de coopération a été paraphé par António Sousa, le directeur de la Police judiciaire Capverdienne et Corinne Cleostrate, la directrice de la DNRED (Direction Nationale du Renseignement et des Enquêtes Douanières) couvre la lutte contre la criminalité organisée spécialisée dans le trafic de stupéfiants, le trafic d’armes, de munitions et d’explosifs, la traite des personnes, le blanchiment d’argent et le terrorisme.

Corinne Cleostrate

La coopération couvre également la formation professionnelle des agents capverdiens, l’échange d’informations, la mise en œuvre d’actions de coopération spécifiques et la fourniture d’assistance et de soutien technique en matière de contrôle des navires.

Le directeur national de la police judiciaire du Cap-Vert se félicite de l’acte qu’il juge «très important» pour la PJ et la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières de la République française.

Pour Corinne Cleostrate, la directrice de la Direction Nationale du Renseignement et des Enquêtes Douanières (DNRED), la signature de cet accord ne fait que formaliser et renforcer la coopération existante entre les deux pays.

000000000000000000000000000000000000000000000000000

Plus de 5000 membres des forces de l’ordre ont été déployés cette semaine au Mexique pour contrer une vague de violences, qui touche notamment certaines stations balnéaires, a indiqué mardi le ministère de l’Intérieur mexicain.

L’opération vise «à faire diminuer rapidement ces niveaux croissant de violence» a indiqué à la presse le ministre de l’Intérieur Alfonso Navarrete.

Constitués en majorité de policiers fédéraux, ces renforts ont été envoyés à Tijuana, à la frontière avec les États-Unis, et en Basse-Californie du Sud (nord-ouest), où se trouvent les stations balnéaires de Los Cabos et de La Paz, ainsi qu’à Cancún sur la côte caraïbe.

Cancún – la destination mexicaine la plus appréciée des touristes étrangers – a connu récemment des faits de violences jusqu’alors inédits.

Les États de Colima et de Jalisco (ouest) et la ville de Chilpancingo, capitale de l’État de Guerrero (sud), un des plus violents du pays, vont également bénéficier d’une présence renforcée des forces de l’ordre.

Le Mexique fait face à une vague de violence sans précédent, en partie liée au narcotrafic. En 2017, le chiffre record de 25 339 homicides a été enregistré, le plus élevé depuis que les statistiques ont été mises en place il y a vingt ans.

Plus de 200 000 assassinats ont été recensés dans le pays depuis le lancement par le gouvernement d’une guerre contre les narcotrafiquants en 2006.

Si l’offensive du gouvernement de Felipe Calderon (2006-2012), poursuivie par son successeur Enrique Peña Nieto, a permis de décapiter plusieurs cartels, elle a également abouti à les fragmenter en groupes criminels plus petits et plus violents, estiment les experts.

SOURCE:

Agence France-Presse
MEXICO

0000000000000000000000000000000

Grâce à des hélicoptères des forces spéciales espagnoles, la Gendarmerie royale a pu obtenir des images satellites de haute qualité d’endroits jugés «chauds» et actualiser ainsi ses bases de données relatives au trafic de drogue.

 Cette opération intervient quelques jours après l’arrestation de plusieurs éléments des forces auxiliaires liés à des barons de la drogue dans le nord du royaume. Selon Al Massae dans son édition de ce 25 janvier, l’opération a été supervisée par des hauts gradés sur ordre du chef de la Gendarmerie royale, le général Mohamed Haramou.

Les hélicoptères utilisés lors de l’opération sont dotés d’un équipement avancé qui leur permet de détecter les fréquences de radars utilisés par les trafiquants de drogues pour détecter les points de contrôle de la Gendarmerie tout au long des côtes marocaines.

Par ailleurs, la Guardia Civil a démantelé, dans la journée du 23 janvier à Cadix, un réseau utilisant la même technologie de radars afin de faciliter le trafic du haschich marocain vers l’Europe.

source: H24 avec Le Figaro

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

C’est une « gangrène », devenue un fléau en près d’un an. La consommation d’un médicament anti-douleur, pris comme une drogue et surnommé « kobolo » par la jeunesse des quartiers et souvent associé à de l’alcool, fait fureur dans les écoles au Gabon.

« On se demande qui n’en consomme pas dans nos établissements publics », raconte Chantal (nom d’emprunt), professeur de musique dans un collège de Libreville, confronté quotidiennement au problème.

« Ça commence dès la sixième, dès 12-13 ans, on voit les enfants littéralement changer de peau, devenir agressifs et violents sous les effets de ce kobolo, qu’on trouve régulièrement en fouillant dans les cartables. Le pire c’est que les élèves ne font pas que consommer, ils vendent », se navre la jeune femme.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/02/01/au-gabon-la-nouvelle-drogue-kobolo-fait-des-ravages-dans-la-jeunesse_5250451_3212.html#uxPrLK3XfM72hKmb.99

000000000000000000000000000000000000000

Lors du contrôle des deux chargements, les douaniers constatent la présence de 10 palettes filmées de plastique noir.

Le mercredi 24 janvier 2018, les agents de la brigade des douanes de Fréjus, positionnés sur l’A8, dans le sens Italie-France décident de procéder au contrôle de deux camionnettes immatriculées en Pologne. Les chauffeurs, de nationalité polonaise, déclarent provenir de Slovénie et se rendre en Espagne.

Lors du contrôle des deux chargements, les douaniers constatent la présence de 10 palettes filmées de plastique noir. L’examen approfondi permet de dénombrer 9396 cartouches de cigarettes de contrebande de différentes marques, pour un poids total de 1,88 tonne.

Les suites judiciaires ont été confiées au Tribunal de Grande Instance de Draguignan.

Les services douaniers sont mobilisés dans la lutte contre les tabacs de contrebande qu’ils appréhendent sur tous les vecteurs : terrestre, aérien, maritime, fret express et postal.

Contacts presse

  • Direction des douanes de Provence : Denis Martinez, directeur régional – 06 64 56 90 01
  • Service de presse de la douane : 01 57 53 42 11, presse@douane.finances.gouv.fr

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

https://ns55dnred.wordpress.com/2018/01/27/douane-francaise-tabac-au-peage-du-capitou-a-frejus-saisie-de-plus-de-deux-tonnes-de-cigarettes-dans-deux-fourgons-immatricules-en-pologne/

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000

El ministro de Defensa, Luis Carlos Villegas, aseguró que la Policía Nacional y la Fiscalía General iniciaron la investigación por la salida de la avioneta cargada de cocaína que salió de Bogotá a Reino Unido.

Villegas recalcó que con ayuda de las autoridades internacionales realizarán las pesquisas para determinar responsabilidades por acción u omisión en este tipo de casos.

El Ministro indicó que gracias a los controles de las autoridades se han logrado incautar cerca de 22 toneladas de cocaína en los diferentes aeropuertos de Colombia. Por ahora se espera que se realice la trazabilidad para determinar de quién sería esta incautación millonaria.

En el operativo que se realizó en el Reino Unido se encontraron 500 kilos de cocaína colombiana, que estaría avaluada en 50 millones de libras.

Las primeras informaciones dan cuenta que el estupefaciente estaba camuflado en 15 maletas que serían de los supuestos pasajeros.

Por estos hechos fueron capturadas de cinco personas -dos ciudadanos ingleses, dos españoles y un italiano- que salieron desde Bogotá en una aeronave Bombardier Global Express (GLEX) de matrícula OE-IEL.

Por ahora las autoridades buscan establecer si la droga pertenece a algún grupo ilegal colombiano y reconstruir la ruta de las personas que iban a bordo, así como el manejo que se le dio en la capital del país y que recibió el aval para salir de territorio colombiano hasta el Reino Unido.

Fuente:

http://www.rcnradio.com/nacional/investigan-como-una-avioneta-cargada-de-cocaina-salio-de-bogota-a-reino-unido/

LEER:

ROYAUME UNI (aéroport de Farnborough): les agents du HM Customs-Excise saisissent 500 kilos de coke dans un jet privé du Hampshire. en provenance de Bogota

000000000000000000000000000000000000

Un homme présenté comme une « personnalité influente » a été arrêté par les services de sécurité dans la commune de Hydra (Alger), a-t-on appris ce jeudi.

Selon le journal arabophone Ennahar qui rapporte l’information, le concerné était impliqué dans des affaires de contrebande de devises et de trafic de drogue, et a échappé pendant des années à la justice grâce à ses relations et à son influence.

LIRE la suite

https://observalgerie.com/actualite-algerie/societe/une-personnalite-influente-arretee-pour-contrebande-et-trafic-de-drogue/

A polícia da Tailândia prendeu uma brasileira no Aeroporto Internacional de Suvarnabhumi, em Bangcoc, com 106 cápsulas de cocaína em seu estômago, de acordo com informações divulgadas nesta quinta-feira (1º) por fontes oficiais.

A mulher, de 24 anos, foi detida na última terça-feira (30) pela unidade antidrogas no principal aeroporto de Bangcoc, onde chegou após passar pela capital da Etiópia e sair de São Paulo, declarou à Agência Efe, Chatri Ditonong, porta-voz da polícia.

Mais

https://g1.globo.com/mundo/noticia/brasileira-e-presa-em-bangcoc-com-106-capsulas-de-cocaina-no-estomago.ghtml

XALIMANEWS : La police mauritanienne a démantelé un réseau de trafic de drogue et d’alcool. Trois personnes ont été arrêtées. Parmi les mis en cause, une Sénégalaise du nom de Zeinebou John (Seynabou Dione).

Selon Les Échos, qui reprend un site mauritanien, les deux autres suspects sont un Bissau-Guinéen (Alex Antonio) et un Béninois (Jean Claude).

LIRE la suite

http://xalimasn.com/mauritanie-une-senegalaise-arretee-pour-trafic-de-cocaine/

Des psychiatres se sentent impuissants face à la légalisation prochaine de la marijuana et ils sont très préoccupés, au point où ils ont décidé d’aller à la rencontre des jeunes dans les écoles secondaires de Shawinigan. L’objectif : les sensibiliser aux impacts de la consommation sur la santé mentale.

Selon la psychiatre Marie-Frédérique Allard, 70 à 75 % de sa clientèle en psychiatrie a déjà consommé de la drogue. Elle raconte que pour plusieurs patients, c’est la consommation de cannabis qui a réveillé une maladie mentale qui sommeillait en eux.

Dre Allard, qui pratique depuis 18 ans, constate que les cas de psychoses sont de plus en plus nombreux dans les urgences et sont également plus difficiles à traiter. Parmi les symptômes d’une psychose, qui est une perte de contact avec la réalité, la spécialiste mentionne des hallucinations, de la paranoïa et de la désorganisation.

LIRE la suite

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1081462/cannabis-psychiatres-psychoses-marijuana-maladie-mentale

António Sousa

Le document a été paraphé par la police judiciaire capverdienne (PJ), par l’intermédiaire António Sousa, le directeur national, et par Corinne Cleostrate, la directrice de la DNRED (Direction Nationale du renseignement et des enquêtes douanières).

Selon la police, cet accord de coopération couvre la lutte contre la criminalité organisée, y compris le trafic de stupéfiants, le trafic d’armes, de munitions et d’explosifs, la traite des personnes, le blanchiment d’argent et le terrorisme.

Corinne Cleostrate

La coopération couvre également la formation professionnelle des acteurs, l’échange d’informations, la mise en œuvre d’actions de coopération spécifiques et la fourniture d’assistance et de soutien technique en matière de contrôle des navires.

Le directeur national de la police judiciaire du Cap-Vert se félicite de l’acte qu’il juge «très important» pour la PJ et la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières de la République française.

Pour Corinne Cleostrate, l’accord ne fait que formaliser et renforcer la coopération existante entre les deux pays.

0000000000000000000000000000000000

En la operación han participado Inspectores de Hacienda de la Dependencia Regional de Aduanas e II.EE. y funcionarios de Vigilancia Aduanera de la unidad de Málaga de la Agencia Tributaria y agentes de los Grupos II de Blanqueo y Crimen Organizado de la UDYCO Costa del Sol de la Comisaría Provincial de Málaga.

La Agencia Tributaria y la Policía Nacional han desarticulado una organización criminal dedicada al fraude fiscal en el IVA asociado a la compraventa de hidrocarburos en la provincia de Málaga y han detenido a 12 personas por su presunta responsabilidad en un delito fiscal, así como por delitos de estafa, tenencia ilícita de armas, pertenencia a grupo criminal y blanqueo de capitales.

Los responsables de la trama habrían defraudado cerca de 10 millones de euros en el IVA entre finales del año 2016 y principios de 2017, -momento en el que la Agencia Tributaria impidió sus actuaciones mediante diversos embargos- y habrían simulado operaciones inmobiliarias para blanquear los beneficios obtenidos.
En la fase final de la investigación se organizó un operativo, denominado Baresi, mediante el que han sido intervenidos 1.900.000

 

euros que han sido bloqueados en diversas cuentas bancarias, y se han trabado embargos sobre más de 60 inmuebles que superan los 12.000.000 de euros, incluido un hotel, una veintena de vehículos y más de 100.000 litros de combustible, entre otros efectos.
En el transcurso del operativo, iniciado el pasado mes de diciembre, se ha registrado un despacho de abogados de Málaga capital con motivo de la detención de un letrado, investigado en el entramado. También se han practicado registros en Granada, en Sevilla y en las localidades malagueñas de Fuengirola y Torremolinos. Hay un total de doce detenidos -nueve de ellos en Málaga y otros tres en Granada, Sevilla y Barcelona-.
En base a dicho operativo se ha autorizado por el juzgado instructor el embargo de numerosos bienes con los que contaba la organización, en concreto, 60 inmuebles que superan los 12.000.000 euros, incluido un hotel, más de 100.000 litros de combustible y una veintena de vehículos, entre los que se incluyen una embarcación y tres deportivos de alta gama. Asimismo, han sido bloqueados 1.900.000 euros en diversas cuentas bancarias.
Fruto de los registros, además, se han intervenido un revólver y un arma de descarga eléctrica, diversa documentación, y otros efectos entre los que destaca un reloj valorado en más de 30.000 euros.

Los investigados han sido arrestados por su presunta responsabilidad en un delito fiscal, y los de pertenencia a organización criminal, blanqueo de capitales, estafa. Además, a uno de los principales investigados también se le ha detenido por tenencia ilícita de armas.

Source: SVA AduanasVigilancia Aduanera de la unidad de Málaga

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Two Iranian men allegedly smuggled opium into Melbourne from Turkey in the base of an asphalt compacting machine.

Two Iranian men have been charged with smuggling $16 million worth of opium into Melbourne inside part of a roadworks machine.

Authorities discovered 12.4kg of opium resin in the base of an asphalt compacting machine which arrived by air from Turkey on 9 January.

read more: https://www.sbs.com.au/news/men-charged-over-16-million-melbourne-opium-haul

00000000000000000000000000000000

Les autorités guatémaltèques ont interpellé mercredi Jean Claude Pijuant, de 61 ans, un Français soupçonné de trafic de drogue et dont la France réclamait l’extradition, a indiqué la police nationale civile (PNC).

Fue arrestado en el municipio de Livingston, 235 km al noreste de la capital, sobre El Caribe, con base a una alerta roja emitida por la sede de la Interpol en Francia, dijo a periodistas Pablo Castillo, vocero de la PNC.

Considéré comme l’organisateur d’un réseau de narcotrafic qui en 1996 avait transporté 2,6 tonnes de résine de cannabis entre le MAROC, la FRANCE, L’ESPAGNE et les PAYS-BAS par voie maritime.

SOURCE: Paris Match et Panorama.com.ve

000000000000000000000000

Des trois niveaux de classification – « confidentiel défense », « secret défense » et « très secret défense » – seul les deux derniers subsisteront. Dans les faits, la grande majorité des informations, classées « confidentiel défense » seront intégrées au niveau supérieur « secret défense » (10 % des documents aujourd’hui).

00000000000

AVIS
Avis n° 2005-03 du 27 janvier 2005
NOR: CSDX0508078V

Vu la loi n° 98-567 du 8 juillet 1998, et en particulier ses articles 4 (2e alinéa), 7 et 8 ; Vu la lettre de saisine du ministre de l’économie, des finances et de l’industrie en date du 16 décembre 2004 et la demande présentée le 17 novembre 2004 par Mme Sophie Clement, vice-présidente chargée de l’instruction au tribunal de grande instance de Paris, dans le cadre de l’instruction ouverte à son cabinet sur plainte de M. Marc Fievet concernant ses relations avec les douanes françaises ;

La Commission consultative du secret de la défense nationale, régulièrement convoquée et constituée, ayant examiné l’ensemble des documents classifiés qu’elle a recueillis au terme des investigations conduites par son président en vertu des pouvoirs que lui confèrent les articles 5 et 6 de la loi susvisée,

Emet un avis défavorable à la déclassification des pièces contenues dans le dossier établi au nom de M. Fievet, en sa qualité d’aviseur de la direction générale des douanes et droits indirects.

Fait à Paris, le 27 janvier 2005.
Pour la Commission consultative du secret de la défense nationale:
Le président,
P. Lelong

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=6686A6840C8BCEDB3986A4EB25B2F9E9.tpdila13v_1?cidTexte=JORFTEXT000000629551&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000000002264

https://ns55dnred.wordpress.com/2017/03/20/douane-francaise-dnred-le-dossier-de-marc-fievet-est-classe-secret-defense-pourquoi/

lire aussi: Quand on constate la lâcheté de deux directeurs généraux de la douane française, les dénommés Pierre Mathieu Duhamel et François Auvigne

https://ns55dnred.wordpress.com/2014/06/29/quand-on-constate-la-lachete-des-directeurs-generaux-de-la-douane-francaise-les-denommes-pierre-mathieu-duhamel-et-francois-auvigne/