Archives de 16 février 2018

Maxi sequestro di droga nel porto di Genova a bordo della portacontainer greca Dimitris C, giunta nello scalo genovese intorno alle 22.50 di giovedì 15 febbraio 2018.

Polizia e guardia costiera di Genova hanno individuato la portacontainer al largo del capoluogo ligure. A bordo della Dimitris C, battente bandiera liberiana, all’interno di un’intercapedine erano nascosti circa 20 sacchi contenenti cocaina per un peso complessivo di 297 chilogrammi. La stessa è stata monitorata con il Servizio Vts della guardia Costiera quando era a 10 miglia circa dal porto di Genova.

Piu

http://www.genovatoday.it/cronaca/dimitris-cocaina.html

The Carson City Sheriff’s Special Enforcement Team (SET) with assistance from multiple agencies conducted a month-long narcotics suppression operation targeting people using and selling narcotics in the Carson City area.

Read more

http://www.rgj.com/story/news/2018/02/16/carson-city-drug-bust-leads-23-arrests-seizure-narcotics/346268002/

Des papiers et un chargement douteux

L’homme a présenté aux douaniers des documents administratifs qui leur ont semblé douteux. Les agents des douanes ont donc décidé de fouiller la remorque. Dans le chargement, ils ont découvert dix palettes de chauffe-eau.

C’est le poids anormalement élevé d’un des chauffe eau qui leur a mis la puce à l’oreille. Les douaniers ont donc ouvert l’appareil. Sous la mousse et une alimentation électrique factice, ils ont découvert des pains de résine de cannabis, enveloppés de films plastiques noirs.

Après avoir trouvé 25 kilos de drogue dans le premier chauffe-eau, les agents des douanes ont passé au crible tous les autres engins. Résultat : plus d’une tonne de cannabis retrouvée dans 40 chauffe-eau.
Source: France bleue

Según ha explicado la Guardia Civil en una nota, la intervención se produjo tras detectar una embarcación de las usadas habitualmente para el narcotráfico navegando muy cercana a la playa de Sobrevela, por lo que se inició el despliegue de las patrullas terrestres integrantes del operativo ante el inminente alijo.

Leer mas

https://m.20minutos.es/noticia/3263728/0/intervenidos-480-kilos-hachis-alijo-frustrado-playa-sobrevela-linea/

Tras la revisión de un camión que transportaba aguacates, personal de la Secretaría de la Defensa Nacional (Sedena) aseguró en Sonora, 803 paquetes envueltos en papel carbón con presunta cocaína, además de detener al conductor.

Las autoridades informaron que fue durante la revisión de vehículos mediante el empleo de equipo de inspección de rayos gamma, que se detectó la irregularidad de la carga.

Los militares establecidos en el puesto de Seguridad Estratégico “Cucapah”, en San Luis Río Colorado, en el estado de Sonora, reportaron que el tractocamión provenía de Tancítaro, en Michoacán y se dirigía a Tijuana, Baja California.

Leer mas

http://www.eluniversal.com.mx/estados/hallan-casi-una-tonelada-de-cocaina-entre-aguacates

La Guardia Civil sigue buscando a los dos ocupantes del turismo Mercedes E-220 que la noche del miércoles colisionó con una furgoneta en la A-44, a la altura de Albolote, después de saltarse un control de los agentes del instituto armado. El vehículo del kamikaze transportaba 656 kilos de hachís en el maletero, repartidos en distintos fardos cubiertos de tela de saco de arpillera y de plástico negro. Leer mas http://www.ideal.es/granada/coche-kamikaze-transportaba-20180216013506-ntvo.html

Un ressortissant espagnol, âgé d’une trentaine d’années, a été placé en garde à vue mercredi après-midi.

L’homme, qui transportait 8 kilos d’herbe de cannabis, avait tenté de semer les douanes. Il a été finalement interpellé à Angresse.

LIRE la suite

http://www.sudouest.fr/2018/02/16/landes-arrete-avec-8-kilos-d-herbe-de-cannabis-4206790-3272.php

Gencive » dirigeait le « cocaïne call center »

En remontant une filière à la suite de l’overdose d’un dentiste, l’unité est tombée sur un gros réseau de trafiquants à Sevran, en Seine-Saint-Denis. Le patron, « Gencive », dirigeait un « cocaïne call center ». C’est ainsi que la police nomme les réseaux organisés comme des plateformes d’achat, avec standard téléphonique et livreurs à domicile qui transportent de la cocaïne comme des pizzas. Omar, le dealer que l’on surveillait, était responsable des livreurs de « Gencive ». On le surveillait depuis plusieurs soirs, le voyant toujours passer autour de 22 h dans un bar à chicha du département. On imaginait qu’il venait y déposer la recette du jour.

Les dispositifs que l’unité met en place pour surveiller les trafiquants sont de vraies pièces de théâtre. Lors d’une planque devant le bar à chicha, le chef du groupe m’a annoncé qu’il n’y avait plus de place dans les voitures de police. Je devais donc aller dans le bar avec Emilie et Floriane, les deux policières. Je me suis dit que j’allais tout faire foirer, que l’on allait se faire repérer. Nous avons passé trois heures parmi la trentaine de clients, des jeunes pour la plupart. Les trafiquants étaient assis à la table derrière la nôtre.

Tout d’un coup, l’un d’eux à lancé un « loup Garou », un jeu de rôle dans lequel certains joueurs sont des villageois, d’autres des loups-garous. Et là, Omar m’a interpellé en me proposant de jouer. J’allais accepter, mais Floriane a refusé, prétextant que l’on devait partir bientôt. C’est le truc le plus dingue qui me soit arrivé. C’était tellement gros que les trafiquants n’ont à aucun moment imaginé que nous étions de la police.

LIRE la suite

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-cocaine-call-centers-livrent-de-la-drogue-comme-des-pizzas_1985227.html

La operación se inició cuando medios de Vigilancia Aduanera de la Agencia Estatal de la Administración Tributaria avistaron de un alijo en una playa de La Línea, por lo que estableció un seguimiento que condujo a los investigadores hasta una finca situada en la urbanización de Santa Margarita.

Una vez inspeccionado el terreno, que contaba con una casa de grandes dimensiones y una amplia parcela, procedieron al registro del inmueble junto a agentes de las Fuerzas y Cuerpos de Seguridad Estado.

Así, encontraron en el garaje de la vivienda siete vehículos de tipo todoterreno que fueron intervenidos por los agentes, los cuales habían sido denunciados como robados. Además, tras registrarlos de manera exhaustiva, comprobaron que dos de ellos se hallaban cargados con fardos de arpillera, habitualmente utilizados para el contrabando de hachís.

En total los agentes se han incautado de 83 fardos de hachís, con un peso bruto aproximado de 2.500 kilogramos, de los que 19 se encontraban en un vehículo, 20 en otro y 44 junto a una de las paredes del garaje.

TELÉFONO DENUNCIAS VIGILANCIA ADUANERA (34) 900351378

À la suite d’une opération, les services de renseignement ont réussi à saisir 2 869 kilogrammes de drogues dans les provinces du Sud-est.

Les drogues illicites qui étaient chargées sur deux camionnettes Toyota ont été introduites clandestinement dans la province du Sistan et du Baloutchistan, selon de l’agence de presse Fars.

Avec sa frontière commune de 900 kilomètres avec l’Afghanistan, l’Iran a toujours été utilisé par les trafiquants comme principal moyen de transfert des drogues afghanes narcotrafiquants européens.

L’Iran a lutté contre le trafic de drogue au cours des trois dernières décennies en payant un très lourd tribut économique et humain. Près de 4 000 policiers iraniens ont perdu la vie au cours des quatre dernières décennies.

Pendant ce temps, l’Iran a dépensé plus de 700 millions de dollars pour sceller ses frontières et empêcher le transit de stupéfiants destinés aux pays européens, arabes et d’Asie centrale.

Source: IFP News

MEXICO (AP) – La police fédérale mexicaine a déclaré avoir trouvé et détruit 482 hectares de pavot à opium lors de raids dans l’État côtier de Guerrero.

La police fédérale a déclaré mercredi que les « coquelicots » ont été trouvés dans 47 parcelles dans le canton de montagne de Leonardo Bravo.

Les parcelles ont été estimées contenir environ 27 millions de plantes qui produisent la matière première pour l’héroïne.

Les parcelles ont été repérées à partir d’hélicoptères et des forces terrestres ont été déployées pour arracher les plantes.

SOURCE: AP