Archives de 22 février 2018

En el operativo que permitió detener a Alexánder Arias, Luz Espitia, Jairo Salazar, Nelson Robles y Jesús Hurtado se decomisaron $950 millones en efectivo.

Leer mas

https://noticias.caracoltv.com/colombia/capturan-5-personas-por-el-envio-de-media-tonelada-de-cocaina-en-un-jet-privado-hacia-londres

Publicités

INDONÉSIE: deux Européens arrêtés avec de la drogue à Bali

Publié: 22 février 2018 par internationalinformant dans INFOS

Un Allemand et un Britannique ont été interpellés avec de faibles quantités de drogues sur l’île touristique de Bali, en Indonésie, où l’un d’eux risque jusqu’à la peine de mort, ont annoncé jeudi les autorités.

Agé de 56 ans, l’Allemand identifié par ses initiales, SKAR, a été arrêté le 26 janvier à son arrivée à l’aéroport international Ngurah Rai, en provenance de Doha. Des agents de la douane ont découvert dans l’un de ses bagages de l’héroïne, des amphétamines, de la morphine et des médicaments diazépam, ainsi que 1,21 gramme d’héroïne caché dans ses sous-vêtements, a précisé un responsable des services de l’immigration.

Les agents ont également confisqué une bouteille blanche contenant 2,57 grammes d’amphétamines, 23 comprimés contenant de la morphine et 30 comprimés de diazépam dans un autre bagage. Pour tous les médicaments saisis, il n’avait pas d’ordonnance, ce qui est obligatoire dans ce pays d’Asie du Sud-Est.

L’Allemand risque une sanction allant jusqu’à la peine de mort dans ce pays d’Asie du Sud-Est aux lois antidrogue parmi les plus sévères au monde.

Deux jours plus tôt, les autorités ont arrêté un Britannique arrivé à Bali en provenance de Bangkok. Agé de 48 ans et identifié par ses initiales, ASH, il avait sur lui des médicaments diazépam — utilisés aussi comme hypnotiques — dont la dose excédait celle prescrite sur son ordonnance.

LIRE la suite

http://www.lepoint.fr/monde/indonesie-deux-europeens-arretes-avec-de-la-drogue-a-bali-22-02-2018-2197013_24.php

Des diplomates véreux, un policier complice, la drogue remplacée par de la farine: une enquête, qui a tout du film d’espionnage, a permis de saisir 389 kilos de cocaïne dans un des bâtiments de l’ambassade russe à Buenos Aires.

«Il s’agit d’un groupe de narcotrafiquants qui essayait de se servir du courrier diplomatique de l’ambassade de Russie» pour transporter de la drogue en Europe, a expliqué jeudi la ministre de l’Intérieur argentine Patricia Bullrich sur ce dossier qui court sur plus d’un an.

La drogue, dissimulée dans 16 valises, est découverte le 13 décembre 2016 sur dénonciation de l’ambassadeur russe Viktor Koronelli, dans une école située dans un bâtiment annexe de l’ambassade.

Une enquête de longue haleine débute alors.

LIRE la suite

http://www.lefigaro.fr/international/2018/02/22/01003-20180222ARTFIG00412-en-argentine-400-kilos-de-cocaine-saisis-a-l-ambassade-de-russie.php

La Guardia Civil, en el marco de la operación ‘Despedido’, se ha incautado, frente a la costa de Cabo de Palos, de una embarcación de recreo con 840 kilos de hachís. Los dos tripulantes –españoles, vecinos de Tarragona y Almería, de 42 y 48 años– y una tercera persona –marroquí, de 39 años y vecina de La Manga del Mar Menor–, han sido detenidos como presuntos autores de delito de tráfico de droga.

Leer mas

http://www.laverdad.es/murcia/descubren-kilos-hachis-20180222161505-nt.html

Acteur central d’un procès retentissant qui s’est ouvert hier devant le tribunal correctionnel de Marseille. Mais grand absent des débats car actuellement emprisonné à Madrid, où il se trouvait après avoir violé les termes de son contrôle judiciaire. Et où il a été rattrapé, par le col, en conséquence d’un mandat d’arrêt délivré, en 2007, au Pérou dans un autre dossier de trafic de drogue.

On pourrait difficilement mieux résumer la personnalité insaisissable et à triple tranchant de Gérard Cruz qu’avec ce contre-pied plus ou moins volontaire, hier, à l’appel des prévenus… Selon les versions, toutes défendables, cet ingénieur diplômé de 68 ans est le respectable chef d’une entreprise toulousaine de BTP.

Mais aussi, a-t-il plastronné, il est un infiltré « depuis 20 ans » au coeur des réseaux de la drogue pour le compte de la douane et de l’Octris, l’organisme chargé de la lutte contre le trafic de stups. « C’est un choix de vie qu’il a fait, ça le regarde. Et il touchait 300 000 par opération », valide son avocat, Jean-Jacques Campana. Et enfin, plus ennuyeux, le même serait en réalité un agent double. Un trafiquant de cocaïne lui-même. D’une certaine envergure…

François Thierry et Corinne Cleostrate devraient pouvoir éclairer les magistrats…

LIRE la suite

http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4846516/gerard-cruz-infiltre-pour-le-compte-de-lantidrogue-et-ou-mythomane.html

La Belgique a décidé de renforcer la coopération judiciaire avec plusieurs pays d’Amérique latine comme la Colombie et le Brésil, pour mieux lutter contre le trafic de cocaïne dans le port d’Anvers, a déclaré mercredi le ministre de la Justice belge Koen Geens.

Des accords ont été conclus avec la Colombie, le Pérou et le Brésil et d’autres sont en cours de négociation avec l’Équateur et le Panama, a déclaré Koen Geens.

Ces accords devraient permettre aux procureurs fédéraux belges compétents sur le crime organisé, de bénéficier d’une « ligne directe avec les procureurs » de ces pays, invités à signaler certains conteneurs suspects allant à Anvers, a expliqué le ministre à l’AFP.

« Ainsi, vous pourrez privilégier chaque demande d’aide judiciaire« , a-t-il déclaré.

Anvers, deuxième port européen, derrière Rotterdam (Hollande), est le leader européen en termes de marchandises en provenance d’Amérique du Sud.

La ville portuaire belge est également considérée comme la principale porte d’entrée de la cocaïne en Europe, qui arrive souvent au quai 730 cachée dans les expéditions de fruits provenant du continent sud-américain.

Le gouvernement belge et la ville d’Anvers ont présenté, ce mercredi lors d’une conférence de presse au port, leur plan d’action pour mieux détecter les livraisons illégales.

Le projet, baptisé «Stroomplan» («plan Rio»), prévoit que des douzaines d’employés des douanes, la police fédérale, des procureurs compétents et les services sociaux de la ville travaillent ensemble.

Ce groupe de travail sera chargé de poursuivre les métiers frauduleux, comme « lavage de voitures ou les restaurants fast-food, » utilisés pour blanchir de l’argent, et d’identifier les familles dont le rythme de vie semble ne pas correspondre à leur activité déclarée.

Source: AFP

FRANCE: tous les 10 jours, ils envoyaient 5 kg d’héroïne en Bretagne

Publié: 22 février 2018 par internationalinformant dans INFOS

Des trafiquants issus de la région parisienne comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Rennes. Pendant deux ans, ils ont écoulé des centaines de kilos de stupéfiants en Bretagne.

LIRE

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ille-et-vilaine/tous-les-10-jours-ils-envoyaient-5-kg-d-heroine-en-bretagne-5577889

Plus

http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/bretagne-des-trafiquants-parisiens-ecoulaient-des-centaines-de-kg-d-heroine-7792370621

INDONÉSIE: la police a saisi une tonne 600 de « cristal meth » sur un bateau

Publié: 22 février 2018 par internationalinformant dans INFOS

JAKARTA: Les autorités indonésiennes ont saisi ce mardi 20 février, 1,6 tonnes de méthamphétamine en cristaux cachées à bord d’un navire.

Les inspecteurs des douanes ont déclaré avoir repéré le navire entre l’île de Sumatra en Indonésie et Singapour et l’avoir signalé à la police. Une fouille subséquente du navire battant pavillon singapourien a révélé l’énorme quantité de stupéfiants introduits dans quelque 81 sacs de riz. Quatre membres d’équipage taïwanais ont été arrêtés, dont un homme de 69 ans. « Nous sommes en train de soupeser les drogues et d’interroger les quatre membres de l’équipage taïwanais », a déclaré à l’AFP Deni Sirjantoro, porte-parole de l’agence fiscale et douanière.

Les autorités indonésiennes ont déclaré qu’elles cherchaient le navire depuis plusieurs mois. Il était soupçonné de transporter des stupéfiants en Indonésie et en Australie, ajoutant qu’il avait peut-être utilisé des drapeaux de différents pays pour éviter d’être repéré.

Source: Channel NewsAsia

BELGIQUE: Anvers, capitale européenne de la coke

Publié: 22 février 2018 par internationalinformant dans INFOS

Anvers est en train de gagner le titre de capitale européenne de la cocaïne. Les chiffres de la douane belge sont impressionnants. Elle a saisi en 2017 pas moins de 41 tonnes de cocaïne sur le port d’Anvers – huit fois plus qu’en 2013 – quand ses homologues néerlandaise et française n’en interceptaient qu’environ 5 tonnes sur le port rival de Rotterdam ou sur celui du Havre.

Les spécialistes s’accordent à dire qu’aujourd’hui la moitié de la coke consommée en Europe transite par l’embouchure de l’Escaut et son port gigantesque.

Plus de 60.000 personnes réparties au sein de 900 entreprises travaillent sur le port où un bateau s’y présente toutes les deux minutes.

Plus de 223 millions de tonnes de fret ont été traitées en 2017.

Le quai 730 est celui où se réalisent le plus de saisies. C’est celui des fruits.

Fin décembre, 7 tonnes de coke ont été découvertes dissimulées dans un chargement de bananes.

Anvers est en liaison directe avec l’Amérique du Sud. Colombie, Costa Rica et Brésil arrivent en tête, selon les douanes belges, comme points de départ aux expéditions de cocaïne.

La drogue est destinée aux organisations criminelles néerlandaises (qui ont délaissé le port de Rotterdam considéré comme plus étanche que celui d’Anvers) mais aussi italiennes (Camorra,’NDrangheta), albanaises, turques et désormais belgo-marocaines…

Source: le Jdd