Archives de 24 mars 2018

Elementos de la Secretaría de Marina-Armada de México decomisaron 900 kilos de cocaína y detuvo a 14 personas, entre ellos seis ecuatorianos, un colombiano y siete mexicanos, frente a las costas de Guerrero.

En la operación de vigilancia marítima, que incluyó unidades de superficie y aéreas para inhibir la acción delincuencial, una aeronave de la Armada de México avistó a dos embarcaciones sospechosas tipo eduardoño e informó a una Patrulla Oceánica para su intercepción y aseguramiento correspondiente.

En la primera embarcación fueron detenidas ocho personas, cuatro de nacionalidad mexicana y cuatro ecuatorianos, y fue asegurado un cuerpo presuntamente de nacionalidad mexicana, que posteriormente fue entregado al Servicio Médico Forense de ese puerto para las diligencias pertinentes.

La segunda embarcación se aseguró en seguimiento a información de campo, al suroeste de Acapulco, Guerrero, y se detuvo a seis presuntos infractores de la ley, tres de ellos que dijeron ser de nacionalidad mexicana, dos ecuatoriana y uno colombiana.

A los sujetos se les encontró en posesión de 30 bultos con polvo blanco con características similares a la cocaína con un peso aproximado de 900 kilogramos, así como de 35 bidones con aproximadamente mil 750 litros de combustible.

Fuente: Excelsior

proceso.com

Narcotics and thousands in cash recovered from suspected drug dealers, Glendale police say
Authorities recovered multiple bottles of a narcotic syrup and thousands of dollars in cash from the home of a suspected drug dealer. (Courtesy of the Glendale Police Department)

La justice grecque a ouvert vendredi des poursuites pénales contre Vanguélis Marinakis, puissant armateur et dirigeant du grand club de foot de l’Olympiakos Le Pirée, pour appartenance à « une organisation criminelle » ainsi que pour « détention et trafic de drogue », selon une source judiciaire.

LIRE la suite

https://www.ouest-france.fr/europe/grece/football-un-dirigeant-de-l-olympiakos-poursuivi-pour-trafic-de-drogue-5640930

Grèce : L’armateur et dirigeant de l’Olympiakos poursuivi pour trafic de drogue
Par AFP

Le parquet du Pirée a également interdit à cet homme d’affaires influent de quitter le pays en raison d’une enquête concernant le financement de sa société maritime Capital, présumée avoir affrété le pétrolier Noor1 battant pavillon du Togo, saisi en juin 2014 à Koropi, près d’Athènes, pour avoir transféré deux tonnes d’héroïne. Au total, une vingtaine de personnes, dont des membres de l’équipage du pétrolier, avaient été arrêtés à l’époque. Treize ont été condamnées à de lourdes peines de prison en août 2016. L’héroïne était destinée à être acheminée par camion en Grèce et en Europe.

LIRE la suite

https://www.eurosport.fr/football/grece-l-armateur-et-dirigeant-de-l-olympiakos-poursuivi-pour-trafic-de-drogue_sto6687616/story.shtml

C’est une opération conjointe entre la Police nationale espagnole, le département de la Police criminelle de la République de Serbie, la DNRED de Toulouse et la Garde des finances italienne qui a permis de mettre fin à l’activité de 26 personnes, dont deux anciens membres de la bande de voleurs de bijoux Pink Panthers qui s’étaient réfugiés en Espagne avec de fausses identités.

L’organisation comptait 5 plantations de marijuana en Catalogne dans lesquelles il y avait 2 237 plants.

Les agents ont perquisitionné 15 propriétés dans toute la Catalogne, où ils ont également trouvé deux armes à feu, plus de 58 000 euros en espèces, 5 véhicules et des documents imprimés en Lituanie, en Bulgarie, en Croatie et en Serbie.

L’enquête a débuté en août 2017, lorsque le Parquet contre le crime organisé de Serbie a mis en garde contre la création en Catalogne d’une organisation criminelle dédiée au trafic international de stupéfiants.

Les agents ont trouvé deux propriétés, l’une à Barcelone et l’autre à Pineda de Mar, stratégiquement situées pour stocker et transporter la drogue par l’autoroute AP-7 en direction de la frontière française, où elle était échangée dans des stations-service et des centres routiers.

La cocaïne était cachée dans trois conteneurs destinés aux ports d’Algésiras, en Espagne, à Hambourg, en Allemagne, et au Havre, en France.

Les ‘caisses’ devaient embarquer à bord du Cap San Marco, qui doit accoster ce week-end au port de Santos.

C’est la Douane (DIREP – Divisão de Vigilância e Repressão ao Contrabando e Descaminho) qui a procédé aux vérifications et découvert la coke.

Plus:

BRASIL: mais de 2 t de cocaína com destino à Europa são interceptadas no Porto de Santos, SP

Equipes da Receita Federal conseguiram interceptar 2.052 kg de cocaína que estavam prontos para serem embarcados para a Europa em um navio, no Porto de Santos, no litoral de São Paulo, nesta sexta-feira (23). Trata-se da maior apreensão da droga realizada de única vez já registrada no complexo portuário.

O flagrante ocorreu em um terminal de contêineres na Margem Esquerda do cais, em Guarujá. Durante vistoria nas caixas metálicas, após análise de risco, equipes da Alfândega conseguiram localizar centenas de tabletes do entorpecente em meio a cargas legais e declaradas de café, açúcar e proteína de soja.

A cocaína estava escondida em três contêineres, que têm como destino os portos de Algeciras, na Espanha, de Hamburgo, na Alemanha, e de Le Havre, na França.

As caixas embarcariam no navio Cap San Marco, previsto para atracar ainda neste fim de semana na instalação, conforme informações da autoridade portuária.

Mais

https://g1.globo.com/sp/santos-regiao/noticia/mais-de-2-t-de-cocaina-com-destino-a-europa-sao-interceptadas-no-porto-de-santos-sp.ghtml