Archives de 28 avril 2018

Le Patrouilleur des douanes « Jean François Deniau » est immobilisé à priori pour plusieurs mois suite à un incident et la vedette des douanes de NICE, la DF33 Levante, est partie pour une mission de plus d’un mois en Italie sous l’égide de FRONTEX…pour contribuer en Sicile à la sécurité de nos frontières extérieures!

Certes, il était prévu que la DF 33 Levante, financée à 90 % par l’Europe, via Frontex serait mobilisée au moins un mois par an pour des missions extérieures, mais vu l’incident survenu au patrouilleur Jean françois Deniau, c’est donc la Côte d’Azur qui ne sera  plus surveillée pendant ce temps par les douanes!

Vincent Thomazo, le secrétaire général du syndicat douanier UNSA s’ est fendu d’un communiqué de presse avant le départ de la DF 33 Levante pour alerter la Direction générale de la Douane française en précisant:

La situation que nous connaissons arrive au pire moment.

Le mois de mai est celui qui connait la plus forte fréquentation de navire en France dans le secteur sud-est.

Ne plus avoir de surveillance douanière sur la côte d’azur est inconcevable. Les pouvoirs douaniers sont bien spécifiques; aucune autre administration ne peut les mettre en œuvre.
Le syndicat UNSA DOUANES demande à ce qu’on remette en place des moyens maritimes permettant d’effectuer nos missions douanières parallèlement à nos participations aux missions pour le compte de Frontex.

Que dire…si ce n’est que Vincent Thomazo, se référant aux propos de Gérald Darmanin qui disait il y a quelques mois, parlant des fonctionnaires: « Ils sont l’ossature de la République« , espérait ramener à la raison des décideurs lointains du 11 Rue des Deux Communes à Montreuil ou d’ailleurs qui ne semblent pas concernés par cette ouverture d’une route maritime sans contrôles pour les narcotrafiquants qui ne manqueront pas d’en profiter.

Le communiqué de presse a été repris par Aviseur International et… Nice Matin le vendredi 28 avril qui a interrogé, Vincent THOMAZO, le secrétaire général du syndicat UNSA DOUANES, qui repose ouvertement la question:

 » Qui va surveiller les côtes françaises? Qui va protéger les frontières intérieures françaises, et faire ce qu’on attend des douaniers, accomplir des missions douanières? « 

Rodolphe Gintz, le collègue Directeur général qui a son bureau 11 Rue des Deux Communes à Montreuil semble ne pas aimer l’article de Nice Matin! Même, on peut dire qu’il semble agacé, n’hésitant pas alors à entamer une polémique allant jusqu’à parler de « fake news »!

Le TWITT étant mode de communication désormais usuel entre collègues douaniers, Rodolphe Gintz fait désormais dans la provoc en twittant:

« Bon vent à la DF33 Levante et à son équipage qui vont contribuer en Sicile à la sécurité de nos frontières extérieures. »

Aujourd’hui, nous attendons toujours les réponses aux questions posées par le syndicat UNSA DOUANES.

Certes, Rodolphe Gintz a répondu à Vincent Thomazo hier…via Twitter:

« La réponse vous parviendra par courrier confidentiel compte tenu de ma sensibilité de l’information et pas sur Twitter. Ainsi vous serez bien informé. »

Qui va protéger les frontières françaises?

Est-ce que le dossier est classé ‘SECRET DEFENSE »?

00000000000000000000000000000000000000

 

La brigade des stupéfiants de la PJ de Versailles a intercepté ce samedi 28 avril, au-dessus de Châteauroux, un convoi, avec 1,5 tonne de cannabis à bord, selon nos sources policières.

Les policiers ont découvert la cargaison de hachis cachée sous un chargement de bois.

Les deux chauffeurs portugais sont en garde à vue.

000000000000000000000000000000000000

Cette saisie a été réalisée sur l’aire du Jura, ce jeudi 26 avril, en milieu de matinée.

La drogue était dans une cache aménagée au fond de la remorque.

000000000

À la suite d’un renseignement anonyme, le GLSES (groupe de lutte contre les stupéfiants et l’économie souterraine) de la Division Centre a découvert mardi de la résine et de l’herbe de cannabis dans un appartement de Saint-Fons.

Un homme de 35 ans, soupçonné de garder la drogue pour le compte d’un tiers, a été interpellé boulevard Yves Farge et un individu qui se trouvait dans l’appartement a tenté de se débarrasser de marchandise en jetant des plaquettes de cannabis par la fenêtre.

LIRE

00000000000000000000000000000000000000

Le 3 septembre 2017, la GRC avait procédé à l’arrestation de deux hommes et trois accusations étaient déposées contre Jacques John Grenier, 68 ans, de Hubbards en Nouvelle-Écosse.

  • possession dans le but d’en faire le trafic;
  • importation d’une substance réglementée;
  • complot pour importation d’une substance réglementée.

Luc Chevrefils, 59 ans, de Montréal, fait quant à lui face à deux chefs d’accusation, mais a plaidé non-coupable:

  • possession dans le but d’en faire le trafic;
  • complot pour importation d’une substance réglementée.

La drogue avait été trouvée cachée dans la structure d’un lit à bord du Quesera, un petit bateau de 8 mètres qui arrivait de Saint-Martin, dans les Caraïbes.

L’embarcation avait été achetée par Grenier en août 2016 et était immatriculée au Canada.

Les briques de cocaïne emballées.

Les autorités avaient saisi 273 kg de cocaïne sur un bateau dans le comté de Lunenburg, en Nouvelle-Écosse. Photo : Agence des services frontaliers du Canada

SOURCE:
ICI Radio-Canada Nouvelle-ecosse
000000000000000000000000000000000000000000

C’est au coeur des célèbres puces de Saint-Ouen.

À l’entrée de la cité HLM des «Boute-en-train» , coincée entre le périphérique et le reste de cette ville de Seine-Saint-Denis, se trouve un immense graffiti bien visible.

Dessiné par les dealers du quartier, il indique aux clients qu’ici on peut se procurer de la drogue.

LIRE

00000000000000000000000000000000000

La DEA avait révélé les liens entre mafia américaine et européenne.

Jean-Claude Pijuant avait été condamné à 15 ans, en 2004, en son absence dans une vaste affaire de trafic de drogue entre le Maroc, la France et la Hollande.

L’enquête de la PJ de Montpellier et des agents de la DEA américaine avait abouti à la saisie à Port-Camargue en 1996 d’un voilier rempli de 2,7 tonnes de résine de cannabis.

lire

00000000000000000000000000000000000

Drogue et armes.

Les policiers d’Angers ont découvert l’ensemble, jeudi 26 avril, dans un appartement du quartier des Hauts-de-Saint-Aubin, à Angers.

LIRE

0000000000000000000000000000

La police a saisi énormément de matériel de plantation de cannabis – © Police judiciaire fédérale de Mons

Tous les services de la PJF Mons-Tournai (enquêteurs, laboratoire,…) ont été engagés.

Avec l’appui fourni par les unités spéciales, les polices judiciaires fédérales de Namur, Charleroi et Luxembourg, les maîtres-chiens drogues, le service central chargé de la fausse monnaie et les zones de police locale concernées (ZP Peruwelz-Bernissart, ZP Mons-Quévy, ZP Boraine, ZP Hauts-Pays, ZP Namur), les services des Douanes… ce sont près de 300 personnes qui ont participé à l’opération.

Sous la direction du juge d’instruction montois, l’enquête est poursuivie par la section « Stupéfiants » de la Police Judiciaire Fédérale de Mons-Tournai. Des échanges d’information sont en cours avec Europol, les polices albanaise et italienne. Des devoirs d’enquête supplémentaires pourraient avoir lieu à l’étranger.

Pour Christian Henry, seuls des coups de filet de ce type peuvent réellement déstabiliser une organisation criminelle. « Arrêter un dealer, c’est finalement laisser la place à deux ou trois autres. C’est sans fin. Une enquête comme celle-ci nous donne beaucoup plus de travail, mais elle a l’avantage de faire vaciller une organisation criminelle. Ici on a voulu couper la tête d’un réseau« .

video et LIRE PLUS

Lire aussi

00000000000000000000000000000000000