Archives de 13 mai 2018

Neuf agents de la ‘Guardia civil’ appartenant au Groupe d’action rapide (GAR) ont été attaqués hier à 18 heures dans le quartier côtier du Rinconcillo, à Algeciras, par une quarantaine de personnes armées de bâtons, de bouteilles cassées et même d’une batte de baseball.

L’attaque n’a pris fin que lorsqu’un des agents a du sortir son arme réglementaire et a tiré trois coups de feu en l’air pour disperser les assaillants.

Deux sergents et sept gardes civils, actuellement en service contre le trafic de drogue à Algeciras (habillés en civil) étaient hors service.

Quand ils ont laissé l’endroit dans la région où ils avaient pris le petit déjeuner, plusieurs personnes ont bloqué le chemin qui menait à leurs véhicules.

Immédiatement, un groupe de quarante hommes armés qui se trouvaient à l’intérieur du bar de Los Pulpos les a attaqués malgré le fait que les agents se soient identifiés comme membres de la Garde civile.

En France, la même affaire avec nos douaniers désarmés. …

J’imagine même pas!

00000000

Publicités

Un bus parti d’Orly en direction d’Amsterdam a été contrôlé par les douaniers. Rien de plus normal, mais durant cette formalité, un individu a eu un comportement suspect…Normal puisqu’il avait ingurgité pas moins d’1,7 kilo de cocaïne. Refilé aux gendarmes, il devra connaître l’accueil de la pénitentiaire française.

L’importance des BSI n’est plus à démontrer sauf pour Rodolphe Gintz, le ‘jeune premier’ DG de la Douane française.

COCAÏNE: lorsqu’elle faisait sa pub

Publié: 13 mai 2018 par internationalinformant dans INFOS

Publicité passée dans des magasines en renom pour des appareils permettant de mieux gérer son rail personnel.

Sidérant !!!

Du temps d’Escobar et cie, nul besoin de promotion: c’était pratiquement entré dans les mœurs, malgré des lois coercitives dont se foutaient le show-biz et la faune qui tourne autour.

A Hollywood, pas un seul studio sans ce « stimulant » présent.

La coke était partout !!!

Et maintenant… Les budgets de nos régaliennes en charge de la lutte contre les stupéfiants (DNRED, GENDARMERIE, MARINE NATIONALE, OCRTIS ET PJ s’envolent… comme la consommation d’ailleurs !

En 1978, Maetin Scorcese venu présenter «The Last Waltz» lança un «plus de cocaïne, plus d’interviews» demeuré célèbre.

Bien sûr, il plaisantait…. Il n’en fit pas moins envoyer à Paris un jet privé, qui lui rapporta les doses qui lui étaient nécessaires.

Photo trouvée sur COKE en STOCK

00000000000

BANGKOK – Dix millions de pilules «yaba» fabriquées au Myanmar et près d’une demi-tonne de méthamphétamine en cristaux cachée dans des paquets de thé ont été retirées d’un convoi de voitures à Bangkok, a annoncé la police thaïlandaise.

Les stupéfiants étaient transportés le long du «corridor des stupéfiants» de Thaïlande, qui traverse la province thaïlandaise centrale d’Ayutthaya à Bangkok puis au sud jusqu’en Malaisie.

La police a suivi les quatre voitures d’Ayutthaya, qui est un site d’entreposage clé pour ces stupéfiants fabriqués par les laboratoires de méthamphétamine du Myanmar.

Six Thaïlandais arrêtés.

Source: THE STRAITS TIMES

STUPÉFIANTS: de la géopolitique des drogues illicites

Publié: 13 mai 2018 par internationalinformant dans INFOS

«La drogue colle à l’homme comme la peau à sa chair», écrit Jean-Marie Pelt. Elle peut aussi permettre de le définir en partie, car certaines caractéristiques du comportement humain sont liées, de près ou de loin, à la production, au commerce et à la consommation de drogue, comme la guerre, le commerce et même le phénomène religieux.

Mais s’il a fallu des millénaires à l’humanité pour distinguer quelles étaient les «plantes magiques», un siècle seulement lui a été nécessaire pour en identifier, isoler, voire reproduire les principales substances actives. L’histoire et la géographie des drogues changent brusquement à partir du XIXe siècle avec les progrès de la pharmacologie et de la médecine allopathiques, l’internationalisation des échanges, l’expansion de la civilisation industrielle, les bouleversements sociaux et culturels que celle-ci véhicule et les nouvelles représentations collectives qui en émergent en Occident.

Très vite, les États dominants s’entendent sur un régime de contrôle international des drogues instaurant les mécanismes de régulation de certaines drogues, dites «légales» (les «médicaments»), et en prohibant parallèlement d’autres, dites «illégales» (les «stupéfiants»). De fait, ce régime a créé deux marchés transnationaux qui se répartissent l’ensemble des drogues répertoriées sur la planète. Ces marchés sont interconnectés à plusieurs niveaux mais chacun d’entre eux dispose de ses dynamiques propres. Celles-ci sont notamment déterminées par les acteurs historiques distincts qui se sont chargés du contrôle immédiat de chacun des marchés: pour les médicaments, l’industrie pharmaceutique et les médecins allopathes, qui constituent une oligopole sous tutelle de l’État; pour les stupéfiants, la police (la douane, etc.) et une série d’agents disparates, les «trafiquants», fréquemment issus de la pègre et éventuellement liés aux services de sécurité («secrets») des États. Même si le premier marché n’est pas dénué d’intérêt du point de vue géopolitique, c’est avant tout le second qui nous intéresse ici.

Fondements sociaux et géopolitiques de la prohibition

La caractéristique de ce marché est la prohibition qui, adossée à la répression, a permis l’émergence du trafic international de drogues illégales, même si elle ne suffit pas à expliquer son ampleur actuelle. En effet, ……

LIRE la suite:

http://vih.org/20171010/geopolitique-drogues-illicites/139698

°°°°°°°°°°°

Pour établir ces cartes, l’association Recovery Brand a utilisé les données recueillies en 2014 par l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime en fonction des habitudes de consommation de drogues et du type de traitement des addictions par pays.

LIRE PLUS

http://m.levif.be/actualite/sante/la-surprenante-carte-du-monde-des-drogues/article-normal-437941.html

00000000000

TEHERAN, 13 mai (MNA) – Un projet d’accord a été préparé dans le but de promouvoir la coopération entre les deux pays dans la lutte contre les stupéfiants et le blanchiment d’argent.

« La version finale du protocole d’accord sera signée dans les prochains mois« , a déclaré le chef de la police iranienne, Mohammad Massoud Zahedian.

« La promotion de la coopération sur les questions techniques et l’échange d’informations figurent parmi les principaux thèmes de cet accord » a-t-il ajouté.

Il a fait ces remarques durant la visite du directeur de la Direction centrale des services antidrogues d’Italie au siège du département anti-stupéfiants de la police iranienne.

Parlant de la longue histoire de la coopération entre les forces de police des deux pays, M. Zahedian espérait que d’autres actions conjointes seraient menées à l’avenir pour lutter contre les réseaux de trafic de stupéfiants.

MAH / 4295305

00000000000000

BRÉSIL (Pirai): deux tonnes de cannabis dans la carrosserie du camion

Publié: 13 mai 2018 par internationalinformant dans INFOS

Saisie samedi de deux tonnes de cannabis par la Police.

La drogue était planquée à l’intérieur d’un camion frigorifique à une centaine de kilomètres à l’Ouest de Rio de Janeiro, selon le site d’informations G1.

Le chauffeur Maicon Gonçalves a été incarcéré.

0000000

HMAS Warramunga, featuring a Seahawk Romeo helicopter from 816 Squadron at HMAS Albatross, has continued its success in the Middle East, securing another narcotics haul, this time 295 kilograms of heroin.

00000