Archives de 24 mai 2018

AFGHANISTAN (Farah): un Iranien intercepté avec 27 kilos de narcotics

Publié: 24 mai 2018 par internationalinformant dans INFOS

FARAH CITY (Pajhwok): La police de la province de Farah a arrêté Abdul Ghafar, un ressortissant iranien du port de Cheikh Abu Nasar Farahi, où le passeur voulait transférer la substance illicite à l’Iran.

Le porte-parole de la police Mohibullah Muhib a confirmé la saisie et a déclaré à Pajhwok Afghan News que le ressortissant iranien avait été arrêté avec 27 kilogrammes de stupéfiants et 940 grammes d’opium par les agents de la lutte contre les stupéfiants.

La marchandise de contrebande avait été dissimulée dans un semi remoque citerne destiné au transport de produits pétroliers, at-il ajouté.

Source: Pajhwok.com

00000000

Publicités

MALAISIE: une Australienne condamnée à mort pour trafic de drogue

Publié: 24 mai 2018 par internationalinformant dans INFOS

Une quinquagénaire australienne qui affirme avoir transporté de la drogue à son insu en Malaisie après avoir été piégée par une « arnaque à la romance » en ligne a été condamnée à mort aujourd’hui, a déclaré son avocat. Maria Elvira Pinto Exposto, 54 ans, avait été arrêtée en décembre 2014 à l’aéroport de Kuala Lumpur où elle était en transit, avec 1,1 kilogramme de méthamphétamine cousu dans un compartiment de son sac à dos. En première instance, cette grand-mère, mère de quatre enfants, avait été acquittée, le tribunal estimant qu’elle ne savait pas qu’elle transportait des stupéfiants.

Mais le parquet a fait appel et la cour d’appel l’a reconnue coupable jeudi de trafic de drogue, a déclaré à l’AFP son avocat Muhammad Shafee Abdullah.

Source

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/05/24/97001

0000000

La ciudadana española Olivia Anton-Altamirano ha sido acusada de introducir en el Reino Unido desde México 259 kilos de cocaína y nueve de metanfetamina, con un valor de 22 millones de libras (25 millones de euros), informó hoy la Agencia Nacional contra el Crimen británica (NCA, en inglés).

Leer mas

http://udgtv.com/noticias/acusan-a-extranjera-de

0000000

FRANCE (narcotrafic): pour le Président de la république, on a perdu toutes les batailles

Publié: 24 mai 2018 par internationalinformant dans 36, Aeronarcotrafic, Amphétamines, Australian Customs and Border Protection Service., BAN, Blanchiment, Cannabis - Hachis - Haschich, CELTIC, Champignons hallucinogènes, Cocaïne, Customs and Border Protection, Cyberdouane, DEA (USA), DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, FSKN (Russie), Gendarmerie, GRC - RCMP (Canada), Guardia Civil, Guardia di Finanza, Guardia di Finanza (Italie), Héroïne, HM Customs Excise (UK), INFOS, Khat, Narcotrafic maritime, NS 55, OCRTIS, Police, Policia, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, TRACFIN, UAR
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pour le Président de la république, on a perdu toutes les batailles et Emmanuel Macron, hyper-conseillé semble opter, comme ses prédécesseurs, pour un énième « plan de mobilisation générale » contre le narcotrafic.

Pourquoi n’essaye-t-il pas d’écouter ceux qui savent ? 

D’abord, il faut se rappeler que dans les années 80, les services régaliens dédiés à la lutte contre le narcotrafic géraient et obtenaient des résultats…… et puis un jour… …. au cours des années 90…. les décideurs de Bercy et d’ailleurs ont dit STOP….. Alors les agents des régaliennes concernées sont  passés à autre chose…..

Nos décideurs avaient oublié que les narcos, eux, continuaient!

Nous sommes des perdants …..pas les narcos!

A quand la tenue d’un vrai débat avec les professionnels de la réduction des risques liés à l’abus de drogues, les sociologues, les économistes, les associations d’usagers et les représentants reconnus compétents des régaliennes concernées.

Quel sera le budget consacré par l’État à la lutte, sachant qu’il ne pourra jamais atteindre le montant des marges considérables que représente le narcotrafic.

Pendant ce temps les narcos s’enrichissent, produisant une économie parallèle à l’économie réelle, corrompant dans la foulée le système politique et le système bancaire toujours avide de liquidités. Quand à nos régaliennes, on commence à savoir que parfois des yeux se ferment, pour laisser entrer les marchandises illicites…qui fera surtout grimper dans les hiérarchies les décideurs des services opérationnels, toujours avides de reconnaissance.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pourtant des services existent!

 

La DNRED, comme L’OCRTIS sont des administrations compétentes pour lutter contre les narcos, encore faudrait-il qu’elles se décident à retrouver l’envie de travailler, de monter des opérations, d’infiltrer plutôt que cette torpeur actuelle qui permet d’attendre que l’orage finisse par se calmer.

Certes pour L’OCRTIS, l’affaire François Thierry est toujours un handicap!

Mais les structures et les hommes sont là, il suffirait de vouloir relancer la machine!

Pour la DNRED, handicapée par des dérapages de certains cadres, elle subit aussi un autre handicap important qui est d’avoir à sa tête Corinne Cleostrate qui n’a seulement réussi à démontrer tout au long de son brillant parcours une capacité de composition incomparable; les nombreux postes qu’elle occupa depuis les années 90 au sein de la DNRED, comme taupe officielle de la DG, ne lui auront pourtant pas permis de devenir la « patronne » que la DNRED méritait.

Là aussi, les agents sont là et n’attendent qu’un signal pour repartir au combat.

0000000000000000000000000000000000