Archives de 1 juin 2018

Il a été interpellé en flagrant délit après plusieurs semaines d’investigation.

Un gardien du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier en Isère a été mis en examen et écroué pour trafic de stupéfiants et introduction illicite d’objets, rapporte Le Dauphiné Libéré.

LIRE la suite

http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/isere-un-gardien-de-prison-ecroue-pour-trafic-de-drogue-7793601770

00000000

On commence a se faire une bonne idée du principe : des trafiquants achètent des avions accidentés, pour les revendre plus tard sur Internet, une fois les appareils repeints. Certains aboutissent chez… d’autres trafiquants, qui en font leurs appareils de transport de coke. Le plus souvent on retrouve à bord des pilotes connus, de vieux habitués des trafics, qui une fois devenus trop vieux font dans la logistique d’avion narco. C’est une histoire sans fin dans laquelle viennent se mêler des hommes politiques et pas des moindres comme on a pu le voir, ou des sociétés ayant pignon sur rue et qui, visiblement ont de très hautes vues sur l’avenir de leur développement… bien aidé par les mêmes hommes politiques… le dernier en date étant devenu entre temps… président du pays !

Le refurbishing sans fin d’épaves pour leur faire faire un dernier vol

La suite de la fameuse saisie vue dans l’épisode précédent est elle aussi sans fin. En 2015, déjà, voici ce qui avait été écrit lors de la première intervention gouvernementale : « les 20 petits avions n’étaient pas cachés dans les montagnes et n’ont pas été découverts opérant dans des pistes d’atterrissage clandestines. Au contraire, la base d’opérations était l’aéroport de Pedro Juan, sous le contrôle et la responsabilité de la Direction Nationale de l’Aéronautique Civile (Dinac). Le plan découvert par Senad était simple mais extrêmement efficace: les avions endommagés étaient achetés au Brésil et entraient au Paraguay comme ferraille. Ils n’avaient pas d’identité. Il leur manquait un numéro de châssis et de moteur ainsi que d’un enregistrement de navigabilité. L’atelier aéronautique de PPA opère sur le même site à l’aéroport de Pedro Juan. Les avions de rebut étaient reconditionnés dans leur intégralité et ils étaient alors en parfait état. Leur réparation comprenait des tuyaux et des réservoirs supplémentaires pour prolonger l’autonomie de l’avion. À la fin des travaux, une plaque d’immatriculation nationale était tracée afin qu’elle puisse fonctionner sans inconvénient dans les aéroports. L’intervention de Senad a permis la confiscation de 14 petits avions prêts à voler et 6 en cours de renouvellement. La liste des avions de la marque Cessna est la suivante: 10 du modèle 210, 2 du modèle 206 et 1 du modèle 185. En cours de rénovation, 5 du modèle 210 et 1 Baron. Un coup dur pour le trafic illégal… » Le principe était simple, mais il fallait l’appui d’une autorité officielle pour qu’il marche (voir nos épisodes précédents !)

LIRE la suite

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-clxxvii-la-decouverte-et-la-chute-des-fournisseurs-davions-12/

000000000

Dans la nuit du 21 au 22 mai 2018, les agents des douanes de la brigade d’Hendaye ont saisi 275 kg de résine et 170 kg d’herbe de cannabis dans un camion transportant des sucreries de l’Espagne vers la Belgique. La valeur de la marchandise de fraude est estimée à plus de trois millions d’euros sur le marché illicite de la revente.

C’est à 23 heures le 21 mai 2018 que les douaniers d’Hendaye contrôlent un poids lourd arrivant d’Espagne, conduit par un chauffeur de nationalité italienne. Les documents présentés aux agents couvrent le transport de 3 480 boîtes de bonbons chargées en Espagne et devant être livrées en Belgique. Le contrôle de la marchandise permet de découvrir, derrière les palettes de sucreries, quatre palettes de cartons dans lesquels, à la place des bonbons, sont conditionnés des sachets transparents contenant tantôt de l’herbe, tantôt de la résine de cannabis.

Le chauffeur est placé en retenue douanière et le procureur de la république de Bayonne est immédiatement informé.

A l’issue du contrôle, les 445 kg de stupéfiants, le camion et sa remorque, 10 900 euros, 12 téléphones et 15 925 kg de bonbons ont été saisis.

Les suites judiciaires de l’enquête ont été confiées à la PJ de Bayonne.

Source: BIC Douane française

0000000000

Federal agents conducting drug investigations in Arizona recently seized nearly 1,000 pounds of narcotics and more than 9,000 fentanyl pills.

Officials with the Department of Interior’s Opioid Reduction Task Force conducted interdiction operations between May 15 and May 26 in Arizona. The investigations, which focused on drug trafficking on the Tohono O’odham and Gila River Indian reservations, resulted in 86 arrests, according to U.S. News and World Report.

Read more

http://dailycaller.com/2018/05/31/arizona-federal-agents-seized-narcotics-fentanyl/

0000000000

Contre-enquête sur un skipper français piégé dans un trafic de cocaïne

Depuis le 24 août 2017, le skipper Olivier Thomas est détenu dans une prison du Cap-Vert pour trafic de cocaïne. Lors d’une escale technique dans ce petit État insulaire d’Afrique de l’Ouest, la police a découvert près de 1,2 tonne de cocaïne à bord du voilier qu’il convoyait de Natal (Brésil) à l’île de Madère (Portugal). Lui, clame son innocence.

Le 29 mars 2018, la justice du Cap-Vert le condamne à dix années d’emprisonnement, tout comme les trois Brésiliens qui l’accompagnaient. Aujourd’hui, le marin français attend son procès en appel dans la prison capverdienne de Mindelo. La décision devrait être rendue en juin 2018. De nombreux éléments, recoupés par la contre-enquête de la cellule investigation de franceinfo, permettent de douter de sa culpabilité.

LIRE la suite et vidéo

https://mobile.francetvinfo.fr/monde/afrique/contre-enquete-sur-un-skipper-francais

Guatemala pasa de ser bodega y puente para las drogas y ha tenido que lidiar con plantaciones de marihuana y amapola, pero nunca con plantaciones de hoja de coca.

La Policía guatemalteca ha tenido que lidiar con plantaciones de marihuana y amapola, pero nunca con plantaciones de hoja de coca. La región del departamento de Cobán, al norte De Guatemala, reúne las condiciones para la siembra, lo inaccesible del terreno también lo hace idóneo para el cultivo.

Leer mas y video

https://www.hispantv.com/noticias/guatemala/378725/policia-lidiar-plantaciones-drogas-marihuana-cocaina-productor

0000000000

La fermeture du « Rexy », dans le quartier des Halles dans le 1er arrondissement de Paris, a été ordonnée en urgence par le préfet de police, Michel Delpuech, pour trafic de drogue.

Le 28 mai 2018, des policiers interpellent à l’intérieur de la discothèque, deux hommes qui vendent de la drogue Sur l’un d’eux, ils trouvent 13 petits paquets de cocaïne. L’homme avoue aussi qu’il vend de la drogue tous les jours au « Rexy ».

Trois mois de fermeture

L’arrêté de fermeture est pris immédiatement. « Le Rexy » restera fermé trois mois.

LIRE PLUS

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/la

0000000000

Caracas.- Cuatro militares venezolanos fueron detenidos por supuestamente intentar enviar un alijo de 112 kilos de cocaína a Jamaica, informó este jueves el fiscal general, Tarek William Saab. El cargamento fue incautado en el puerto marítimo de La Guaira (norte), en una operación en la que en total fueron arrestadas siete personas, dijo el fiscal en rueda de prensa.

Entre los capturados se hallan cuatro sargentos de la militar Guardia Nacional (GNB), añadió Saab, precisando que la droga estaba oculta en un contenedor y su costo se estima en unos seis millones de dólares.

Los acusados podrían enfrentar una pena de ocho años de prisión, indicó el funcionario. Saab afirmó que desde agosto, cuando fue designado fiscal por la oficialista Asamblea Constituyente, el Ministerio público ha incautado 29,5 toneladas de drogas. En varias de esas acciones han sido detenidos militares.

Leer mas

http://hoy.com.do/cuatro-militares-detenidos-en-venezuela-acusados-de-trafico-de-cocaina/

00000000000