Archives de 4 juin 2018

Une mauvaise coordination

« A la mondialisation des trafics doit répondre une approche globale de l’Etat, indispensable à la maîtrise des quartiers de reconquête républicaine ciblés par la police de sécurité du quotidien (PSQ) qui sont les plaques tournantes du trafic de ‘proximité' », résume l’Office des stups, qui demande que son rôle de coordinateur soit renforcé, avec l’appui de l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) comme bras armé financier et l’apport du Sirasco (Service d’information, de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisée) pour la gestion et l’analyse du renseignement. « La lutte contre le trafic de stupéfiants mobilise de nombreux acteurs qui peuvent poursuivre des stratégies divergentes, voire concurrentes […] La coordination est lacunaire au niveau territorial et perfectible au niveau central […] », peut-on lire dans ce document daté de mai 2018.

Une allusion aux stratégies de la gendarmerie et de la douane, qui joueraient leur partition en solo.

Personne n’a oublié le tremblement de terre consécutif à la saisie par la DNRED (Direction nationale du renseignement et des enquêtés douanières) de 7 tonnes de cannabis en plein Paris en octobre 2015, et la mise en cause de l’ancien patron des Stups, François Thierry, pour sa proximité avec son indic Sofiane Hambli. Et surtout pas les rédacteurs du plan d’action, qui souhaitent que soit clarifié « le rôle des informateurs dans le cadre des procédures judiciaires, non seulement pour garantir leur sécurité juridique mais également pour sécuriser l’action des enquêteurs« , notamment dans le cadre de livraisons surveillées, une technique d’enquête qui permet de laisser passer certains envois de drogues illicites placés sous contrôle. Ils appellent par ailleurs à un « sursaut technologique » pour intercepter les communications entre trafiquants sur messageries cryptées.

PRISE DE CONSCIENCE TARDIVE

A la mondialisation des trafics doit répondre une approche globale de l’Etat, indispensable à la maîtrise des quartiers de reconquête républicaine ciblés par la police de sécurité du quotidien (PSQ) qui sont les plaques tournantes du trafic de ‘proximité' », résume l’Office des stups, qui demande que son rôle de coordinateur soit renforcé, avec l’appui de l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) comme bras armé financier et l’apport du Sirasco (Service d’information, de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisée) pour la gestion et l’analyse du renseignement.

LIRE

https://www.lejdd.fr/societe/trafic-de-drogue-macron-va-t-il-sinspirer-du-plan-de-loffice-des-stups-3671318

———

Il y a 30 ans, je réclamais plus de coordination entre services …. en vain!

Quelle joie d’apprendre aujourd’hui que nos élites envisagent plus de coordination !

Mais que se passera-t-il pour les agents infiltrés ?

Marc Fievet – NS55 DNRED

0000000

Dix-sept personnes ont été arrêtées en Belgique lors d’une opération menée de jeudi à dimanche derniers par les services de police et de douane du Benelux et de France, annonce lundi la police fédérale belge. Ces contrôles visant à lutter contre le trafic de stupéfiants et le tourisme de la drogue ont également permis de saisir neuf véhicules.

LIRE

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_une-operation-internationale-contre-le-trafic-de-drogue-mene-a-17-arrestations-en-belgique?id=9936061

000000

Le journaliste Saïd Boudour et les cinq autres personnes poursuivies dans le cadre de la publication d’éléments liés à la saisie de cocaïne à Oran ont été présentés ce lundi au procureur de la République du tribunal Abane Ramdane, à Alger.

Le procureur a retenu les chefs d’inculpation d’atteinte à corps constitué et publication d’éléments visant à porter atteinte à l’unité nationale, a-t-on appris auprès de leur avocat Me Salah Abderrahmane.

LIRE

https://www.tsa-algerie.com/affaire-de-la-cocaine-doran-le-procureur-retient-le-chef-dinculpation-datteinte-a-lunite-nationale/

Affaire de la cocaïne: les journalistes Khellaf et Mellah placé sous contrôle judiciaire.

LIRE

https://www.inter-lignes.com/affaire-de-la-cocaine-les-journalistes-khellaf-et-mellah-place-sous-controle-judiciaire/

0000000000


Luego de más de 5 meses de investigación conjunta entre la Fiscalía y agentes de la Dirección antidrogas de la PNP se logró incautar una tonelada de cocaína que tenía como destino probable España y cuyos paquetes llevaban las fotos del fallecido narcotraficante colombiano Pablo Escobar y el capturado mafioso mexicano el Chapo Guzmán. la intervención se dio en Chancay.

Se detuvo a ocho personas entre ellos tres ciudadanos colombianos.

Leer mas y video

http://www.elpopular.pe/actualidad-policiales/2018-05-30-incautan-tonelada-cocaina-rostros-pablo-escobar-chapo-guzman-video

000000000000

La Guardia Civil se ha incautado de 2.422 kilos de hachís en Cala Arena, en la bahía de Algeciras, tras perseguir una « narcolancha » cuyos tripulantes lograron darse a la fuga, ha informado hoy el instituto armado.

La intervención se produjo la medianoche del pasado sábado, cuando se detectó que una embarcación semirrígida se dirigía cargada rumbo a la bahía de Algeciras.

Leer mas

http://www.cope.es/noticias/espana/incautados-2422-kilos-hachis-una-cala-bahia-algeciras_222901

00000000

Las autoridades de Colombia decomisaron en el puerto de Cartagena de Indias de 122 kilos de cocaína ocultos en 100 cajas de pañales que tenían como destino Guatemala, informó hoy la Policía.

Leer mas

https://www.debate.com.mx/mundo/panales-cocaina-colombia-cargamento-guatemala-antinarcoticos-20180603-0135.html

000000000

Le cannabis au Liban (plaine de la Bekaa)

L’opération s’est déroulée dans le centre-est d’Ouzai, indique aujourd’hui, dans un communiqué, les forces de sécurité intérieure.

Le rapport indique que le raid a eu lieu vendredi dernier et que les gendarmes ont arrêté tous les présumés suspects, dont l’intention était d’envoyer la drogue à l’étranger.

Les étiquettes sur les contenants appartenaient à une usine de peinture sans lien avec l’opération de contrebande, ajoute la déclaration.

Source: prensa-latina

Contrôlés par les douaniers de l’aéroport de Nice, l’américain Rogers de 66 ans et l’anglais Thimothy de 58 ans, l’un le 23 mars, l’autre le 24 mars, transportaient dans le double fond de leur bagage, 5 kg d’héroïne.

Malgré une histoire abracadabrantesque racontée au juge, ces mules ont été condamnées à un an de prison ferme et en prime cinq ans d’interdiction du territoire.

L’amende douanière qui est de 350 000 euros….ne sera sans doute jamais payée!

0000000