Archives de 5 juin 2018

C’est une affaire pas banale qui illustre parfaitement les circuits du blanchiment de l’argent issu du trafic international de drogue. Et les profits colossaux qui en découlent.

Après dix-huit mois d’investigations, les enquêteurs de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) viennent de mettre un terme aux juteux arrangements entre trafiquants de drogue et grossistes en textile, implantés dans une zone commerciale à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

C’est en utilisant un système de compensation connu sous le nom d’hawala, qui remonte au Moyen Âge qui évite tout passage par le réseau bancaire traditionnel et échappe ainsi à tout contrôle.

LIRE

00000000000000000000000000000000000000000000

LIRE

https://www.alg24.net/exclusif-kamel-el-bouchi-accuse-cocaine/

 

00000000000000000000000000000000000000000

Los agentes de la unidad de élite Los Sinchis de Mazamari, de la Policía Nacional del Perú (PNP) decomisaron más de tres toneladas de acetona en Valle de los ríos Apurímac, Ene y Mantaro (Vraem).

Los policías antidrogas hallaron este insumo químico fiscalizado en las inmediaciones de la comunidad nativa Mazaronquiari, distrito de San Martín de Pangoa, región Junín, durante una operación que contó con participación del Ministerio Público.

Fuente

http://andina.pe/agencia/noticia-vraem-incautan

000000000

Des policiers sont intervenus ce lundi matin 4 juin, sur commission rogatoire, au centre pénitentiaire de Maubeuge. L’enquête porte sur un trafic de drogue et de téléphones portables.

Six détenus ont été interpellés.

Mais particularité de l’intervention de ce lundi matin, quatre surveillants, dont un gradé, ont aussi été placés en garde à vue. Plusieurs cellules et casiers du centre pénitentiaire. Des perquisitions ont aussi eu lieu au domicile de plusieurs agents, dont celui du chef adjoint d’établissement.

Source:

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/4-surveillants-arretes-pour

000000000

ALGER- Six (6) personnes, dont le journaliste et fondateur du Site électronique ayant publié un article sur la saisie d’une quantité 701Kg de cocaïne, ont été présentées lundi devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed et inculpées pour « outrage à corps constitué et publication d’un article portant atteinte à l’unité nationale », a-t-on indiqué de sources judiciaires.

Ces accusations font suite à la publication d’un article par le Site en question, dont l’auteur affirmait que « la quantité réelle de la drogue saisie mardi au port d’Oran était de 741Kg et non pas 701Kg », a précisé à l’APS l’un des avocats présent à la comparution, Maître Abderrahmane Salah.

Le procureur de la République a ordonné le placement de tous les mis en cause en détention pour les besoins de l’instruction « afin de déterminer les responsabilités ».

Il s’agit de Melah Adlène, fondateur du Site électronique, Khelaf Ben Hada, propriétaire du Site, Said Beddour, journaliste (qui a partagé l’article sur sa page Facebook), Berrahma Mohamed, technicien en informatique et Tounsi Noureddine, employé au port d’Oran, a fait savoir Maître Abderrahmane.

Un collectif de défense de 11 avocats dont Maîtres Mustapha Bouchachi, Noureddine Ben Yessad et Abderrahmane Salah s’est constitué pour défendre les 6 mis en cause.

Soulignant que l’enquête risque de prendre jusqu’à huit mois, maître Salah a précisé à l’APS que le juge d’instruction en charge du dossier pourrait requalifier les accusations suivant les faits qui lui sont soumis.

Pour rappel, 701 Kg de cocaïne avaient été saisis, mardi dernier au port d’Oran, dans un conteneur à bord d’un bateau de transport de marchandises battant pavillon Libérien en provenance du Brésil.

source:

000000000000000000000000000000000000000

Le directeur des Forces de sécurité intérieure, Imad Osman (c), lors d’une conférence de presse lundi 4 juin 2018 à Beyrouth. Photo tirée du compte Twitter des FSI

Un Italien et deux Libanais ont été arrêtés au Liban dans le cadre du démantèlement d’un réseau international de trafic de cocaïne, ont annoncé lundi les Forces de sécurité intérieure.

Le ressortissant italien arrêté « a avoué avoir pris part à 20 opérations d’acheminement de drogue » vers le Liban, ont indiqué dans un communiqué les services de renseignements des FSI, qui ont affirmé avoir réussi à « identifier un groupe de trafiquants de nationalités étrangères appartenant à un réseau criminel international ».

lire plus

0000000000000000000000000000000000000000

Il s’y sont mis à cinq. Cinq experts du sujet, avec Bernard Kouchner comme tête d’affiche, réunis sur le papier afin d’apporter leur tribut aux débats toujours aussi vif autour de la légalisation du cannabis. Ces cinq-là sont clairement pour : aux côtés de l’ex-ministre et cofondateur de Médecins sans frontière et de Médecins du Monde, les addictologues William Lowenstein, Jean-Pierre Daulouède, Bertrand Leibovici, ainsi que le cardiologue et ancien président de Médecins du Monde, Patrick Aeberhard. La petite bande – ils se connaissent tous très bien – raconte dans Toxic (Odile Jacob) son long combat pour une meilleure prise en charge des toxicomanes. Des toxicomanes qui, dans l’esprit de la loi de 1970 – inchangée à ce jour – ont longtemps été considérés comme des délinquants et soumis à l’injonction de se sevrer.

LIRE

https://www.lexpress.fr/actualite/kouchner-dit-oui-a-la-legalisation-du-cannabis_2013589.html