Archives de 14 juin 2018

Margaux Deroy, élue Miss Prestige National en 2015, avait été placée en garde à vue en début de semaine avec son compagnon pour « transport et détention de produits stupéfiants ».

Les gendarmes ont trouvé de la cocaïne et de l’héroïne dans ses bagages.

Elle a été incarcérée.

LIRE la suite

https://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/miss-prestige-national-2015-incarceree-pour-detention-de-produits-stupefiants-5823075

0000000

Reportage d’ ‘Envoyé spécial’ bien ‘léché’ et orienté, mais quid des autres services?

-L’ex 36

-La Gendarmerie

-La DOD, la DRD et la DED de la DNRED de la Douane française

-La DGSE et la DGSI

-Le SRCT

-Le TRACFIN

-La ‘Justice’ et ses magistrats taiseux.

FRANCE (OCRTIS): quand un service chargé de lutter contre le narcotrafic était en réalité le premier importateur de France…Ça pose questions!

000000000

En 1992, Marc Fievet aka NS55 DNRED, infiltré dans une importante organisation de narcotrafiquants anglais sous couvert du HM Customs Excise, s’était rendu à Dubaï pour négocier l’enlèvement d’une importante cargaison de haschisch afghan.

Déjà dans ces années là, la place de Dubaï était réputée ‘safe’ pour ‘toutes’ les affaires !

Il n’y a pas que la voyoucratie française qui a choisi Dubaï comme point de chute favori.

Dans un rapport opportunément nommé SandCastles, le Center for Advanced Defense Studies (C4ADS), un think tank américain, révèle que l’Émirat de tous les records aurait accueilli plusieurs trafiquants de drogues, grands argentiers du terrorisme et marchands d’armes.

Tous sous le coup de sanctions américaines…….

LIRE PLUS

https://www.illicit-trade.com/fr/2018/06/dubai-commerce-illicite/

00000000

VIDEO. Scandale chez les stups : les « livraisons surveillées » favorisent-elles l’entrée de drogue en France ?
« Envoyé spécial » revient le 14 juin 2018 sur une affaire de « stups » qui a fait scandale : en 2015, le service antidrogue est accusé d’avoir favorisé l’importation de cannabis au lieu de l’empêcher.

Mis en examen, son chef plaide que l’opération s’inscrit dans une stratégie globale de lutte contre le trafic de stupéfiants…

LIRE PLUS et vidéo

https://mobile.francetvinfo.fr/societe/drogue/video-scandale-chez-les-stups-les-livraisons-surveillees-favorisent-elles-lentree-de-drogue-en-france_2796905.html#xtref=acc_dir

0000000


« Le groupe était dirigé par trois Vietnamiens, l’un agissant en République Tchèque et les deux autres à l’étranger », a indiqué à l’AFP la porte-parole du Centre national antidrogue Barbora Kudlackova.Les chefs du réseau recrutaient leurs courriers parmi les Tchèques désargentés ou endettés.Travaillant en paires, les courriers achetaient un séjour de vacances en Australie et partaient avec quatre valises via les Etats-Unis ou la Thaïlande. C’est pendant ces escales qu’ils échangeaient leurs valises contre celles où la drogue était bien cachée, échappant aux rayons X et aux chiens renifleurs, a précisé Mme Kudlackova.Chaque valise contenait cinq kilos de drogue. Le réseau est soupçonné d’avoir réussi à introduire ainsi en Australie plus de 700 kilos de stupéfiants.Tous risquent entre dix et dix-huit ans de prison.

LIRE PLUS https://www.tahiti-infos.com/Inculpation-de-60-Tcheques-qui-transportaient-de-la-drogue-en-Australie_a172391.html

000000000

Cuatro años después de que el escándalo del tráfico de cocaína en el buque escuela ‘Juan Sebastián Elcano’ salpicara a la Armada y conmocionara a todo el país, el juzgado militar que lleva el caso lo ha archivado ante la imposibilidad de determinar la responsabilidad de los detenidos tras el hallazgo de 127 kilos de esta droga en el pañol de velas del navío.
Durante todo este tiempo la investigación no ha sido capaz de señalar a los culpables de una práctica que temían podría no tratarse de un hecho aislado y la juez sin embargo resalta en su sentencia el descontrol reinante en Elcano, donde los marineros subían a bordo sin ningún control durante sus escalas en países sudamericanos como Colombia, donde se subieron los paquetes de cocaína a bordo.

Leer mas

https://m.diariodecadiz.es/provincia/embarque-Elcano-cocaina-quedara-impune_0_1254475172.html

°°°

00000000

Cela faisait de nombreux mois que les riverains de la Place Léon-Blum se plaignaient auprès de la gendarmerie d’allées et venues d’individus dans ce secteur du cœur de Ville. Ces derniers mois, selon des proches du dossier, ces personnes se cachaient de moins en moins pour se livrer à leur trafic de vente de cannabis. Sur la place Léon-Blum, un immeuble avait d’ailleurs été squatté par les mis en cause dans ce trafic pour permettre de s’adonner à leur commerce.

LIRE plus

https://www.lindependant.fr/2018/06/13/port-la-nouvelle-arrestations-apres-le-demantelement-dun-trafic-de-drogue,3998891.php

00000000

0000000

À défaut d’avoir déjoué des complots visant les leaders mondiaux, le Groupe intégré de sécurité du Sommet du G7 dans Charlevoix a déjoué un complot d’exportation de drogue, a appris notre Bureau d’enquête.

Le lundi 4 juin, la sécurité du Port de Montréal aperçoit une petite embarcation rôder près d’un porte-conteneur battant pavillon libérien, le «Arnica».

Questionnés par les agents, les occupants de l’embarcation ont affirmé qu’ils faisaient de la plongée sous-marine… en plein port commercial.

Évidemment, l’affaire a éveillé beaucoup de soupçons, mais les autorités n’avaient pas assez de preuve pour les arrêter.

LIRE la suite

http://www.tvanouvelles.ca/2018/06/13/le-sommet-du-g7-aura-permis-de-dejouer-un-complot-dexportation-de-cocaine

Pamplona – La Policía Foral detuvo a dos hombres, un chófer y un responsable de la empresa, por un presunto delito de tráfico de drogas después de hallar en el camión que se incendió el domingo en Orkoien decenas de pequeños paquetes de hachís perfectamente camuflados en unos palés de madera, hasta sumar 143 kilos, aunque se calcula que podría transportar unos 250 kilos, ya que más de cien habrían ardido en el suceso.

Los hechos sucedieron en la madrugada del pasado domingo en la A-15, donde un camión articulado que transportaba fruta congelada se salió de la vía y acabó incendiándose, lo que provocó el corte de la vía en sentido San Sebastián. El conductor salió ileso de tal accidente y la ambulancia, desplazada junto a la Policía Foral y los bomberos, no tuvo que actuar, ya que este logró salir antes de que el vehículo comenzara a arder.

Leer mas

http://m.noticiasdenavarra.com/2018/06/13/sociedad/navarra/el-camion-que-ardio-en-orkoien-llevaba-250-kilos-de-hachis

00000000

L’efficacité. Dans la bouche du nouveau monde, le mot revient souvent comme un mantra justifiant tout ou presque. C’est au nom de la recherche de l’efficacité, nous dit-on, que depuis le début du quinquennat le droit du travail a été largement modifié, que les aides sociales risquent d’être fortement rabotées ou que la fiscalité des plus riches a été significativement allégée. Chacun jugera. Ces derniers jours, sur le dossier du «cannabis ultra-light» (chargé en CBD mais à moins de 0,2% en THC, le principe psychoactif du cannabis), l’exécutif, au mépris de toute efficacité, s’est montré aussi banalement conservateur que ses prédécesseurs.

Alors que le marché suisse du cannabis CBD a commencé à irriguer la France, les magasins ouvrant à la pelle ces dernières semaines jusque dans la capitale, les pouvoirs publics ont mis le holà lundi via une communication de la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) interdisant en particulier la vente de fleurs à fumer et donc le cœur du business naissant. Au nom d’un principe simple mais hautement contestable : le cannabis est du cannabis, qu’il soit chargé en THC à plus de 10% comme sur le marché noir ou à moins de 0,2%, comme c’était le cas dans les échoppes affirmant respecter la législation française – en fait plus compliquée que ça. Il faut dire que certains acteurs entrés sur ce marché par opportunité commerciale ont parfois dépassé la ligne jaune en flirtant avec l’incitation à la fumette, interdite, ou avec la publicité mensongère sur les vertus médicinales du cannabis CBD, interdit également. De quoi donner le fer pour se faire battre alors qu’un flou bienveillant semblait régner.

LIRE la suite

http://www.liberation.fr/france/2018/06/13/cannabis-cbd-le-grand-enfumage-du-gouvernement_1658798

00000000