Archives de 19 juin 2018

Aviseur International

Une mauvaise coordination

« A la mondialisation des trafics doit répondre une approche globale de l’Etat, indispensable à la maîtrise des quartiers de reconquête républicaine ciblés par la police de sécurité du quotidien (PSQ) qui sont les plaques tournantes du trafic de ‘proximité' », résume l’Office des stups, qui demande que son rôle de coordinateur soit renforcé, avec l’appui de l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) comme bras armé financier et l’apport du Sirasco (Service d’information, de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisée) pour la gestion et l’analyse du renseignement. « La lutte contre le trafic de stupéfiants mobilise de nombreux acteurs qui peuvent poursuivre des stratégies divergentes, voire concurrentes […] La coordination est lacunaire au niveau territorial et perfectible au niveau central […] », peut-on lire dans ce document daté de mai 2018.

Une allusion aux stratégies de la gendarmerie et de la douane, qui joueraient leur…

Voir l’article original 275 mots de plus

Agentes de la Guardia Civil han interceptado más de 25 kilos de droga en el Aeropuerto Adolfo Suárez Madrid Barajas que estaban ocultos en el doble fondo de una maleta y en ropa de bebé.

Hay cuatro detenidos.

Leer mas

https://www.larazon.es/sociedad/interceptan-25-kilos-de-droga-en-barajas

000000000

La brigade des stupéfiants de Versailles a intercepté dans le Val-d’Oise, dans la nuit de lundi à mardi 19 juin, deux véhicules dont l’un transportait une très grosse quantité de drogue, selon les informations de franceinfo.

Le convoi était composé d’un camion et d’une camionnette « ouvreuse ». Le poids lourd transportait au moins 1,5 tonne de cannabis. Au moins deux personnes ont été interpellées lors de cette opération menée sur l’aire de Vémars, sur l’autoroute A1.

Les véhicules, immatriculés en Roumanie, étaient partis de l’Espagne. La cargaison de cannabis était destinée aux marchés belges et hollandais.

Un trafic très structuré

Selon les premiers éléments de cette enquête menée par la brigade des stupéfiants de Versailles (DRPJ) et la JIRS de Paris (juridiction interrégionale spécialisée), les acteurs de ce trafic très structuré seraient des délinquants roumains à la tête de sociétés de transports basées en Espagne.

Source: Franceinfo

00000000

Les douaniers de Lons-le-Saunier découvrent 398 kg de cannabis dans un chargement d’oranges et de pastèques.

Le 15 juin 2018, vers deux heures du matin, les douaniers de Lons-le-Saunier déroutent pour le contrôler un camion immatriculé en Bulgarie circulant sur l’autoroute A39. Lors des vérifications d’usage, le chauffeur déclare venir d’Espagne et se rendre en Allemagne pour y livrer diverses marchandises.

A l’ouverture des portes de la remorque frigorifique, les agents des douanes constatent la présence de cartons d’oranges, dont une bonne partie s’est renversée et est éparpillée à l’avant du chargement. Derrière les oranges, ils accèdent à une rangée de pastèques, puis à de nombreux cartons. Si le premier carton contrôlé contient des pièces en caoutchouc, le second fait apparaître des sacs thermosoudés contenant de l’herbe de cannabis.

Le Procureur de la République de Lons-le-Saunier est immédiatement prévenu et le chauffeur placé en retenue douanière. Le camion et le chauffeur sont escortés vers des locaux sécurisés où la fouille complète du chargement a lieu de quatre à six heures du matin.

Au total, 252 sachets d’herbe de cannabis pour un total de 312 kg et 16 paquets de résine, pour un poids de 86 kg sont extraits du chargement. La valeur de la marchandise est estimée à près de 4 millions d’euros sur le marché illicite de revente des stupéfiants.

Une grande quantité de cannabis avait déjà été interceptée dans un chargement d’oranges il y a moins d’un mois : le 24 mai 2018 les douaniers de Montpellier saisissaient 954 kg de résine de cannabis dans un camion transportant 4 tonnes d’oranges et de la nourriture pour bovins.

La brigade de Lons-le-Saunier a d’ores et déjà saisi plus de deux tonnes de cannabis (herbe et résine confondues) depuis le début de l’année.

Le Parquet de Lons a ouvert une information judiciaire.

En 2017, la douane française a saisi 46,1 tonnes de cannabis sur le territoire national (+ 31,3 %), dont 11,85 tonnes d’herbe et 34,27 tonnes de résine.

Contact Presse

Service de presse de la douane : 01 57 53 41 03 – presse@douane.finances.gouv.fr

000000000

Et puis on tombe aussi, à force de chercher, sur des pans entiers d’histoire qui sautent à la figure. Celle des Farcs, finalement des dealers de coke déguisés en gauchistes, qui pour s’approvisionner en armes ont fait appel à des pilotes d’avions qui venaient échanger les livraisons contre leur cocaïne. Au hasard des recherches ont retombe en effet sur l’un d’entre eux, surnommé Dodo, sorte d’espèce disparue du temps où les pilotes mélangeaient allègrement armes et coke à bord à bord de leurs coucous qu’ils faisaient zig-zaguer au ras des cimes des arbres, selon les leçons apprises par d’autres pilotes brésiliens, ceux qui ravitaillaient les Garimperos (nous les étudierons très bientôt, rassurez-vous). Aujourd’hui, on a plutôt tendance à recycler leurs avions une fois saisis, en avions-ambulances d’un genre particulier comme on va le voir…

Des avions diffuseurs de tracts électoraux !

Les avions brésiliens servent en effet à plein de choses, si l’on revient à notre petit PT-VHR Corisco de l’épisode précédent : « le même monomoteur a fait l’objet d’une perquisition de la police à Hugo da Cunha Machado Aéroport (Tirirical) le 26 octobre 2006, trois jours avant le second tour des élections de gouverneur, qui a fini par donner la victoire à Jackson Lago (PDT). Selon la plainte, qui a mobilisé la police civile et militaire, l’appareil était utilisé pour le transport « colis suspects » – espèces et imprimés de propagande – qui caractérisent le crime électoral. Vers 12 heures ce jour-là, la police est arrivée dans le hangar de l’aéroport, loué pour coordonner la campagne Roseanna Sarney, en concurrence alors pour le PFL (maintenant devenu le DEM), mais n’a pas réussi à empêcher le décollage des avions.

Plus tard, l’avion a été vu faire des survols dans la municipalité de Tutóia, qui ont abandonné des flyers innombrables avec une photo du président Luiz Inacio Lula da Silva et Roseanna Sarney ensemble, image faite lors d’un rassemblement à Timon, quelques jours avant. » L’avion n’a pas atterri à Tutóia, mais a inondé la ville avec les milliers de tracts qui sont tombés du ciel ». Sur certains sites, on ne pouvait que constater la désaffection totale des salles pour les rassemblements électoraux, les tracts ne suffisant visiblement plus à rassembler les foules… et Dino encore moins que Lula… l’héritage Lula étant devenu trop lourd ! A noter que là-bas aussi on vole comme des dingues, même en Corisco.

LIRE PLUS

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-clxxiv-la-decouverte-et-la-chute-des-fournisseurs-davions-19/

00000000

Uma tonelada e meia de cocaína foi apreendida na tarde desta segunda-feira (18), no porto de Salvador. Segundo informações da Polícia Federal, esta foi a maior apreensão da droga feita este ano na Bahia.

A cocaína estava acondicionada em mochilas, dentro de fardos de policloreto de vinila (PVC) e polietileno, em contêineres que tinham como destino final a Europa.

Mais

https://g1.globo.com/ba/bahia/noticia/policia-federal-apreende-15-tonelada-de-cocaina-no-porto-de-salvador.ghtml

00000000

En las últimas horas, unidades de la Armada Nacional en el desarrollo de una operación coordinada con la Policía Nacional incautaron 390,5 kilogramos de clorhidrato de cocaína y capturaron a dos sujetos de nacionalidad española en la jurisdicción del Comando Específico de San Andrés y Providencia.

Unidades de Reacción Rápida de Guardacostas de San Andrés y el buque ARC “Roncador” realizaron la interdicción marítima de la embarcación de nombre “Relax Too”, que por información de la Regional de Inteligencia del Caribe fue remolcada al muelle de la Estación de Guardacostas de San Andrés, donde se realizó inspección detallada con buzos de la Armada Nacional y con un binomio canino hallando dos caletas con sustancias desconocidas en compartimientos ocultos.

Personal de la Policía realizó la Prueba Inicial Preliminar Homologada – PIPH, arrojando positivo para 390,5 kilogramos de clorhidrato de cocaína.

El alcaloide y los capturados fueron puestos a disposición de la Sijin de la Policía Nacional.

La Armada Nacional ratifica su compromiso en la lucha frontal contra todas las formas de crimen transnacional que pretenden usar los espacios jurisdiccionales para delinquir. De igual forma, invita a toda la comunidad del Archipiélago a informar cualquier hecho delictivo o sospechoso empleando la línea de emergencia gratuita desde fijo y celular 146 o el canal 16 en VHF marino.

Fuente: armada.mil.co

00000000