Archives de juillet, 2018

Contactée hier, la direction interrégionale de la Douane, à Bordeaux, se faisait très discrète quant à l’enquête ayant concouru à cette arrestation de Trentels.

«Nous agissons partout sur le territoire national, explique Serge Puccetti, directeur interrégional. Nous recherchons tabac, argent, stupéfiants, lors de contrôles inopinés mais aussi après de longues enquêtes*, ce qui est le cas pour cette affaire en Lot-et-Garonne

L’administration concède que la voiture était bel et bien pistée**, recherchée, et que le contrôle dans le bourg de Trentels n’était pas le fruit du hasard*.

La drogue était cachée dans le tableau de bord de la voiture, et sous son plancher.

Le «go slow»

S’agissant de la méthode, on a ici affaire à du «go slow», qui est l’inverse du «go fast». Là, l’objectif est de rouler tranquillement et d’utiliser les chemins de traverse, de privilégier les routes départementales en conduisant en bon père de famille. «Nous sommes au faîte de toutes ces méthodes, ajoute le directeur interrégional. Grands véhicules, petites voitures, allure rapide, ou circulation noyée dans le flux d’été, etc. : nos agents connaissent tout ça. Actuellement les «go fast» se font plus rares, c’est exact…»

Mais alors que les trafiquants empruntent les petits axes routiers, pourquoi la Douane supprime-t-elle ses brigades de proximité, comme celle du Passage-d’Agen qui devrait fermer ses portes au plus tard le 21 septembre prochain ?

«A travers ce dossier de Trentels, s’empresse de préciser Serge Puccetti, on a l’illustration que les territoires ne sont pas abandonnés. Nous avons adapté notre dispositif, de manière à renforcer les brigades situées en amont et en aval d’Agen, pour maintenir notre capacité de contrôle

Périgueux et Montauban montent en puissance

«Au lieu d’avoir des petites brigades de 2 à 4 agents, nous avons des unités de 15 à 20 fonctionnaires, effectifs permettant d’agir en plusieurs points à la fois. Nous nous sommes donc renforcés à Périgueux : il y avait 11 agents en 2015, ils sont aujourd’hui 21. A Montauban, qui dépend de la direction interrégionale de Toulouse, nous sommes montés à 14 agents. Ce sont d’ailleurs des douaniers de Montauban qui ont opéré le contrôle sur Trentels.»

La brigade du Passage fermera donc ses portes, probablement le 1er septembre. Deux fonctionnaires y resteront pour animer un bureau, pour des missions de contrôles usuels sur les débitants de tabac et les viticulteurs. Les deux autres fonctionnaires sont mutés à Montauban.

Source et plus:

https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/31/2844008-drogue-le-trafic-international-passe-aussi-par-la-campagne.html

———–

* La DNRED est-elle intervenue?

Les agents de la DNRED ont travaillé pour servir tout chaud ce transporteur de cannabis.

Serge Pucetti et Corinne Cleostrate, aujourd’hui patronne de la DNRED, se connaissent bien. Tous deux ont dirigé le BIC (le Bureau d’information et de communication) dans le saint des saints à Montreuil.

——-

Fait-on face à un « montage » caractérisé ?

 

**Une voiture pistée …

Qui sont les expéditeurs?

Pourquoi ne pas avoir refiler l’affaire aux autorités allemandes?

Encore le contribuable français qui sera mis à contribution!

—-La saisie dans le Lot-et-Garonne par les douaniers de Montauban a été « montée » de toutes pièces. Trentels est à plus d’une heure quinze de voiture alors que la BSI d’Agen est à moins de quarante cinq minutes.

 

 

 

 

 

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000

Publicités

Extrait de l’entretien

A la brigade des stupéfiants, comment luttez-vous contre cette drogue ?

Christophe Descoms – Chef de la brigade des stups

« Notre travail, c’est de lutter contre l’approvisionnement des gens qui fabriquent du crack. Le produit qu’ils utilisent, c’est la cocaïne car le crack n’est qu’un résidu de cocaïne. A notre niveau, nous devons donc lutter contre ce trafic. Et en ce moment, nous sommes dans une situation qui est devenue extrêmement inquiétante dans la mesure où nous n’arrivons pas à faire cesser un flux massif qui vient de Guyane. Il y a vraiment un problème avec la Guyane qui a la double particularité d’être en Amérique du Sud, donc à côté des trois pays producteurs de cocaïne (Colombie, Pérou, Bolivie) et d’être un territoire français, dans l’espace Schengen. Nous avons beaucoup de personnes venant du Surinam ou de Guyane qui prennent des vols nationaux jusqu’à Orly en ayant ingèré de la cocaïne jusqu’à 1 kg et qui l’amènent ainsi en métropole. Le phénomène est très peu contenu puisque cette année, nous avons à la fin du mois d’avril interpellé autant de mules qu’à la fin de l’année 2017, qui était déjà une année très importante. La France est devenue un point d’entrée de la cocaïne vraiment important dans l’Europe. »

LIRE PLUS et vidéo

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/probleme-du-crack-c-est-afflux-massif-cocaine-1513773.html

°°°°°

Message passé à la Douane…. et à l’OCRTIS

00000000000

COLOMBIE (DIJIN et DEA): saisie de plus de 7 tonnes de cocaïne

Publié: 31 juillet 2018 par internationalinformant dans INFOS

La première opération fut réalisée par les gardes côtes américains en interceptant un bateau de pêche battant pavillon mexicain qui transportait 5240 Kilos de cocaïne.

Et c’est sur le territoire équatorien que se réalisa la deuxième opération:

2077 kilos de cocaïne furent trouvés sur un ensemble routier type semi-remorque.

000000

Gli uomini della Guardia di Finanza livornese hanno seguito il carico di cocaina, 80 chilogrammi, dal porto di Livorno dove era arrivata fino a Latina

La droga era arrivata da San Antonio in Cile nel porto di Livorno all’interno di alcune intercapedini utilizzate a sostegno di una cisterna di grosse dimensioni. L’individuazione della droga è stata resa possibile grazie ad uno scanner in dotazione al porto di Livorno con cui sono stati notati gli spazi all’interno delle intercapedini.

Piu

http://m.ilgiornale.it/news/2018/07/30/latina-trovati-80-chili-di-cocaina-arrivati-dal-porto-di-livorno/1560002/

00000000

GUINÉE (Siguiri): saisie de plus de 700 kg de chanvre indien

Publié: 31 juillet 2018 par internationalinformant dans INFOS

La CMIS N°15 de Siguiri vient de mettre main sur une importante quantité de drogue en provenance du Mali pour la Guinée.

Les agents de police ont réussi à intercepter plus de 700 kilogrammes de chanvre indien qui étaient destinés à être vendus en Guinée.

LIRE la suite

https://guineematin.com/a-la-une/siguiri-saisie-de-plus-de-700-kg-de-drogue/

00000000

« Il s’agit d’un vaste réseau de trafic international de drogue qui allait du Mali à la Mauritanie, avec des ramifications dans plusieurs localités du territoire national, confie le chef de la Section de recherches, le lieutenant-colonel Issa Diack, contacté par Seneweb. C’est une bande que nous suivions depuis quelques temps et certains membres avaient même déjà été arrêtés et emprisonnés. »

LIRE plus https://www.pressafrik.com/Saisie-record-a-Thies-32-tonnes-de-Yamba-et-trois-personnes-dont-une-femme-arretes_a186958.html

000000

Les enquêteurs se demandent si l’auteur du meurtre de Bellevue ne s’est pas livré à la police par « peur des représailles »…

Un « important centre de deal de drogue ». Le policier ne mâche pas ses mots pour qualifier la ville de Nantes, où un homme avait été abattu par balles dans le quartier Bellevue le 18 juillet dernier. Trois jours plus tard, des coups de feu avaient retenti quai de la Fosse contre un commerçant, qui a aussi été victime de dégradations.

LIRE la suite

https://www.20minutes.fr/nantes/2315179-20180730-nantes-meurtre-bellevue-tirs-quai-fosse-piste-drogue-evoquee

00000000000

DOUANE FRANÇAISE (Isère): 53 kg d’herbe de cannabis saisis sur l’A7

Publié: 30 juillet 2018 par internationalinformant dans INFOS

Un camion transportant 53 kg d’herbe de cannabis a été intercepté par les douaniers le 23 juillet sur une aire de l’A7 de Saint-Rambert-d’Albon au niveau de Chanas, en Isère.

LIRE la suite

https://www.leprogres.fr/actualite/2018/07/30/53-kg-d-herbe-de-cannabis-saisis-sur-l-a7

000000000

C’est le dernier épisode en date d’une rocambolesque affaire de trafic de cocaïne entre l’Argentine et la Russie : l’organisateur présumé du réseau a été extradé d’Allemagne à Moscou.

C’est son avocat qui l’annonce.

Le russe Andreï Kovaltchouk avait été interpellé en mars dans le Brandebourg sur la base d’un mandat d’arrêt international russe.

Andreï Kovaltchouk est soupçonné d’avoir utilisé une dépendance de l’ambassade russe à Buenos Aires, en l’occurrence l’école russe, pour y stocker près de 400 kg de cocaïne dans 16 valises. Les stupéfiants avaient été découverts par la police argentine en décembre 2016 sur dénonciation de l’ambassadeur Viktor Koronelli.

LIRE la suite

http://m.rfi.fr/europe/20180730-allemagne-extrade-vers-moscou-le-cerveau-presume-trafic-cocaine-andrei-kovaltchouk

0000000000

ALGÉRIE: Six douaniers auditionnés par le juge

Publié: 30 juillet 2018 par internationalinformant dans INFOS

Un juge d’instruction près du tribunal d’Oran a entendu, jeudi dernier, six éléments de la Douane, des officiers et de simples agents, dans une affaire de 700 g de cocaïne saisis à bord d’un véhicule arrivé le 17 juillet dernier en provenance d’Espagne.

LIRE

https://www.algerie-focus.com/2018/07/affaire-des-701-kg-de-cocaine-six-douaniers-auditionnes-par-le-juge/amp/

0000000

Le ministre de l’Action et des comptes publics a rendu visite au service des douanes polynésiennes.

Au coeur des discussions : la lutte contre le narcotrafic.

Depuis l’incident de 2014, les services de douanes polynésiens se sont retrouvés amputés de leur moyen de surveillance maritime.

Le ministre de l’Action et des comptes publics, en visite sur le territoire, est venu constater cette absence. Il a annoncé que des solutions seraient discutées en collaboration avec la Marine Nationale et le gouvernement de Polynésie, et ce dans les prochaines semaines.

Des « efforts budgétaires »

Le ministre va plus loin. Pour lui, la seule vedette ne sera pas suffisante, en particulier dans la lutte contre les narcotrafiquants. Il promet qu’un effort financier sera fait si nécessaire, pour assurer la surveillance des eaux polynésiennes.

Gerald Darmanin souhaite privilégier la collaboration avec les pays voisins, en particulier dans le domaine des renseignements.

Rédaction web: Thomas Chabrol

Source

https://www.tntv.pf/m/Gerald-Darmanin-a-l-ecoute-des-douanes_a26998.html

000000000

Une enquête publiée par The Observer le 3 avril 2011 révélait que le montant des sommes d’argent provenant du trafic de drogue et blanchies par les banques s’élevait à 378,4 milliards de dollars, concernant une seule et même banque: Wachovia, filiale de Wells Fargo, quatrième groupe bancaire américain.

Poursuivie aux États-Unis, Wachovia s’en tirera avec une dérisoire amende de 160 millions de dollars pour avoir autorisé des transactions liées au trafic de drogue et pour n’avoir pas contrôlé cet argent ayant financé le transport de 22 tonnes de cocaïne. Aucune autre sanction n’a été prononcée dans le cadre du procès pour activités criminelles contre les dirigeants de cette banque.

«La banque a été sanctionnée pour n’avoir pas appliqué les règles anti-blanchiment en vigueur pour le transfert de 378,4 milliards de dollars vers des comptes en dollars de soi-disant bureaux de change de devises au Mexique, avec lesquels la banque faisait affaires», a affirmé The Observer.

000000000

NARCOTRAFIC: quand les services français trafiquaient l’opium…

Publié: 30 juillet 2018 par aviseurinternational dans INFOS

Aviseur International

18 janvier 1953. Un bimoteur DC-3 se pose au Cap-Saint-Jacques (aujourd’hui Vung Tau), une station balnéaire au sud du Vietnam.

L’avion de l’armée de l’air arrive de la Plaine des Jarres au Laos ‘ une région également sous administration française. Des caisses sont déchargées et aussitôt transportées vers les bâtiments du Centre d’entrainement spécialisé (CES) à Ty Wan. Un lieu discret, où l’on forme les cadres du GCMA, le Groupement des commandos mixtes aéroportés. La branche armée des services secrets français en
Indochine (1).

Les caisses contiennent 1,5 tonne d’opium. Une partie de cette cargaison, près de 500 kilos, est rapidement transférée vers une maison de jeu à Cholon, le quartier chinois de Saïgon. Le « Grand Monde », c’est le nom de l’établissement, est contrôlée par la «
secte »des Binh Xuyen, un gang dirigé par le « général » Le Van Vien, qui marrie les activités politiques et…

Voir l’article original 790 mots de plus

DROGUE: d’où vient l’héroïne?

Publié: 30 juillet 2018 par aviseurinternational dans INFOS

Aviseur International

Il a été déterminé qu’en 1971, un tiers de toutes les troupes de combat américaines qui se battaient au Vietnam du Sud étaient des utilisateurs d’héroïne.

Il y avait plus de dépendants dans les rangs de l’armée américaine au sud du Vietnam, qu’il n’y en avait aux États-Unis.

D’où vient l’opium?

D’où vient l’héroïne?

Qui la traitait?

Qui l’a emmenée aux troupes dans ses casernes et ses bunkers à travers le Vietnam du Sud?

Personne n’a posé ces questions. Tout le monde faisait état du niveau élevé d’abus, mais personne ne savait où et qui.

Interviewé à Paris, le chef de l’équivalent français de la CIA en Indochine, puis chef d’une importante société française de fabrication d’hélicoptères, expliqua combien, pendant la guerre d’Indochine entre 1946 et 1954, l’argent manquait pour les opérations secrètes.

Ainsi, les tribus laotiennes ont produit de l’opium…et des avions militaires français l’ont ramassé et l’ont livré…

Voir l’article original 539 mots de plus

MAURICE: le cas «troublant» de l’inspecteur Rujub…

Publié: 30 juillet 2018 par internationalinformant dans INFOS

En 2012, l’inspecteur Assad Rujub se faisait connaître de toute l’île Maurice avec l’arrestation du trafiquant de drogue Gro Derek. À 37 ans, il menait alors la brigade antidrogue de Plaine-Verte. Porté aux nues à l’époque, il est depuis soupçonné de complicité avec des trafiquants…

Convoqué devant la commission d’enquête sur la drogue, l’inspecteur Rujub avait évoqué une «compétition malsaine» au sein de l’ADSU – dont elle a d’ailleurs recommandé le démantèlement –, résultant en de la jalousie et des officiers devenus les informateurs des barons de la drogue. L’inspecteur avait aussi récusé tout lien avec les trafiquants.

Des explications qui n’ont pas convaincu l’ex-juge Lam Shang Leen et ses assesseurs. Ils ont demandé qu’une enquête approfondie suivant des «faits troublants en relation à l’inspecteur Rujub».

Affaire Gro Derek

Parmi ces faits, des allégations à l’effet qu’Assad Rujub et des membres de l’ADSU de Plaine-Verte auraient volé de l’argent et de la drogue de l’endroit où Gro Derek avait été arrêté. Selon un suspect dans l’affaire Gro Derek, les policiers auraient remplacé une partie de la drogue par du glucose.

Qui plus est, c’est «quelque temps après l’arrestation de Gro Derek», soulignent l’ex-juge Lam Shang Leen et ses assesseurs, que «de gros versements d’argent» ont été faits sur le compte en banque de l’inspecteur Rujub. La commission Lam Shang Leen évoque «a large single deposit» de Rs 1 560 375. «La commission a constaté que Rs 50 000 en espèce ont été déposées sur son compte en décembre 2014, Rs 50 000 en mars 2015 et Rs 100 000 le 8 mai 2015.» Ce que la commission trouve «very suspect», surtout dans le sillage des allégations à l’effet que l’équipe de l’inspecteur aurait volé de l’argent.

LIRE PLUS

https://www.lexpress.mu/article/336257/cas-troublant-linspecteur-rujub

0000000

La Policía Nacional intervino ayer tres toneladas de hachís en una vivienda ubicada en una urbanización colindante con el río Guadarranque, en el Campo de Gibraltar (Cádiz), en una macrooperación en la que fueron detenidas tres personas que custodiaban el alijo de droga, armados con una escopeta y una pistola.

Leer mas http://www.elperiodicomediterraneo.com/noticias/sucesos/detenidos-tres-guardas-armados-vigilaban-3-000-kilos-hachis_1162230.html

0000000

FRANCE: quand la République faisait du trafic de drogue

Publié: 30 juillet 2018 par aviseurinternational dans INFOS

Aviseur International

Publié le 27 mai 2016 dans Histoire

Par Gérard-Michel Thermeau.

opium

opium By: UnklNikCC BY 2.0

Tout avait bien commencé pourtant. La loi du 19 juillet 1845 assimilait l’opium à un poison, le rangeant, au même titre que la morphine, dans la liste des substances vénéneuses et renforçant son contrôle à la vente. À l’occasion de l’Exposition universelle de 1851, les Français dénonçaient vertueusement les méthodes britanniques en Inde : l’administration fiscale britannique avait créé des bureaux de débit de liqueurs et d’opium pour favoriser les recettes de la taxe dite akbarie. Seuls des Anglo-saxons pouvaient ainsi faire fi de la santé publique pour remplir les caisses de l’État.

Dix ans plus tard, toutes ces belles intentions et ces nobles indignations avaient été oubliées. La Cochinchine était devenue…

Voir l’article original 80 mots de plus

Le Maroc est, selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC : United Nations Office on Drugs and Crime), le premier producteur et exportateur de haschich au monde. Il recèle aussi probablement, et assez logiquement, parmi les plus importantes superficies mondiales de cannabis.

La récolte marocaine de cannabis aurait été faite, selon l’UNODC, sur 134 000 hectares en 2003 (UNODC, 2003 : 5), c’est-à-dire sur 1,48 % des terres cultivables du pays. Quelque 3 070 tonnes de haschich auraient été produites cette année là à partir de la récolte de cannabis. Certes, depuis, les cultures de cannabis ont baissé : 72 500 hectares en 2005 (1 066 tonnes de haschich), après éradication de 15 160 hectares par les autorités marocaines1 (UNODC, 2006a : 106). Quoi qu’il en soit, le cannabis occupe toujours de vastes superficies alors même que le contexte marocain diffère grandement de celui de la production afghane d’opium ou même de celui de la coca en Colombie : en effet, aucun conflit armé n’y remet en question le contrôle politico-territorial de la monarchie chérifienne et ne permet donc d’expliquer que de telles superficies y soient consacrées à une production agricole illicite (Chouvy, Laniel, 2006a, 2006b).

LIRE la suite

http://maroc-leaks.com/maroc-la-culture-du-cannabis-est-lheritage-dune-histoire-royale-tribale-et-coloniale/

0000000

Le 26 juillet, à Clermont, les policiers de la brigade des stups de la sûreté départementale ont mis la main sur 11 kg d’héroïne et interpellé plusieurs trafiquants présumés. Une saisie record, après une enquête rondement menée…… Car, comme trop souvent, tout a débuté le samedi 7 juillet, par une information parvenue jusqu’aux oreilles des policiers de la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale (SD) du Puy-de-Dôme, faisant état de l’existence d’un trafic d’héroïne dans le secteur de la place Gaillard, en plein centre-ville clermontois.

LIRE PLUS

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/faits-divers/puy-de-dome/2018/07/29/11-kilos-d-heroine-decouverts-et-trois-jeunes-trafiquants-presumes-interpelles-a-clermont_12937540.html

0000000000