Archives de 17 juillet 2018

Selon la PJ, interrogée par France 3, le trafic de cocaïne est en pleine explosion, pour plusieurs raisons. D’abord parce que son transport est plus facile, le kilo de cocaïne étant bien moins volumineux que le kilo de cannabis. La poudre blanche est également bien moins discernable à l’odorat.

Mais c’est évidemment l’argument financier qui porte : en Guyane, le kilo de cocaïne vaut entre 3000 et 4000 euros. En métropole, il est revendu 10 fois plus cher. Produite en Amérique du Sud, d’excellente qualité, elle est coupée pour en augmenter les volumes.

LIRE

https://france3-regions.francetvinfo.fr/centre-val-de-loire/indre-loire/tours/tours-police-judiciaire-demantele-trafic-cocaine-1513733.html

0000000000

Après 14 ans passés dans une prison indonésienne, Michaël Blanc va rentrer en France. Condamné à la perpétuité pour trafic de drogue, il a bénéficié d’une remise de peine et arrivera samedi à la fin de son année de probation.

LIRE

http://www.europe1.fr/societe/michael-blanc-va-rentrer-en-france-apres-14-ans-de-prison-en-indonesie-3712727

000000000

PAKISTAN: ANF seizes 812 kg narcotics worth Rs 1.665 bn

Publié: 17 juillet 2018 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

ISLAMABAD: Anti Narcotics Force (ANF) Pakistan seized 812 Kg narcotics valuing Rs 1.665 Billion internationally, arrested 25 Including 1 Lady involved in drug trafficking and impounded 10 vehicles while conducting 23 counter-narcotics strikes across the country.

The seized drugs comprised of 610 Kg Prohibited Chemical, 132 Kg Opium, 50 Kg Hashish, 14 Kg Heroin and 4.2 Kg Amphetamine. Most of the recovered drug was intended to be smuggled abroad.

Read more

https://nation.com.pk/17-Jul-2018/anf-seizes-812-kg-narcotics-worth-rs-1-665-bn

0000000000000

BOGOTÁ, Colombia. (Notimex).- Operaciones de Interdicción marítima realizadas por la Armada Nacional en el Pacífico sur colombiano permitieron la incautación de mil 381 kilogramos de clorhidrato de cocaína y la captura de seis sujetos pertenecientes a organizaciones internacionales del narcotráfico.

Información de inteligencia naval “permitió la localización e interdicción de una lancha modificada tipo semisumergible, que se encontraba a la deriva en el área general del Parque Nacional Natural Sanquianga, luego de sufrir fallas mecánicas durante su tránsito, lo que generó un incendio en los motores y entrada de agua a la embarcación”, señaló la Armada Nacional.

Leer mas:

http://www.yucatan.com.mx/internacional/america/decomisan-1-3-toneladas-cocaina-colombia

Un bus immatriculé en Belgique et faisant la liaison Paris-Amsterdam a été arrêté, et l’individu contrôlé. Ce dernier, résident aux Pays-Bas et rentrant d’un voyage en Guyane, est alors transporté dans un centre de radiologie pour examen de son abdomen. Cet examen se révèlera fructueux puisqu’il va permettre la découverte de corps étrangers qui se révéleront être, après expulsions successives, des boulettes de cocaïne.

LIRE la suite:

http://www.courrier-picard.fr/124361/article/2018-07-17/nouvelle-saisie-sur-la1-695g-de-cocaine-dans-le-ventre-dun-passager

000000000000

La controversée « guerre contre la drogue » au Bangladesh a fait 200 morts en deux mois et abouti à l’arrestation de 25.000 personnes, a rapporté mardi une organisation locale de défense des droits de l’homme.

Le pays pauvre d’Asie du Sud de 160 millions d’habitants peine à contenir un afflux de drogues, particulièrement les pilules de méthamphétamine appelées « yaba » en provenance d’Asie du Sud-Est voisine, qui se répandent dans les villes et villages.

LIRE

http://www.lepoint.fr/monde/bangladesh-200-morts-en-deux-mois-dans-la-guerre-contre-la-drogue-ong-17-07-2018-2236793_24.php

Parti de Fuengirola (Andalousie), le convoi composé d’un puissant 4×4 précédé d’une voiture ouvreuse a été arrêté à la frontière.

Les 6 participants à cette opération n’ont pas réussi à fournir une facture justifiant l’achat de la marchandise….

Ils dorment en prison!

000000000

Un trabajo de aduanas

Agentes de la Policía Nacional de y la OCRTIS francesa han interceptado 600 kilos de hachís en la frontera hispano-francesa. La droga era transportada hacia el país galo por el método ‘go fast’, consistente en el desplazamiento de droga en vehículos de alta gama y que atraviesan la península a gran velocidad. Han sido detenidas seis personas de nacionalidad francesa y se han intervenido dos vehículos de gran potencia.

La investigación comenzó en mayo. Agentes franceses y españoles detectaron la presencia de una organización de ciudadanos franceses en la malagueña zona de Mijas y Fuengirola dedicada al narcotráfico. Los agentes detectaron el inicio de un transporte de droga que partía desde la provincia de Málaga a última hora de la noche. La comitiva iba compuesta por un vehículo lanzadera y por un todoterreno que supuestamente portaba la droga. Ambos vehículos, de alta gama y coordinados mediante medios telemáticos, cruzaron la península a gran velocidad y llegaron a una localidad de Girona cercana a la frontera francesa a primera hora del día siguiente.

Leer mas

https://www.elperiodico.com/es/sucesos-y-tribunales/20180717/hachis-malaga-francia-6946929

oooooooo

Dans un communiqué, la police de Ho Chi Minh-Ville a déclaré que Didonna Quoc Anh Phillip, 27 ans, et ses complices avaient été arrêtés alors qu’ils livraient un kilogramme (2,2 livres) de méthamphétamine à un partenaire.

Didonna Quoc Anh Phillip. Photo de la police

Les arrestations ont eu lieu après que la police a découvert qu’ils avaient produit de la méthamphétamine et des drogues synthétiques dans des appartements haut de gamme au centre-ville de Saigon.

À la suite des arrestations, la police a perquisitionné des appartements dans les districts 1 et 8 et saisi 85 000 pilules de drogues synthétiques, une grande quantité de drogues en poudre ainsi que des ingrédients et du matériel pour fabriquer des pilules de drogue.

Didonna, d’origine vietnamienne, aurait avoué à la police qu’avec ses complices, ils avaient transformé des ‘drogues en poudre’ en pilules pour les vendre à des toxicomanes de la ville.

Chaque nuit, ses deux «laboratoires» pouvaient produire environ 20 000 pilules d’ecstasy, de méthamphétamine et de drogues synthétiques, qui étaient ensuite vendues pour 200 000 VND (8,67 dollars) chacune.

La police enquête de plus près sur l’affaire.

Le Vietnam a certaines des lois sur les drogues les plus dures au monde. Les personnes reconnues coupables de possession ou de contrebande de plus de 600 grammes d’héroïne ou de plus de 2,5 kilogrammes de méthamphétamine sont passibles de la peine de mort.

La production ou la vente de 100 grammes d’héroïne ou de 300 grammes d’autres stupéfiants illégaux est également passible de la peine de mort.

Source

Le Pérou a décrété, lundi 16 juillet, un état d’urgence de 60 jours à sa frontière avec la Colombie en raison de la présence de gangs de trafiquants de drogue et de dissidents de l’ancien groupe de guérilla des FARC. Le président Martín Vizcarra a affirmé que cette décision « est liée à des problèmes de sécurité dus à des incursions de citoyens colombiens ». « Nous allons défendre notre souveraineté et notre territoire, nous allons utiliser le pouvoir de la force pour le faire« , a-t-il ajouté.

La zone déclarée en état d’urgence est la province amazonienne de Putumayo, où coule le fleuve Putumayo qui divise les territoires du Pérou et de la Colombie. Cette province appartient à la région de Loreto, la plus grande du territoire péruvien. Les trafiquants de drogue colombiens se disputent ce territoire, où la cocaïne fait l’objet d’un trafic vers les États-Unis ou l’Europe.

L’état d’urgence discuté avec la Colombie

Le président Vizcarra a déclaré que les forces armées péruviennes, « en coordination » avec leurs homologues colombiens, ont procédé à une « intervention » dans la région. « Plus de 50 personnes ont été arrêtées, la plupart d’entre elles étant des Colombiens qui se livrent au trafic de drogue », a-t-il indiqué.

Le ministre colombien de la Défense Luis Carlos Villegas a indiqué que la déclaration d’état d’urgence avait été discutée avec les autorités péruviennes il y a trois semaines. « La coopération avec le Pérou ne pourrait pas être meilleure, nous avons des dialogues permanents entre les autorités des deux pays », a-t-il souligné. Il a estimé que le Pérou, comme l’Équateur, est « menacé » par des groupes dissidents de l’ex-guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et d’organisations criminelles liées au trafic de drogue.

L’ancien groupe, qui a tenté pendant un demi-siècle de s’emparer du pouvoir en Colombie, a déposé les armes dans le cadre d’un accord de paix signé fin 2016 et est devenu un parti politique de gauche sous le même acronyme et le nom de Force alternative révolutionnaire commune. Si la majorité des 7 000 guérilleros ont déposé les armes, des dissidents opèrent sans commandement unifié et disposent d’une force de 1 200 combattants répartis sur des territoires clés pour le trafic de drogue ou l’exploitation minière illégale.

Source: Francetvinfo

00000000000000000000000000000000000000000000000