NARCOTRAFIC: quand les services français trafiquaient l’opium…

Publié: 30 juillet 2018 par aviseurinternational dans Narcotrafic INFOS

Aviseur International

18 janvier 1953. Un bimoteur DC-3 se pose au Cap-Saint-Jacques (aujourd’hui Vung Tau), une station balnéaire au sud du Vietnam.

L’avion de l’armée de l’air arrive de la Plaine des Jarres au Laos ‘ une région également sous administration française. Des caisses sont déchargées et aussitôt transportées vers les bâtiments du Centre d’entrainement spécialisé (CES) à Ty Wan. Un lieu discret, où l’on forme les cadres du GCMA, le Groupement des commandos mixtes aéroportés. La branche armée des services secrets français en
Indochine (1).

Les caisses contiennent 1,5 tonne d’opium. Une partie de cette cargaison, près de 500 kilos, est rapidement transférée vers une maison de jeu à Cholon, le quartier chinois de Saïgon. Le « Grand Monde », c’est le nom de l’établissement, est contrôlée par la «
secte »des Binh Xuyen, un gang dirigé par le « général » Le Van Vien, qui marrie les activités politiques et…

Voir l’article original 790 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s