Archives de 16 octobre 2018

Les gendarmes de la compagnie de Saint-Julien-en-Genevois ont interpellé quatre trafiquants et saisi plus d’un kilo d’héroïne. Le quatuor avait mis en place un point de vente de drogue à l’entrée d’un bois à Fillinges (Haute-Savoie).

Dans un communiqué, la Gendarmerie précise que « ce démantèlement s’inscrit dans la stratégie de combat que la compagnie de Saint-Julien-en-Genevois entend mettre en œuvre face aux réseaux de trafiquants« .

00000000000000000000000000000

 

Faux et usage de faux

Ces « incertitudes » finiront par se confirmer lorsque Mohamed Bessame (photo à gauche) va tomber sur une pièce de procédure jamais versée au dossier. Il s’agit d’un CD dans lequel figurent les factures détaillées d’une ligne téléphonique appartenant au fameux infiltré. Conviction est faite lorsque « BB » s’aperçoit que ce téléphone déclenche une borne à l’adresse précise où son complice réside.

Pourtant, le juge d’instruction lyonnais, Bertrand Grain, avait rédigé un procès-verbal dans lequel il indiquait que l’opérateur était dans l’impossibilité de lui fournir les factures détaillées de la ligne de l’infiltré.

Une plainte avec constitution de partie civile pour “faux, usage de faux et altération de document public” a été déposée en septembre dernier par Bertrand Sayn, l’avocat de Bessame. Elle s’ajoute aux investigations du juge d’instruction Nicolas Josué, confiées à l’Inspection générale de la Police nationale (IGPN), la police des polices, à l’encontre des services de l’antenne lyonnaise de la PJ de Grenoble, qui avaient mené l’enquête.

Depuis cette plainte, Bessame, qui est loin d’être un enfant de chœur, a été placé à l’isolement et transféré à la prison des Baumettes à Marseille. Mesure de rétorsion ? C’est ce que pensent ses avocats.
Dupond-Moretti, Dehapiot et Ripert en renfort

Ce mardi matin, Philippe Dehapiot et Eric Dupond-Moretti viendront épauler les avocats lyonnais, pour contester les méthodes de la juridiction lyonnaise spécialisée dans la grande délinquance. Ils demanderont le renvoi de l’audience d’appel en raison des plaintes en cours. « Quand on parle de loyauté de la preuve, rien n’est anecdotique.

Ce qui se passe à Lyon est très inquiétant », s’agace Me Dupond-Moretti.

Classement sans suite..par Marc Cimamonti

Déposée le 15 septembre 2014, une plainte pour « faux et usage de faux, altération et soustraction de documents de nature à faciliter la découverte d’un délit, la recherche de preuves ou la condamnation des coupables », a été classée sans suite par le procureur de la république, Marc Cimamonti, le 31 octobre dernier.

source et plus

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Faute

Le président du tribunal, Jean-Hugues Gay, qui a conduit les débats avec une extrême rigueur, n’a jamais caché son irritation devant une telle procédure qui sème le doute, nécessairement. Et l’a fait savoir au directeur d’enquête de la police judiciaire : Vous voyez, monsieur, les vérifications que vous ne faites pas, combien ça pèse. Parce que, aujourd’hui, on essaie de rendre la justice et vous voyez comme c’est difficile avec votre dossier. (…) Personne d’autre dans ce dossier n’est aussi présent que le gitan. Et il n’y a pas d’identification de faite. Ça se voit tellement que c’est gros ! Des conversations entières sont portées sur le gitan. Mohamed Bessame, qui vous préoccupe tant, sa seule préoccupation à lui, c’est le gitan. Et je le trouve nulle part dans votre boulot !

Réponse du directeur d’enquête de la police judiciaire : Ce sont des choix d’enquête.” Jean-Hugues Gay l’a repris de volée : Mauvais choix, monsieur. Ne pas chercher le rabouin ou le gitan (Habib Ketab), c’est une grosse faute.” L’échange était presque irréel et donnait à penser que la thèse de l’infiltré envoyé par l’antenne grenobloise de la PJ de Lyon était crédible aux yeux du président du tribunal.

lire


FRANCE (OCRTIS – DNRED): que sont devenus nos guerriers ?

Se souvenir

°°°°°°°°°

et AUSSI

000000000000000000000000000000000000000

et enfin!

Un soupçon de conflits d'intérêts qui aurait dû légitimement amener les trois magistrats à se déporter d'une affaire dans laquelle ils étaient partie prenante.Peut-on encore faire confiance aux magistrats français?


Vol de documents dans un commissariat

Sans oublier

00000000000000000000000000000000000000000000

 

BANGKOK: Thai police have seized more than 22 million methamphetamine pills in the northern province of Chiang Rai, near the border with Myanmar, authorities said on Monday (Oct 15), in the latest major drugs bust in the region.

Police said more than 12.2 million of the pills, known as « yaba » or « crazy drug », were seized on Saturday and 10 million on Sunday.

read more

https://www.channelnewsasia.com/news/asia/us-71-million-worth-of-drugs-seized-in-thailand-10831452

Trois hommes soupçonnés d’être porteurs de cocaïne ont été interpellés lundi, peu avant 15 h, en gare de Quimper, par des agents de la douane. Âgés d’une vingtaine à une trentaine d’années, les trois hommes étaient arrivés quelques heures plus tôt à Paris, en provenance de Cayenne, en Guyane. Une filière bien connue des enquêteurs mais jamais détectée jusqu’à présent dans le Sud-Finistère.

LIRE PLUS

https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/quimper-trois-mules-interpellees-en-possession-de-cocaine-16-10-2018-12108658.php

000000

Il a été placé en détention provisoire. Un jeune homme de 25 ans a été mis en examen, lundi, pour avoir participé à un go fast en Mayenne, rapporte ce mardi le parquet de Rennes. Il est soupçonné d’alimenter un trafic de drogue, après que 250 kg de résine de cannabis ont été saisis, jeudi dernier, aux abords de la commune de Louverné.

LIRE PLUS

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2355419-20181016-mayenne-homme-ecroue-apres-saisie-250-kg-cannabis

0000000

Ils étaient l’arme fatale des stups

Publié le dimanche 14 octobre 2018 à 9h03

par Emmanuel Leclère

La magistrate placée en garde à vue mardi par l’IGPN, à Paris pour avoir organisé la garde à vue fictive d’un informateur, afin de l’infiltrer dans une opération de surveillance de trafic de drogue a été confrontée à l’ex-patron de l’Office Central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants.

Placés en garde à vue en début de semaine pour une affaire de garde à vue fantôme organisée en avril 2012, le commissaire François Thiery, ex-patron de l’Office Central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants, et la magistrate

Véronique Degermann, aujourd’hui procureure adjointe au parquet de Paris, ont donc été confrontés.

Ils ont un souvenir radicalement différent de cette fausse garde à vue organisée dans une chambre de l’hôtel Mercure de Nanterre le 3 avril 2012 et destinée à monter une vaste opération d’infiltration contre des narcotrafiquants.

Rappel des faits

Les policiers cherchaient à monter une énorme livraison de cannabis importé du Maroc, avec infiltration de policiers français et déchargement de bateaux sur une plage près de Malaga, à Estepona, par des policiers espagnols. Pour ce faire, ils avaient besoin d’un soutien. Sofiane Hambli, trafiquant notoire condamné à 14 ans de prison, se serait vu promettre une sérieuse remise de peine s’il acceptait de passer commande de plusieurs tonnes de cannabis à son ancien lieutenant, installé en Algérie. L’informateur « tonton-trafiquant-balance » Sofiane Hambli aurait pu téléphoner de sa cellule à Nancy, comme il le faisait régulièrement d’ailleurs ; si ce n’est que dans ce cas précis les agents de l’OCTRIS tenaient à être à ses côtés pour ne rien rater de la séquence et donner en temps réel leurs informations et ordre en Espagne. D’où l’organisation de la fausse garde à vue. Les policiers de l’office central mettent alors dans la boucle plusieurs magistrats entre Nancy et Paris, manifestement sans clairement leur préciser tous les contours de cette affaire qui s’annonce très sensible. Certains magistrats jouent le jeu… d’autres refusent. Mais la fausse garde à vue finit par être prolongée, après l’intervention de Véronique Degermann justement, selon sa collègue de permanence le même jour.

Cette drôle de garde à vue aurait pu rester secrète et cela a longtemps été le cas… jusqu’aux déclarations stupéfiantes sur procès-verbal du commissaire François Thiery. « Comme si ce jour-là, il n’avait pas voulu tomber tout seul », estime un ancien collègue. Face à son ancienne partenaire dans la magistrature, l’ancien patron des Stups a maintenu ses déclarations mais sans aller plus loin dans le grand déballage. Au final, conclut un témoin, cela n’a quand même pas tourné au règlement de compte.

Plusieurs témoins décrivent un incroyable face-à-face qui fait l’effet d’une bombe au sein de la police judiciaire et de la magistrature

« Il y avait de la tension », évidemment, raconte un témoin de la scène ; « avec une divergence totale de positions », confie une source judiciaire. « Ce qui s’est passé est surtout terrible pour les relations entre la police et la justice », affirme un policier proche du dossier. Il y voit une trahison ultime entre des magistrats du parquet de Paris, considérés jusque-là comme particulièrement compétents, et des « grands flics » qu’ils auraient encouragés durant des années.

Deux magistrates des « stups » en garde à vue

Selon nos informations, Véronique Degermann a rappelé qu’au moment des faits, elle n’avait pas eu une connaissance précise de cette audition d’un étrange suspect, en réalité un « tonton », un informateur très particulier de l’office central de lutte contre les trafics de stupéfiants.

L’époque de la confiance

Un ancien collègue de la magistrate rappelle le contexte d’avril 2012, quand le parquet de Paris et en particulier Véronique Degermann devaient gérer judiciairement les attentats perpétrés le mois précédent par Mohamed Merah. Et puis la confiance était alors totale envers François Thiery et ses équipes, qui travaillaient déjà avec la DEA américaine (Drug Enforcement Administration) et quelques autres grandes agences anti-drogue occidentales.

Cet office central de la police judiciaire collectionnait des succès conséquents, notamment aux Antilles.

« Comment cette magistrate aussi brillante peut ne pas se rappeler que cette garde à vue fictive n’avait pour but que de déclencher une opération d’infiltration inédite qui engageait des agents espagnols pour décharger de la drogue sur la côte andalouse ? » Pour cette source policière, proprement « écœurée », la magistrate a « chiqué » mercredi matin, comme ces suspects qui ont tendance parfois à avoir des pertes de mémoires…

C’est là que les divergences apparaissent comme un abyme.

Les magistrats lyonnais qui ont déclenché cette confrontation si particulière, n’ont à ce stade pas pris de décision sur les suites judiciaires. Mais plusieurs convocations ont déjà été envoyées pour la mi-décembre. Un autre proche du dossier rappelle tout de même que la vérité judiciaire n’est pas encore établie, que les juges d’instruction peuvent dans les semaines qui viennent estimer que Véronique Degermann a agi de bonne foi et que la fausse garde à vue déclenchée par François Thiery n’a porté préjudice à personne, comme l’affirme un proche de l’ancien patron des stups, qu’elle n’a pas court-circuité d’autre dossier judiciaire, qu’elle n’a pas porté atteinte aux droits fondamentaux du suspect placé en garde à vue – puisque il était d’accord. Et surtout parce qu’il s’agissait d’un acte d’enquête qui a permis à la police judiciaire française d’obtenir des résultats sans précédent. Même s’il a débouché sur un faux procès-verbal.

Une fausse garde à vue et deux affaires

Cette histoire de garde à vue fantôme n’est qu’une composante dans un vaste dossier à tiroirs qui regroupe deux affaires distinctes, instruites à Bordeaux et Lyon. Ces deux affaires portent sur deux opérations d’infiltration au sein des cartels franco-algéro-marocains de la « cannabis connexion ». La première a explosé en 2015, lors de la saisie par des douaniers, à Paris, d’une partie d’une cargaison de 7 tonnes de drogue ; or celle-ci était censée servir d’appât pour les trafiquants, de telle sorte que les enquêteurs puissent dans un deuxième temps frapper les acheteurs et les semi-grossistes. La deuxième affaire a surgi en 2016 après la plainte d’un autre informateur de François Thiery, Hubert Avoine, envoyé au sud de l’Espagne pour surveiller une villa lors de l’opération d’Avril 2012. Dans un livre co-écrit avec le journaliste de Libération Emmanuel Fansten, Hubert Avoine dénonce les méthodes douteuses de l’ancien chef de l’OCTRIS qui a fonctionné cette fois-là avec un « tonton » qui était selon lui bien plus qu’un informateur classique, un simple logisticien. On avait cette fois un narco trafiquant qui revenait aux affaires et qui s’est enrichi au passage grâce à la protection de son agent traitant.

Ce sont des déclarations lors d’une garde à vue de François Thiery le 20 mars 2017 qui ont abouti finalement à la confrontation de ce mercredi 10 octobre. Mis en cause dans l’affaire des 7 tonnes de cannabis importés par son principal informateur et interceptés en plein cœur de Paris en 2015 par les douaniers, le commissaire explique alors avoir toujours travaillé main dans la main avec les magistrats du parquet de Paris, en particulier Véronique Degermann. Et quand il illustre leur très proche collaboration pour faire tomber des réseaux en France, François Thiery dévoile les dessous d’une fausse garde à vue de cet informateur en avril 2012.

Source

https://www.franceinter.fr/justice/ils-etaient-l-arme-fatale-des-stups

00000000

Surprenante découverte ce mardi 16 octobre 2018 dans un parc de Grenoble. Un chien policier a retrouvé de la drogue dans une poubelle… Mais aussi une photo d’Hitler et des croix gammées !

LIRE plus

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/html

000000000

Les gendarmes ont découvert, dans la nuit de samedi à dimanche à Céret (Pyrénées-Orientales), une voiture accidentée contenant 334 kg de pollens de cannabis.

Tout commence samedi soir vers 22 heures lorsque les militaires du peloton autoroutier d’Argelès-sur-Mer tentent de contrôler le conducteur d’une grosse cylindrée. Le conducteur prend la fuite, mais son véhicule est retrouvé abandonné et accidenté un peu plus tard à Céret.

LIRE la suite

http://m.leparisien.fr/faits-divers/pyrenees-orientales-le-trafiquant-abandonne-334-kg-de-pollen-de-cannabis-16-10-2018-7920111.php

0000000000

Nove persone sono state arrestate nell’ambito di un’inchiesta che ha permesso ai carabinieri di scoprire un’organizzazione criminale di albanesi e italiani dedita al traffico di ingenti quantitativi di sostanze stupefacenti. La droga dalla bergamasca veniva portata in Valle Camonica, in provincia di Brescia, per poi alimentare lo spaccio.

piu

https://www.bergamonews.it/2018/10/16/raffineria-droga-osio-23-kg-eroina-marijuana-9-arresti-bergamo-brescia/293541/

00000000

Nove passageiros foram presos duante o feriado prolongado no Aeroporto Internacional de São Paulo, em Guarulhos por vários crimes, como transporte de drogas e passaportes falsos. Uma chinesa, de 56 anos, foi detida ao tentar embarcar para Madri, na Espanha, com dez fósseis de peixe sem autorização legal.

Na madrugada desta segunda-feira, uma filipina, de 41 anos, ocultava dentro de 16 livros infantis, 32 pacotes contendo cocaína, cujo volume totalizou 12 quilos. Ela pretendia levar a droga para o Catar mas foi presa, pelos policiais federais, após a realização dos exames periciais confirmarem que a substância encontrada nos livros era cocaína.

Mais

https://m.extra.globo.com/casos-de-policia/pf-prende-9-passageiros-em-guarulhos-tentando-embarcar-com-cocaina-ate-fosseis-de-peixes-23156820.html

0000000

Alors que le Canada légalise la production, la distribution et l’usage du cannabis récréatif, la France reste le pays où l’on fume le plus, malgré une législation parmi les plus restrictives d’Europe. Et si leur consommation décroit, les jeunes sont toujours les plus gros fumeurs.

LIRE et écouter

https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-15-octobre-2018

000000000

La Unidad de Seguridad Ciudadana (USECIC) de la Comandancia de la Guardia Civil de Ciudad Real ha detenido a una persona en la autovía A-43 sentido Madrid, a la altura del término municipal de Almuradiel, y ha incautado más de 32 kilos de hachís.

Leer mas

https://m.europapress.es/castilla-lamancha/noticia-detenida-persona-incautados-mas-32-kilos-hachis-almuradiel-ciudad-real-20181016085647.html

La Policía Nacional ha detenido en un hotel de Madrid a un narcotraficante colombiano, el cual dirigía la organización que introdujo 150 kilos de cocaína y 1.500 kilos de hachís en Canarias en mayo y que huyó tras una operación policial.

Según informó a los medios de comunicación la Dirección General de la Policía, el arrestado, de 41 años de edad, solía ir armado y no salía durante días de un hotel de Madrid donde residía después de escapar de los agentes en una operación policial en Canarias en la que además fueron detenidas 43 personas.

Leer mas

https://www.laprovincia.es/sucesos/2018/10/16/detenido-narco-introdujo-1500-kilos/1107594.html

00000000

A Gérald Darmanin, ministre

A Rodolphe Gintz, directeur général de la Douane française

Pour info:

A Messieurs les administrateurs Thomas Charvet et Michel Baron, à l’inspecteur des finances François Auvigne, à Pierre Mathieu Duhamel, à l’inspecteur général d’HSBC François Mongin, au directeur du Budget Jérôme Fournel, à l’énarque Jean Dominique Comolli, à Nicolas Sarkozy, à Jean François Copé et à Michel Charasse.

—————————————————

Paris, le 06 mars 2008
Monsieur le ministre,

Après avoir parcouru plus de 24 000 kilomètres à la rencontre des douaniers et personnels de la douane française, en visitant les écoles, les centres opérationnels et de très nombreuses directions aux quatre coins de l’Hexagone, j’ai alerté sur la question de la drogue dans notre société comme sur ma situation personnelle.

Adoubé et envoyé mener la guerre contre le narcotrafic en première ligne il y a presque vingt ans par votre prédécesseur Michel Charasse, et suite à ses propos tenus il y a quelques jours dans son fief de Puy-Guillaume – « Que la douane fasse son travail et que le ministre actuel fasse le sien ! Ce sont à eux d’agir !» -, il m’a semblé tout naturel de boucler ce tour de France en cherchant à vous rencontrer. C’est d’ici aussi que sont partis les ordres et les envoyés spéciaux pour venir me demander de cacher mon identité d’agent infiltré, faisant de moi un coupable idéal et à bon compte.

Voici trois jours que je suis devant votre ministère jour et nuit et vous n’avez pas estimé possible, ni intéressant ni opportun, de me recevoir malgré les sollicitations adressées à votre cabinet.

Démontreriez-vous par là votre mépris pour les agents de l’ombre sans lesquels vos services perdent toute efficacité dans la lutte contre la grande criminalité ?

Vous avez jugé préférable de m’ignorer, refusant par là-même de vous pencher sur mon dossier que vous pouvez, par votre position et votre intervention, enfin solutionner.

Je n’ose imaginer que la décision de justice de 2006 m’innocentant n’a aucune valeur à vos yeux… Faudrait-il encore que vous puissiez la consulter pour en apprécier la teneur.

Face à la superbe ignorance dans laquelle vous me laissez me débattre, vous ne vous étonnerez pas que je transforme ce courrier en lettre ouverte, en le transmettant aux médias qui n’ont cessé de dénoncer le caractère scandaleux et inique de ma situation.

Confronté à une montagne d’indifférence, c’est la seule solution que vous me laissez pour espérer que vous lirez ce courrier.

On ne choisit pas toujours les armes avec lesquelles on va au combat, Monsieur le Ministre.
Ce 6 mars, NS55 de la DNRED dépose à vos pieds les armes de cette dernière campagne.

Ce faisant, soyez assuré que je continue le combat.

Respectueusement.

Marc Fiévet, NS55 DNRED
————————————————–
————————————————–
A ce jour, les ministres successifs n’ont rien fait
et
les DG de la Douane française préfèrent réécrire l’histoire plutôt
que d’assumer les actions menées, toutes souhaitées par le ministre Michel Charasse.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Qu’importe le coût, qu’importe le résultat pourvu qu’on éprouve l’ivresse de servir la bonne cause…

Pour être efficace, d’autres solutions existent messieurs les gendarmes!

°°°°°

Une autoroute, l’A75, totalement coupée dans un sens de circulation, une scène très rare.

Les gendarmes du Puy-de-Dôme ont réalisé un contrôle de grande ampleur sur l’A75 dans le sens sud-nord, dans le secteur de l’aire de Lembron, dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 octobre.
Un dispositif de 85 gendarmes a été mobilisé ainsi que 3 maîtres-chiens.

Des agents de l’Urssaf, de la protection aux populations et du service aux frontières étaient également présents.

Emmanuel Debacker

Lutter contre le trafic de stupéfiants

Le premier objectif de cette opération : lutter contre le trafic de stupéfiants. Tous les automobilistes qui empruntaient cette autoroute en direction de Paris ont été contrôlés.
« Ce type de dispositif permet de contrôler tous les véhicules légers, les poids lourds qui permettent de transporter des produits illicites : produits stupéfiants, armes, billets. Cela permet également de lutter contre l’immigration irrégulière et la fraude de documents », explique le chef d’escadron Emmanuel Debacker, commandant de l’escadron départemental de sécurité routière du Puy-de-Dôme.
Les contrôles des gendarmes ont été fructueux: 6 automobilistes ont été arrêtés pour conduite sous stupéfiant et une personne pour détention de stupéfiant de 6,25 grammes.

LIRE PLUS

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/clermont-ferrand/puy-dome-autoroute-a75

0000000

FRANCE (Lannion): deux jeunes interpellés pour trafic de cannabis

Publié: 16 octobre 2018 par Marc Fievet dans INFOS

Les policiers de Lannion ont mis fin à un trafic de stupéfiants à Lannion. Deux jeunes Lannionnais ont été interpellés.

Le premier est âgé de 17 ans. Jeudi 11 octobre en début d’après-midi, non loin du lycée Le Dantec à Lannion, le mineur a été contrôlé en possession de 50 grammes de résine de cannabis, et plus de 200 € en petites coupures. Lors de la perquisition de son domicile, les policiers ont mis la main sur 250 grammes de cannabis, des balances et des sachets de conditionnement. « Tout le nécessaire du parfait revendeur », dixit le commandant Petitbois.

LIRE

https://actu.fr/faits-divers/lannion-trafic-cannabis-deux-jeunes-interpelles_19078833.html

AUSTRALIA (Cocaine): Two locked up over half-tonne cocaine bust

Publié: 16 octobre 2018 par Marc Fievet dans INFOS

TWO men have been charged in Sydney and about 500 kilograms of cocaine seized in the Solomon Islands in an international drug probe.

A joint investigation involving Australian, Solomon Islands and US officials ended on Thursday when the cache of drugs – of a magnitude not seen before by the South Pacific nation, was discovered concealed inside the hull of a Belgian- registered, 44-foot yacht moored in Honiara.

read more

https://www.news.com.au/national/crime/two-locked-up-over-halftonne-cocaine-bust/

00000000

DRUG TRAFFICKING: EU and Albania Sign Deal to Fight Organized Crime

Publié: 16 octobre 2018 par Marc Fievet dans INFOS

The European Union and Albania signed an agreement last Friday to strengthen judicial coordination in the fight against organized crime in the Western Balkan nation. The deal represents a significant step in combating cross-border crimes including drug trafficking, human smuggling, and contract killings, according to a press release by Eurojust, the EU signatory.

read more

https://www.occrp.org/en/27-ccwatch/cc-watch-briefs/8719-eu-and-albania-sign-deal-to-fight-organized-crime

0000000