Archives de 8 novembre 2018

Selon Enquête de Radio Canada, l’industrie canadienne du cannabis manquerait cruellement de transparence, ce qui aurait permis au crime organisé ou à des individus affiliés à des organisations criminelles de l’infiltrer. Cette découverte contraste avec le but affiché de la légalisation censée éradiquer le crime organisé en le privant de ses sources de profits. Si des individus en lien avec des organisations criminelles peuvent se reconvertir dans le business légal et servir de passerelle avec le milieu parallèle du trafic de stupéfiants, alors la légalisation devient en effet vaine.

LIRE PLUS

https://www.newsweed.fr/crime-organise-infiltre-marche-cannabis-canada/

00000000

Directorate of Criminal Investigations (DCI) officers nabbed narcotics worth millions on Tuesday at the Jomo Kenyatta International Airport (JKIA) in Nairobi, hidden in a makeup consignment.

The drugs, heroin and methamphetamine, were on transit to Newzealand and China according to the DCI.

read more

https://www.kahawatungu.com/2018/11/07/narcotics-headed-newzealand-china-nabbed-jkia/

00000000

Du cannabis « intra muros à Villeneuve-lès-Maguelone » … C’est pas l’exception, c’est pareil dans toutes les prisons françaises!

°°°°°°°

C’est un intervenant extérieur qui a découvert la drogue, en déplaçant des matelas…

Mercredi, un kilo de résine de cannabis a été découvert dans une réserve de la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, dans l’Hérault. Selon Midi Libre, c’est un intervenant extérieur à la prison qui a découvert la drogue, en déplaçant des matelas.

LIRE PLUS

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2367795-20181108-herault-kilo-resine-cannabis-decouvert-reserve-prison

00000000

Plus de deux kilos de haschich, une balance de précision, 300 euros en petites coupures, divers sachets pour le conditionnement des stupéfiants pour la vente au détail ont été découverts lors d’une perquisition menée mercredi à Saint-Josse-ten-Noode.

Un suspect de 33 ans a été interpellé. Il reconnaît son implication dans des faits de vente de stupéfiants et a été placé sous mandat d’arrêt, indique le parquet de Bruxelles.

lire plus

0000000000000000000

Les cinq protagonistes interpellés mardi 6 novembre par les gendarmes de Haute-Saône sont âgés d’une trentaine d’années.

Ces quatre hommes et une femme sont soupçonnés d’avoir écoulé 7 kilos d’héroïne depuis début 2017.

Les suspects faisaient l’objet d’écoutes téléphoniques.

lire plus

0000000000000000000000000000000000

La police et les autorités douanières italiennes ont saisi 270 kilogrammes d’héroïne dans un conteneur en provenance d’ Iran dans le port de Gênes, dans le nord du pays, ont annoncé des sources officielles samedi.

Selon des informations publiées par divers médias, il s’agirait de la plus grande quantité d’héroïne saisie au cours des 20 dernières années dans la capitale de la Ligurie.

L’opération a été menée en coordination avec les autorités policières et judiciaires suisses, françaises, belges et néerlandaises.

L’enquête s’est terminée par l’arrestation de deux personnes, ont indiqué les mêmes source.

0000000

Les douaniers ont trouvé 5,3 kg d’héroïne dans la voiture de la jeune femme qui se rendait en Bretagne.

LIRE la suite

http://www.lavoixdunord.fr/484317/article/2018-11-08/nouvelle-grosse-prise-pour-des-douaniers-5-kg-d-heroine-dans-la-voiture-d-une

ITALIA (Genova): Nei container 270 chili di eroina

Publié: 8 novembre 2018 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Genova, 8 novembre 2018 – Maxi sequestro di droga a Genova. Centinaia di chili di eroina nascosti all’interno di container provenienti dall’Iran.

Si tratta del più ingente quantitativo di ‘brown sugar’ intercettata dalle forze dell’ordine negli ultimi venti anni: 270 chili.

piu

https://www.quotidiano.net/cronaca/genova-sequestro-droga-1.4284729

00000000

La police a découvert à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, une importante quantité de résine de cannabis et d’herbe de cannabis ce mercredi. Peu avant 14 heures, les policiers ont interpellé deux hommes dans un hall d’immeuble à la suite d’une transaction d’une plaquette de résine de cannabis. Sur le vendeur, une clé correspondant à un appartement de l’immeuble dont il n’est pas propriétaire est trouvée. Après perquisition, 22,7 kg de résine de cannabis et 5,3 kg d’herbe de cannabis ont été découverts.

LIRE PLUS

https://www.bfmtv.com/police-justice/champigny-sur-marne-plus-de-20-kg-de-resine-de-cannabis-decouverts-dans-un-appartement-1561752.html

0000000

La Policía Nacional ha desmantelado tres puntos de venta de drogas en las localidades gaditanas de Algeciras y San Roque en el marco de una operación en la que se ha detenido a ocho personas.

En un comunicado, la Policía ha explicado que la operación ha logrado la erradicación de estos tres puntos de venta de droga que eran muy activos y en donde los drogodependientes adquirían cocaína, hachís y benzodiacepina.

Leer mas

https://m.europapress.es/andalucia/cadiz-00351/noticia-detenidas-ocho-personas-desmantelados-tres-puntos-venta-drogas-algeciras-san-roque-cadiz-20181108105836.html

0000000

Par Jean-François Nadeau

 

Photo: Todd Korol La Presse canadienne

Qui dit prohibition dit contrebande. Cette photo montrant des contrebandiers a été prise en Alberta en 1922.

 

Aux environs de minuit, ce mardi 4 avril 1905, trois descentes de police ont lieu à Montréal dans des fumeries d’opium.

Des agents déguisés en civils — habillés en « bourgeois », disent les dépêches du temps — mettent la main au collet de quelques dizaines de clients intoxiqués. Une guerre à l’opium, cette drogue pourtant si prisée et répandue au XIXe siècle, est déclenchée. Après qu’elle eut financé les grands empires, la voici honnie.

Une quarantaine de personnes sont écrouées. Ce sont surtout des jeunes gens. Certains, affirme la police, appartiennent à « de bonnes familles ». Ils sont en tout cas, ces fumeurs d’opium, de plusieurs origines sociales et ethniques. Mais les regards accusateurs vont pointer surtout vers les Asiatiques et les Noirs. La police, comme une partie de la société, va souvent distiller l’idée que les méfaits attribués à l’usage des drogues ont forcément une origine étrangère, en particulier asiatique. Ainsi la lutte contre la drogue prend-elle alors parfois l’allure d’une croisade civilisationnelle.

L’interdiction générale des drogues qui se dessine petit à petit illustre de puissants paradoxes tissés souvent sur une trame raciste. Emily Murphy, pionnière du droit des femmes et première femme juge de tout l’Empire britannique, célébrée sur la colline du Parlement à Ottawa par une imposante statue, est aussi doublée, on l’oublie, d’une effroyable raciste qui croit « les étrangers » mêlés à un projet machiavélique où la drogue constitue un instrument pour favoriser « la dégénérescence de la race blanche ». Dans ce débat de société du début du XXe siècle, il n’est pas encore question de marijuana, laquelle apparaîtra bientôt dans une perspective similaire.

Ivresse

C’est la consommation d’alcool qui, jusque-là, avait le plus inquiété et animé les débats. La défaite des patriotes de 1837-1838 avait favorisé le développement du pouvoir religieux. Dans la foulée, de nombreux groupes de tempérance voient le jour. Beaucoup de Québécois ont compté, dans leur famille, des membres des ligues Lacordaire, tous farouchement opposés à la consommation d’alcool. Au Canada de l’Union de 1840, il est permis à des villes ou à des comtés d’interdire purement et simplement la consommation d’alcool.

Au Québec, l’Église fait venir d’Europe des prédicateurs chargés de convaincre la population de repousser l’alcool au même titre que le diable. Plus

Contre la prohibition

Le 10 avril 1919, les hommes du Québec s’opposent massivement (78,62 %) à la prohibition à l’occasion d’un référendum. Cette victoire des anti-prohibitionnistes ne change pas grand-chose dans l’immédiat puisqu’un très grand nombre de municipalités québécoises interdisent de toute façon la vente d’alcool. Des villes comme Trois-Rivières, Lévis, Lachine, Sainte-Agathe, Louiseville, Sainte-Rose et Terrebonne en ont voté l’interdiction dès 1915. Québec, la Vieille Capitale, le fait en 1917.

LIRE la suite

0000000000000000000000000000000

LAHORE

Le Commandant de la Force anti-drogue (ANF) Punjab Brig.Khalid Mahmood Goraya s’est entretenu aujourd’hui avec le ministre Sardar Usman Buzdar.

Au cours de la réunion, les deux parties ont décidé de poursuivre différentes mesures visant à éliminer les stupéfiants de manière organisée…

Drogues à l’école

S’exprimant à cette occasion, le ministre a déclaré que les éléments impliqués dans le narcotrafic sont des tueurs de l’humanité et qu’une répression totale contre la vente de stupéfiants sera poursuivie dans la province du Pendjab.
Le ministre Sardar Usman Buzdar a déclaré  qu’ANF jouait un rôle efficace à cet égard pour aider à établir une société sans drogue. Nous travaillerons ensemble pour éliminer la menace des drogues, a-t-il ajouté.


Les services anti-drogue des douanes seront également sollicités et travailleront en coopération avec l’ANF.


source

000000000000000000000000000000

Le jury anonyme, en partie isolé, est composé de cinq hommes et sept femmes, ainsi que de six suppléants,suite à la sélection qui a durée deux jours et demi devant le US District Court à Brooklyn.

Les New-Yorkais – comprenant plusieurs immigrés, des hispanophones et des membres de la famille des forces de l’ordre – ont été sélectionnés  au cours d’un processus parfois surprenant durant lequel un juré éventuel a été renvoyé après avoir demandé l’aide d’un officier de justice pour obtenir l’autographe d' »El Chapo » Guzman. « Je suis un peu fan », a déclaré l’homme au juge…
Un autre juré potentiel a été remercié après avoir révélé qu’il commandait fréquemment un sandwich nommé « El Chapo » dans une épicerie locale.
D’autres ont été écartés parce qu’ils ont dit craindre pour leur sécurité. .

Les hommes et les femmes qui décideront du sort d’un accusé autrefois considéré comme le plus puissant et le plus impitoyable trafiquant de drogue au monde ont entendu des déclarations liminaires mardi.

Avant cela, toutefois, un avocat de l’équipe de défense de Guzman avait écrit une lettre demandant au juge Brian Cogan de la Cour de district américaine de permettre à Guzman de donner un « bref câlin » à sa femme, Emma Coronel Aispuro (photo).

« M. Guzmán n’a été autorisé à avoir aucun contact avec sa femme, ni par téléphone ni en personne« , a déclaré l’avocat Mariel Colon Miro au tribunal, notant que son client avait été maintenu à l’isolement dans une petite cellule sans fenêtre pendant 23 heures par jour.
Elle a ajouté: « Dans l’intérêt de la santé mentale de M. Guzmán et de la justice, il est respectueusement demandé que la demande de geste humanitaire envers M. Guzmán soit acceptée« .
Le juge n’a pas encore décidé d’accorder à Guzman le premier câlin avec sa femme depuis près de deux ans.

Guzman, 61 ans, a plaidé non coupable.

S’il est reconnu coupable de trafic international de drogue, d’avoir conspiré pour tuer des rivaux, d’armes à feu et de blanchiment d’argent, il risque une peine de prison à vie.


Compte tenu de l’histoire violente de Guzman, le juge Brian Cogan (photo à droite)a ordonné que le jury soit anonyme et partiellement « séquestré ». Les noms, adresses et lieux d’affectation des jurés seront tenus secrets pendant toute la durée d’un procès pouvant durer quatre mois.


Les jurés seront transportés vers et depuis le palais de justice par des policiers américains armés.

La poursuite sera une entreprise énorme.

La portée internationale d’une prétendue entreprise criminelle qui s’étend sur plusieurs continents « en fait un cas particulier, même parmi les plus grosses poursuites en matière de drogue à ce jour« , a écrit le juge Cogan la semaine dernière.

Les avocats de la défense de Guzman se sont également plaints de ne pas avoir eu le temps d’examiner les volumineuses preuves présentées contre Guzman, notamment plus de 100 000 enregistrements audio et des cartables récemment remis contenant 14 000 pages de nouveaux documents.

Le juge Brian Cogan a également annoncé qu’il enquêterait pour connaitre l’origine de fonds destinés à régler les avocats d’El Chapo!

Des “sources fédérales” américaines ont déclaré au quotidien colombien El Tiempo que le FBI avait notamment obtenu les témoignages de parrains colombiens extradés “pour s’assurer que le grand jury condamne l’insaisissable mafieux mexicain à la perpétuité”.

source: CNN

 

00000000000000000000000000000